Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quelles sont les caractéristiques de la culture allemande ?

De Sophie, publié le 24/02/2017 Blog > Langues > Allemand > Les Spécificités Culturelles Allemandes

« La France et l’Allemagne sont les deux ailes de l’occident. Qui brise l’une empêche l’autre de voler. »

Cette citation de Romain Rolland (1866-1944) illustre extrêmement bien les relations étroites et privilégiées qu’entretiennent la France et l’Allemagne.

Le lien franco allemand est solide mais l’Histoire montre que l’entente des deux pays se fait sur le fil du rasoir : ils sont en même temps les plus fidèles ennemis en Europe depuis longtemps !

La France, pays latin, semble culturellement plus proche de l’Espagne et de l’Italie que de l’Allemagne, davantage anglo-saxonne. Les deux voisins sont ainsi si différents que l’on pourrait croire que l’un se trouve aux antipodes de l’autre.

C’est un atout de civilisation en Europe : les différences de culture forgent des échanges riches et puissants !

Que l’on souhaite travailler en Allemagne, partir étudier dans le pays de Beethoven ou tout simplement apprendre l’allemand, il sera nécessaire de connaître les spécificités de la culture germanique. Et donc de chercher, in fine, à tout savoir de la langue germanique !

Le pays d’Angela Merkel peut parfois souffrir de sévères stéréotypes issus notamment de certaines pages sombres de l’Histoire récente. De prime abord, l’on peut penser la population allemande froide, rigide, à l’instar de cette langue allemande si éloignée de la nôtre.

C’est un préjugé à déconstruire car l’Allemagne possède en sa culture une immense richesse et l’hostilité qu’on lui attribue est injuste.

La société allemande et son histoire culturelle méritent en effet que l’on s’y attarde, qu’on les découvre : cette culture et ces traditions pourraient en effet en surprendre plus d’un(e) !

Dans cet article, Superprof livre à ses lecteurs tout ce qu’il faut savoir (ou presque) sur les caractéristiques de la culture allemande.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

La culture allemande : un héritage de l’histoire de l’Allemagne

L’Allemagne était peuplée dès le Paléolithique inférieur, par l’Homo Heidelbergensis – du nom de la ville allemande où furent découverts les squelettes humains -, entre 600 000 et 200 000 avant notre ère.

Apprendre l'histoire germanique pour mieux connaître la culture allemande C’est ici qu’il y a 600 000 ans, vivaient les premiers peuplements d’Allemagne…

Cependant, les traces écrites Grecques et Romaines relatant la présence de peuples germaniques sur le sol de l’actuelle Allemagne ne datent « que » du 1er siècle avant J-C.

Notons que jusqu’au 19ème siècle, il n’existe pas encore de peuple Allemand.

Originaires de Scandinavie (Suède, Norvège et Danemark), les tribus germaniques s’installent au nord de l’Allemagne et commencent à se répandre vers le sud de l’Antiquité à l’ère chrétienne.

Les Germains rencontrent alors un ennemi majeur implanté sur un vaste empire en Europe du sud depuis plusieurs siècles : les Romains.

Une pluralité de tribus indépendantes consolident leurs frontières au fil des victoires militaires, que les historiens appellent les invasions Barbares : Vandales, Burgondes, Saxons, Alamans, multiplient les incursions en Gaule romaine et concourent à la chute de l’Empire Romain.

Les territoires romains commencent à se « germaniser » et se christianisent, tandis que les Germains fondent des royaumes éphémères en Angleterre (les Angles et les Saxons), en France (Francs et Burgondes), en Italie (Lombards et Ostrogoths) et en Espagne (Wisigoths).

C’est Charlemagne, empereur des Francs, qui désigna le Rhin comme frontière pour séparer l’Allemagne de la France en 800.

L’Allemagne fut pendant près de mille ans régie sous le Saint Empire Romain Germanique – de 962 à 1806 -, qui se voulait être la continuation légitime de l’empire Carolingien et de l’empire Romain.

Mais jusqu’à la Révolution Française de 1789, pas moins de 300 entités politiques de plus ou moins grande taille se partageaient la souveraineté du territoire allemand.

Ce n’est qu’à la fin du 19ème siècle, alors que les Allemands remportent la guerre franco-allemande de 1870, et que le sentiment national est exacerbé, que l’Allemagne devient un pays fédéral unifié, sous l’impulsion du général Otto v. Bismarck (1815-1898).

Une histoire riche en divisions et en communautés qui ont façonné la langue allemande au fil des siècles, pilier d’une culture unique.

Les intellectuels et les artistes Allemands ont aussi largement influencé les mouvements de la Renaissance, les grandes découvertes scientifiques, des Lumières jusqu’à nos jours.

Ils ont investi tous les arts contemporains : la gastronomie, le cinéma, la photographie, la peinture, la musique, la littérature, la philosophie et les idées politiques.

Qui méconnaît en effet les noms de Gutenberg, Goethe, Kant, Hegel, Nietzche, Marx, Engels, Kafka, Freud, Bach, Schumann, Schubert, Beethoven, Mozart, ou encore Einstein et tant d’autres ?

Découvrez par ailleurs nos 10 personnalités historiques allemandes

La culture allemande résulte de plus de 2 000 ans d’une histoire parfois mouvementée, au cours desquels des populations aux multiples origines se côtoient, s’affrontent et se mélangent, en valorisant leurs langues, leur identité et leurs cultures différentes.

Les arts dans la culture allemande

Toutes les époques connaissent de grands penseurs, de grands artistes qui contribuent au mouvement des idées et au progrès des connaissances.

La philosophie d'Allemagne au 19ème siècle : une grande richesse littéraire. Que l’on adhère ou non à Karl Marx et Friedrich Engels, ils n’en restent pas moins des monuments de la culture d’Outre-Rhin !

L’Allemagne n’a pas à rougir de son patrimoine artistique et culturel, et compte de nombreuses figures emblématiques d’une culture riche et influente, à la pointe de la civilisation européenne.

Voici un tour d’horizon de l’héritage culturel allemand pour vous permettre de mieux appréhender vos cours d’allemand.

Littérature et philosophie allemande

L’histoire de la littérature allemande est très riche et nombreux sont les écrivains Allemands qui ont marqué au fer rouge la culture allemande.

L’écriture – comme tous les arts – est depuis tout temps un moyen d’expression et de contestation politique, l’ambassadeur des idées.

L’art est en effet indissociable du contexte économique, politique et social et du mouvement dans lequel il s’inscrit.

Les courants littéraires allemands depuis les auteurs de la Renaissance, des Lumières du 18ème siècle ou de l’époque contemporaine sont très nombreux :

  • La poésie Baroque : pendant la Guerre de Trente Ans, de nombreux poètes relatent les affres de la guerre en exacerbant les émotions par le sonnet,
  • Les Lumières : phénomène européen affirmant la primauté de l’individu et la rationalité sur la cause divine, le fer de lance Allemand en est E. Kant (1724-1804). Il écrit, entre autres œuvres célèbres, La critique de la raison pure,
  • Sturm und Drang (tempête et passion) et le Classicisme de Weimar : mouvement littéraire contestataire de la deuxième moitié du 18ème siècle, qui évoque la révolte de la jeunesse contre la bourgeoisie, la noblesse et les codes moraux. On trouve J. W. Goethe (1749-1832), qui écrit Les souffrances du jeune Werther (1774),
  • Le Romantisme,
  • La Naturalisme,
  • L’impressionnisme,
  • Le mouvement Dada,
  • Le Trümmerliteratur (la littérature des ruines), mouvement émergé après 1945 en Allemagne,

La littérature allemande reflète les époques, parfois leurs tragédies, à l’instar de la Seconde Guerre Mondiale, de la dictature nazie ou de l’Holocauste, qui furent des sujets d’étude pour nombre d’auteurs germanophones tels que Johanna Arendt (Hannah Arendt, 1906-1975), célèbre politologue Allemande et Américaine ou Stefan Zweig (1881-1942) qui fait partie des grands écrivains allemands !

C’est surtout au niveau de la philosophie et du mouvement des idées que l’Allemagne a laissé des penseurs de renommée internationale. La philosophie allemande a exercé une influence colossale pour la civilisation occidentale et européenne.

Voici quelques noms :

  • Martin Luther (1483-1546), principal instigateur de la Réforme protestante allemande,
  • Gottfried Wilhem Leibniz (1646-1716), philosophe, mathématicien, diplomate, juriste et philologue Allemand,
  • Emmanuel Kant (1724-1804), fer de lance du criticisme,
  • Johann Gottlieb Fichte (1762-1814),
  • Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770-1831),
  • Arthur Schopenhauer (1788-1860),
  • Karl Marx (1818-1883), célèbre pour le marxisme et la critique du système capitaliste, fondateur du socialisme utopique,
  • Friedrich Nietzsche (1844-1900),

La musique allemande

L’on ne peut évoquer les spécificités culturelles allemandes et les cours d allemand en ligne sans parler de la musique, ce serait comme prendre des cours de langue arabe sans apprendre l’alphabet, ou étudier l’histoire de France en occultant la Révolution de 1789.

Le pays de Goethe, patrie de la musique par excellence. Mozart, né sous le Saint Empire Romain Germanique, est un ambassadeur germanophone de la musique classique !

L’histoire de l’art allemand a laissé un héritage énorme et a joué un rôle majeur dans l’histoire de la musique.

Berlin est souvent réputée pour être LA ville artistique par excellence. Hambourg, deuxième ville d’Allemagne, s’est forgée un statut de ville pionnière du rock alternatif.

Depuis l’après-guerre, Cologne est quant à elle le foyer de la musique électroacoustique.

Mais bien avant que l’Allemagne soit un État unifié – depuis 1871 -, la musique faisait déjà valser les têtes.

La musique traditionnelle et folklorique allemande s’est développée au 16ème siècle avec la Réforme Protestante, qui facilita l’apparition du chant choral et qui influença toute la musique populaire d’Allemagne.

Peu à peu, les mélodies germaniques s’imposent comme un art autonomisé de la musique italienne ou française.

Un des piliers de la culture allemande est bien évidemment la musique classique.

Et les compositeurs de musique classique natifs d’Allemagne ou de l’empire d’Autriche sont très nombreux :

  • G. F. Haendel (1685-1759),
  • J . S. Bach (1685-1750),
  • L. v. Beethoven (1770-1827),
  • F. Schubert (1797-1828),
  • R. Schumann (1810-1856),
  • J. Brahms (1833-1897),
  • R. Wagner (1813-1883)

Une petite anecdote :

C’est en Allemagne qu’aux 17ème et 18ème siècles, les premiers luthiers fabriquèrent l’harmonica, le clavecin, l’orgue, le piano et le bandonéon (ancêtre de l’accordéon).

Ce dernier – le bandonéon – allait par ailleurs s’exporter en Argentine à la suite des vagues de migration (1880-1900), et les migrants européens s’en servirent pour créer un nouveau style de musique saccadé, très sexué et rythmé : le tango argentin !

Littérature, philosophie, musique et cours d’allemand… C’est tout ?

Non ! Les Allemands sont aussi très friands de photographie et de théâtre.

En Allemagne, plus de 35 millions de spectateurs se rendent dans 360 théâtres, 160 orchestres symphoniques et d’opéra. En sus, 70 festivals accueillent chaque année des millions de visiteurs.

Les fêtes et les traditions dans la culture allemande

Il suffit de se rendre à un marché de Noël en Alsace pour s’apercevoir à quel point cette festivité est importante dans la culture germanique.

Les festivités allemandes, pour les grands et les petits. Faire un marché de Noël en Allemagne vaut le détour, même si l’on n’est pas chrétien !

Noël est la première des fêtes célébrée en Allemagne.

Dès le premier dimanche de l’Avent, les rues des villes s’illuminent et voient s’installer les marchés de Noël, dont les plus réputés sont ceux de Nuremberg, Munich, Essen et Heidelberg.

Mais l’Allemagne recèle bien d’autres fêtes et traditions dans ses mœurs :

  • Le calendrier de l’Avent,
  • La Saint Nicolas,
  • Les carnavals,
  • Les anniversaires,
  • Pâques,
  • L’arbre de mai.

Côté jours fériés, l’Allemagne célèbre toutes les fêtes – religieuses ou syndicales – que nous connaissons en France : le jour de l’An, l’épiphanie, le vendredi saint et le lundi de Pâques, la Fête du Travail, l’Ascension, le lundi de Pentecôte, l’Assomption, la Toussaint et Noël.

La société allemande connaît par ailleurs des dates méconnues en France : la Fête de la paix (8 août, jour non férié), le Jour de l’Unité Allemande (férié, 3 octobre, célébrant la réunification de la RFA et RDA), la Fête de la Réformation (31 octobre, commémorant la Réforme protestante).

La gastronomie allemande

La France le sait bien : la gastronomie fait partie intégrante du terroir et de la culture d’un pays. Quel Français n’a pas déjà pensé avec nostalgie au fromage français, au vin ou à la crème fraîche lors d’un voyage à l’étranger ?

Et côté gastronomie, l’Allemagne n’est pas en reste !

Envie de découvrir la langue de Goethe ? Commencez par déguster la cuisine locale !

Les spécialités culinaires allemandes

De nombreux mets allemands font le bonheur des touristes étrangers lors de leur séjour en pays germanique.

Tout d’abord, il faut évoquer l’inattendu : le pain !

En effet, contre toute attente, l’Allemagne possède plus de 300 variétés de pains, ce qui en fait le pays le plus amateur de pain au monde !

Les Allemands sont donc de grands consommateurs de pain, et les boulangeries fleurissent à tous les coins de rues des villes allemandes.

Si chaque région a sa spécialité, ils apprécient à l’unanimité le pain artisanal.

Comment partir étudier en Allemagne et découvrir la culture du pays ? La gastronomie en Allemagne est riche et variée !

La saucisse, quant à elle, est fidèle à sa réputation : c’est une star en Allemagne. Il n’y a pas moins de 1500 sortes de saucisses allemandes.

Les Allemands la savourent au grill, en sandwich, en bouillie, à la poêle, et surtout dans la fameuse choucroute.

Que tous ceux qui s’apprêtent à voyager en Allemagne s’y préparent : on peut manger de la saucisse à tous les repas (et oui, même au petit-déjeuner).

Véritable symbole allemand et ambassadeur de la langue allemande à travers le monde, le bretzel est une petite pâtisserie très salée, à base de pâte de brioche croustillante.

Avec une forme de nœud si particulière, le bretzel se trouve dans n’importe quelle boulangerie allemande. On le retrouve en vente dans tous les festivals et fêtes traditionnelles d’Allemagne.

La fameuse Fête de la bière de Munich est réputée pour vendre 100 000 bretzels par jour !

Peut-on d’ailleurs évoquer la gastronomie allemande sans parler de la bière en Allemagne ?

Cela serait comme parler de la France sans évoquer son vin !

Les Allemands et la bière

La bière en Allemagne n’est donc pas une légende : c’est une institution ! On peut même parler de boisson nationale.

On compte en Allemagne plus de 5000 sortes de bières, et pas moins de 1200 brasseries.

Chaque ville en possède une, mais Munich bat tous les records.

Comment apprendre à parler allemand ? La Fête de la Bière à Munich est une tradition ancestrale en Allemagne.

C’est à Munich que l’on trouve le plus grand nombre de brasseries locales, ce qui explique qu’elle accueille chaque année la célèbre Oktoberfest (ou Fête de la Bière).

Durant deux semaines (généralement entre fin septembre et début octobre), 5 à 6 millions de personnes affluent vers Munich pour la plus grande fête populaire du monde.

Des tentes aux couleurs des 14 brasseries sont installées, et les amateurs de bières peuvent en profiter pour déguster la gastronomie locale.

La ville vit au rythme de cette fête qui peut se vanter d’avoir plus de 200 ans d’existence.

On y organise des parades, des fêtes foraines, des concerts de musique populaire allemande.

D’ailleurs, une étude de 2015 sur les pratiques culturelles des Allemands, menée par une sociologue (Solène Hazouard), révèle que les Allemands se rendent de plus en plus dans des lieux culturels :

« De 1995 à 2013, la part des adultes ayant participé occasionnellement ou souvent à des activités hautement culturelles (opéra, concerts de musique classique, théâtre, expositions et musées) est passée de 52 à 58 %. La hausse (de 53 à 64 %) a été encore plus nette pour les activités culturelles populaires (cinéma, concerts pop, concerts de jazz, spectacles de danse et discothèques). »

Aller dans un festival allemand est une excellente manière de découvrir la culture allemande, ses traditions et de s’immerger dans la langue germanique !

La famille en Allemagne

Ce sont les habitants et leur idiome qui façonnent un pays.

Chaque individu participe à sa façon à la culture allemande, et devient le porte-parole de la nation lors de chaque interaction avec un touriste étranger.

Lorsqu’il s’agit d’aborder les aspects culturels d’un pays, il faut donc appréhender la vie quotidienne de ses habitants  pour que la perception soit globale.

La famille, et notamment l’éducation, ont une grande influence sur les spécificités culturelles.

Quelle est la vie quotidienne des allemands ? L’éducation en Allemagne est au centre des préoccupations des habitants.

Dans cette Allemagne multiculturelle, la famille est au centre des préoccupations pour la majorité des habitants. Le développement de l’enfant allemand est vu comme crucial.

La différence d’éducation entre les jeunes Français et les enfants Allemands peut représenter une acculturation pour les Français qui partent vivre en Allemagne.

En France, les codes sociaux font qu’une mère qui couverait trop son enfant essuiera des regards réprobateurs du public. En Allemagne et en cours d’allemand, c’est tout le contraire !

On fait la critique de la « rabenmutter » ou mère-corbeau, celle qui confie ses enfants à l’État ou à des institutions privées plutôt que de s’en occuper.

Les femmes qui reprennent le travail rapidement après la naissance de leur enfant sont donc plutôt mal perçues.

Cependant, alors qu’il n’y avait que très peu d’établissements pour enfants en bas-âge en Allemagne, la politique allemande essaie de réconcilier famille et travail.

Des mesures ont été prises, avec notamment en 2013 le droit aux enfants d’un an d’avoir accès à des centres d’éducation infantile.

L’enfant Allemand peut être considéré comme « enfant-roi » par ceux qui partent travailler ou étudier en Allemagne. Il est souvent perçu comme bruyant et indiscipliné.

La mentalité allemande concernant l’éducation est relativement éloignée de la nôtre. En effet, on laisse l’enfant laisser libre court à sa créativité et on ne veut rien lui imposer.

Dans l’école allemande, les enfants sont libres d’aller où ils veulent et il est totalement admis qu’un enfant sorte de l’enceinte de l’école pour aller s’acheter une pâtisserie.

Celles et ceux qui partent en pays germanique pour apprendre l’allemand, ne soyez pas choqués !

C’est peut être aussi pour cela que Berlin est une capitale où les gens sont ouverts, artistes, et où la différence ne choque pas !

Les Allemands dans le monde du travail

Il importe de connaître les spécificités des Allemands dans leur rapport au travail avant de partir travailler en Allemagne ou d’être envoyé pour un contrat par son entreprise dans une ville allemande.

Comment comprendre le monde du travail en allemande ? Un ouvrier allemand sur un atelier d’un célèbre constructeur outre-Rhin.

Le choc culturel peut encore une fois être important, car les Allemands ont une approche de la culture d’entreprise bien différente de celle des français.

Dès l’entrée dans le monde du travail, les Allemands privilégieront l’expérience aux diplômes : ils n’ont pas le culte des grandes écoles. Ainsi, les universités réputées sont réparties dans tous le pays et accessibles à tous.

Ils sont réputés pour aller droit au but, et n’apprécient guère les réunions qui s’éternisent où l’on parle trop et on n’agit pas. Les Allemands sont donc plus francs et directs au travail, mais on peut leur reprocher de manquer de finesse et d’humour.

Les personnes qui ont déjà eu un rapport professionnel avec un Allemand le diront : ne pas hésiter à être franc dans son discours et s’exprimer de façon directe ne sera pas mal vu.

En revanche, interrompre son interlocuteur lorsqu’il s’exprime risquerait de le vexer.

La société allemande : ordre et écologie

L’Allemagne et le respect des règles

Dès que l’on met le pied sur le sol allemand, la première chose qui nous saute aux yeux est l’ordre qui y règne.

Une chose à savoir absolument et à respecter scrupuleusement lorsque l’on souhaite devenir allemand : il faut respecter les règles !

En effet, les Allemands sont ne sont pas réputés pour leurs incivilités.

Jeter un papier par terre ou traverser une rue lorsque le feu est rouge ? C’est impensable pour la plupart d’entre eux !

Comment les allemands percoivent-t-il l'écologie et l'économie verte ? Le parti écologiste allemand en plein boom !

Les villes allemandes sont d’ailleurs quadrillées par un service d’ordre (Ordnungsämster), en charge de distribuer des amendes à ceux qui jettent leurs mégots par terre.

Les cyclistes qui ne roulent pas sur les pistes adaptées sont eux aussi susceptibles d’être verbalisés.

Alors que les Français se plaignent souvent de la lourdeur des démarches administratives dans l’Hexagone, l’Allemagne n’a rien à envier à la France de ce côté-là !

En effet, cette culture de l’ordre transparaît dès que l’on cherche par exemple à refaire sa plaque d’immatriculation, ou à s’inscrire à la mairie : la lourde réglementation est un obstacle.

On dit en effet que les Allemands ont un tempérament plus « carré » que les Français et leur naturel plus latin.

Si pour certains, cette spécificité peut paraître péjorative car elle manquerait de fiabilité, elle est néanmoins un gage de fiabilité.

Par exemple, pour chaque rendez-vous avec un Allemand, l’on peut être quasiment certain qu’il sera ponctuel.

Les Allemands, une conscience « verte »

Cette culture de l’ordre propre à la République Fédérale d’Allemagne se ressent aussi dans le rapport des Allemands avec la politique environnementale.

En effet, en Allemagne, le tri des déchets est l’affaire de tous. Cette politique de gestion des déchets est exemplaire au niveau européen.

Comment découvrir la culture lorsqu'on voyage en Allemagne ? Est-ce que l’écologie est importante pour les Allemands ?

D’ici 2020, l’Office Allemand de l’environnement assure que l’on pourrait ne plus envoyer aucune ordure dans les décharges.

Aujourd’hui, seuls 3 kilogrammes d’ordures par an et par personne sont déversés, contre 185 pour la France !

Toujours en matière de respect de l’environnement, les Allemands consomment beaucoup plus de produits issus de l’agriculture biologique que les consommateurs outre-Rhin.

Selon le groupe de travail «Arbeitskreises Biomarkt », l’industrie du bio a enregistré une croissance de presque 5% en 2015.

Langue et culture sont intimement liés !

Pour parler allemand, vous devez donc savoir ce qui caractérise ce pays avant de prendre vos premiers cours d’allemand. Cependant, ne tombez pas dans les préjugés et les stéréotypes. Chaque individu est unique !

Bien que la société influe sur les comportements, il faut veiller à ne pas généraliser, y compris lorsque l’on parle des Allemands.

Il y a des Français qui n’aiment pas le pain, le fromage et le vin rouge. Il doit bien y avoir des Allemands qui n’aiment pas la bière, le bretzel et la choucroute !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 3,94 sur 5 pour 17 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz