Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment s’assouplir rapidement pour faire le grand écart ?

Blog > Art et Loisirs > Danse > Entraînement Danse : Exercices pour Grand Ecart

Le grand écart est un mouvement impressionnant que n’importe quel danseur se doit de maîtriser.

Pour un ballet, une battle de hip hop, une chorégraphie de modern jazz, le grand écart facial ou latéral lors de l’échauffement de danseur est un élément récurrent effectué par les danseurs.

Mais ce mouvement n’est pas donné à tout le monde. Tout va dépendre de votre degré de motivation, de votre âge et de votre passé.

Pour vous aider dans cet démarche, voici des exercices à réaliser régulièrement pour plus d’efficacité.

Commencer par s’échauffer

Vous venez de vous motiver à apprendre à faire le grand écart alors que vous êtes souple comme un piquet ?

Il vous faudra du temps et de la motivation mais rien n’est insurmontable.

Alors pour commencer dans les règles de l’art, il est important d’accorder une place conséquente à l’échauffement.

Dans n’importe quel sport, l’échauffement est la première étape d’un entraînement réussi. Il permet d’éviter les blessures qui peuvent parfois être assez graves, surtout lorsque l’on cherche à faire le grand écart sans préparation.

Si vous réalisez déjà un sport, profitez d’être déjà échauffé pour réaliser les exercices étirements danse.

La natation, la course à pieds ou la marche rapide sont d’excellentes activités pour commencer à travailler la cardio. De nouveaux sports commencent même à apparaître et peuvent être très efficace pour travailler l’endurance.

Les exercices d’étirements doivent durer environ 30 secondes chacun pour être efficaces.

De plus, répétez-les en série afin que vos muscles s’habituent à être sollicités. Mais attention, ne tirez pas trop fort sur vos muscles !

Même si vous êtes pressé de gagner en souplesse, prendre son temps est la meilleure manière de réussir.

Il est recommandé de s’arrêter au moment où cela commence à faire mal. N’essayez pas au-delà.

Et pour favoriser votre échauffement, pensez à porter des vêtements adaptés. Cela veut dire des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise, des vêtements qui respirent, et des vêtements qui gardent la chaleur. Regardez du côté des vêtements pour cours de danse.

Où commencer son entraînement ? Pourquoi ne pas s’échauffer dans un parc ?

Si vous réalisez ces exercices seuls, cela ne vous empêche pas de demander l’avis de temps en temps à un professeur de sport afin d’éviter de faire de faux mouvements.

Les exercices pour faire un grand écart facial

Le grand écart facial est souvent le plus connu et le plus populaire chez les apprentis danseurs. Il fait toujours son petit effet.

Mais il faut bien du temps et des efforts pour réussir à faire une telle prouesse de souplesse. Car n’est pas contorsionniste qui veut.

Pour y arriver, les danseurs doivent régulièrement travailler des muscles comme les ischio-jambiers ou l’intérieur des cuisses.

Voici quelques exercices qui vous aideront à réaliser ce fameux grand écart et épater tout le monde !

Les cours de zumba peuvent aussi vous aider.

L’exercice du papillon

Ami des bêtes et des insectes, ne vous fiez pas au joli nom de cet exercice. Car en vrai, il s’agit du début de la torture.

Pour réaliser celui-ci, asseyez-vous sur le sol et si possible en vous adossant à un mur.

Collez la plante de vos pieds sur le sol puis attrapez vos chevilles. Faites baisser votre buste en avant tout doucement tout en baissant les genoux vers le sol.

Attention à ne pas trop forcer. Ceci est le premier exercice et votre corps doit s’y habituer. De plus, forcer ne vous provoquera que des problèmes de santé.

Il faut juste savoir être patient pour atteindre le grand écart de vos rêves.

La position du V

Pour aller un peu plus loin dans les exercices, repositionnez-vous dos contre mur et étirez vos jambes devant vous. Celles-ci doivent toucher le sol.

Écartez-les le plus possible. Il faut que vous essayez de les mener vers le mur.

Bien sûr ce n’est pas encore possible car vous êtes encore en entraînement, mais faites votre maximum toujours sans trop forcer.

La deuxième étape consiste à étirer votre buste vers l’avant. Vous devriez alors sentir que cela tire l’intérieur des cuisses.

Une autre variante de cet exercice existe pour continuer à travailler l’intérieur de vos jambes.

Gardez votre position en V et ne décollez surtout pas les fesses du sol. Étirez une nouvelle fois votre buste vers l’avant mais en vous positionnant au dessus de chaque jambe de manière alternée.

Pourquoi devenir plus souple ? Cela ne sert pas que pour la danse !

La gravité est votre meilleur ami !

Le dernier exercice est plus relaxant que les précédents.

Il vous suffit de vous allonger, le dos sur le sol et les fesses collées au mur.

Étirez vos jambes en position V comme pour l’exercice précédent.

La seule différence est que vos jambes seront cette fois-ci en l’air. La gravité jouera donc sur vos jambes et cela les étirera doucement.

Cet exercice permet de se détendre à la fin de l’entraînement car il ne demande pas d’efforts particuliers. Il suffit de se laisser aller.

La particularité est aussi que pour être réellement efficace, vous devez réaliser l’exercice une bonne dizaine de minutes. Mais voyez ça comme une manière de progresser tout un soufflant un peu.

Car la respiration est importante dans chacun de ces exercices. Elle permet de mieux supporter la douleur et l’effort.

Et pour vous assouplir, suivez des cours de danse toulouse.

Les exercices pour faire un grand écart latéral

Le grand écart latéral est moins populaire que le facial, pourtant, en danse, il est important de le maîtriser.

En réalisant ces quelques exercices régulièrement, vous atteindrez votre but et deviendrez peut-être danseur étoile un jour.

Les exercices de fente

Avant tout, la fente avant est une position qu’il faut tenir environ 30 secondes.

Il s’agit de déplacer une jambe en avant et de la positionner en angle droit.

La jambe arrière doit être tendue loin derrière sans trop forcer pour autant. Si cela vous fait mal, arrêtez tout de suite. Cela doit seulement vous tirez un peu sur les muscles.

Une autre variante de la fente avant aide également à gagner en souplesse pour réaliser le grand écart.

Il s’agit de se repositionner comme pour la fente avant classique seulement, cette fois, le genou arrière doit être posé sol. Tenez dans cette position durant 30 secondes avant de relâcher.

Est-ce difficile de devenir souple ? Les doigts dans le né !

Passons maintenant à la fente arrière.

Elle permet d’alterner tous les types de fentes afin de ne pas trop fatiguer et tirer toujours sur les mêmes muscles.

La fente arrière fait travailler les muscles postérieurs de la cuisse. Pour cela, il faut déplacer le poids du corps sur la jambe arrière en tendant celle de l’avant.

Toutes sortes de fentes sont possibles pour travailler les muscles des jambes et les assouplir.

L’essentiel est d’alterner ces différentes fentes afin de travailler plusieurs muscles dans une même séance d’entraînement.

Une fois que les exercices de fentes sont terminées, reprenez la position et essayez de descendre les coudes vers l’avant tout en gardant la jambe arrière bien droite. Cela travaillera une dernière fois le bassin et les muscles.

Maintenant, vous voilà fin prêt pour tenter le grand écart latéral.

La réussite se fera par étape mais vous pouvez désormais tenter de descendre votre bassin jusqu’à votre limite personnelle, toujours en prenant compte le seuil de la douleur (cours de zumba en ligne).

En combien de temps réussir le grand écart ?

Le grand écart est un exercice qui demande du temps, beaucoup de temps.

Surtout si vous n’avez jamais fait de gymnastique auparavant ou tout autre sport demandant de la souplesse.

Car le temps que vous allez passer pour réussir cet exercice dépend de nombreux facteurs.

Certaines personnes gardent de bons réflexes de leurs anciennes années de gym ou de sport. Il leur sera donc moins compliqué de retrouver des repères et les exercices à effectuer. De plus leur corps garde plus ou moins en mémoire les efforts déjà fournis.

Si vous n’avez jamais fait de gym ou de danse, la réussite de cet exercice dépendra d’autres facteurs.

Certaines personnes sont plus souples que d’autres, et ont plus de facilités à devenir souple danse : il peut s’agir d’un coup de chance.

Quel entraînement suivre pour devenir danseur ? Devenez aussi souple qu’un manchot !

L’âge est aussi un facteur essentiel. Les plus jeunes auront beaucoup plus de facilités à réaliser le grand écart et l’apprennent en très peu de temps. Le corps devient en revanche beaucoup moins souple avec le temps.

Cela ne veut pas dire que l’exercice est impossible mais qu’il vous faudra plus de patience et de persévérance pour arriver à vos fins.

La motivation est votre meilleur allié !

Le désir de savoir faire le grand écart doit être important pour ne pas laisser tomber après le premier exercice.

Il faut également prendre en compte la fréquence de vos entraînements. Avec un entraînement par mois, il sera très compliqué de voir des résultats.

En revanche, en pratiquant un peu tous les jours, en choisissant l’option danse au bac par exemple, cela avancera beaucoup plus vite.

Bien sûr, lorsque l’on apprend seul à faire le grand écart, il est parfois compliqué de se dégager un créneau horaire dans la journée. En faisant appel à un prof particulier ou en prenant des cours de danse paris, vote rythme sera peut-être plus régulier.

À vous de voir quelle méthode est la bonne.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar