Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs Apuntes
Partager

Devenir un professionnel de la boxe : risques et bienfaits !

De Samuel, publié le 09/10/2019 Blog > Sport > Boxe > Les Avantages et les Inconvénients de Devenir Boxeur Pro !

« Il n’y a rien de plus dangereux qu’un boxeur heureux de boxer. » Jérémie Guez (né en 1988)

La boxe est l’un des sports de combat réputés pour figurer parmi les plus complets. A un tel point que les différentes disciplines de boxe attirent de plus en plus de monde, d’année en année.

Selon la FF Savate, la Fédération Française de Savate Boxe Française, on dénombre 56 569 boxeurs licenciés, dont 43 % de femmes, dans 773 clubs.

Ce chiffre ne concerne pas les autres fédérations de boxe anglaise, de boxe thai ou de kick boxing !

Nul besoin de devenir champion de France ou champion du monde pour pratiquer la boxe et en ressentir les multiples bienfaits.

Mais lorsque l’on se sent bon et puissant sur le ring de boxe, pourquoi ne pas tenter une carrière et devenir boxeur professionnel ?

Voici dans cet article notre réflexion sur les avantages et inconvénients de la boxe professionnelle.

La boxe pro : une faible insertion sur le marché de l’emploi

Alors que le « marché du travail » peine à pourvoir tous les postes créés pour satisfaire la demande globale des acteurs économiques…

Et alors qu’il existe un problème d’appariement entre les postes et les compétences attendues des candidats, de nombreux jeunes doivent subir l’épreuve du chômage.

Du moins, leur insertion professionnelle est compliquée par des facteurs exogènes liés à la conjoncture économique.

Vivre de son sport est-il facile ? Trouver des adversaires professionnels : un projet de carrière loin d’être aisé !

Et si, lorsqu’on est bon sur le ring, la boxe professionnelle devenait un médium d’insertion professionnelle ?

Dans le monde de la boxe des vingt dernières années, le boxeur Français Christophe Tiozzo – triple champion du monde de boxe anglaise, en catégorie super welters – est une référence en France.

Mais de la pratique régulière à la salle de boxe à rafler le titre de champion de boxe, il y a un gouffre !

En France, aucun ou très peu de boxeurs ne vivent hélas de leur Noble Art : si la réussite sportive facilite la réussite professionnelle – en ce que la boxe apporte de multiples bienfaits sur santé physique et mentale -, il sera dur de passer professionnel.

Celles et ceux qui y parviennent sont donc peu nombreux.

Si vivre de ses poings peut rapporter plusieurs milliers d’euros par combat invaincu, on ne devient pas boxeur professionnel dès le premier combat.

Le boxeur professionnel est celui qui a eu la patience de faire ses preuves en boxe amateur, dans une fédération de boxe ou dans une association telle que l’Académie Christophe Tiozzo.

Les combattants au niveau professionnel sont ceux qui ont pu obtenir une licence auprès de la Ligue Nationale de Boxe Professionnelle.

Cela requiert également d’être affilié à une fédération internationale – telle que WBA, WBC, WBO, IBF ou APB – afin d’affronter les meilleurs boxeurs.

Attention : la licence interdit d’utiliser les techniques de la boxe ailleurs que dans un boxing club.

Par exemple, le boxeur Christophe Dettinger, rendu célèbre pour avoir boxé un CRS le 5 janvier 2019 lors d’une manifestation du mouvement des Gilets Jaunes.

Vu sur la passerelle Leopold Sédar Senghor en train de frapper deux agents de la Gendarmerie Mobile, il a été condamné en février 2019 à 12 mois de prison ferme et 18 avec sursis.

Il sera libéré en août de la même année pour bonne conduite.

Ne vous avisez donc pas d’en faire de même !

Les inconvénients du métier de boxeur

Quels sont les dangers des sports de combat ? Et voilà ! Une mauvaise garde, un uppercut, et c’est la fracture du nez…

Commençons par les inconvénients du métier de boxeur.

Les blessures

En premier lieu des inconvénients du métier, on pense logiquement aux blessures, lésions et aux bleus qu’un combattant peut avoir lors d’un grand combat.

En boxe anglaise, en Muay Thai, en kickboxing ou en boxe française, il faut accepter de prendre des coups et parfois de sortir du ring avec une fracture du nez, des saignements, et d’autres petites joyeusetés :

  • Coquard,
  • Ouverture de l’arcade,
  • Fracture de la mâchoire,
  • Lésions cérébrales éventuelles.

Là, on parle au niveau professionnel.

En boxe loisir, il n’y a pas ou peu de contacts physiques : on boxe dans les gants et dans les bouclier PAO.

Normalement, le boxeur professionnel a un ou plusieurs entraînements par jour et connaît les gestes de défense.

Il sait notamment qu’il faut maintenir la garde à chaque mouvement, et qu’il faut pouvoir esquiver les coups de poings et coups de pied de son adversaire.

Toutefois, les erreurs d’inattention arrivent à tout le monde.

Même avec tout le matériel de boxe le plus répandu – protège-dents, protège-tibias, coquille, mitaines, bandes et gants de boxe -, les blessures en boxe pro ne sont donc pas rares.

Un coup porté à la tête, un coup de pied dans le foie, par exemple, peuvent mettre knockout (KO) n’importe quel boxeur.

Les hématomes sont la plupart du temps liés à l’inattention ou à des erreurs de positionnement lors des entraînements.

C’est la raison pour laquelle certaines catégories de poids portent des casques lors des combats.

Le temps d’apprentissage

En boxe, le temps d’apprentissage est long, très long.

L’apprentissage des techniques et des coups dans les arts martiaux est très technique.

Il faut en effet maîtriser un ensemble de paramètres simultanément :

  • L’endurance et le cardio,
  • La précision et la puissance de frappe,
  • Le sautillement,
  • L’esquive,
  • La garde,
  • Le placement des pieds au sol,
  • La rapidité,
  • La respiration,
  • La connaissance de ses limites.

Les entraînements et l’expérience créent les automatismes permettant d’adopter les stratégies de combat.

Mais alors pour les acquérir, il va falloir boxer pendant de longs mois  et de façon régulière !

Voilà de quoi décourager bon nombre de compétiteurs, car la boxe impose de lourds sacrifices.

Les autres inconvénients du boxeur professionnel

Le boxeur professionnel doit également trouver des combattants à affronter pour gravir les échelons, les ceintures et accroître ses revenus.

Comment éviter les défaites au combat ? Perdre, c’est apprendre de ses erreurs. Pour un boxeur, c’est aussi minorer ses gains !

Il gère sa carrière comme un chef d’entreprise, c’est-à-dire qu’il rémunère l’équipe qui suit et coordonne sa préparation physique et son emploi du temps.

Rémunéré par les primes accumulées lors de combats professionnels, parfois par le sponsoring, le boxeur professionnel doit améliorer sa condition physique de façon permanente.

Perdre un combat signifie perdre ses gains.

Même si la défaite demeure importante – ne dit-on pas « apprendre de ses erreurs » ? -, le boxeur pro n’a qu’un seul objectif : gagner son prochain match.

Pour rafler le titre mondial, le championnat d’Europe ou de France, ou par exemple rencontrer des combattants de plus en plus forts.

Accompagné de son équipe – le staff -, composée de l’entraîneur, d’un ou plusieurs partenaires d’entraînement et du personnel médical (kinésithérapeute, ostéopathe, médecin du sport), il doit intégrer une fédération de boxe professionnelle.

Il doit également détenir une licence professionnelle, trouver des adversaires de sa catégorie de poids, organiser les combats avec son staff.

La rencontre d’adversaires de plus en plus forts et classés va lui permettre de maximiser ses primes (en cas de victoire).

L’inconvénient du métier est donc la nécessité d’agir en homo-œconomicus rationnel, effectuant un arbitrage entre l’offre et la demande de combats…

On rappelle qu’en boxe professionnelle, les boxeurs se situent tous dans la même catégorie de poids : poids lourds, légers, poids moyens, welters, etc.

Autre inconvénient : les boxeurs professionnels doivent être médiatisés pour rencontrer le succès.

La notoriété permet de capter les sponsors, qui rémunèrent les boxeurs, et ceux-ci peuvent intégrer le monde de la publicité et devenir acteurs pour des opérations marketing.

Ou comment les sportifs de haut niveau deviennent parfois des produits de placement pour les entreprises !

Les avantages à devenir boxeur professionnel

La boxe comporte de multiples bienfaits, et agit sur deux niveaux, sur la santé physique et mentale du boxeur.

C’est le principal avantage du métier : se sentir bien dans son corps et dans sa tête, avoir confiance en soi et pouvoir se mouvoir dans l’espace avec agilité.

Quels avantages à devenir boxeur professionnel ? Il me semble qu’au kickboxing, on entraîne davantage l’endurance qu’au golf…

Le boxeur professionnel a souvent un corps musclé, ferme et tonique.

Tout l’ensemble du corps est sollicité lors d’un entraînement de boxe, ce qui empêche logiquement de prendre de la masse graisseuse.

Jetez un œil aux photos des boxeurs les plus célèbres !

Floyd Mayweather, Manny Pacquiao, Frazier, Klitschko, Cissokho, Stevenson, Michel Soro, Gatti, etc, ont tous des corps d’athlètes.

Le boxeur professionnel cultive également de nombreux autres atouts :

  • Réflexes et endurance,
  • Souplesse,
  • Maîtrise de soi,
  • Respect et canalisation de son énergie.

Être professionnel permet aussi d’acquérir du prestige, notamment pour un grand champion ayant cumulé la victoire à plusieurs finales de championnats.

En tant que pratiquant de kick boxing en amateur, je peux vous garantir que voir l’enchaînement que le coach – un boxeur professionnel – est capable de faire a aussi un vrai côté esthétique, presque artistique !

La boxe développe l’agilité, le système cardio-vasculaire, la respiration et l’endurance.

En outre, le boxeur professionnel se sert de son art pour évacuer le stress et conserver (ou améliorer) l’estime qu’il a de lui-même.

C’est donc un sport très complet qui, lorsque l’on peut en faire un métier à part entière, promet de se sentir bien au quotidien, à condition d’avoir une bonne préparation physique !

L’idée de faire carrière dans la boxe vous tente ?

Prenez d’ores et déjà contact avec le club de boxe le plus proche de chez vous et rejoignez l’équipe du club !

Vous serez peut-être, d’ici quelques années, sur le podium du championnat de France dans votre catégorie de poids !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar