« Une vie sans examen ne vaut pas la peine d’être vécue », Socrate

Bien qu’il ait vécu durant la Grèce antique, Socrate avait déjà compris l’intérêt pédagogique des examens… Facile à dire quand on est l’un des plus grands philosophes de son temps, n’est-ce pas ? Pour autant, cela s’applique aussi à votre propre situation : les examens, et à fortiori les oraux, font partie de votre formation.

Donc, tout d’abord, pas de panique ! On vous livre tous les conseils pratiques pour venir à bout de votre oral en langue espagnole. Prêts, c’est parti !

Les exigences propres à l’oral d’espagnol : quelles sont les vôtres ?

Comment réussir son oral en langue espagnole ? L’oral d’espagnol est redouté par beaucoup, mais quelles sont les conditions de cet entretien ?

L’oral d’espagnol, c’est avant tout un moyen de tester vos connaissances en langues vivantes. On s’en passerait bien, mais c’est malheureusement un passage obligé si vous voulez obtenir votre brevet, votre baccalauréat ou votre mention au cours des études supérieures. Et justement, sachez que les modalités d’examen pour votre baccalauréat sont différentes selon votre filière.

Par exemple, si vous passez l’espagnol en tant que LV1, l’examinateur sera plus exigeant, et attendra des réponses plus développées de votre part que s’il s’agit d’une LV2, voire une LV3 (ou une option). Le coefficient et l’importance dans la note finale peuvent ainsi varier (allant de 2 à 4, voire 6 ou 8 pour les personnes ayant choisi une voie littéraire).

La première chose à faire pour l’oral d’espagnol, c’est de connaître les modalités et les points jugés lors de l’entretien ! 

Chaque année, le ministère de l’Education nationale publie, au Journal Officiel, les sujets qui seront traités au cours de l’année, mais aussi ceux qui doivent faire l’objet d’une révision approfondie en langues, et l’espagnol n’échappe pas à la règle. Cela signifie que votre première source d’informations, c’est bien ce site officiel !

Ensuite, vos cours sont essentiels pour apprendre à préparer l’oral d’espagnol. Vos professeurs doivent vous entraîner, tout au long de l’année, à prendre la parole progressivement, jusqu’à devenir autonome. Le programme est orienté autour d’une progression constante et si vous ne la remarquez pas dans un premier temps, vous verrez qu’en réalité, votre niveau est bien meilleur en juin qu’en septembre de l’année précédente !

N’hésitez pas à profiter des connaissances de vos professeurs d’espagnol en les questionnant sur les attentes des jurys, ou en leur demandant un retour d’expérience

En général, pour le baccalauréat d’espagnol, un certain nombre de choses sont demandés, et votre niveau est évalué selon un système de points, dont le nombre varie selon les exigences. On va par exemple noter :

  • Votre compréhension des textes proposés,
  • Votre capacité à restituer leur contenu au style indirect,
  • Votre habilité à expliquer le contexte et à mettre votre propos dans cet axe,
  • Votre réactivité face à des questions improvisées.

Ainsi, l’oral d’espagnol va comporter deux étapes :

  • La compréhension de l’oral, basée sur une écoute audio,
  • L’expression orale, basée sur un texte et des questions libres.

Maintenant, vous vous demandez comment préparer cet oral d’espagnol ? Alors, continuez la lecture !

Adopter la bonne méthode espagnole pour réviser les oraux

Comment se passe un oral d'espagnol ? Apprendre et s’entraîner : voilà les deux clés pour réussir à l’oral en langue espagnole

Savez-vous quelle est la clé de la réussite en langues vivantes ? Ce n’est pas forcément la maîtrise du vocabulaire, mais bien la maîtrise de la méthodologie de l’examen. Tout comme les certifications de langues, que des locuteurs proches du natif n’obtiennent pas, ce ne sont pas forcément les meilleurs en espagnol qui auront les meilleures notes.

Tout n’est qu’une question de méthodologie ! Pourquoi ? Parce que votre examinateur attend de voir si vous savez parler espagnol, mais aussi si vous êtes capable de penser dans une autre langue, de projeter votre réflexion dans une langue étrangère. Cette capacité-là, il l’observe à travers votre aisance et votre capacité de réaction, et en maîtrisant les attentes de l’oral en espagnol, vous serez moins décontenancés !

Du coup, il y a plusieurs astuces pour avoir la bonne méthode de travail :

  • Apprendre du vocabulaire, vos cours et des fiches de révision par coeur,
  • Connaître les méthodes générales pour présenter un texte, exprimer une opinion,
  • Travailler l’accentuation, et se mettre dans la peau d’un Espagnol.

Voici, à titre d’exemple, un récapitulatif des principales expressions à utiliser à l’oral pour présenter un texte et donner votre opinion :

Expressions espagnolesTraduction française
A mi parecerÀ mon avis
Estoy convencido/aJe suis convaincu(e)
A todas lucesDe toute évidence
Lo que más me sorprende es...Ce qui m'étonne le plus, c'est...
Lo que me llama la atenciónCe qui attire mon attention
Está claro queIl est clair que
Dudo de queJe doute que
Desde mi punto de vistaDe mon point de vue
Creo queJe pense que

Mais avant de donner son opinion, il faut bien maîtriser les étapes d’une présentation orale en espagnol :

  • L’introduction, qui s’appuie sur les éléments concrets dont vous disposez,
  • Le corps de texte, qui comprend entre deux et trois arguments,
  • La conclusion, qui permet de donner son avis ou de nuancer un propos.

Il est aussi important d’apprendre des termes génériques utiles au cours d’un entretien oral, pour parler d’un texte ou d’un document. On retrouve les termes suivants pour décrire le type de document (el tipo de documento) en introduction :

  • Un texto (un texte),
  • Un poema (un poème),
  • Un extracto (un extrait),
  • Una novela (un roman),
  • Un artículo de periódico (un article de journal),
  • Un diálogo (un dialogue),
  • Un cuento (un conte),
  • Una foto (une photo),
  • Un dibujo humorístico (un dessin humoristique).

Il ne faut pas oublier de présenter l’auteur, le pays, la date, l’époque… Tous les éléments dont vous disposez et qui montrent que vous avez analysé le document ou l’extrait oral.

Si vous êtes capable de donner quelques éléments de contexte, comme le contexte historique ou le nom d’un auteur connu, c’est un véritable plus

Pour fonder votre corps de texte et monter vos arguments, vous devez répondre aux questions : qui, quoi, comment, pourquoi ? Ces dernières vous permettent de fonder une analyse, qui va au-delà du factuel. C’est cette réflexion qui intéresse l’examinateur.

Pour un message audio, radio ou TV, il est aussi important d’analyser le son, les techniques cinématographiques et même le ton employé. Cela permet de montrer que vous tenez une réfléxion globale, pas seulement sur des aspects généraux des choses.

Adaptez votre réflexion au type de document que vous devez analyser et dont vous devez parler à l’oral 

Toujours concernant la méthode, vous devez être très structuré et employer des connecteurs logiques, pour enchaîner vos idées de manière évidente. En voici quelques-uns, très importants :

EspagnolFrançais
ademásen plus | de plus
asimismode même
del mismo modo | de la misma manerade la même manière | de la même façon
igualmenteégalement
no solo… sino también…non seulement… mais aussi….
tambiénaussi
Employer le but
a fin de | a fin de queafin de | afin que
con el fin de | con el fin de quedans le but de | dans le but que
con el objetivo deavec l’objectif de
con la intención dedans l’intention de
con objeto deafin de
de (tal) manera que | de (tal) modo quede manière à ce que | de façon à ce que
para | para quepour | pour que

Il existe aussi d’autres termes à connaître :

Utiliser l’illustration
a saberà savoir
asíainsi
en efectoen effet
en otras palabrasen d’autres termes
es decir | o seac’est-à-dire
por ejemplopar exemple

Côté méthode, vous n’êtes pas trop mal désormais : il suffit d’utiliser des mots clés et des connecteurs logiques, pour construire votre argumentation en vous basant sur ce que vous avez compris. Cela vous semble bien ? On vous maintenant quelques conseils pour faire mieux, et décrocher les meilleures notes au bac d’espagnol !

Conseils supplémentaires pour briller lors d’un oral en langue espagnole

Comment réviser la langue espagnole ? Impressionner votre jury en langue espagnole : voilà votre objectif !

Qu’est-ce qui, à première vue, vous semble difficile dans un oral ? Oui, vous avez raison : c’est bien de s’exprimer face à un examinateur avec la même aisance que devant votre famille. De fait, pour briller pendant un oral d’espagnol, il est important de travailler :

  • Votre présentation, votre posture : être affalé sur une chaise, ça ne fait pas bon genre,
  • Votre aisance : pour cela, il faut vous entraîner en espagnol, à parler vite et bien,
  • Votre accentuation : c’est souvent le point qui fait défaut lors d’un oral en espagnol, alors montrer votre bonne connaissance des mots et de l’accent tonique (esta/ésta/está), c’est un vrai plus !

N’oubliez pas qu’un oral de baccalauréat, c’est comme un entretien d’embauche : il faut être à l’aise dans vos vêtements pour être à l’aise dans votre discours ! 

Pour faire la différence, vous devez aussi vous démarquer des autres, et montrer que vous avez un raisonnement intéressant. Vous devez dire ce qu’inspire le document, ce qu’il évoque, et montrer votre capacité à relier le document à votre savoir, vos connaissances personnelles en utilisant des tournures/expressions comme :

  • Es un texto irónico (ironique), satírico (satirique), nostálgico (nostalgique),
  • La descripción es cómica (comique), conmovedera (émouvante), porque (car),
  • En este extracto vemos cómo el autor pone en escena los personajes (dans cet extrait, nous voyons comment l’auteur met en scène les personnages),
  • Cómo describe con nostalgia una escena de su enfancia (comment il décrit une scène de son enfance),
  • Cómo se burla de (comment il se moque de),
  • Cómo plantea el problema de (comment il pose le problème de),
  • Cómo intento explicar (comment il tente d’expliquer),
  • Para concluir, puedo decir que (pour conclure, je peux dire que).

Attention aux homonymes, aux faux-amis, aux différentes traductions selon le pays : l’espagnol de saco (sac) ne convient pas en Amérique latine (veste)

Quelques petites astuces complémentaires : pour le bac, le dictionnaire espagnol / français est autorisé, apprenez donc à vous en servir ! Il se peut que vous ayez un trou de mémoire, et vous gagnerez facilement quelques minutes, sans stresser. Notamment, faites attention à l’orthographe français et espagnol, les infinitifs, le « ch » « ll » et « ñ » lettres à part entière dans la langue !

Aussi, n’essayez pas à tout prix de traduire les choses en français : certains mots n’ont pas d’équivalent

Alors, prêts à rafler la meilleure note en oral d’espagnol au bac ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Hélène

Linguiste de formation initiale en anglais et espagnol, mes voyages et mes intérêts personnels m’ont incitée à découvrir l’Espagne mais aussi l’Amérique latine. Cette langue est si passionnante, si chantante ! No vamos a buscar tres pies al gato : aprendamos juntos !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide