Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les certifications à passer pour tester ses compétences en italien

De Alexia, publié le 20/02/2017 Blog > Langues > Italien > Tests et Diplômes en Langue Italienne

Aucune d’entre elles n’a vocation à apprendre l’italien, il est indispensable d’avoir au préalable quelques bases. De même, toutes ses certifications s’adressent à des personnes dont l’italien n’est pas la langue maternelle.

Immersion et tour d’horizon des certifications les plus utiles et les plus cotées lorsqu’il s’agit de faire attester son niveau dans la langue de Dante.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Pourquoi passer le CILS ?

Comment trouver des cours d'italien en ligne ? Apprendre la langue italienne en la parlant avec des locuteurs natifs est une bonne solution !

Le CILS est une certification de l’université de Sienne s’adressant essentiellement aux étudiants ou aux professionnels travaillant dans une entreprise ayant des intérêts avec des entités économiques italiennes.

Le CILS est composé de 6 niveaux allant de A1 pour un débutant à C2 pour quelqu’un de bilingue ou l’étant quasiment.

Les différents niveaux sont tirés des directives du CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) qui veille à une certaine harmonie entre les différentes certifications.

  • Ainsi, le niveau A1 est un niveau introductif pour s’initier et commencer à pratiquer.  Ce niveau vise à faire maîtriser des concepts très concrets de la vie quotidienne,
  • Le niveau A2 (intermédiaire ou de survie) viendra consolider certains acquis et demande déjà plus d’attentes en termes de vocabulaire italien ou de grammaire italienne de base,
  • Pour obtenir la certification niveau B1 (niveau seuil), il faudra être capable de comprendre et de s’exprimer sur d’autres sujets que des besoins précis et factuels (raconter une histoire par exemple). Le niveau de difficulté à l’oral est aussi plus élevé et il sera possible de retrouver un accent d’une région ou encore une prononciation moins lisse.
  • Le niveau B2 (niveau indépendant) est encore plus technique avec un vocabulaire plus dense.
  • Enfin, les niveaux C1 (autonome) et C2 (maîtrise) s’adressent à des personnes ayant des bases solides en italien. Maîtrise du non verbal, de la bonne tonalité ou de sujets annexes comme l’histoire de l’art ou plus globalement la culture italienne pourront être testés.

Quelque soit le niveau choisi, la certification CILS insiste sur les deux volets de la langue :

  • La compréhension écrite via des textes plus ou moins techniques,
  • Et la compréhension orale grâce à des conversations, discours ou des dialogues,
  • Ainsi, on retrouvera un test d’écoute, un test de lecture, un test écrit, un test oral et une analyse des structures de la communication.

Pour passer la certification, la meilleure solution reste de s’adresser au secrétariat de l’institut culturel italien à Paris.

Passer le CILS, c’est l’assurance de voir sa maîtrise de l’italien formellement reconnue par le ministère des affaires étrangères et par les universités italiennes, de Gênes à Turin en passant par Rome ou Florence. Effectivement, depuis 1993, plus de 100 000 personnes ont déjà passées la certification.

Pourquoi passer le PLIDA ?

La conjugaison des verbes italiens est difficile à assimiler ! Ecouter la radio en italien lors d’un voyage en Italie vous plonge dans la réalité culturelle du pays !

Le PLIDA pour « Progetto Linguia Italiana Dante Alighieri » et traduit en français par « Projet Langue Italienne Dante Alighieri » reprend les mêmes principes que la certification CILS (segmentation du certificat en 6 niveaux différents).

Cette certification est délivrée par la société Dante Alighieri et est reconnue par les plus hautes autorités italiennes (ministère des affaires étrangères, ministère du travail, ministère de l’éducation de l’université et de la recherche). Assurément, passer le PLIDA est un atout de taille dans un curriculum vitae !

Les domaines de compétences testés restent globalement les mêmes avec la capacité à communiquer, comprendre de manière plus ou moins précise selon le niveau les éléments d’une conversation, restituer par écrit sa compréhension d’une note ou d’un texte. En 4 mots, écouter, lire, parler et écrire avec un degré d’exigences plus ou moins fort selon le niveau choisi.

A noter que le PLIDA se décline aussi avec :

  • Le PLIDA Juniores, qui s’adresse à des adolescents âgés de 13 à 18 ans et qui reprend une méthodologie et un univers connu de cette population (pédagogie adaptée par exemple) avec des niveaux allant de A1 à C1,
  • Mais également avec le PLIDA Commercial qui s’adresse à un public professionnel (banque, industrie…) qui compte 3 niveaux : B1, B2 et C1.

Sachez qu’il est possible de s’exercer et de préparer le PLIDA via l’école Dante Alighieri en prenant des cours particuliers, des cours italien du soir ou des cours plus spécifiques en intensif ou non.

En France, il est possible de s’adresser à l’antenne de la société à Monaco. A l’école Dante Alighieri, comptez 750 € pour une immersion de 2 semaines avec 30 heures de leçons. C’est le prix à payer pour progresser très rapidement !

Pour passer l’examen, il est possible de le faire en France à Paris ou à Nice, des sessions ont lieu environ tous les mois. Il faut s’adresser aux antennes de la société Dante Alighieri pour connaître les dates précises d’examen. Les tarifs s’étalent de 65 € (A1) à 135 € pour le niveau C2.

Quel est l’intérêt de passer la certification DITALS ?

Apprendre l'arabe ou apprendre le japonais n'est pas pareil qu'apprendre la langue de Dante ! Pour devenir professeur de langue italienne, il faut savoir s’exprimer comme un natif !

Le DITALS est également une certification délivrée par l’université pour étrangers de Sienne. Néanmoins, elle s’adresse à un public beaucoup plus spécifique : les personnes souhaitant enseigner l’italien.

Ce ne sont plus uniquement les capacités de maîtrise de la langue latine qui seront évaluées mais également la maîtrise de l’outil pédagogique pour apprendre à des publics parfois bien différents.

La certification DITALS se décline en 2 niveaux :

  • Le DITALS de premier niveau qui vient valider la maîtrise de la didactique des langues ainsi qu’une aptitude à donner des cours à un public précis (adolescents, adultes immigrés, jeunes enfants…),
  • Le DITALS de second niveau qui pousse la maîtrise de la didactique des langues encore plus loin. Cette fois, la pédagogie est plus élargie puisqu’il s’agira de donner des cours à un public plus hétérogène et d’adapter sa posture et son approche à chaque personne. Le second niveau s’adresse essentiellement à des professeurs ayant déjà une expérience dans l’enseignement.

L’évaluation du DITALS repose sur la maîtrise théorique et pratique (en conditions réelles). Il est donc d’autant plus important de s’y préparer.

Pour ce faire, l’école Léonard de Vinci de Milan semble être un formidable tremplin. Grâce à une méthode basée sur la communication et les synergies entre les différents élèves assistants au cours d italien en ligne et la disponibilité de l’équipe d’enseignants, il sera possible de se perfectionner efficacement à la préparation du certificat.

Pour passer l’examen, il faudra se rendre à Milan.

Découvrez le CIC !

Quel est le pluriel du nom scuola ? Les entreprises semblent apprécier la connaissance de la langue et de la culture !

La certification CIC est délivrée par l’université de Pérouse (Perugia) et est la plus professionnelle des quatre. De ce fait, elle est particulièrement appréciée des entreprises.

Elle se décompose en 2 niveaux différents :

  • Le CIC intermédiaire, correspondant à un niveau B1 de la grille du CECRL et qui traite de problèmes « opérationnels » dans l’entreprise (formation, contact avec les parties prenantes de l’entreprise),
  • Le CIC avancé qui correspond quant à lui au niveau C1 de la même grille et qui traite plus l’entreprise au niveau stratégique.

Pour les deux niveaux, l’épreuve du CIC se décline en 5 parties :

  • Compréhension orale où selon des textes plus ou moins techniques (parfois avec quelques mots de dialecte ou des expressions italiennes typiques pour le niveau avancé), il faut montrer une certaine compréhension des thématiques et des enjeux,
  • Compréhension écrite qui viendra quantifier le degré de compréhension d’un texte ou d’un document écrit,
  • Expression écrite où sera évalué le niveau de langue (sujet, verbes, compléments, adjectifs utilisés) ainsi que la fluidité des structures de phrase,
  • Expression orale pour noter la capacité à s’exprimer dans un italien le plus professionnel possible,
  • Vocabulaire et grammaire où la connaissance de termes techniques fortement liés au monde de l’entreprise seront appréciés.

Il est possible aussi de se préparer à l’épreuve du CIC en contactant un organisme formateur conventionné par l’université de Pérouse. Ils sont disponibles en contactant la chambre de commerce italienne en France. Les centres les plus actifs sont ceux de Marseille, Nice, Monaco, Paris et Lyon.

Au niveau tarifaire, le passage de la certification coûtera entre 140 et 160 € selon l’organisme choisi.

En synthèse :

  • S’il s’avère utile de passer une certification en italien, il est nécessaire de trouver celle appropriée à ses besoins et à son profil :
    • Pour un professionnel, passer le CIC ou le PLIDA Commercial semble être un meilleur parti que passer le CILS ou le DITALS,
    • De même, pour un étudiant en échange linguistique et souhaitant passer un semestre dans la prestigieuse université de Roma, passer le CILS ou le PLIDA est plus logique.
  • De même, pour le CILS ou le PLIDA, il est important de passer la certification à un niveau proche du sien. Inutile donc de viser trop bas pour s’assurer une bonne note ou de viser un niveau hors de portée. Pour éviter ce genre de mésaventures, il est possible de passer un test d’évaluation au préalable.
  • Préparer une certification ne s’improvise pas. De fait, nous conseillons de travailler fortement à l’approche des échéances pour approfondir ses connaissances et voir sa courbe de progression s’élever en flèche. Que ce soit en prenant des cours italien gratuits en ligne ou via une application pour smartphone ou tablette, ou en suivant un programme payant plus spécifique dans une des écoles mentionnées ci-dessus !
  • En résumé, les certifications PLIDA et CILS sont plus générales, quand le DITALS et le CIC s’adressent à un public déjà beaucoup plus restreint !
Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar