Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les meilleures astuces pour savoir parler le nippon

De Alexia, publié le 07/07/2017 Blog > Langues > Japonais > Apprendre à Parler le Japonais Facilement : Nos Tips

« Les perdants ont des objectifs, les gagnants ont des systèmes ».

Même si nous ne sommes pas totalement d’accord avec cette citation de Scott Adam, il y a du vrai dedans. Surtout lorsqu’on apprend une langue comme le japonais.

Etudier le japonais demande certes des objectifs mais avant tout une organisation sans faille pour réussir à mémoriser les caractères et à comprendre la culture japonaise.

Si vous voulez apprendre à parler japonais couramment, voici quelques conseils qui devraient vous servir avant de partir voyager au Japon.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

La motivation à long terme

Est-ce qu'apprendre le chinois est plus difficile que le japonais ? Apprendre la langue japonaise demande discipline et motivation.

Entendons-nous bien : la baisse de motivation est naturelle. Il ne faut pas vous en vouloir si vous ressentez une baisse de régime de temps en temps, c’est tout à fait normal.

Vous voulez apprendre à parler japonais pour aller travailler au Japon, aller faire un stage ou tout simplement pour un futur voyage au Japon ?

L’important est d’avoir un objectif clair. Quel est votre objectif ?

Devenir bilingue ne demande pas la même motivation et le même travail que maîtriser simplement quelques aspects basique d’une langue étrangère. Savoir lire et écrire demande également plus de travail que simplement parler la langue.

Pour être motivé sur le long terme, il faut avant tout qu’apprendre le japonais vous passionne. Si vous apprenez cette langue uniquement pour « faire bien », laissez tomber.

Le japonais est également très contextuel, construit sur des astuces subtiles plutôt que sur une communication plus directe. Contrairement à l’anglais ou aux langues romanes, en japonais il existe trois systèmes lexicaux à connaître : hiragana, katakana et kanji.

Mais attention, ce n’est pas parce que vous êtes passionné que vous ne ferez pas face à des baisses de régime plus ou moins importantes.

Le plus difficile est de passer les premières barrières à la motivation qui sont :

  • La passion : au début, c’est tout nouveau, vous allez apprendre des mots japonais chaque jour, apprivoiser les kana, apprendre à prononcer correctement… Puis après quelques temps, cela va devenir répétitif et lassant. Si vous réussissez à passer cette première barrière et à réaliser des tâches répétitives comme l’apprentissage du vocabulaire sans rechigner, la passion est validée,
  • L’échec : bien sûr, quand on apprend une langue, il y a des aspects plus complexes que d’autres. En japonais, si la prononciation est assez simple, l’apprentissage de l’écriture (hiragana katakana et kanji) peut s’avérer compliquée et on peut être tenté d’abandonner. Rappelez-vous une chose alors : l’échec n’existe pas. Il est possible de faire des erreurs, mais vous savez quoi ? On apprend bien mieux de ses erreurs que de ses réussites,
  • La persévérance : parfois, l’apprentissage de la langue japonais peut passer au second plan. Vous faites face à un événement personnel malheureux, vous avez énormément de travail au bureau, vos enfants passent un examen important… Ce qui va faire que vous n’abandonnerez pas, c’est bien évidemment la persévérance. Même si pendant un laps de temps plus ou moins long, l’apprentissage du japonais n’est pas votre priorité, l’essentiel est d’y revenir pour continuer de progresser.

« Act as a baby »

Quand on apprend sa langue maternelle, on commence d’abord par apprendre à parler. En anglais, on appelle cette méthode « act as a baby », littéralement « agissez comme un bébé ».

Que fait un bébé quand il apprend sa langue ? Il écoute ce que dit ses parents, il capte quelques mots ou sons et il les répète. Petit à petit, avec l’aide de ses parents, il se corrige et progresse pour s’exprimer correctement.

Pour progresser rapidement et pouvoir partir au Japon, il faut donc s’imprégner un maximum de la langue. Ecouter la radio, regarder des films, suivre les journaux télévisés en japonais, découvrir les chansons populaires au pays du soleil levant… Puis essayer de répéter les sons et les mots entendus, en les comprenant bien sûr, d’abord seul puis avec un professeur de japonais ou quelqu’un maîtrisant mieux la langue que vous et capable de vous corriger.

Comment apprendre le japonais rapidement ? Est-il utile de suivre des cours dans une école de japonais ?

 « L’homme qui ne commet pas d’erreur est fort,
mais celui qui en commet et en tire des leçons est encore plus fort. »
Boris Becker

Comme un bébé apprenant sa langue maternelle, il ne faut pas avoir peur de faire des erreurs, c’est de cette manière que l’on progresse mieux, à condition de les corriger. De manière générale, on retient mieux un concept sur lequel on se trompe.

Etre capable de parler le japonais, c’est la base de tout et c’est bien plus facile que d’apprendre à écrire. La prononciation n’est pas compliquée et il est plus facile de s’intégrer auprès de japonais en sachant parler qu’en sachant écrire.

Connaître les kana par cœur

Après avoir utilisé la technique du bébé pour apprendre à parler, il est maintenant temps de passer à l’écriture.

Mais avant de s’attaquer à la grammaire et aux kanjis, il faut commencer par apprendre par cœur les kana : hiragana et katakana. Ces deux systèmes syllabaires sont à la base de l’écriture nippone et constitue ce qu’on pourrait appeler l’alphabet japonais.

Prendre des cours japonais peut être utile mais finalement pour apprendre les kana, il faut y mettre du sien et un professeur ne pourra pas vous aider à les apprendre si vous n’en avez pas réellement envie.

Comment apprendre une langue facilement ? Pour étudier le japonais, il faut être convaincu qu’on est assez bon pour y arriver.

Commencez d’abord par savoir les lire sans réfléchir puis apprenez à écrire le japonais de manière fluide également. Si le romaji est utile pour apprendre la prononciation, il faut essayer de s’en passer au maximum une fois cette dernière acquise pour réellement lire les idéogrammes.

Instaurez un planning efficace et utilisez des techniques d’exercices vous aidant à les mémoriser. Le site Kanpai vous propose une méthode efficace en 3 jours. Bon, nous sommes un peu sceptique sur les trois jours. Nous estimons que pour bien retenir tous les kana sur le long terme, et avant de pouvoir dire que nous les maîtrisons, il faut environ deux semaines de travail.

Des cours intensifs avec un professeur peuvent vous aider à apprendre plus vite mais finalement, il faut quand même laisser à sa mémoire le temps naturel d’apprentissage et de fixation des informations.

Trouver son rythme mais pratiquer quotidiennement

Apprendre une langue comme la langue japonaise demande pas mal d’heures de travail. Vous ne deviendrez pas « fluent » en une heure de cours hebdomadaire.

Comment progresser avec les chiffres et caractères japonais ? Travaillez votre japonais quotidiennement !

L’important est de trouver son rythme de croisière et de pratiquer très régulièrement même si ce n’est que 10 minutes par jour.

Apprendre une langue tous les jours est bien plus facile qu’apprendre de temps en temps.

Pour y arriver, il faut se créer une habitude saine, une routine positive. Vous avez la motivation, maintenant il vous faut de la discipline.

Stephen King, dans son essai autobiographique Unwriting, explique comment il est devenu écrivain : il écrit tous les jours au minimum 1500 mots. Tous les jours, oui même le jour de la fête nationale ou à Noël.

Si les rituels sont souvent décriés, ils sont pourtant essentiels à la réussite. Pour Stephen King, cela doit être bien plus facile d’écrire 1500 mots par jour plutôt que d’écrire 10 000 mots une fois tous les deux semaines.

Sans écrire 1500 mots de japonais par jour, on vous conseille de vous instaurer des moments dans la journée : écouter la radio, regarder la télévision, lire un manga…

Cela n’est pas évident au début, il faut vraiment tabler sur sa motivation au début de l’apprentissage d’une langue. Voici une vidéo défi pour apprendre une langue en trente jours. Il s’agit avant tout de se créer un rituel et de s’y tenir au-delà des trente jours puisque le japonais vous demandera bien sûr plus de 30 jours d’apprentissage.

 

 

Parler avec un natif

L’écriture japonaise est assez compliquée mais vous pouvez vous en passer au début même si vous souhaitez vivre au Japon. L’important, c’est de savoir parler le nippon. Et quoi de plus efficace que de parler avec un natif ?

En plus de corriger votre prononciation, votre grammaire, vos erreurs de syntaxe et d’enrichir votre vocabulaire japonais, un natif pourra vous en apprendre plus sur la culture du Japon et les formules de politesse indispensables pour ne pas commettre d’impair en cas de séjour au Japon.

Est-il possible d'apprendre le japonais en ligne ? Faire un échange linguistique peut être un bon moyen de progresser en japonais.

 

Si vous pouvez effectuer un séjour linguistique dans le pays, c’est encore mieux ! La vie au Japon est très différente de la vie en France. Elle est régie par de nombreux codes de bonne conduite.

Pour apprendre à se débrouiller seul, avoir un « mentor » en japonais est la solution idéale. Si vous ne connaissez pas de japonais, vous pouvez en trouver en ligne via des forums ou des groupes Facebook.

La communication entre les pays est facilitée aujourd’hui grâce à Skype. Vous seriez surpris de voir le nombre de japonais souhaitant apprendre le français également. Cela permet d’avoir un échange gagnant-gagnant tout en progressant bien plus rapidement que seul devant son écran ou en prenant un cours de langue japonaise de temps en temps.

En synthèse :

  • Garder à tout prix sa motivation est un des éléments les plus importants quand on apprend une langue.
  • Commencer par le commencement : agissez comme un bébé qui apprend sa langue maternelle. Ecouter, répéter puis essayer de se corriger. Voilà le secret d’un apprentissage efficace et motivé.
  • Apprendre les kana par coeur est obligatoire avant de commencer à écrire en japonais.
  • Une leçon de japonais par ci, par là ne fera pas de vous un bilingue. Instaurez-vous un planning journalier, même s’il ne s’agit que de 10 ou 15 minutes par jour.
  • Enfin, trouvez un natif (cours japonais paris) avec qui échanger et qui pourra vous corriger afin de devenir parfaitement « fluent ».
Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz