"Par temps clair, on apercevait les monts Tsukuba et aussi le Fuji. Quel spectacle étrange et merveilleux !" Yasunari Kawabata

Le mont Fuji est la 35e montagne la plus haute du monde, même si techniquement c'est plutôt un volcan. Symbole du pays du soleil levant, impossible de ne pas s'en approcher lors de votre voyage au Japon.

Vous pouvez vous contenter de l'observer depuis votre siège dans le Shinkansen entre Tokyo et Kyoto mais la région des 5 lacs où il se dresse a tellement de richesses à offrir qu'il serait dommage de ne pas consacrer quelques jours à son exploration.

Alors quelles activités faire au mont Fuji ?

Anthony
Anthony
Prof de Japonais
5.00 5.00 (18) 30€/h
1er cours offert !
Fumihiro
Fumihiro
Prof de Japonais
5.00 5.00 (32) 30€/h
1er cours offert !
Alexandra
Alexandra
Prof de Japonais
4.93 4.93 (11) 18€/h
1er cours offert !
Hisako
Hisako
Prof de Japonais
5.00 5.00 (11) 23€/h
1er cours offert !
Marine
Marine
Prof de Japonais
5.00 5.00 (8) 25€/h
1er cours offert !
Diana
Diana
Prof de Japonais
4.92 4.92 (8) 30€/h
1er cours offert !
Sebastien
Sebastien
Prof de Japonais
4.75 4.75 (8) 20€/h
1er cours offert !
Yuko
Yuko
Prof de Japonais
5.00 5.00 (18) 30€/h
1er cours offert !

Grimper au sommet du mont Fuji

Que faire au mont Fuji ?
Le Fujisan vu du ciel. On dénombre 16 éruptions depuis la formation du volcan, la dernière en date étant celle de 1707.

Si vous avez l'âme d'un aventurier, lancez-vous dans l'ascension du mont Fuji ! Si les sentiers sont accessibles à tous les randonneurs, jeunes et moins jeunes, cela n'en reste pas moins une randonnée éprouvante physiquement pour plusieurs raisons :

  • Vous évoluez de nuit, le but étant de profiter du lever de soleil au sommet du cratère,
  • Vous grimpez sur des roches volcaniques instables, pouvant se dérober sous vos pieds régulièrement,
  • La descente est aussi difficile que la montée car il faut faire attention à ne pas glisser,
  • La randonnée est longue : comptez entre 5 et 10h en fonction de votre forme physique et de la fréquentation des lieux,
  • C'est de la haute montagne : le sommet s'élève à 3 776 mètres, impliquant des risques de mal des montagnes chez certaines personnes,
  • Il fait froid et selon les conditions météorologiques, l'ascension peut être encore plus pénible (en cas de précipitations par exemple).

Vous voilà prévenu !

Si vous souhaitez tenter l'expédition, veillez à bien vous préparer et à vous couvrir chaudement avec des vêtements imperméables. Prévoyez 2 à 3 litres d'eau par personne et de la nourriture énergétique. N'oubliez pas vos lampes frontales !

Il y a quatre chemins de randonnée menant au sommet du mont Fuji : Yoshidaguchi, Subashiri, Gotemba et Fujinomiya et 10 stations. Le bus vous pose à la 5e station, à 2 000 mètres d'altitude. Visitez le mont Fuji pendant sa période d'ouverture entre le 1er juillet et le 10 septembre en évitant les week-end et la période de vacances des Japonais et Japonaises.

Sur le chemin, vous pourrez vous reposer dans l'un des nombreux refuges si vous vous sentez fatigué.

Une fois au sommet, vous pourrez profiter de la vue au-dessus des nuages et observer le soleil se lever au son de l'hymne national japonais. Profitez-en pour faire le tour du cratère et observer l'ombre portée du mont Fuji sur la mer de nuages.

Profiter des vues sur le mont Fuji depuis les 5 lacs

Le mont Fuji se situe dans la région des 5 lacs (Fuji Goko). Chacun des lacs offre une vue panoramique sur le point culminant du Japon. Ils sont tous situés au pied du mont, offrant un tableau digne d'une peinture japonaise.

Formés par la fonte des neiges du mont Fuji et les torrents locaux, les lacs au nord du mont Fuji, dans une partie rurale du Japon. Ici, pas de grandes villes mais rassurez-vous, les aménagements touristiques sont nombreux.

Vous trouverez forcément où dormir et où manger aux abords des lacs. C'est la région idéale pour vous promener à pied ou à vélo, vous prélasser dans des onsen (sources thermales). Chaque lac offre un reflet unique du volcan.

N'hésitez donc pas à vous rendre à Yamanakako, Kawaguchiko, Saiko, Shojiko et Motosuko. Vous pourrez également visiter le musée du kimono, le musée d'art Itchiku Kubota ou des grottes spectaculaires dans cette région.

Les amateurs de photographie vont se régaler !

Anthony
Anthony
Prof de Japonais
5.00 5.00 (18) 30€/h
1er cours offert !
Fumihiro
Fumihiro
Prof de Japonais
5.00 5.00 (32) 30€/h
1er cours offert !
Alexandra
Alexandra
Prof de Japonais
4.93 4.93 (11) 18€/h
1er cours offert !
Hisako
Hisako
Prof de Japonais
5.00 5.00 (11) 23€/h
1er cours offert !
Marine
Marine
Prof de Japonais
5.00 5.00 (8) 25€/h
1er cours offert !
Diana
Diana
Prof de Japonais
4.92 4.92 (8) 30€/h
1er cours offert !
Sebastien
Sebastien
Prof de Japonais
4.75 4.75 (8) 20€/h
1er cours offert !
Yuko
Yuko
Prof de Japonais
5.00 5.00 (18) 30€/h
1er cours offert !

Prendre le funiculaire du mont Kachikachi

Quelles activités faire au Mont Fuji ?
Ne manquez pas de faire le tour du lac Kawaguchiko pour profiter des vues magnifiques sur le volcan !

Depuis le lac Kawaguchiko, ne manquez pas le funiculaire du mont Kachikachi qui vous transporte sur la plateforme d'observation à plus de 1 000 mètres d'altitude. Le lac est déjà situé à 856 mètres d'altitude et vous atteignez 1 075 mètres au pallier Fujimidai, constitué de nombreuses plateformes panoramiques.

De là haut, vous aurez une vue exceptionnelle sur le mont Fuji et sur le lac. Vous pourrez même voir le parc d'attractions Fuji-Q Highland (et y faire un tour si vous le souhaitez tant que vous êtes dans les parages) et si le ciel est dégagé, vous verrez à l'horizon les Alpes Minami (les monts Akaishi et Arakawa). Arrivé au sommet, vous pouvez poursuivre votre balade jusqu'au petit sanctuaire du mont Tenjo.

Pour redescendre, empruntez le sentier au milieu des érables, des cyprès et des pins. La balade dure 40 minutes.

Le saviez-vous ? Kachi-kachi se réfère au bruit des brindilles qui cassent lorsqu'on marche dessus.

Si vous avez prévu de passer la nuit à Kawaguchiko, vous pouvez vous prévoir une randonnée le lendemain de 3 ou 4h en direction du mont Mitsutoge. Vous atteindrez alors 1 785 mètres d'altitude et profiterez de vues absolument magiques sur le Fujisan.

Besoin de cours de japonais avant de partir ?

Visiter la cascade Shiraito no Taki

Au sud-ouest du mont Fuji se trouve le parc national Fuji-Hakone-Izu. Et au sein de ce parc national, vous pourrez observer deux cascades, reconnues monuments naturels par les autorités nippones : Shiraito et Otodome.

Elles se placent en bonne place dans le classement des 100 plus belles cascades du pays et se situent à seulement quelques minutes de marche l'une de l'autre. L'occasion de faire une jolie balade et de profiter de la nature environnante. Elles sont alimentées par la fonte de neiges du mont Fuji et la pluie et sont étroitement liées l'une à l'autre.

Que faire au Japon ?
Profitez-en pour faire un tour dans la ville d'Hakone !

Shiraito no Taki (la cascade de fils blancs) déverse 1,5 tonne d'eau chaque seconde et fait 20 mètres de haut sur 150 mètres de large ! L'été, les familles viennent se poser au plus près de la cascade pour profiter de sa fraîcheur. Vous pouvez observer le mont Fuji depuis le chemin d'accès à la cascade, près des escaliers.

Otodome no Taki (la cascade qui arrête le son) est plus traditionnelle et s'observe de loin. Elle mesure 25 mètres de haut et fait 5 mètres de large.

Depuis 2013, le mont Fuji est inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco et ses environs sont devenus des lieux de pèlerinage.

Se balader dans la forêt d'Aokigahara

Aux pieds du mont Fuji s'étend la forêt d'Aokigahara. C'est une forêt très dense de 35 km2 aussi connue sous le nom de Jukai (mer d'arbres).

C'est une forêt relativement jeune de 1 200 ans qui a poussé sur une coulée de lave résultant de l'éruption de 864 qui dura 10 jours. Le sol de la forêt est principalement couvert de mousse et le terrain est assez accidenté à cause des bulles de gaz qui se sont effondrées.

Cependant, vous pouvez vous y balader aisément : il n'y a pas de ronces et des sentiers balisés sont présents sur la rive du lac Sai.

L'autre raison pour laquelle cette forêt est célèbre, c'est le nombre de suicides qui y ont lieu. Elle serait le deuxième lieu dénombrant le plus de suicides derrière le Golden Gate de San Francisco. La légende veut donc que de nombreux esprits hantent cette forêt.

Vous vous souvenez peut-être de l'histoire de Logan Paul, un vidéaste américain qui avait découvert un Japonais s'étant suicidé par pendaison dans la forêt et l'ayant filmé à travers un vlog en 2017. L'affaire avait fait un scandale auprès des Japonais et beaucoup de ses sponsors l'ont ensuite boycotté, tout comme YouTube qui a supprimé la vidéo.

Des garde-forestiers arpentent très régulièrement la forêt pour prévenir les suicides mais vous imaginez qu'il peut être difficile d'être partout à chaque heure de la journée.

Le saviez-vous ? Le Japon est un des pays où le taux de suicides est le plus élevé et la première cause de mortalité chez les hommes de 20 à 44 ans. En moyenne, plus de 60 personnes se suicident chaque année dans cette île du Pacifique...

Prendre des cours de japonais avant le voyage peut s'avérer très utile.

Rejoindre les pèlerins du mont Fuji à Oshino Hakkai

Quoi visiter au mont Fuji ?
Remontez le temps au Japon ! (source : Japan Hoppers)

Le village d'Oshino Hakkai est très apprécié des Japonais. Il met en avant l'artisanat local. Le village est construit avec une architecture particulière : ses maisons sont faites avec des toits de chaume et on y retrouve un moulin à eau.

Le temps semble s'être arrêté à l'ère Edo ici et pour en découvrir plus sur la manière de vivre des Japonais il y a deux siècles, c'est le lieu idéal. Vous pourrez visiter le musée du village retraçant son histoire.

Mais si les pèlerins se pressent ici, c'est aussi pour les 8 étangs du village. Oshino Hakkai était un lac il y a 800 ans et le village s'est formé après des éruptions successives du mont Fuji, ne laissant derrière elles que 8 étendues d'eau.

Les huit bassins, tenant leur nom de leur caractéristique, sont l'attraction principale du village. Ils se nomment Deguchi (sortie), Okama, Sokonashi, Choushi, Waku, Nigori, Kagami (miroir), et Shoubu.

Alimentés par la fonte des neiges du mont Fuji, l'eau des étangs est très pure grâce à la capacité filtrante de la lave. Les pèlerins viennent encore s'y baigner pour se purifier.

Alors que comptez-vous faire comme activités pendant votre visite du mont Fuji ? 

Besoin d'un professeur de Japonais ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5, 1 votes
Loading...

Alexia

Passionnée de danse, de musique et de voyages, je suis curieuse et j'aime apprendre et découvrir sans cesse de nouvelles choses.