L'auteur

Charles Baudelaire est un poète français né en 1821 et mort en 1867. Il a écrit Les fleurs du mal 1857, nous allons étudiez un des poème de ce livre appelé « Les Chats ». Ce poème présente un animal domestique que Baudelaire rends étrange. Nous allons voir comment il s'y prends ? Nous commencerons par démontrer le le caractère du chat selon Baudelaire. Ensuite nous verrons comment le chat est lié à l'érotisme et pour finir nous expliquerons en quoi le chat est un être fantastique.

Analyse

L'article pluriel du vers 1 « les amoureux fervent et les savants austères », les adjectifs de ce vers souligne la profondeur de l'affection, le sérieux d'un amour associé à la maturité. En effet, le deuxième hémistiche du vers 2 peut aussi bien renvoyer aux sujets du vers 1 qu'a l'objet du vers 3 « Les chats ». On peut donc dire que les qualités des chats dont la puissance suggère le félin sauvage alors que la douceur suggère la domesticité. D'ailleurs, on remarque que l'accent est mis, au vers 4, sur l'attachement chaleureux « frileux » qui confirme son besoin de câlins, et familier « sédentaire ».Cependant, ils ont aussi l'air indépendant avec leur « nobles attitudes ».

On sait aussi que pour Baudelaire le chat est étroitement lié à la femme donc par conséquent à l'érotisme. En effet, c'est un animal qui aime et procure du plaisir non seulement au toucher « doux » mais aussi à la vue « puissant » et « volupté ». Baudelaire le décrit aussi comme un animal sensuel et évocateur en faisant allusion à la sexualité avec les « rein fécond », les « reins pleins » mais aussi une figure lascive « les sphinx allongés ». Cette fécondité renvoie à la création artistique avec toujours l'opposition que le chat est un être qui conçoit le plaisir et le mal, le concret et le surnaturel (comme nous le verrons tout à l'heure) et le spleen et l'idéal. C'est cela qui vas inspirer le poète à l'écrire.

L'évolution des stéréotypes vers l'extraordinaire se manifeste à la fin du 6 vers avec « horreur des ténèbres » qui rime avec les « coursiers funèbres » du monde des Enfers où « Erèbe les eut pris ».

Ce qui va nous donner l'impression que le chat est une créature mystérieuse, en effet il est décrit à l'aide du champs lexical de la nuit et de la solitude : « le silence et l'horreur des ténèbres » « solitude ». En parlant de la « solitude » sûrement dans le désert et qui est confirmé par le « sable fin » Baudelaire fait ensuite allusion à l’Égypte ou le chat est un animal sacré appelé « Sphinx » (animal sacré comportant un corps de lion et une tête de femme qui faisait des énigmes). On apprend que le chat ne peut être domestiqué là bas, puisqu'il fait preuve d'une grande autorité qui est confirmé par l' « l'orgueil de la maison » et la « fierté » .

Conclusion

Pour conclure, nous dirons que selon Baudelaire, le chat est un être avec un caractère qui peut facilement varier. En effet, il peut se faire domestiqué mais aussi régné comme en Egypte où c'est un animal sacré le Sphinx. Cependant on voit que pour le poète le chat n'est pas qu'un animal, pour lui il représente la fécondité, c'est un animal sensuel qui procure du plaisir comme une femme.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide