Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs Apuntes
Partager

Faire un voyage à Rome et au Saint-Siège : les raisons de voir les musées du Vatican !

De Samuel, publié le 27/09/2019 Blog > Langues > Italien > Pourquoi Faut-Il Absolument Visiter le Musée du Vatican ?

« Le latin étant la langue officielle du Vatican, il est recommandé aux touristes qui souhaitent s’y rendre de connaître au moins quelques phrases usuelles dans cette langue, afin par exemple de pouvoir demander leur chemin ou commander une pizza. » Marc Escayrol (né en 1957)

Lors d’un séjour à Rome, une visite du Vatican s’impose naturellement au programme comme le musée du Louvre et la tour Eiffel déterminent l’itinéraire d’un voyage à Paris.

La Cité du Vatican, plus petit État souverain du monde, c’est 0,44 km², 799 habitants, plus de 3 000 travailleurs étrangers et 5 à 6 millions de touristes.

Outre les monuments et les vestiges de l’Empire Romain – Basilique Saint-Pierre, Place Saint-Pierre, audiences papales, etc. -, on vient surtout au Vatican pour visiter les Musées.

Voici notre liste des raisons de visiter les musées du Vatican !

Les musées du Vatican : pour la richesse de ses collections !

Pourquoi aller voir les salles d'un tel musée ? Visiter les musées du Vatican : plus de 2 000 ans d’histoire dans des dizaines de salles !

Les musées du Vatican sont réputés pour abriter une collection d’une richesse inestimable. C’est l’une des plus importantes collections d’art du monde !

En effet, le Vatican est la représentation temporelle du Saint-Siège et des institutions de l’Église catholique romaine.

Si l’État du Vatican ne fut créé que le 11 février 1929, par suite des accords du Latran – signés entre Mussolini et le cardinal Gasparri -, le Vatican est le siège de la papauté depuis la fin de l’Empire Romain, sous le règne de l’empereur Constantin.

Au fil des siècles, les papes successifs ont pris soin de collecter les œuvres d’art, peintures, fresques, sculptures et objets d’art rassemblés de l’Antiquité à nos jours.

C’est surtout à partir de l’époque des États Pontificaux (752-1870), soit depuis près de 1 300 ans, que les souverains pontificaux y accumulent les reliques d’art sacré et profane du monde entier.

La taille des galeries a donc logiquement dû être continuellement étendue au gré des siècles.

De nos jours, les musées du Vatican exposent les chefs-d’oeuvre des civilisations antiques et contemporaines à travers 7 kilomètres de salles et couloirs.

Tous les arts et toutes les époques de l’histoire y sont représentés.

Le Musée du Vatican permet d’explorer au total, douze musées et leur richesse en fait l’un des musées les plus visités du monde (au 4ème rang mondial), avec jusqu’à 6 millions de touristes par an.

Alors pourquoi visiter les musées du Vatican ?

Première raison : pour l’incroyable richesse des collections.

Le complexe muséal réunit au total :

  • La Pinacothèque,
  • La Collection d’art religieux moderne,
  • Le musée Pio-Clementino,
  • Le musée ethnologique missionnaire,
  • Le musée grégorien égyptien,
  • Le musée grégorien étrusque,
  • Le musée grégorien profane,
  • Le musée chrétien,
  • Le musée de la bibliothèque apostolique vaticane,
  • Le musée des carrosses,
  • Le musée Chiaramonti,
  • Le musée philatélique et numismatique.

Outre ces musées, on trouve, réunies au sein des Palais du Vatican, trois chapelles :

  • La chapelle Sixtine,
  • La chapelle Paolina,
  • La chapelle Nicoline.

Et ce n’est pas tout : le Vatican est également, comme ailleurs dans le centre de Rome, un musée archéologique où observer les vestiges Étrusques et Romains !

Les musées du Vatican : pour voir le Palais Apostolique !

Le Palais Apostolique est la résidence officielle des papes depuis leur retour d’exil à Avignon en 1377. Autrement dénommé palais Sixte-V, ce palais construit en 1589 héberge les appartements du souverain pontife ainsi que les chapelles privées du pape.

Comment réviser les matières artistiques en voyageant ? Une bonne raison de visiter la Cité-Etat du Saint-Siège : pour la beauté des fresques de la Renaissance !

L’édifice se compose de 1 400 pièces, réparties sur 55 000 m², ce qui en fait le plus grand palais du monde qui soit entièrement habité.

Au sein de ce palais, se trouvent deux chapelles des Musées du Vatican – la Chapelle Sixtine et la Chapelle Nicoline -, les chambres de Raphaël et les appartements Borgia.

La Chapelle Sixtine

Monument historique emblématique du Vatican, la chapelle Sixtine tire son nom du pape Sixte IV della Rovere (1414-1484), qui fit restaurer l’ancienne chapelle Capella Magna.

Construite à partir de 1475, elle fut inaugurée le 15 août 1483 et plusieurs fois modifiée.

Elle est mondialement célèbre pour ses fresques représentant la vie du Christ et celle de Moïse.

On la connaît surtout pour son plafond, une fresque monumentale peinte par Michel-Ange à partir de 1508.

La voûte représente 9 scènes du livre de la Genèse, scindées en trois groupes : l’origine de l’univers, de l’homme et du mal.

La chapelle Sixtine est également visitée pour la fresque murale du Jugement Dernier, peinte à nouveau par Michel-Ange.

C’est le lieux où les cardinaux, réunis en conclave, élisent les nouveaux papes.

Outre le chef-d’oeuvre de Michel-Ange, on trouve également les fresques signées entre 1481 et 1482 par Pietro Perugino, Sandro Botticelli, Domenico Ghirlandaio, Cosimo Rosselli, Biagio di Antonio, Bartolomeo della Gatta, Luca Signorelli, et Pier Matteo d’Amelia.

La Chapelle Nicoline

Moins connue, mais tout aussi joliment ornée, la chapelle Nicoline est celle du pape Nicolas V (1397-1455).

Les peintures et fresques furent réalisées par le peinte Fra Angelico entre 1447 et 1451 : elles représentent les vies des diacres saint Étienne et saint Laurent, dans l’intention de réunir les villes martyres des deux saints, respectivement Jérusalem et Rome.

Les chambres de Raphaël

Au nombre de quatre, les chambres de Raphaël sont une suite de salles de réception dans les appartements des papes. Les fresques ont été réalisées par le peintre lui-même et figurent parmi les chefs-d’oeuvre majeurs de la Renaissance italienne.

Commandées par le pape Jules II en 1508, les fresques sont situées au deuxième étage du palais apostolique, au sud de la Cour du Belvédère.

Les musées du Vatican : pour l’histoire de l’art !

Les musées du Vatican exposent des objets d’art de l’Antiquité à nos jours.

C’est donc un excellent moyen de réviser son histoire de l’art !

Pourquoi visiter le musée du Vatican ? De nombreuses statues grecques et romaines, vieilles de deux millénaires sont à voir. Ici, le Groupe du Laocoon.

Le musée grégorien égyptien, par exemple, expose des oeuvres datant de la période prédynastique égyptienne (du Néolithique aux pharaons) à la période romaine, à travers six salles.

Le musée grégorien étrusque, lui, expose les objets excavés des fouilles archéologiques, remontant aux villes antiques de l’Étrurie, à travers 22 salles. Les œuvres et les objets remontent des IXè au Ier siècles avant J-C.

Comment ne pas évoquer le célèbre groupe du Laocoon, exposé au musée Pio-Clementino ?

Plus grand complexe des musées du Vatican, il comprend 12 salles et abrite d’importantes collections des époques de la Grèce antique et de la Rome antique.

On y trouve notamment l’Apollon du Belvédère, le Laocoon et l’Antinoüs du Belvédère.

Pour continuer ce cours d’histoire de l’art, on poursuivra par le musée ethnologique.

Il compte plus de 80 000 pièces, objets et œuvres d’art, allant de la Préhistoire du monde entier aux dons faits à l’époque actuelle au pape.

On y trouve donc des objets asiatiques, africains, précolombiens, islamiques, australiens, américains et de toutes les époques de l’histoire.

La Collection d’art religieux moderne, elle, se situe à l’époque moderne : elle expose 800 œuvres signées par 250 artistes internationaux, dont les plus connus sont, par exemple Rodin, van Gogh, Gauguin, Kandinsky, Chagall, Otto Dix, Dali, Picasso.

Autre incontournable des galeries d’art vaticanes : la Pinacothèque.

Elle expose des toiles datant chronologiquement des XIè aux XIXè siècles, principalement religieuses. On y trouve les œuvres de Giotto, Pérugin, Léonard de Vinci, Raphaël, Titien, Véronèse, Poussin et Le Caravage !

Les musées du Vatican : pour voir l’escalier de Bramante !

Comment aller visiter le Vatican sans passer par l’escalier de Bramante ?

Quels sont les incontournables du Saint-Siège ? Visiter la Cité vaticane de façon insolite : en prenant l’escalier de Bramante !

Voici une belle raison, si vous êtes détenteur de la carte Omnia Vatican – pour un billet coupe file -, de faire la visite des musées du Vatican !

Attribué à tort à Donato Bramante (1444-1514), l’escalier actuel que l’on visite fut conçu en 1932 avec un système à deux hélices.

Autrement dit, il se compose de deux escaliers superposés l’un à l’autre parallèlement, avec deux entrées ancrées au sol : l’un pour monter, l’autre pour descendre.

C’est sa particularité : ceux qui montent ne croisent jamais ceux qui descendent. 

Du coup, malgré l’affluence touristique, la circulation n’est jamais gênée par les visiteurs.

Ingénieux, cet escalier hélicoïdal, vous ne trouvez pas ?

Les musées du Vatican : pour ses sites archéologiques !

Enfin, dernière bonne raison de visiter les musées du Vatican : pour ses trésors archéologiques !

Le complexe muséal abrite deux sites archéologiques de l’Empire Romain :

  • La nécropole de la Via Triumphalis,
  • Les fouilles de Saint-Jean-de-Latran.

La nécropole de la Via Triumphalis est un exemple unique de cimetière romain, témoin inestimable des vestiges de ce que l’on appelle l’Antiquité.

Dans la loi romaine, l’incinération et l’inhumation à l’intérieur de la ville étaient proscrites. De fait, les Romains ont créé des « villes pour les défunts » en dehors des cités, d’où le terme usité de nécropole (du grec, necròs (mort), et pòlis (ville)).

Visiter la nécropole de la Via Triumphalis permet de redécouvrir la façon dont les Romains entretenaient leurs commémorations et leurs honneurs aux membres décédés de leur famille.

La colline vaticane était alors jonchée de sépultures individuelles et collectives, disséminées en terrasses. Or ces tombes ont traversé deux millénaires en demeurant dans un excellent état de conservation.

Enfin, dans les souterrains de Saint-Jean-de-Latran, se trouvent les vestiges d’anciens bâtiments édifiés avant l’actuelle Basilique Saint-Pierre.

Si vous aimez l’histoire antique et l’art, c’est une visite du Vatican insolite à faire.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar