Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Notre sélection des mots de liaison à apprendre en anglais !

De Aurélie, publié le 16/10/2017 Blog > Langues > Anglais > Les Connecteurs Logiques Anglais à Connaître !

« Mais où est donc Ornicar ? »

Cette phrase mnémotechnique que tout le monde connaît à permis à de nombreux étudiants Français de retenir les conjonctions de coordination de la langue de Molière !

La langue de Shakespeare comprend elle aussi de nombreux mots de liaison (se dit linking words en anglais), indispensables pour apprendre à rédiger correctement en anglais et organiser ses idées sur papier.

Ces derniers n’ont principalement qu’une seule vocation : donner une valeur ajoutée aux phrases que l’on construit. C’est donc un ensemble d’outils et d’expressions idiomatiques anglaises servant à enrichir la qualité de son expression écrite et orale.

Apprendre les langues est souvent la bête noire des élèves et étudiants Français. En Europe, la France est réputée pour être mauvaise en matière d’apprentissage des langues.

Il n’y a qu’à se balader dans les zones touristiques françaises (Mont Saint-Michel, Paris, Provence, etc.) en été pour s’apercevoir de notre faible niveau général en anglais lorsque l’on s’adresse aux touristes étrangers.

L’apprentissage de l’écriture anglaise est une chose. Apprendre à parler anglais – maîtriser la prononciation, l’accent tonique, la phonétique, abandonner son accent français, jongler avec les règles de grammaire anglaise – en est une autre.

En outre, pour s’améliorer en anglais, il est aussi très important d’enrichir son vocabulaire. Or s’il est quelque chose qui ravira les élèves fâchés avec l’orthographe, c’est paradoxalement la langue anglaise.

Car contrairement à notre système d’écriture française, l’anglais ne contient aucun accent, ou signe diacritique, hormis les mots français empruntés et incorporés dans le vocabulaire anglais usuel.

Les lettres de l’alphabet anglais sont en effet les vingt-six lettres de l’alphabet latin utilisé en français.

Nous allons pourtant voir que même si 70 % du lexique anglais provient de la langue latine et est donc proche du français, les connecteurs logiques anglais ne vont pas nécessairement de soi.

Voici dès maintenant notre sélection des connecteurs logiques à retenir !

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Qu’est-ce qu’un connecteur logique ?

Les connecteurs (ou mots de liaison) sont des mots ou groupes de mots qui établissent un rapport de sens entre deux parties d’un texte ou sein d’une même phrase.

Les connecteurs, pour quoi faire ?

On retrouve des connecteurs dans la plupart des langues romanes, telles que le français, le portugais, l’espagnol, l’italien ou le roumain.

Comme les formules de politesse, ils font partie des bases fondamentales de la langue anglaise, à manier avec habileté.

Comment prendre des leçons professionnelles d'anglais ? Conjugaison, grammaire, orthographe … La langue anglaise n’aura plus de secrets pour vous !

En linguistique, on dit que ces connecteurs logiques sont des morphèmes : adverbe, conjonction de coordination et de subordination et interjection.

Comprendre l’anglais ne nous est pas toujours aisé, d’autant qu’il n’y a pas de règle fixe pour l’utilisation des mots de liaison : l’élève doit avant tout jouer sur la mémorisation simple des connecteurs, ou tout du moins comprendre son sens dans le contexte d’un texte anglais.

Il est impensable de vouloir devenir bilingue en anglais sans connaître tous les mots de liaison !

En effet, l’utilisation des connecteurs structure les idées de l’élève et améliore ses capacités rédactionnelles.

A l’écrit, mais aussi à l’oral, la richesse et la fluidité des connecteurs employés démontrera la variété du vocabulaire de l’étudiant ou du candidat (à une formation ou à un emploi), et ce dernier sera bien plus pris au sérieux que des locuteurs déployant un vocabulaire précaire ou pauvre.

Il existe plusieurs types de connecteurs anglais :

  1. Les connecteurs logiques, qui marquent le rapport logique entre deux phrases ou locutions,
  2. Les connecteurs argumentatifs, qui insèrent dans l’énoncé l’argumentation ou la justification d’un propos,  
  3. Les connecteurs temporels, qui marquent le rapport chronologique entre deux phrases ou locutions,
  4. Les connecteurs spaciaux, qui accentuent la description d’un texte.

Avant de se plonger dans l’apprentissage des connecteurs logiques, l’apprenant doit avant tout connaître par cœur la grammaire anglaise.

En effet, il existe généralement plusieurs mots ou locutions pour exprimer une seule et même idée : c’est donc à l’élève de choisir le terme qui convient grammaticalement selon le contexte et la syntaxe de la phrase anglophone.

Comment utiliser les connecteurs logiques anglais ?

Cessez dorénavant de taper « apprendre anglais » à tout va sur internet pour découvrir ce qu’il faut savoir à propos des connecteurs logiques. Voici toutes les réponses nécessaires à leur utilisation !

Impressionner le jury d'un examen avec une expression parfaite. Les connecteurs logiques vont bien aider pour l’épreuve écrite du bac d’anglais.

Les mots de liaison s’utilisent pendant :

  • L’épreuve écrite du Baccalauréat général (L, S, ES),
  • L’épreuve orale du Baccalauréat général (L, S, ES),
  • Le TOEIC,
  • Le TOEFL,
  • Les certifications de langue,
  • Les épreuves écrites d’anglais pendant les concours d’entrée aux grandes écoles (journalisme, IEP, écoles de commerce, etc.),
  • Le contrôle continu d’anglais pour les lycéens,
  • Les partiels d’anglais à l’université,
  • Les courriels professionnels,
  • Les relations informelles écrites (avec ses amis non francophones).

En plus de devoir retenir tous les mots anglais de connexion logique, les apprenants doivent impérativement réviser la prononciation anglaise des termes pour travailler leur expression orale et construire leurs phrases lors d’un examen ou un voyage en Angleterre.

N’oubliez pas également de savoir écrire la date en anglais ainsi que l’heure, cela peut être très utile. Par exemple, si l’on pose la question du jour ou de l’heure d’un événement, il faudra commencer à formuler la réponse par un connecteur logique pour ne pas répondre brutalement.

A la question : « what is the date of your exam ? » (quelle est la date de ton examen?), l’on pourra répondre :

  • « Actually, the written test is on the 15th of june. By the way, I also have to prepar myself for the oral examination, which is a week after »,
  • « En fait, l’épreuve écrite se déroule le 15 juin. D’ailleurs, je dois aussi me préparer pour l’examen oral, une semaine plus tard ».

L’apprentissage des connecteurs logiques enrichit le vocabulaire anglais, la compréhension écrite, la compréhension orale et la structuration grammaticale : parfait pour augmenter son niveau de langue et organiser un séjour linguistique !

Les connecteurs logiques anglais de contraste et d’opposition

Les connecteurs de contraste et d’opposition sont les plus nombreux dans la langue de Shakespeare. Il est donc conseillé aux élèves de consacrer plusieurs séances de révision pour repérer les subtilités de ces mots de liaison !

Comment progresser facilement en anglais argotique ? Le meilleur moyen de se familiariser avec les connecteurs ? Lire, lire et lire !

Pour apprendre la langue anglaise, il ne suffira donc pas de connaître le prétérit, le past-perfect et les verbes irréguliers : l’apprentissage de la langue passe également par un perfectionnement du lexique et de la construction grammaticale.

Voici les connecteurs logiques de contraste et d’opposition en langue anglaise :

  • « Either … or …  » : soit … soit …,
  • « Neither … nor … » : ni … ni …,
  • « Otherwise » : autrement, sinon,
  • « However » : cependant, pourtant,
  • « Unlike » : à la différence de, contrairement à …,
  • « Nevertheless / nonetheless » : toutefois,
  • « Notwithstanding » : néanmoins, nonobstant,
  • « No matter what » : peu importe que,
  • « For all I know » : pour autant que je sache,
  • « On the contrary » : au contraire,
  • « Whereas » : tandis que,
  • « While » : tandis que,
  • « But » : mais,
  • « In contrast » : par opposition,
  • « In spite of / despite » : malgré,
  • « All the same » : malgré tout,
  • « Although / though / even though » : bien que,
  • « Instead (of) » : au lieu de / à la place,
  • « Conversely » : inversement,
  • « On the one hand » : d’une part,
  • « On the other hand » : d’autre part, en revanche,
  • « Still » : cependant, malgré cela,
  • « Yet » : cependant.

Il est tout à fait possible d’apprendre l’anglais facilement et toutes les formulations linguistiques grâce aux exercices d’anglais en ligne.

En plus de travailler les connecteurs logiques, les cours d’anglais en ligne proposent de réviser les expressions idiomatiques, la phonétique anglaise ou encore les prépositions.

De quoi devenir un expert de la langue de Shakespeare ! On pourrait penser aux chants de Noël, ou plus généralement à la chanson anglophone (pop, rock, soul, jazz, etc.) pour progresser en anglais.

Chanter des chansons mondialement connues en anglais est un bon moyen de réviser les conjonctions de coordination anglaises.

Les connecteurs logiques anglais d’addition et de comparaison

Ce type de mots de liaison est particulièrement utile lors des longues dissertations – voire pour la rédaction d’un mémoire en langue anglaise – ou pour rédiger des courriers (e-mails, lettres de motivation, CV anglais, réclamations, etc.).

Multiplier les connecteurs logiques pour une meilleure rédaction. Les locutions anglaises enrichissent votre vocabulaire : il faut les apprendre par cœur.

Évitant des répétitions, ils permettent de faire le lien entre deux expressions afin de construire un raisonnement cohérent. Dans le cadre d’un test d’anglais, ils prouvent le niveau d’anglais de l’élève et peuvent même impressionner le professeur d’anglais.

Les connecteurs d’addition et de comparaison sont :

  • « Again » : encore, de plus, en outre,
  • « As if », « as though » : comme si,
  • « Moreover » : de plus,
  • « Also » : aussi, de même,
  • « Among others » : entre autres,
  • « As well » : de surcroît,
  • « By the way » : soit dit en passant, d’ailleurs,
  • « Furthermore » : en outre, par ailleurs,
  • « Too » : aussi, de même,
  • « Besides » : d’ailleurs, en plus de,
  • « As well as » : ainsi que,
  • « In addition » : en plus de,
  • « Increasingly » : de plus en plus,
  • « Into the bargain », « over and above » : par dessus le marché,
  • « In comparison with » : en comparaison,
  • « To name only a few » : pour n’en citer que quelques-uns,
  • « Likewise » : également, de même,
  • « Similarly » : de même, parallèlement,
  • « Not only … but also » : non seulement … mais aussi,
  • « Not to mention » : sans parler de,
  • « Then » : ensuite.

On commence à vraiment se débrouiller pour maîtriser l’enchaînement des connecteurs et acquérir davantage de lisibilité sur ses productions écrites ?

Passons à la suite.

Les connecteurs logiques anglais de cause et de conséquence

Pour apprendre de nouveaux mots anglais, l’enfant doit passer par des cours d’anglais dans une école de langue. Il faudra de plus un cours d’anglais intensif pour parler anglais couramment, découvrir l’anglais américain, l’anglais australien ou l’anglais des affaires.

Durant les premiers cours de niveau intermédiaire, les élèves pourront découvrir les connecteurs de cause et conséquence, utiles pour prouver un raisonnement déductif lors d’un examen.

Les connecteurs de cause et de conséquence à apprendre sont :

  • « Since » : puisque,
  • « That’s why » : c’est parce que,
  • « Because of » : à cause de,
  • « Because », « as » :  parce que,
  • « Thanks to » : grâce à,
  • « For » : car,
  • « Owing to » : en raison de,
  • « Due to » : dû à, dû au fait que,
  • « On account of », « given that » : étant donné que,
  • « As a result » : par conséquent,
  • « Finally » : finalement,
  • « Therefore » : par conséquent, donc,
  • « So » : ainsi, donc,
  • « Accordingly » : en conséquence,
  • « Hence » : d’où,
  • « Thus » : ainsi, donc,
  • « Consequently »: par conséquent,
  • « So that », « so what » : de sorte que,
  • « So much that » : à un tel point que, à telle enseigne que,
  • « Therefore » : par conséquent.

Attention aux pièges et aux faux-amis !

En effet, la conjonction « as » signifie « parce que », mais aussi « alors que », « comme », « ainsi que », « puisque » ou encore « en tant que ».

Les irrégularités, multiples significations ou les faux-amis font partie intégrante des difficultés de l’apprentissage de la langue anglaise : pour progresser en anglais, l’élève devra donc pratiquer l’anglais régulièrement.

Les connecteurs anglais d’identification, de généralités et d’exemple

Comment décrocher une mention au Bac grâce à l'épreuve d'anglais ? Les connecteurs logiques seront vos meilleurs alliés lors d’un examen d’anglais !

Pour faire de belles phrases en anglais et apprendre à parler anglais, les apprenants sont encouragés à faire des séjours linguistiques dans des pays anglophones !

Sans avoir à passer par le cours de langue, l’élève pourra retenir naturellement les mots de liaison spécifiques et apprendre à prononcer un maximum de lexique couramment employé dans la langue anglaise.

Dans la vie de tous les jours, les non-anglophones pourront remarquer l’utilité des connecteurs logiques en anglais : comme en français, on différencie rapidement un niveau débutant d’un niveau expert via la maîtrise des mots de liaison.

Évitez par ailleurs d’utiliser des mots d’argot britannique dans une copie à rendre. L’argot, l’anglais vulgaire (le langage familier ou le « slang, street lang », langage de la rue), ne s’emploient pas à l’écrit.

Veiller toujours à développer avec fluidité et lisibilité un anglais littéraire, voire soutenu et sans abréviations. On sait que les locuteurs anglo-saxons adorent utiliser des abréviations à toutes leurs phrases, surtout dans les milieux professionnels (btw, asap, wtf, ttyl, thx, etc.).

Cependant, recourir à ce raccourci linguistique – surtout dans un texte officiel -, sera non seulement inesthétique, mais aussi très mal apprécié.

Pour améliorer son expression écrite, voici quelques connecteurs utiles :

  • « Elsewhere » : autre part, ailleurs,
  • « Wherever » : partout où,
  • « In the case of » : dans le cas de,
  • « In fact » : en fait,
  • « In other words » : en d’autres termes,
  • « Indeed » : effectivement,
  • « As for » : quant à,
  • « On the whole » : en gros,
  • « On top of that » : qui plus est, en plus de cela,
  • « For the most part » : pour la plupart,
  • « Usually » : d’habitude, avoir l’habitude de,
  • « As a rule » : de règle,
  • « Such as » : comme, tel que,
  • « On the contrary » : au contraire,
  • « E.g » (= exempli gratia) : par exemple,
  • « For instance / for example » : par exemple.

Voyager dans un pays anglophone pour progresser en langue anglaise. Sydney, « Harbour bridge », en Australie. Soleil, chaleur, hospitalité, salaires élevés : « THE place to be » pour apprendre l’anglais.

Pour progresser rapidement en expression anglaise, l’élève peut participer à un stage intensif d’anglais à l’étranger.

Voyager à l’étranger en immersion totale dans un pays anglophone est une alternative parfaite pour devenir bilingue, préparer un examen ou retenir facilement les conjonctions anglaises !

Lorsque je suis parti pour l’Australie avec un visa vacances-travail, mon niveau d’anglais était vraiment médiocre. C’est à peine si je parvenais à construire une phrase correcte à l’oral. Après quelques semaines sur cette île-continent, j’ai commencé à me débrouiller. Au bout de quelques mois, je connaissais de nombreux connecteurs logiques. 

Ainsi, le voyage fonctionne réellement comme une rééducation de l’écriture !

Les connecteurs logiques anglais de but et de précision

Pour parler un anglais professionnel et espérer avoir une carrière internationale, les francophones doivent être à la fois concis et précis lors de la rédaction d’un e-mail professionnel ou d’une lettre de motivation.

Pour rédiger méthodiquement, les connecteurs de but et de précision aideront l’élève à écrire d’une façon cohérente et logique.

Voici la liste des connecteurs utiles pour préciser sa pensée en anglais :

  • « By way of » : en lieu de,
  • « (In order) to » : afin de,
  • « So as to » : afin de,
  • « As far as » : dans la mesure où,
  • « So that » : de sorte que,
  • « In order that » : afin que,
  • « In such a way as to » : de telle façon à,
  • « I.e (id est) / that is to say » : c’est-à-dire,
  • « Insofar as » : en ce sens que,
  • « Namely » : à savoir,
  • « E.g (exempli gratia) / for example » : par exemple.

L’apprentissage de l’anglais et du parlé accentué peuvent se faire via les livres d’anglais : disponibles à l’achat sur les sites de e-commerce ou dans les bibliothèques, ils permettent de prendre une leçon d’anglais gratuite et d’améliorer son argumentation.

A vos stylos, prêts, écrivez !

Les connecteurs anglais de condition et de degré

Connecteurs logiques, mais aussi présent simple, superlatifs ou encore temps modaux en anglais… Voici autant de spécificités linguistiques indispensables pour devenir bilingue français-anglais.

Comment apprendre l'américain avant d'aller vivre aux Etats-Unis ? Pour devenir bilingue rapidement, pourquoi ne pas organiser un voyage linguistique en immersion ?

Pour passer d’un anglais débutant à un anglais expert, rien de mieux qu’un cours de langue avec un prof d’anglais.

Sur Superprof, la leçon d’anglais coûte en moyenne 20,82€ l’heure : avec l’aide d’un professionnel de l’enseignement, l’élève pourra plus facilement maîtriser la langue anglaise aussi bien que sa propre langue maternelle.

L’élève pourra également apprendre des éléments culturels comme l’Histoire de la Grande-Bretagne, l’organisation politique des États-Unis, l’Histoire de l’Australie, l’histoire de l’Union Jack, etc.

Découvrez les connecteurs de condition et de degré pour réviser entre deux cours d’anglais :

  • « Whether » : si (oui ou non),
  • « Even if » : même si,
  • « If not » : sinon,
  • « Even better » : bien mieux, mieux encore,
  • « Suppose / supposing » : à supposer que,
  • « On condition that » : à condition,
  • « In the event of … » : dans le cas de,
  • « In which case » : auquel cas,
  • « As long as » : tant que,
  • « As a matter of fact » : en fait, donc,
  • « At any rate » : de toute façon,
  • « Provided / providing (that) » : pourvu que,
  • « (Just) in case » : au cas où,
  • « Unless » : à moins que,
  • « At least » : au moins, du moins,
  • « Last but not least » : dernier point, mais non des moindres,
  • « To some extent » : dans une certaine manière,
  • « To a large extent » : en grande partie,
  • « One way or another » : d’une façon ou une autre,
  • « Both … and  » : et … à la fois, et,
  • « In many ways » : à bien des égards,
  • « In some respects » : à certains égards,
  • « Thus » : ainsi, donc,
  • « Rather » : plutôt, mieux,
  • « Somehow » : d’une certaine façon, d’une façon ou d’une autre.

Notre conseil : réviser les connecteurs logiques à raison de deux ou trois par semaine pour se familiariser avec la linguistique anglaise.

Au bout de quelques mois, le niveau d’anglais progressera naturellement et l’apprenant pourra facilement augmenter sa note au Bac d’anglais – voire intégrer une formation en langue anglaise.

Se plonger dans la langue de Shakespeare, pour apprendre également les 10 proverbes les plus utilisés en anglais.

Les connecteurs logiques anglais temporels très répandus

Pour augmenter ses compétences linguistiques, il est aussi important d’apprendre à exprimer les repères temporels.

Varier avec les synonymes pour mieux écrire. Comment enrichir son vocabulaire anglais avec les conjonctions de coordination ?

Non seulement afin de se faire comprendre lorsque l’on s’exprime, mais aussi pour gagner en précision. Parler anglais comme un natif exige, contrairement au français, d’aller « droit au but ».

L’anglais est une langue universelle, ce qui signifie qu’être anglophone permet de se faire comprendre partout dans le monde. Le jeu en vaut donc la chandelle, comme on dit.

La langue anglaise utilise en effet beaucoup plus de raccourcis directs que le français : un seul mot anglais peut évoquer la même locution qu’une expression composée de trois ou quatre mots en français.

Nous avons sélectionné quelques-uns de ces connecteurs temporels très utiles pour parler en face à face ou à l’écrit :

  • « When » : quand,
  • « As soon as possible » : dès que possible,
  • « Before » : avant,
  • « After », « afterwards » : après, ensuite,
  • « From then on » : dès lors que,
  • « Since » : depuis,
  • « At the same time as » : pendant que,
  • « Jointly » : conjointement,
  • « Successively » : successivement,
  • « Meanwhile », « in the meantime » : pendant ce temps,
  • « Until » : jusqu’à,
  • « Next » : prochainement, ensuite,
  • « Whenever » : peu importe quand.

Il n’y a hélas pas trente-six mille recettes pour les retenir : la meilleure façon pour converser est de les apprendre par cœur.

Les connecteurs pour commencer et continuer un récit

« Il était une fois, en premier lieu, secondement, pour conclure »… L’on peut énoncer, argumenter, raconter et terminer un propos par une multitude d’expressions.

Celles-ci vont être très utiles pour apprendre l’anglais. Il va falloir s’habituer à les utiliser pour devenir fluent, c’est-à-dire (as said diraient les anglophones) parler couramment.

  • « Once upon a time » : il était une fois,
  • « First », « Firstly » : en premier lieu,
  • « First of all » : avant toute chose,
  • « To begin with » : pour commencer,
  • « Beforehand » : préalablement,
  • « Secondly » : deuxièmement,
  • « Thirdly » : troisièmement,
  • « At last » : pour finir,
  • « At first sight » : à première vue,
  • « On second though » : à la réflexion,
  • « As a matter of course » : bien entendu,
  • « In any event » : en tout cas, quoi qu’il en soit,
  • « Actually » : en fait, effectivement,
  • « Anyway » : de toute façon,
  • « In this respect » : à cet égard,
  • « To put it in a nutshell » : pour faire court, en un mot,
  • « In short » : en résumé,
  • « In brief » : en bref.

Comment apprendre les connecteurs logiques anglais ?

Comment devenir bilingue ? Pour tenir de belles conversations et ou écrire de belles dissertations, ces petits mots anglais vous seront indispensables !

Les connecteurs logiques de la langue anglaise sont nombreux à avoir la même signification : l’élève devra donc les assimiler – en sus d’apprendre la grammaire et la conjugaison anglaise – via des exercices de grammaire pour progresser.

Pour y parvenir, recourir à une application d’anglais est un excellent outil pour apprendre la langue anglaise gratuitement, à son rythme, à n’importe quel moment de la journée et n’importe où.

Afin de pouvoir communiquer de façon précise – et, conjointement, avoir un niveau avancé -, l’on peut aussi consulter un site pour apprendre l’anglais gratuit, il y en a une kyrielle intarissable sur la simple requête « connecteurs logiques anglais ».

Une astuce qui fonctionne pour apprendre une langue étrangère quelle qu’elle soit, ou lutter contre la dyslexie / dyspraxie est de réaliser des fiches mémo et des flash-cards avec toutes les conjonctions évoquant une expression française.

Pourquoi ne pas aussi améliorer son anglais et se perfectionner dans cette nouvelle langue étrangère via les cours d’anglais gratuits ?

Et si un doute subsiste, utiliser un correcteur orthographique anglais en ligne aidera beaucoup.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,67 sur 5 pour 3 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz