Ce que la photographie reproduit à l'infini n'a lieu qu'une fois - Roland Barthes

Parmi les logiciels photo les plus prisés, Adobe Lightroom se classe en bonne, et même en très bonne position ! Ce logiciel de retouche photo, grâce à des presets ou à différents outils, est l'allié idéal de tous ceux qui souhaitent s'initier à la postproduction.

Selon une étude Into Trends, entre 37% et 44% des photographes américains ne peuvent plus s'en passer, alors qu'on murmure que Lightroom pourrait remplacer Photoshop dans 80% des activités basiques d'un photographe.

Alors bien évidemment, même si on est photographe amateur, Lightroom a un intérêt, et se présente même comme un outil indispensable, dont l'usage depuis sa création en 2002 a bien évolué ! Développé sous deux formes (Lightroom Classic et Lightoom CC (une version mobile), retoucher une image n'a jamais été aussi simple !

Mais alors comment bien débuter et utiliser Lightoom ? Pas de panique, voici nos conseils !

Installer Lightroom

Comment utiliser Lightroom pour une vidéo ?
Pour voir apparaître cette petite icône sur votre bureau d'ordinateur et télécharger Lightroom, quelques étapes suffisent !

Lightoom est donc un logiciel de retouche d'image, qui, à ses débuts, se nommait Shadowland. Au fil des années, la plateforme a connu bon nombre de changements, qui l'ont rendu de plus en plus simple, et de moins en moins cher. Car oui, Lightroom, tout comme Photoshop, est un logiciel payant.

Disponible pour les utilisateurs lambdas, mais aussi pour les PME, pour les étudiants, ou encore pour les professeurs (justificatif à l'appui bien sûr !), les tarifs peuvent varier du simple au double. Voici donc un petit récapitulatif de ce à quoi s'attendre au moment de se procurer Lightroom :

Tarif par moisUtilisateur lambdaPME et grandes entreprisesÉtudiants et enseignantsÉcoles et Universités
Outil Photographie11,99€///
Une seule application23,99€29,99€/14,99€
Toutes les applications59,99€69,99€19,50€34,99€

Selon le stockage, les fonctionnalités, ou encore le statut, Lightoom est donc plus ou moins accessible. Toutefois, à l'instar de Photoshop, une version d'essai de 30 jours existent, et va permettre de tester le recadrage, d'expérimenter les bugs, ou encore d'appréhender les presets sans débourser un centime. Histoire d'être sûr !

Plus concrètement, si vous êtes sûr(e) de votre investissement, pour télécharger Lightoom, il suffit de vous rendre sur le site adobe.com. Dans le catalogue d'applications Creative Cloud, vous trouverez très facilement Lightroom, qui se présente avec un petit logo bleuté.

Positionnez le curseur sur "télécharger", et lors du téléchargement, votre identifiant Adobe ID vous sera demandé. Il est le même que pour toute la suite Adobe (comme Photoshop), mais s'il s'agit de votre premier téléchargement, en quelques clics, vous pourrez vous créer un compte ! Tout est expliqué via un tutorial très simple.

Une fois cette étape terminée, rendez-vous sur votre ordinateur, et cherchez l'icône Lightroom au sein de vos applications. Sur Windows, vous le retrouverez dans le dossier "program files", alors que sur Macos, l'icône sera dans "Applications".

À noter que, si vous êtes nostalgique, ou que certaines anciens designs hdr vous manquent, vous pouvez tout à fait posséder plusieurs versions du logiciel sur un seul et même appareil !

Se familiariser avec Lightoom

Comment évoluer sur Lightroom ?
Si vous ne souhaitez pas faire cette tête devant votre création Lightroom, n'hésitez pas à suivre nos petits conseils, histoire de se sentir le plus à l'aise possible avec la retouche photo !

Tu ne prends pas une photographie, tu la crées - Ansel Adam

Utiliser Lightroom n'est pas forcément inné lorsqu'on ne maîtrise pas les bases des retouches ou de Adobe Photoshop. Entre les différents réglages, les corrections jpeg, ou encore l'espace de stockage à maîtriser, il faut réussir à se sentir le plus à l'aise possible avec ce logiciel, qui nous accompagnera quotidiennement.

C'est la raison pour laquelle un petit temps d'adaptation peut être nécessaire, couplé à des conseils avisés ! Et bien ça tombe bien, en voici quelques uns !

Importer une photo sur Lightoom

Bien évidemment, que serait Lightroom cc sans les photographies ? Pour pouvoir les retoucher, les classer, ou les indexer, il vous faut en importer. Une première étape assez simple, qui se fait depuis un ordinateur, mais aussi directement depuis un appareil photo, quel que soit votre boitier.

Dans le module bibliothèque, cliquez sur "importer", en bas à gauche, de sorte à ouvrir une nouvelle petite fenêtre. La colonne de droite indique l'endroit où seront stocké les photos sur l'ordinateur, alors que celle de gauche illustre la provenance de ces dernières.

Dans la colonne de droite, certains termes, mots-clés peuvent s'avérer important, de sorte à bien référencer votre photo dans la bibliothèque. Histoire de la retrouver au mieux !

Une fois que tous ces éléments sont pensés au préalable, vous voilà prêt à importer les photos ! Depuis un ordinateur (ou un disque dur), les étapes sont relativement simples ! Pour importer des photos dans le catalogue Lightroom Classic CC, il suffit de :

  • Choisir le dossier en question qui comporte les photos souhaitées,
  • Cliquez ensuite sur "ajouter", de sorte à importer les photos,
  • Ne gardez sélectionnées que les photos que vous souhaitez importer,
  • Sur la gauche, quelques étapes et paramètres supplémentaires sont proposés, selon vos besoins et vos envies.

Depuis un appareil photo, les étapes sont un peu différentes, mais tout aussi simples à comprendre :

  • Choisissez la carte de l'appareil photo sur votre gauche,
  • Cliquez sur "copier" en haut,
  • Sélectionnez uniquement les photos désirées,
  • Même principe que pour un ordinateur ou un disque dur, des paramètres d'importation supplémentaires sont disponibles sur la droite.

Pour commencer l'importation, cliquez sur "importer", en bas à droite de votre écran, et le tour est joué (stage photo paris) !

Ajouter les informations d'une photo sur Lightoom pour la classer

Combien de photos peut-on stocker sur Lightroom ?
Sur Lightroom, une photo bien référencée est le signe d'une bibliothèque où on s'y retrouvera à coup sûr !

Exporter des photos, c'est bien beau, mais encore faut il savoir les organiser. Car oui, Lightroom se présente réellement comme un outil de classement, où chaque photo editor est indexée, et s'insère parmi les autres.

Pour chaque photolab, il nous faudra donc indiquer au préalable le copyright, la ville dans laquelle elle a été prise, bref, que d'éléments qui feront qu'elle sera facilement récupérable.

À noter que, basiquement, dans la bibliothèque Lightroom, toutes les photos sont triées en fonction de la date. Pour toutes les voir, il suffit de cliquer sur "Catalogue", et tout s'affichera au milieu de l'écran !

Sur la droite, toutes les métadonnées sont regroupées. Les métadonnées, ce sont les dimensions de la photos, ou encore l'iso. Histoire d'en savoir un peu plus sur le cliché en question !

Et à gauche, il s'agit tout simplement des dossiers que vous aurez créé pour stocker et organiser les photos, comme un catalogage. Pour ajouter un dossier, il suffit de sélectionner les photos choisies à l'aide d'un simple clic, de cliquer sur le petit "+" dans "collections" et de cliquer sur "créer collection". Simple et efficace !

Comment trouver un cours de photo ?

Les différents outils Lightroom

À quoi sert Lightroom ?
Parce que Lightroom, ça n'est pas que trier des photos, on peut également retoucher ces dernières, en complément de logiciels comme Aperture, Illustrator, Gimp, ou encore Photoshop cc !

Lightroom se présente comme un logiciel de post traitement pour les photographes, dont les outils de correction sont assez simples, mais rudement efficaces. Parmi eux, on retrouve :

  • La correction des yeux rouges,
  • Recadrer une image,
  • Choisir et appliquer des presets sur ses photos,
  • Supprimer les défauts,
  • Changer la tonalité d'un cliché,
  • Utiliser le pinceau,
  • Améliorer la balance des blancs,
  • Faire du détourage,
  • Améliorer la netteté,
  • Appliquer des calques,
  • L'accentuation de certaines couleurs,
  • Et bien d'autres encore !

Mais focalisons nous sur certains d'entre eux, qui peuvent s'avérer très utile lorsqu'on débute sur Lightroom cc, quel que soient les appareils photo utilisés (cours photo paris).

Appliquer un preset Lightroom

Un Lightroom preset, qu'est-ce que c'est ? Il s'agit tout simplement d'un jeu de réglages et d edits, qui va permettre, une fois appliqué à une série de photos, de donner une identité commune, une cohérence, à ces dernières.

Bon nombre de presets gratuits et prédéfinis existent sur internet. Certains ont plus de grain, d'autres développent davantage les tons chauds, bref, à vous de fouiller, de voir lesquels vous intéresse le plus pour donner du style à vos photos.

Sur https://fr.tuto.com/blog/2017/04/presets-lightroom-gratuits.htm, 22 Lightroom presets gratuits vous sont proposés, au cas où !

Pour installer un preset, il suffit de suivre les indications trouvées sur le site en question, de télécharger le fichier Zip qui est lié, et d'ouvrir l'onglet "développement" dans Lightroom. Cliquez sur "importer", en ayant pris soin de créer un dossier spécialement dédié aux filter presets au préalable.

Pour se servir de vos presets favoris, il suffit de faire un clic droit sur le nom de ce dernier pour le sélectionner. Et en plus, vous pouvez totalement les modifier si un élément ne vous plaît pas, magique non ?

Retrouvez tous nos stage photo lyon ici.

Atténuer les yeux rouges sur Lightroom

Une mauvaise lumière, un mauvais cadrage, et patatra, voilà vos yeux devenus tout rouge sur la photo de famille. Pas de panique, tout ceci est modifiable sur Lightroom !

Choisissez la photography en question, puis rendez-vous dans le module "développement". Zoomer sur la partie qui vous intéresse, et cliquez sur "Correction des yeux rouges", à droite de l'écran.

Placez la croix qui sera apparue sur le premier oeil à corriger, ajustez les dimensions du cercle, et, grâce aux outils "taille et pupille" et "obscurcir", retouchez encore plus précisément l'oeil à corriger.

Faites de même pour le deuxième oeil, cliquez sur "terminer" en bas de l'écran, et le tour est joué. Voilà un regard beaucoup plus incarné !

Flouter une partie de la photo sur Lightroom

Rendre floue l'arrière-plan de la photo est possible en post-traitement.

Qui n'a jamais rêvé de faire une photo d'artiste, où le premier plan (ou l'arrière plan) est totalement flouté, où n'apparaît que la partie la plus belle de la capture ? Bref, encore une fois, avec un reflex, une photo numérique ou un appareil photo de téléphone portable, sur Lightroom, c'est possible !

Rendez-vous dans le module "développement" (qui nous est décidément très utiles lorsqu'il s'agit de retoucher mes photos !), puis cliquez sur "filtre radial". Il s'agit tout simplement ensuite de faire glisser le filtre sur la zone que vous ne souhaitez PAS flouter.

Pour rendre le tout plus uniforme, cochez la case "inverser le masque", et accentuez (ou diminuez) l'effet de flou en glissant le curseur "correction du voile" à gauche ou à droite. Et voici un vrai shot de photographe, sans avoir eu besoin de tutos !

En bref, Lightroom est une apps mine d'or pour la retouche d images, et pour tous les photographes qui souhaite classer et rendre leurs photos plus professionnelles. À noter qu'il existe une licence permanente, qui permet de bénéficier des nouvelles fonctionnalités, pour ordinateur, plugin, ou pour supports annexes !

Comment progresser en photo grâce au logiciel Lightroom ?

Que vous soyez photographe professionnel, amateur, débutant ou confirmé, le logiciel photo Lightroom est un véritable outil pour progresser en photographie. Non seulement il permet de mieux s’y retrouver dans ses photos et retoucher ce qui ne vas pas, mais le logiciel permet aussi de gagner du temps et d’affiner son œil de photographe.

Quand on est photographe, il ne s’agit pas uniquement de prendre des photos puis de passer son temps à les retoucher pour enlever les yeux rouges ou autres. Il est aussi important d’utiliser le logiciel pour mieux comprendre d’où viennent vos erreurs.

Un peu à la manière de cours de photographie ou d’un professeur en photo, le logiciel Lightroom permet d’offrir une sorte de cadre pour travailler ses photos.

Gagner du temps

Organiser ses photographies comme expliqué précédemment, est un véritable gain de temps. En effet, toutes les options du logiciel permettent de ranger les photos par catégories beaucoup plus vite que si vous mettiez vos photos dans de simples dossiers sur ordinateur.

Un gain de temps qui est d’autant plus précieux quand on débute en photographie. Lorsque l’on commencer à travailler en photo, le nombre de photos ratées est assez important. Gérer alors le flux de photos est du temps perdu sur le terrain.

Pourtant, pour progresser et apprendre de nouvelles techniques de cadrages, de gestion de la lumière, de la focale, etc, demande de prendre du temps à l’exercice et faire le plus de photos possible. Moins vous passerez de temps sur votre ordinateur, plus vous progresserez rapidement.

Le terrain est le plus efficace pour progresser !

Aiguiser son œil de photographe

Utiliser ses erreurs est le meilleur moyen de progresser en photographie, comme dans de nombreux autres domaines. Utiliser régulièrement le logiciel Lightroom signifie que vous essayez de comprendre les erreurs que vous avez commises au moment de déclencher l’appareil photo.

Lorsque vous prenez du temps pour corriger la ligne d’horizon ou bien le cadrage d’une photo, cela vous permet aussi de comprendre comment mieux faire la fois suivante. Ce temps de correction est donc précieux et il est indispensable de s’y atteler. Bien sûr, il ne s’agit pas non plus d’y passer des semaines entières. Comme expliqué auparavant, le terrain est avant tout la meilleure façon de faire de meilleures photos !

Faire un retour sur vos photos

Autre solution pour progresser rapidement en photographie grâce au logiciel Lightroom : ne pas jeter toutes ses photos ratées et regarder les réglages pour comprendre ce qui ne vas pas.

Certaines photos ratées peuvent être corrigées et vous aider à progresser. Mais gardez aussi celles que vous ne pouvez pas rattraper. Le logiciel Lightroom permet aux photographes de regarder les différents réglages utilisés lors de la prise de vue. Vous pourrez alors vous rendre compte des mauvaises réglages que vous avez fait afin d’éviter de refaire les plus grosses erreurs. Ouverture, longueur focale, sensibilité ISO, mise au point, toutes les données sont disponibles sur le logiciel photo de la suite Adobe.

Utiliser les fichiers « RAW » pour travailler sur Lightroom

Beaucoup de débutants en photographie ne pense pas à shooter en RAW, pourtant ce format de fichier photo est presque indispensable si vous souhaitez réellement prendre la main sur les réglages post-traitement.

Le fichier RAW permet de développer plus facilement et plus efficacement vos photos numériques.

Mais quelle différence entre le RAW et le JPEG ?

Le JPEG est en quelque sorte, une version compressée de la photographie. Le JPEG est en fait déjà développé. Les réglages sont alors moins évidents puisque toutes les informations de la photo ne sont plus présentes intégralement.

En revanche, le RAW est une photo encore brute. Tout est alors encore possible puisque toutes les informations de la prise de vue sont encore accessibles.

Il est ainsi plus facile de corriger la balance des blancs, le contraste, l’exposition ou la saturation sans abîmer l’image.

Les fichiers RAW sont plus faciles à modifier et à corriger.

Les débutants pensent à tord que ce format de photo est plus compliqué à traiter alors qu’il s’agit du contraire. Le fichier RAW facilite la vie des photographes.

Cependant, il arrive souvent que les amateurs de photographie n’arrivent pas à ouvrir leurs fichiers RAW dans le logiciel Lightroom. Il faut savoir que chaque type de fichier RAW est spécifique à un type d’appareil photo. Si votre appareil photo est plus récent que la date de mise à jour de votre logiciel, il y a de grandes chances pour que le logiciel ne reconnaisse pas le fichier.

Dans ce cas, il faut donc bien évidemment mettre à jour son logiciel photo Lightroom.

Cependant, les choix d’Adobe compliquent parfois les choses.

En effet, depuis peu, le logiciel n’est plus disponible à la vente mais uniquement sur abonnement comme vous avez pu le voir au début de cet article. Les personnes ayant donc acheté le logiciel avant ces changements peuvent bien évidemment continuer à s’en servir mais toutes les versions de Ligthroom 5 et versions antérieures ne peuvent plus être mises à jour.

Dans ce cas, la seule solution reste de souscrire à un abonnement de la version Lightroom Classic CC. Vous pourrez de cette façon procéder à la mise à jour en allant dans la boîte Adobe Creative Cloud et, en face de « Lightroom Classic CC », vous pourrez cliquer sur le bouton de mise à jour.

Si vous possédez Lightroom 6, il vous est encore possible de faire les mises à jour jusqu’à la version 6.14. Dans ce cas, rendez-vous sur « Aide » puis « Vérifier les mises à jour ». Le logiciel vous indiquera alors si des mises à jour sont disponibles.

Quelle que soit la version de Ligbtroom que vous ayez, il est aussi possible que votre appareil photo, si celui-ci est trop récent, ne soit pas encore paramétré dans le logiciel.

Si vous n’arrivez donc pas à importer vos images RAW après avoir effectué les mises à jour nécessaires, votre appareil photo doit être encore trop récent.

La solution ? Il faudra être patient.

Pour utiliser les RAW il faudra attendre l’arrivée de nouvelles mises à jour. Les programmateurs élaborent de nouvelles mises à jour tous les trois ou quatre mois.

Une fois que vous pourrez importer vos images RAW, il ne vous restera plus qu’à les modifier en vous rendant dans le module de développement. Placé en dessous de l’histogramme, ce module permet de cliquer sur « Réglage de base » puis de modifier la balance des blancs, les lumières, les ombres, le contraste, etc.

Il ne vous restera plus qu’à profiter du fichier RAW pour récupérer un ciel brûlé ou autre défaut sur la photographie.

Petit conseil de photographe : si vous ne comptez pas prendre énormément de photos, vous pouvez shooter en RAW et JPEG en même temps afin d’obtenir une photo déjà développée si vous n’avez pas le temps de retravailler le RAW. En revanche, si vous pensez prendre beaucoup de photos, ce système peut vite montrer ses limites puisque chaque photo vous prendra deux fois plus de place.

Se perfectionner avec le logiciel photo Lightroom

Le logiciel photo Lightroom ne sert pas uniquement à corriger les erreurs que vous avez pu faire durant la prise de vue. Ce logiciel est aussi très utilisé pour ces options avancées qui permettent de donner des effets aux photos, ou autres options très pratiques comme :

  • La reconnaissance faciale,
  • La création d’images HDR,
  • Les panoramas,
  • Faire des galeries en ligne,
  • La synchronisation de collections sur tous les écrans,
  • Etc.
Le HDR permet d'obtenir des photos surprenantes !

Une option permet notamment de géolocaliser les photographies que vous avez prises. Beaucoup d’appareil photo ont ce système de géolocalisation. Une fois sur lightroom, une carte interactive permet de repérer tous les endroits que vous avez shooté. Cette option est particulièrement utile si vous faites de la photo animalière puisque vous saurez où vous avez aperçu tel ou tel animal.

Une option de géolocalisation aussi très utile pour tous les grands voyageurs !

Définitions utiles pour le logiciel photo Lightroom

Quand on débute dans la retouche photo, il n’est pas toujours facile de comprendre tous les termes relatifs au développement numérique et à l’ensemble de ses outils. Pour vous aider à y voir plus clair dans l’utilisation du logiciel, voici quelques définitions.

Le HDR, ou High Dynamic Range pour « grande gamme dynamique », est une technique d’assemblage de plusieurs photos représentant le même sujet, qui permet d’obtenir des couleurs vives grâce à la superposition des différentes expositions. Les différentes lumières créent alors une photo très vive, qui ne semble parfois pas réelle.

L’histogramme est une représentation graphique de la position des pixels d’une photo. Souvent représenté par une courbe, il permet de mieux comprendre les caractéristiques d’une image.

La résolution est la quantité de pixels d’une photo. Cette résolution est exprimée en DPI une fois sur l’ordinateur.

Maintenant que vous maîtrisez une bonne partie de la théorie du logiciel Lightroom, il ne reste plus qu’à pratiquer ! Alors bon courage dans vos retouches, et n'oubliez pas, amusez-vous !

Besoin d'un professeur de Photographie ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5, 3 votes
Loading...

Thomas

Parisien, je suis passionné d'écriture. Curieux dans l'âme, un rien m'intrigue et tout m'intéresse !