Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Top 10 des arguments en faveur du Noble Art !

De Samuel, publié le 18/10/2017 Blog > Sport > Boxe > Pourquoi Faire de la Boxe ? Nos 10 Raisons !

« La boxe a toujours été l’opéra du pauvre et des voyous », Jordi Bonells, écrivain Franco-Espagnol.

Activité parmi les sports de combat autrefois connotée comme étant réservée aux bad boys, qui aiment la bagarre et la castagne, la boxe est depuis bien longtemps considéré malgré tout comme le Noble Art.

Faire de la boxe – boxe française, boxe anglaise, boxe thaïlandaise – n’est plus essentiellement vu comme étant « l’opéra du pauvre » qui aime frapper, mais un art noble permettant de retrouver une condition physique exemplaire : se défouler, avoir un entraînement de cardio training et conjointement, faire du renforcement musculaire.

Tous les pratiquants réguliers le diront : c’est l’une des disciplines sportives les plus complètes.

Traversée par une crise profonde de gouvernance ces dernières années, la Fédération française de boxe se félicitait, en 2013, d’avoir récemment enregistré une croissance importante de ses activités.

Selon un rapport de 2013 établi par ses soins, la pratique de la boxe a occasionné une hausse de 15,35 % du nombre de licences délivrées entre 2009 et 2012, celles-ci passant de 36 067 à 41 602 sur cette période.

La boxe féminine se développe aussi drastiquement : la part de licenciées est passée de 7,5 % à 18,5 % entre 1998 et 2011 et la fédération vise le seuil de 30 % de licenciées dans les prochaines années.

  • Quel est cet engouement qui pousse de plus en plus de personne vers le cours de boxe ?
  • Est-ce pour gagner de la confiance en soi, pour perdre du poids, pour lancer un uppercut puissant lors de son premier combat ?

Il faudra de longues heures d’apprentissage du jeu de jambes, du coup de poing et du coup de pied avant de faire un combat.

Dans cet article, Superprof dresse un top 10 des bonnes raisons de faire de la boxe.

1. Faire de la boxe, un sport très varié

Être boxeur ou boxeuse, c’est moins faire du corps à corps que s’engager dans un combat contre l’ennui et la sédentarité : c’est un sport adapté à tous les niveaux.

Des gants en matière rembourrée pour bien boxer : une activité sportive parfaite pour le corps. Un protège dents et du punch : voila ce qu’il faut pour battre son adversaire.

Aujourd’hui, la boxe se décline sur sept modes de pratique au total :

  • La boxe éducative,
  • La boxe pré-combat,
  • La boxe amateur,
  • La boxe professionnelle,
  • La boxe loisir,
  • L’aéroboxe,
  • La boxe handisport (handiboxe).

De fait, c’est la cible corporelle à atteindre qui va influer sur le type de boxe à choisir.

En boxe anglaise, boxe américaine et en boxe française, on va frapper au visage et au buste, tandis qu’on y ajoute les jambes dans la savate boxe francaise, la boxe birmane, la boxe khmer, le kickboxing ou la boxe thai.

Toutes les parties du corps – sauf les parties génitales, la gorge et la colonne vertébrale – sont visées dans le combat libre, les arts martiaux mixtes (le MMA, associant pugilat et lutte au corps-à-corps) et le pancrace.

Avec un bon équipement de boxe (corde à sauter, gants de boxe, chaussures de boxe et/ou sac de frappe), il y en a donc pour tous les goûts à tout niveau.

Découvrez l’histoire de la boxe pour en connaître toutes les subtilités.

2. Faire de la boxe pour affiner sa silhouette

Parmi les sports de combat, rare sont ceux qui font autant travailler le corps que la boxe.

Pendant un cours de boxe, le sportif ou la sportive va courir, sauter, taper avec les poings, donner des coups de pieds dans les sacs de frappe, ce qui est idéal pour pour affiner les jambes et tonifier les bras.

Une heure et demie d’entraînement n’équivalent même pas à une séance dans une salle de musculation car en boxe, tous les muscles profonds sont travaillés simultanément et en douceur.

Si l’on souhaite dessiner ses muscles et sculpter son corps, la boxe – kick boxing, full contact ou boxe francaise savate – apparaît donc comme un incontournable des arts martiaux.

3. Faire de la boxe pour brûler beaucoup de calories et mincir

En France, une personne sur deux serait concernée par le phénomène du surpoids et de l’obésité. Une statistique alarmante qui vient justifier l’importance de pratiquer une activité sportive.

Frapper toujours plus fort sur le sac de frappe : idéal pour prendre de la masse musculaire. Pour la perte de poids, la détermination et se sentir plus forte, la boxe est bien mieux que la zumba…

D’ailleurs, de plus en plus de Français se mettent à faire du sport – en salle de fitness, à domicile ou en club de sport -, l’activité sportive étant vue comme un remède puissant contre les maladies.

Prendre un cours de boxe française ou un cours de boxe anglaise inflige au corps humain un entraînement intense. De fait, de nombreuses calories vont être brûlées, et les tissus adipeux (excès de graisse dans les cellules) vont se transformer en muscles.

La boxe est donc parfaite pour mincir et prendre de la masse musculaire : une heure de boxe permet de brûler plus d’énergie que lors d’une séance de natation ou d’un cours de fitness.

Enfilez vos gants de boxe et c’est parti !

4. Un entraînement sportif cardiovasculaire parfait

La boxe fait se renforcer le système cardio-vasculaire, car elle stimule la respiration et fait beaucoup augmenter la fréquence cardiaque.

Les muscles cardiaques se trouvent renforcés, surtout si l’entraînement sportif est régulier.

Faire de la boxe savate permet donc, in fine, de prévenir l’apparition de maladies cardiovasculaires au même titre que le sport en club de fitness, le ju jitsu, le kung fu, le karaté, l’aïkido ou la course à pieds.

Après quelques semaines de boxe, finis les essoufflements après de faibles efforts !

5. Faire de la boxe pour se défouler et s’apaiser

Dons notre société actuelle, pression hiérarchique, omniprésence du digitale et des écrans, mais aussi courses effrénées au succès professionnel et chômage peuvent causer stress et angoisses.

Dans ce contexte assez noir il est vrai, il est toujours intéressant de pouvoir compter sur une activité personnelle, un loisir ou un sport pour se défouler !

Boxer en salle, un bon rempart contre le mal-être. La vie m’en fait voir de toutes les couleurs, je suis maudite…Halte à la dépression ! Rejoins vite le punching ball de la salle de boxe !

Dans ce cadre, rejoindre une salle de boxe peut être un excellent moyen pour battre par knock down la frustration, le stress, l’angoisse ou les turpitudes d’une vie vécue à cent à l’heure.

Comment les mettre K.O ?

Endosser un survêtement et prendre les sacs de frappe comme un défouloir. Après l’échauffement, monter sur le ring va permettre de libérer ce que l’on appelle des molécules de la bonne humeur et du bonheur.

La pratique d’un art martial ou d’un sport de combat tel que la boxe va faire augmenter le niveau de sérotonine présent dans l’organisme, ce qui signifie que le sujet sportif va considérablement augmenter son ressenti de bien-être, lutter efficacement contre le stress et apaiser son organisme.

On ressort du club de boxe relâché et le stock de confiance en soi reconstitué.

Ce n’est pas les plus grands boxeurs qui vous diront le contraire !

6. Un sport idéal pour le renforcement musculaire

Outre le fait de développer sa puissance cardiaque, la boxe permet de travailler sur l’endurance et de prendre de la masse musculaire, et réduit la sensation de fatigue de l’organisme.

Il faut souvent se fatiguer pour être moins fatigué : après un bon entraînement à l’école de boxe, le corps demandera du repos et sera mieux oxygéné qu’auparavant.

De fait, la récupération par le sommeil se fera plus facilement, et l’individu sera moins fatigué par la suite.

L’enchaînement des exercices est aussi très complet. Celui-ci permet de travailler et stimuler tous les muscles, du tibia à l’avant-bras, et ce en profondeur.

En effet, tous les membres supérieurs – épaules, pectoraux, dorsaux et abdominaux obliques, biceps et triceps – et inférieurs – mollets, cuisses, fessiers – travaillent de façon simultanée lors d’une séance, même sans être aussi fort que Mike Tyson ou le champion du monde de boxe

De quoi augmenter la maîtrise de soi des compétiteurs et demeurer invaincu sur le ring de boxe !

7. Apprendre la boxe, un bon outil d’autodéfense

Dans les grandes agglomérations françaises, le niveau de tension sociale peut parfois atteindre des seuils insupportables, à un point tel que l’on peut craindre de subir des agressions, des harcèlements, des humiliations en tout genre.

Apprendre à boxer : une stratégie de force pour les femmes ? Loin d’être championne olympique, au moins, je sais me défendre dans la rue…

Connaître le taekwondo ou le front kick peuvent permettre de sortir plus sereinement.

Non pas parce que boxer comme Brahim Asloum ou comme le coach de boxe du film Million Dollar Baby va permettre de castagner tout le monde dans la rue…

Mais les sports de contact sont très efficaces pour la self defense, se défendre soi-même.

La boxe n’est pas un sport d’autodéfense, mais l’apprentissage des coups de poings – le direct, le crochet, l’uppercut – et des coups de pieds – le low-kick, le front kick – vont apprendre à décocher des coups secs et puissants pour éloigner un éventuel assaillant.

Regardez plutôt nos boxeurs français !

8. Boxer : un sport ludique et convivial

Quel que soit l’âge et la condition physique de la personne, la boxe peut se pratiquer de diverses manières, mais toujours de façon ludique, et pour s’amuser.

D’abord, c’est idéal pour rencontrer du monde et partager sa passion. Au palais des sports de sa ville, les cours collectifs de body combat ou de boxe aident à trouver un partenaire pour s’entraîner.

Puis, petit à petit, ceux-ci se transforment en fabuleux catalyseur de relations sociales : on se fait des amis, on rigole, on se défoule entre amis, et on rencontre – pourquoi pas ? – son alter ego.

9. Faire de la boxe, un sport mixte

Autrefois, la fréquentation d’un boxing club était essentiellement réservée à un public masculin. On le voit d’ailleurs dans le film réalisé par Clint Eastwood en 2004 – Million Dollar Baby -, où le coach est réticent, au début, à entraîner l’héroïne Hillary Swank.

La boxe en France attirait 19,2 % des femmes en 2014.

Pratiquer ce sport aide à se sentir plus fort et c’est l’une des disciplines sportives les plus féminisées depuis ces dernières années.

Bien sûr, le club de boxe thaï ou le centre sportif de boxe française n’est pas un espace de drague, mais un lieu où hommes et femmes sont l’égal de l’autre, où l’un a entraîné l’autre dans une relation d’égal à égal pour progresser ensemble.

10. La boxe : un sport tactique et technique

Enfin dernière bonne raison de faire de la boxe : c’est un sport technique et stratégique. Le but n’est pas uniquement de terrasser son adversaire, mais surtout d’optimiser ses mouvements pour porter le coup gagnant.

Connaître la technique pour battre son adversaire. Un pas latéral sur la gauche et bim : K.O !

Ainsi va-t-il falloir nécessairement user d’une bonne tactique, réfléchir pour trouver la solution permettant de frapper là où il faut.

Comme toutes les disciplines manuelles, la boxe requiert un haut niveau de précision, de rapidité et de vivacité, de vitesses d’exécution et de motricité pour réaliser les enchaînements.

Nul besoin d’être un grand champion ou une championne olympique pour se faire plaisir : de la motivation suffira à constater des résultats probants.

Ne pas hésiter à venir avec du matériel de boxe pour un premier cours d’essai à la salle de boxe, ou à défaut, d’installer un sac de frappe à la maison.

N’hésitez pas à visionner tous les plus grands films sur la boxe !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,33 sur 5 pour 3 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar