La voie choisie par l'enseignant pour entrer dans l'activité tennis de table ne peut négliger les apports techniques.

Quel que soit le niveau de jeu considéré, on cherchera à faire acquérir à l'élève de nouvelles possibilités de relation avec la balle ou à optimiser celles qui existent déjà.

Comme les acquisitions doivent être liées à la relation que l'élève établit avec la balle et non pas à la seule « gestualité », sa technique sera à construire en fonction d'invariants mécaniques et de dispositions personnelles.

Tennis de table : principes des différentes actions possibles sur la balle

Un peu de mécanique

quels coups pour remporter la partie ? Tournoi acharné de tennis de table

Il faut retenir les concepts de couple balle / raquette en tennis de table/choisir sa raquette

On trouve principalement sur le marché deux types de raquettes de tennis de table :

  • des raquettes lisses qui se caractérisent par une adhérence plus ou moins importante selon le prix et une vitesse qui augmente en fonction de l'épaisseur et de la dureté de la mousse. Ces raquettes permettent de communiquer de l'effet à la balle, mais exposent logiquement le joueur aux effets de la balle adverse;
  • des raquettes à picots extérieurs (courts ou longs), avec ou sans mousse, qui se caractérisent par une adhérence assez faible. Ces raquettes ne permettent guère de communiquer d'effet à la balle, mais le joueur sera peu sensible aux effets adverses.

Bien choisir sa raquette

Si l'on se préoccupe principalement de la vitesse de la raquette, on devra tenir compte en priorité de la qualité de la mousse. On considère que plus une mousse est épaisse et dure, mieux elle restitue l'énergie communiquée à la balle par le joueur.

En ce qui concerne les effets, plus le caoutchouc est adhérent, plus la possibilité de communiquer des effets importants à la balle est élevée. La plupart des catalogues des distributeurs proposent des tableaux comparant les qualités de vitesse, de contrôle et de rotation des différents revêtements.

Le choix du bois est également important pour des élèves de niveau confirmé ou expert. De même qu'il existe des cadres de raquettes de tennis plus ou moins rigides, on trouve des bois de tennis de table plus ou moins rapides.

Certains bois ont même des vitesses différentes de chaque côté de la palette, permettant par exemple un jeu agressif en coup droit et un contrôle plus marqué en revers. Un attaquant agressif choisira plutôt un bois dur, et donc rapide, alors qu'un joueur attentiste optera pour un bois plus tendre.

Au niveau scolaire, les différences de qualité de balles sont bien moins sensibles que pour les raquettes: on considérera donc que ce paramètre est négligeable.

Tennis de table : les actions possibles sur la balle avec la raquette

De par sa légèreté et sa sensibilité à l'adhérence sur la raquette, la balle de tennis de table peut recevoir de nombreuses rotations.

Il est même quasiment impossible de produire des balles réellement « plates» en tennis de table. Ceci ne serait possible qu'avec une frappe rigoureusement orthogonale et dans une atmosphère où l'air présenterait une résistance à l'avancement quasiment nulle.

Les effets

Notons que cinq paramètres principaux influencent la quantité d'effet communiquée à la balle. On peut les hiérarchiser ainsi :

  • la vitesse de déplacement de la raquette (participation du poignet notamment) ;
  • l'orientation de la palette au moment du toucher de balle;
  • l'adhérence de la raquette;
  • l'orientation du geste à ce moment;
  • la finesse, la délicatesse du contact entre la balle et la raquette.

L'impact des gestes

Avec des gestes ayant une orientation proche de l'horizontale, un toucher franc et assez violent, une raquette quasiment perpendiculaire à la table, on obtiendra des balles frappées à plat avec pas ou peu d'effet.

Avec des gestes descendants plus ou moins verticaux, un toucher fin et assez rapide, une raquette orientée vers le haut (raquette « ouverte»), on obtiendra des balles plus ou moins coupées.

Avec des gestes ascendants plus ou moins verticaux, un toucher de balle fin et rapide, une raquette orientée vers le sol (raquette « fermée»), on obtiendra des balles plus ou moins liftées. Si l'effet est faible, on les nommera lifts, si l'effet est important, ce seront alors des topspins.

Avec des gestes latéraux, un toucher de balle fin et rapide, une raquette proche de la perpendiculaire de la table, on obtiendra des balles à effet latéral. Ces effets latéraux peuvent se combiner avec les effets coupés ou liftés, notamment au service.

Tennis de table : conséquences des effets de balle sur les trajectoires et les rebonds

Les conséquences des effets constituent un élément fondamental de la maîtrise technique, et surtout tactique, de l'activité tennis de table. Nous les étudierons en utilisant le même cadre d'analyse pour tous les types de balles.

Dans ces descriptions, le joueur qui produit la balle décrite est à droite de l'image. La flèche de droite symbolise la direction générale du geste. La flèche de gauche symbolise le rebond sur une raquette adverse posée verticalement (faisant un angle de 90° avec la surface de la table).

Les balles sans effet

  • Sens et quantité de rotation : peu ou pas de rotation
  • Rebond sur la demi-table adverse : angle du rebond à peu près égal à l'angle d'arrivée
  • Rebond sur la raquette adverse verticale : angle du rebond à peu près égal à l'angle d'arrivée
  • Zonc dc contact balle / raquette : balle touchée au sommet du rebond ou en phase ascendante, frappée par derrière à son équateur

comment lance-t-on normalement sur la table ? Coup porté sans effet

Les balles à rotation arrière : balles coupées

  • Sens et quantité de rotation : rotation arrière prononcée et variable
  • Rebond sur la demi-table adverse : angle du rebond supérieur à l'angle d'arrivée
  • Rebond sur la raquette adverse verticale : la balle a tendance à plonger vers le filet
  • Zonc dc contact balle / raquette : balle touchée en phase descendante, frappée par dessous dans l'hémisphère sud

quelle trajectoire si la balle tourne ? Coup porté avec rotation arrière

Les balles à rotation avant : balles liftées

  • Sens et quantité de rotation : rotation avant prononcée et variable
  • Rebond sur la demi-table adverse : angle du rebond inférieur à l'angle d'arrivée
  • Rebond sur la raquette adverse verticale : la balle a tendance à monter
  • Zonc dc contact balle / raquette : balle touchée en phase descendante ou au sommet de la trajectoire, frappée par dessus dans l'hémisphère nord

quelle trajectoire avec un coup frontal ? Coup porté avec rotation avant

Les balles à effet latéral

  • Sens et quantité de rotation : rotation latérale prononcée et variable
  • Rebond sur la demi-table adverse : la balle a tendance à incurver sa trajectoire
  • Rebond sur la raquette adverse verticale : la balle a tendance à se diriger vers l'endroit où le serveur a terminé son geste
  • Zonc dc contact balle / raquette : balle touchée par derrière ou sur le côté, vers l'équateur s'il n'y a pas d'effet lifté ou coupé d'associé

comment influence-t-on la destination du coup ? La balle dépend de la direction donnée par le serveur

Contrôler les effets de balle adverse au tennis de table

La production d'un ou plusieurs effets de balle, même si elle s'avère intéressante pour déstabiliser l'adversaire, ne suffit pas à s'assurer une emprise suffisante sur un match. L'adversaire produit lui aussi des effets de balle : il est donc nécessaire de contrôler les effets adverses tout autant que d'en produire soi-même.

On s'aperçoit sans tarder qu'il n'est pas possible de tout faire sur tous les types de balles reçues. Dans une perspective éducative, on proposera d'abord aux élèves de travailler sur le contrôle des balles à effet adverse par la remise la plus simple avant d'aborder des relances plus évoluées.

Les conséquences de la compatibilité ou de l'incompatibilité des balles entre elles sont principalement d'ordre tactique. On voit ainsi rapidement que la production d'effets de balle signifiants a deux conséquences importantes sur l'adversaire:

  • elle oblige ce dernier à contrôler une balle moins simple que les balles plates;
  • elle empêche (ou du moins rend difficile) la réalisation de certaines actions. On aborde là une dimension relationnelle importante au tennis de table.

En effet, la volonté de prendre l'ascendant sur l'adversaire peut se concrétiser par la mise en œuvre de deux intentions complémentaires :

  • essayer de placer ses coups préférentiels,
  • éviter dans le même temps que l'adversaire place les siens.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Sophie

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide