Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Apprendre le plus petit des instruments à cordes frottées dans une école de prestige !

De Samuel, publié le 25/06/2018 Blog > Musique > Violon > Comment Apprendre le Violon au Conservatoire ?

« Je n’arrive pas à me rendre compte si c’est votre fils qui fait des progrès en violon ou si c’est nous qui nous habituons. » Sommerset Maugham.

Apprendre à jouer du violon est souvent réputé comme un processus long et difficile, d’autant que le travail de la justesse au niveau débutant, lorsque l’on joue en acoustique, peut occasionner de nombreuses tensions de voisinage.

Rassurez-vous, mon fils suit sa formation musicale au conservatoire national !

En 2007, le marché des ventes d’instruments de musique représentait, en France, 176 millions d’euros. De ce volume d’affaires, les instruments à cordes frottées du quatuor (violon, alto, violoncelle) ne représentaient que 6 % des ventes totales.

Pourtant, l’apprentissage de cet instrument fascine : voici comment apprendre le violon au conservatoire, la voie royale de la pratique instrumentale.

Qu’est-ce que le conservatoire pour apprendre le violon ?

Le conservatoire de musique est un établissement public d’enseignement musical, décliné en quatre cycles d’études musicales et délivrant donc quatre diplômes différents.

Et si on se mettait à la musique classique ? Apprendre à jouer du Mozart au violon : un travail d’acharné !

Les établissements se subdivisent en quatre entités :

  • Le conservatoire à rayonnement régional (CRR), 44 en France,
  • Le conservatoire à rayonnement départemental (CRD), 109 en France,
  • Le conservatoire à rayonnement communal (CRC),
  • Le conservatoire  à rayonnement intercommunal (CRI).

Au total, en France, on compte 44 conservatoires à rayonnement régional, 109 conservatoire à rayonnement départemental et 338 conservatoires à rayonnement communal ou intercommunal (CRC/CRI).

Chaque cycle de cet école de musique dure quatre ans, à l’issue duquel l’apprenant se voit obtenir un certificat différent : attestation d’études musicales (AEM) – en fin de premier cycle -, brevet d’études musicales (BEM), en fin de second cycle, Certificat d’études musicales (CEM) en fin de troisième cycle court – autrement appelé cycle amateur -, et diplôme d’études musicales (DEM), en fin de troisième cycle long.

Malgré cette hiérarchisation des diplômes, chacun des 491 établissements dispose d’une liberté dans l’organisation des cursus : autant dire que l’on ne peut détailler pour chaque conservatoire, l’organisation des cours de musique.

Le premier cycle, qui peut durer jusqu’à 5 ans, correspond au niveau de violon débutant, il sanctionne les premières années d’études musicales. Dans la plupart des cas, ce cycle regroupe des jeunes enfants âgés de 6 à 12 ans.

Le deuxième cycle mène à apprendre la musique à un niveau intermédiaire tandis que le Certificat d’études musicales permet, par son diplôme, d’être reconnu comme très bon musicien amateur.

Enfin, le dernier cycle, dit cycle long, débouche sur le DEM, le plus haut diplôme de musique délivré par les CRR et CRD : c’est le niveau professionnel.

Un dernier cycle existe cependant dans les conservatoires les plus prestigieux, tel le conservatoire de Paris : c’est le cycle de « virtuosité » : le violoniste est ici formé au métier de concertiste, un précieux sésame – bien que non-diplômant – pour pouvoir jouer dans l’orchestre symphonique le plus réputé.

On l’aura compris : débuter en violon au conservatoire ne sert pas uniquement le plaisir de jouer, mais oeuvre à former de véritables musiciens professionnels, où on apprend même à jouer de plusieurs instruments : cours de piano classique, piano jazz, cours de guitare jazz, violon alto, etc.

En outre, même étudier le violon dans un tout petit conservatoire conférera un bon niveau car y prendre des cours permet d’apprendre le solfège pour lire les notes de musique comme dans un roman, l’interprétation ou encore l’improvisation.

Pourquoi apprendre le violon au conservatoire ?

Reconnu pour son caractère sélectif et pour la concurrence qui y règne, le conservatoire de musique est le lieu par excellence pour apprendre à jouer du piano ou du violon jazz.

Pratiquer en orchestre, sur le tempo et sans fausse note : les études musicales au conservatoire ! Quelle classe de savoir jouer un concerto en Do mineur !

Les places très limitées et l’âge limite (souvent 30 ans) pour y être admis justifient souvent la sélection drastique sur concours, celle-ci garantissant le suivi d’une formation de haute qualité.

Au conservatoire, on apprend le solfège avant de se mettre au violon : ainsi est-on incité à la compréhension globale de toute la musique dans son ensemble avant de pratiquer son instrument, ce qui permet de composer et d’improviser, deux compétences très importantes.

En effet, c’est le solfège dont la formation est pointue, qui permet la connaissance de toute la théorie musicale, des gammes, de chaque note, qui stimule l’oreille musicale (de sorte que l’on entende chaque fausse note) et l’oreille absolue.

Tout au long des études musicales, l’étudiant doit passer de nombreux examens, ceux-ci permettant de travailler de façon intensive sans discontinuité.

En substance, être admis dans un conservatoire permet d’apprendre à jouer du violon à un prix moins élevé que prendre des cours particuliers à domicile.

Par exemple, au conservatoire de Lyon, les droits d’inscription vont de 111 € à 871 € l’année selon le cycle et le quotient familial.

Avec un tarif horaire de 30 € en moyenne pour des cours particuliers de violon, on dépensera au moins 1 400 € (120 € par mois) dans l’année pour seulement une heure de cours par semaine.

Moins coûteux, le conservatoire est par ailleurs un lieu où le réseau se tisse, où s’entretiennent les sociabilités musicales et où se recrutent, finalement, les futurs musiciens professionnels et intermittents du spectacle.

Un danseur, metteur en scène, chef d’orchestre pourraient bien avoir besoin d’un violoniste pour mener à bien leurs spectacles. Or si cette personne est un ami…

La musique est un art qui se joue en groupe, ce que ne permet pas le cours particulier à domicile.

Si vous préférez, il est possible d’apprendre le violon en association.

Comment s’inscrire au conservatoire de musique ?

La plupart des conservatoires de musique ouvrent leurs cours aux enfants dès l’âge de 6 ou 7 ans : cela correspond à l’entrée en cours préparatoire de l’école primaire (CP).

Faire de la musique dès l'enfance, un développement cognitif efficace. « Tu feras du violon au conservatoire ? » Oui je sais, tu as encore le temps d’y réfléchir…

Cette première année oeuvre à initier les plus jeunes à l’apprentissage du solfège, à la lecture de chaque note, aux notions de rythmique, ainsi qu’à découvrir la pratique instrumentale du violon et d’autres instruments : c’est une année d’éveil musical.

Plus tard, l’enfant choisira alors son outil de prédilection : le violon (pour ce qui nous concerne ici).

Alors comment peut-on s’inscrire au conservatoire de sa ville et surtout, lequel choisir ?

Notons d’emblée que les conservatoires à rayonnements communaux et départementaux sont plutôt destinés aux instrumentistes enfants et adolescents ayant une pratique amateur.

Si l’on souhaite devenir violoniste virtuose et jouer du concerto pour violon à un niveau professionnel, il faudra viser les conservatoires régionaux et nationaux, mais il existe un filtrage à l’entrée : la sélection se fait sur concours.

Et oui, devenir chef d’orchestre ne s’invente pas et il faut être meilleur que les autres pour y parvenir !

Aucune formation de violoniste professionnel ne s’est faite toute seule. C’est la raison pour laquelle nous soulignons l’intérêt crucial, pour un étudiant au conservatoire, d’intégrer un groupe de musique ou un orchestre afin d’explorer chaque style de musique le plus répandu.

Pour solliciter une inscription, les demandes de candidatures s’effectuent désormais en ligne à partir du mois de juin.

En règle générale, les candidats bacheliers de 18 à 25 ans doivent, pour entrer au conservatoire national, passer une ou plusieurs auditions.

Les épreuves contiennent des évaluations où l’on demande aux musiciens de jouer des morceaux de violon (pour ce qui nous concerne), prestation sur laquelle seront jugés l’interprétation et la technique.

Parfois, il sera demandé de lire une partition ou de déchiffrer d’oreille une pièce de musique.

Inutile donc, de rappeler qu’il faut toujours s’entraîner pour progresser mais cet impératif devrait être un plaisir puisque vous êtes passionné de violon !

Dans la plupart des conservatoires, les auditions se déroulent entre les mois de juin et début juillet.

Cependant, gardez à l’idée que non seulement les places sont chères – c’est une école très concurrentielle -, non seulement il existe un risque que l’on vous pousse vers la sortie même après l’obtention du concours d’entrée.

En effet, nombre de conservatoires perdent près de la moitié de leurs effectifs dès le second cycle.

Il faudra de surcroît être très persévérant car au cours de cet apprentissage, les cours de solfège tiennent une place prépondérante au cours des huit à dix ans de pratique.

Des applications de violon existent pour vous aider à progresser.

Le déroulement des cours au conservatoire de violon

Le début des cours de musique, après avoir passé les mailles du filet d’un jury extrêmement pointilleux, se fait en septembre.

Devenir violoniste : de longues années d'études attendent un jeune apprenant. Je travaille dur pour payer le conservatoire de violon à mes enfants…

Au premier cycle, les enfants entament le début des apprentissages artistiques.

A la fin de ce cycle, les élèves devront avoir bon équilibre corps et instrument, et une aisance motrice suffisante : cela signifie qu’il doivent avoir maîtrisé la coordination main droite et main gauche, qu’ils savent placer la mentonnière, tenir l’archet, accorder leur violon et savoir lire chaque note de musique.

Aussi doivent-ils avoir appris à soigner la justesse de leur instrument à cordes et être capable de jouer en public des pièces pour violon, seuls ou accompagnés.

Au second cycle, ceux qui ont été retenus sont amenés à approfondir le jeu de la main gauche (démanchés, doubles cordes, vibrato) et la technique de jeu à l’archet.

Musicalement, on met de plus en plus l’accent sur leur esthétique et leur richesse de jeu.

A la fin du cycle 3, les étudiants – qui savent pratiquer le violon depuis presque dix ans – doivent être autonomes sur leur instrument, et proposer une interprétation de grande qualité.

Avec cette gradation progressive, on comprend bien qu’aucun étudiant – à condition d’être originaire d’une famille manouche pratiquant le jazz depuis tout petit, et d’avoir en plus un talent naturel pour la musique – ne peut avoir un niveau professionnel au violon s’il apprend en autodidacte.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar