Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Enseigner le français langue étrangère à l’international

De Alexia, publié le 11/04/2019 Blog > Langues > FLE > Comment Devenir Lecteur à l’Etranger Grâce au FLE ?

« Le véritable enseignement n’est point de te parler mais de te conduire. » Antoine de Saint-Exupéry

5 100 000 étudiants internationaux étaient en mobilité dans le monde en 2018. Et vous ?

Il existe plusieurs possibilités pour partir étudier à l’étranger. La première à laquelle on pense est Erasmus mais saviez-vous que vous pouviez être payé pour étudier dans un autre pays ?

Alors bien sûr, il faudra travailler un tant soit peu : 12h par semaine en plus de vos heures de cours pour valider votre diplôme.

Si vous vous demandez encore comment partir enseigner à l’étranger tout en poursuivant vos études et en recevant un salaire, ne cherchez plus ! Vous êtes au bon endroit.

Dans cet article, nous vous parlons du statut de lecteur, de ses avantages et des démarches pour devenir lecteur dans un pays étranger.

Qu’est-ce qu’un lecteur français à l’étranger ?

Quel est le rôle d'un enseignant en langue de Molière ? Un lecteur français est avant tout là pour faire progresser les élèves, notamment en prononciation.

Pour partir à l’étranger durant ses études universitaires, il est possible de passer par le programme Erasmus. Mais ce n’est pas l’unique solution.

Pourquoi ne pas tenter de trouver un poste de lecteur dans une université d’accueil à l’étranger ?

Un lecteur est un professeur menant des travaux pratiques à raison de 12h par semaine et uniquement au sein d’une université ou d’un établissement parapublic ou privé (académie de gendarmerie par exemple). Il poursuit ses études dans le même temps, au sein de l’université d’accueil.

Combien de temps part le lecteur ?

Il n’y a pas de limite de temps. Sachant que vous êtes directement recruté par une université étrangère et sous contrat avec elle, tant qu’il y a un poste ouvert, il est possible de poursuivre l’enseignement pendant deux, trois ans ou davantage.

Cela peut varier en fonction des universités, qui n’accepteront de reconduire votre contrat qu’une seule fois. Le seul pré-requis est d’être étudiant.

Quels sont les avantages à être lecteur ?

  • Vous poursuivez vos études et pouvez obtenir un double diplôme si votre université française valide votre cursus suivi à l’étranger,
  • Vous vous formez à l’enseignement,
  • Vous alliez études théoriques et confrontation pratique,
  • Vous êtes en immersion totale dans un pays pour apprendre une autre langue,
  • Vous recevez un salaire.

Quel est le rôle du lecteur ?

Le lecteur a plusieurs classes à sa charge 12h par semaine. Il n’est pas un professeur à proprement parler mais dispense un enseignement pratique, axé sur la participation active de l’étudiant.

Son rôle est pluridisciplinaire :

  • L’expression orale est privilégiée à travers des cours de conversation par exemple,
  • Vous pouvez faire découvrir la culture française à travers des exemples concrets,
  • Vous pouvez avoir un groupe d’élèves en difficulté pour les aider plus particulièrement,
  • On peut vous demander de participer à des activités éducatives au sein de l’établissement d’enseignement supérieur,
  • Pourquoi ne pas proposer un programme d’échange entre étudiants français et étudiants étrangers à base de Skype par exemple ?
  • Il est possible d’animer un club de langue,
  • Il pourra vous être demandé d’organiser un stage intensif de français avec des cours de langue approfondis,
  • Peut-être aurez-vous des élèves préparant la certification en langue française comme le DELF ou le DALF.

Dans tous les cas, votre rôle est d’apporter l’authenticité de la langue française et d’améliorer les compétences linguistiques de vos élèves plutôt à l’oral mais aussi à l’écrit.

Quelle est la différence avec l’assistant de français ?

Un lecteur est seul face à sa classe tandis qu’un assistant de français, comme son nom l’indique assiste un professeur de langue et travaille en binôme avec lui.

Il est généralement davantage rémunéré que l’assistant de français.

Où partir pour être lecteur ?

Où partir en tant que lecteur français ? Il est généralement aisé de créer une relation avec les élèves qui sont souvent à peine plus jeunes que vous 😉 (source : Goodnet)

Contrairement au poste d’assistant de français, il n’existe pas de procédure de recrutement des lecteurs organisée en France. C’est à vous de faire les démarches.

Ainsi, il est possible de partir dans n’importe quel pays proposant un poste de lecteur !

En fonction du pays choisi et de l’établissement, les conditions de travail seront différentes et cela peut vous aider à prendre une décision. Sachez qu’en France, un lecteur est rémunéré à hauteur de 1500 € bruts par mois pour 12h de travail en classe.

Alors même s’il faut compter le travail de préparation des cours en amont, c’est plutôt une bonne rémunération pour étudier et travailler dans le même temps. Cependant, elle peut varier en fonction du pays cible.

Les pays proposant le plus souvent des postes de lecteurs sont l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Canada ou encore la Chine.

Quand j’étais en licence langue et civilisation en anglais, nous avions plusieurs étudiants internationaux qui donnaient des cours. Ils étaient doctorants ou finissaient leur master et passaient une année universitaire ou même deux à nous donner des cours de conversation. La plupart d’entre eux venaient du Royaume-Uni. 

Comment candidater pour être lecteur en français langue étrangère ?

Mais si aucun programme de recrutement n’existe, comment candidater pour être lecteur ?

Les conditions sont généralement les mêmes partout mais peuvent légèrement varier en fonction de l’université dans laquelle vous postulez. Il faut être au moins titulaire d’un master et être de langue maternelle française ou pratiquer le français à égalité avec sa langue maternelle.

Pour être candidat et remplir votre dossier de candidature, il faut pouvoir justifier d’une année d’études complète après l’obtention de la licence ou équivalence. Dit autrement, il faut avoir au minimum un master 1 pour pouvoir postuler en tant que lecteur.

Quelles sont les conditions pour enseigner le FLE ? Si vous ne parlez pas français, vous ne pourrez pas devenir lecteur français à l’étranger ! (source : MiscRave)

N’hésitez pas à vous rapprocher de l’UFR de langues : votre université peut avoir conclu des accords avec des établissements étrangers, vous facilitant ainsi les démarches.

Pour l’université de Bordeaux par exemple, une cinquantaine d’accords ont été contractés avec des universités aux Etats-Unis, en Angleterre (Oxford, Cambridge), en Russie (Moscou), en Allemagne (Leipzig), en Italie (Pavie) ou encore en Turquie (Istanbul). Les lecteurs s’inscrivent alors à l’université d’accueil et peuvent bénéficier de bourses d’études.

Dans le cas contraire, il faudra directement contacter les universités qui vous intéressent afin de leur proposer vos services de lecteur. Les ambassades peuvent vous fournir les coordonnées des établissements convoités.

Les postes à pourvoir sont généralement disponibles sur les sites des universités (comme c’est le cas en France pour l’université de Bordeaux par exemple).

Les modalités de candidature s’apparentent à celles d’un emploi :

  • Curriculum Vitae,
  • Lettre de motivation,
  • Copie du diplôme le plus élevé obtenu,
  • Copie d’une pièce d’identité.

La priorité est souvent donnée aux étudiants pouvant attester d’une formation FLE.

Pour trouver un poste de lecteur par vous-même, vous pouvez consulter le site fle.fr. Il y a régulièrement des offres de lecteurs postées. En 3 mois, 37 offres ont été proposées pour faire du lectorat à l’étranger.

Les postes requièrent parfois d’avoir un niveau master 2 ou d’être en cours d’obtention du master 2 de FLE mais vous avez le choix dans les pays : Jordanie, Croatie, Thaïlande, Chine, République Tchèque, Ukraine, Liban, Indonésie, Brésil, Guinée équatoriale, Corée du sud ou encore Egypte.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur, vous pouvez vous rapprocher d’une ONG pour trouver une mission d’enseignement, de l’agence universitaire de la francophonie ou encore du réseau culturel français à l’étranger.

N’hésitez pas à contacter l’Ambassade de France du pays cible pour obtenir directement les coordonnées de la personne compétente. Enfin, vous pouvez y allez au culot en vous rendant directement sur place !

Faire valider son année de lectorat à l’étranger

Peut-on valider son diplôme en même temps que la période de lectorat ? Enseigner à une classe est formateur pour votre avenir !

Faire des études à l’étranger peut donner lieu à une validation des ECTS (European Credits Transfer System) par votre université française.

Cependant, s’il est facile d’obtenir cette validation en partant avec une bourse Erasmus ou en étant assistant de français, il est plus compliqué de faire valoir ce droit en étant lecteur.

Il n’existe que peu de documentations sur le statut de lecteur permettant de généraliser la validation du temps passé à l’étranger. Mieux vaut se rapprocher directement de votre université française et passer par une université en partenariat avec votre UFR. Il y a plus de chances d’obtenir ainsi un double diplôme ou au moins une validation de vos crédits.

Etant donné que vous vous inscrivez directement à l’université étrangère, il est plus difficile d’être sûr de l’équivalence du diplôme. C’est pourquoi nous vous conseillons de bien vous renseigner auprès du bureau des relations internationales notamment afin de connaître les démarches à effectuer pour faire valider vos ECTS. Cela peut vous permettre de gagner une année si vous partez en master 1 !

Peut-on renouveler son contrat de lecteur à l’étranger ?

A priori, le contrat de lecteur est valable pendant une année scolaire, durant laquelle le lecteur assure un service de 300 heures dans l’année de travaux pratiques. Il est possible que des travaux dirigés lui soient demandés au sein des 300h mais ceux-ci ne peuvent pas dépasser 100h annuelles.

Cependant, il est possible de renouveler une fois son contrat au sein du même établissement. Après, il faudra soit changer d’établissement, soit rentrer en France, soit trouver un poste de prof de FLE et plus de lecteur.

Prêt à faire les démarches pour devenir lecteur à l’étranger ? L’organisation et la patience sont vos meilleures alliées 😉

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar