Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quels impacts les sports de combat ont-ils sur le système cardio vasculaire ?

De Samuel, publié le 07/12/2017 Blog > Sport > Boxe > Cardio Boxe : les Boxeurs, Ces Athlètes de Haut Niveau !

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde : il meurt chaque année plus de personnes en raison de maladies cardiovasculaires que de toute autre cause.« 

L’OMS enfonce le clou : 17,5 millions de personnes décèdent de ces pathologies, qui sont elles-mêmes responsables de 31 % de la mortalité mondiale.

La vie est une loterie, nous ne sommes pas égaux face au risque de maladie. En revanche, une certitude réunit tout le monde sous la même enseigne : une pratique sportive régulière réduit presque de moitié le risque de décéder prématurément d’un accident cardiaque.

Le 8 novembre 2005, le Dr. P. Presles publiait dans un article sur le magasine E-Santé.fr : « Comparativement aux sédentaires, les sujets modérément actifs ont 30 à 40% moins de risques de décéder d’une maladie cardiovasculaire. Et même, la mortalité globale est moindre« .

Devinez lequel des sports les plus complets permet d’éviter d’avoir des soucis cardiaques ? Et oui, la boxe.

Que l’on pratique le saut à la corde, la savate boxe française, la boxe anglaise, la boxe thaï (ou Muay Thai), le kick boxing, le full contact (boxe américaine), le kung-fu (boxe chinoise), le taekwondo, la boxe MMA – pour mixed martial arts, les arts martiaux mixtes – ou tout autre art martial (karaté, ju jitsu, aïkido, etc.), tout cela est bénéfique pour la santé mentale et physique ainsi que pour le système cardio vasculaire et respiratoire.

On dit que la boxe est violente, mais ce n’est pas que frapper avec punch son adversaire, le mettre knockout (KO) en lui assénant coup de poing, uppercut et coup de pied, ou se défouler sur un sac de frappe, pattes d’ours, bouclier ou pao.

Les sports de contact au corps à corps sont tellement intenses qu’une bonne condition physique est nécessaire pour les pratiquer pleinement.

Et la boxe suscite tellement d’engouement dans les pays occidentaux – on adule les grands athlètes boxeurs de haut niveau, on valorise le développement personnel et l’entretien du corps -, que des disciplines sportives variantes de la boxe en sont même nées récemment : le fitness cardio, le body combat et le cardio boxing.

La rédac’ s’est penchée sur l’implication du cardio-boxing chez des sportifs de haut niveau : les boxeurs.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Quelques grands athlètes de haut niveau

On ne fera pas le coup du Rocky Balboa, champion de boxe planétaire entré dans la légende du sport… Mais de très nombreux sportifs de haut niveau et maîtres de la boxe pro, pratiquent le cardio boxe.

Quand les sportifs de haut niveau volent même dans les airs... Les grands champions s’entraînent avec plein d’accessoires (corde à sauter, sacs de frappe, etc.). Ils sont récupérés sur d’autres appareils…

Voici une présentation de quelques-uns d’entre-eux.

 

Suger Ray Leonard

Né Ray Charles Leonard aux États-Unis le 17 mai 1956, il est reconnu comme étant l’un des plus grands boxeurs de l’Histoire.

Et pour cause : super tactique, très véloce et hyper réactif, il fut sacré champion du monde de boxe dans cinq catégories de poids (poids welters à mi-lourds) différentes entre 1979 et 1989.

En boxe pro, quasiment invaincu, il totalise 36 victoires en 40 rencontres, dont 25 par KO (knock out). En boxe amateur, il a 145 victoires à son actif sur 150 matchs.

Marvin Hagler

Né en 1954 à Newark (près de New-York), il fut champion du monde des poids moyen de 1980 à 1987, maître incontesté de sa catégorie jusqu’à son dernier combat de boxe anglaise, sa défaite ultime face à S. Ray Leonard.

Il mettra par la suite un terme à sa carrière.

Floyd Mayweather Jr.

Né en 1977 dans le Michigan (États-Unis), ce boxeur est demeuré invaincu pendant plus de 18 années consécutives et n’a concédé aucune défaite sur ses 50 matchs en boxe professionnelle.

Qui veut avoir le même programme de musculation qu'un athlète de renommée mondiale ? Provocation maximale de F. Mayweather Jr. après sa victoire contre C. McGregor…

Il est en effet champion du monde de boxe de 1998 à 2015, dans cinq catégories de poids différentes : super plumes, poids légers, poids super-légers, poids welters, et poids super-welters.

Manny Pacquiao

M. Pacquiao est né en 1978 aux Philippines.

Véritable star du ring de boxe, il est le seul boxeur de l’histoire a avoir remporté le titre mondial dans huit catégories de poids différentes, des poids-mouches jusqu’aux super-welters.

Il est d’ailleurs tenant du titre de champion du monde des poids welters depuis 2016.

Sur 67 combats, il n’encaisse que 7 défaites, et 60 victoires en boxe amateur (sur 64 matchs).

Oscar de la Hoya

Né aux États-Unis en 1973, il est le seul boxeur de l’histoire à avoir détenu le titre de champion du monde dans six catégories de poids différentes des fédérations WBA, WBC, IBF et WBO.

39 victoires dont 30 par knock out en 45 combats, et seulement six défaites font de ce sportif de haut niveau l’un des plus grands athlètes de l’histoire de la boxe.

Il fut en effet champion de 1994 à 2007, des super-plumes aux poids moyens, ce qui constitue là un record mondial.

 

Le cardio-boxe, qu’est-ce que c’est ?

Le cardio-boxing, ou autrement dénommé cardio kickboxing est apparu à la fin des années 1990 aux États-Unis. Il fut inventé par Billy Blanks, un acteur Américain spécialiste des arts martiaux.

Le cardio-boxing : pas besoin d'installations sportives très onéreuses ! Pour être un bon tireur en cours de savate, il faut s’entraîner sans partenaire.

Parmi les activités sportives, il s’agit d’un entraînement de boxe de haute intensité, qui utilise les techniques de combat de boxe pied-poing pour frapper dans le vide – shadow boxing -, sur des sacs de frappe et sans combat.

Ce qui est intéressant, est que l’enchaînement de cardio training incorpore dans sa préparation physique toutes les techniques de combat confondues : boxe française savate, boxe anglaise, boxe thaïlandaise et kick boxing.

L’objectif : sauter, frapper, monter à l’assaut, enchaîner des mouvements de boxe, pour faire travailler en même temps tous les groupes musculaires du corps humain, permettant à la fois de se défouler, de raffermir la peau et de tonifier son corps.

Chaque séance d’entraînement musculaire se pratique en musique, dans le vide et en cours collectifs.

Encore mieux que de suer dans une salle de sport sur du matériel de musculation, le cardio boxing agit à de multiples niveaux :

  • Décomposer le glucose et créer de l’énergie aux muscles,
  • Faire fondre les tissus adipeux ; un très bon exercice pour perdre du poids et prendre de la masse musculaire,
  • Augmenter la fréquence cardiaque, et l’endurance par apport d’oxygène au seuil d’anaérobie.

En termes de renforcement musculaire pour se sculpter un corps athlétique, il n’y a donc pas mieux : exercices de gainage, exercices de musculation (pompes, abdominaux, squat), pour un bon conditionnement physique.

Nul besoin de gants de boxe, ni d’ailleurs de l’équipement de boxe complet d’un ring de boxe : les pratiquants peuvent venir en tenue de sport classique ou en survêtement, avec toutefois des mitaines ou des sous-gants pour éviter de se blesser le poing.

Tous les exercices qui font s’accroître la fréquence cardiaque à un rythme suffisamment élevé, peuvent être qualifiés d’entraînement cardio.

Chaque exercice cardio doit être fractionné, c’est-à-dire qu’il se constitue d’exercices très intenses et entrecoupés de temps de récupération de quelques secondes (10 ou 20) après chaque série de travail musculaire.

La boxe, par l’explosivité et l’intensité qu’elle requiert, permet de prendre du volume musculaire cependant qu’elle forge un muscle cardiaque et des poumons en béton (au sens figuré…).

Mais attention : chaque boxeur le sait, pour pratiquer ce type d’activité physique, il est fondamental d’avoir d’excellentes capacités physiques.

Courir, nager, faire du vélo et de la corde à sauter sont autant d’exercices cardio qu’il est bénéfique de faire pour garder la forme, évacuer le stress et – c’est l’ambition de beaucoup -, se construire un corps de rêve.

D’ailleurs, l’admiration de son champion de boxe préféré ne pousse-t-elle pas à s’imaginer frapper comme lui et à avoir un aussi bon jeu de jambes que lui ?

Se pratiquant en salle de fitness et en musique, cette discipline est même devenue une compétition à part entière, dénommée l’aéro-kick.

Les compétiteurs de cette boxe à vide sont affiliés aux grandes fédérations sportives d’arts martiaux et de sports de combat, dont – pour la France – la Fédération Française de Boxe (FFB) depuis 2008.

Les bienfaits de la boxe sur le rythme cardiaque

Les sportifs adeptes du cardio boxing peuvent être stimulés par différents motifs : perte de graisse, tonification musculaire, développer leur endurance en complément d’une autre activité sportive, ou encore réduire sa tension artérielle, combiner défoulement, entraînement musculaire et programme cardio training, etc.

Pour retrouver la forme, il vaut mieux boxer que fumer. Les marqueurs sociaux du stress : tabac, alcool, anxiété, nervosité. Pourtant, la boxe permet de décupler son souffle.

Faire du cardio est bon pour la santé et comporte de multiples bienfaits, autant physiquement que mentalement.

D’abord, l’amélioration de sa condition physique : l’enchaînement des mouvements (rotations, jeu de jambes, coups de poing) et le fait d’alterner les rythmes stimulent le système cardio vasculaire, améliorent la respiration et donc, l’endurance.

Le cardio kickboxing ne sollicite « que » le poids du corps.

Comme il se pratique dans une salle de boxe – ou une salle de fitness -, on ne soulève pas d’haltères, ce qui permet un développement musculaire homogène.

Le simple fait de bouger de manière fréquente permet aussi, outre de lutter contre la sédentarité, de gagner en motricité et en mobilité : finies les démarches maladroites où l’on marche en vacillant, se cognant même parfois par manque de maîtrise de soi, de proprioception !

Aller frapper sur des sacs de frappe ou même dans le vide, sous les conseils avisés du coach, aide à oublier le rythme harassant d’une vie trépidante (surmenage, pressions au travail, responsabilités et fatigue) pour évacuer le stress.

Pour les femmes soucieuses de leur ligne, l’alternance de rythmes lents et rapides pendant la séance de sport, aide aussi à perdre des cuisses : c’est un formidable pyromane de la cellulite.

On va donc plus rapidement brûler des calories que lors d’un cours de zumba !

Un dernier conseil, enfin : gare au surentraînement, qui peut conduire à des douleurs désagréables si le tissu musculaire des muscles est trop endommagé.

Ne jamais, ô grand jamais, oublier de s’échauffer au début et de faire des étirements à la fin.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz