Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Le guide du batteur pour un jeu résolument metal !

De Alexia, publié le 23/07/2018 Blog > Musique > Batterie > Le Hard Rock et le Metal pour Jouer à la Batterie !

« Je détruis une batterie par concert par respect pour mon public. Si je ne le faisais pas, il serait déçu. » Keith Moon, The Who

La musique metal est aujourd’hui le genre musical le plus écouté sur Spotify devant la pop, le folk, la country, le rock, le hip hop ou encore le reggae.

Le metal se caractérise comme la musique rock par la présence a minima d’un guitariste, d’un bassiste et d’un batteur.

La batterie est généralement jouée avec une double pédale dans ce style musical.

Mais alors comment jouer le rythme metal hard rock avec une batterie percussion ?

Quelle est la différence entre hard rock et metal ?

Comment savoir à quel style musical appartient un rythme ? Le groupe de musique Kiss s’inscrit dans la rythmique hard rock.

Même si nous les recoupons dans cet article, le hard rock et le metal sont deux styles musicaux bien différents.

D’abord, parce que le hard rock (aussi appelé heavy rock) se définit avant tout comme une période, de 1968 à 1976, alors que le heavy metal, qui donna naissance au metal, se définit par un certain nombre d’attributs (look cuir, clous et badges) et des thèmes de chansons liés à l’horreur et au symboles du satanisme.

Le hard rock utilise les distorsions de la guitare électrique, de la guitare basse, des synthétiseurs et de la batterie.

Le terme hard rock est souvent utilisé comme un terme générique renfermant le grunge (Nirvana), le punk rock, le heavy metal ou encore le rock alternatif.

D’où la confusion fréquente avec le metal.

Le hard rock puise ses racines dans le rock’n’roll et le blues (blues rock de Jimi Hendrix), bien qu’étant plus agressif. En hard rock, la batterie est droite, sans fioriture. Elle possède un groove simple et efficace pour faire sonner les riffs de guitare et la voix éraillée.

Le metal est une évolution du hard rock. Il voit le jour à la fin des années 1970 et dans les années 1980. Les paroles sont plus sombres, l’agressivité est toujours présente.

Les breaks et fills de batterie sont bien présents. La frappe est brutale et rapide sur la grosse caisse et la caisse claire, mais légère sur le charleston. Le son du couple caisse claire/grosse caisse est résolument agressif.

Pour mieux comprendre, le meilleur moyen est encore de donner des exemples.

Le hard rock est représenté par des groupes comme :

  • AC/DC,
  • Aerosmith,
  • Guns’N’Roses,
  • Led Zeppelin,
  • Kiss.

Le metal se définit à travers des groupes comme :

  • Black Sabbath,
  • Iron Maiden,
  • Judas Priest,
  • Metallica,
  • Motörhead.

Depuis le metal a continué d’évoluer vers des formes encore plus violentes (black metal, death metal, thrash metal comme Megadeth) ou plus nuancées (latin metal, funk metal, metal néoclassique).

Nous évoquerons ici surtout la rythmique metal parce que la rythmique hard rock se rapproche de celle du rock au niveau de la batterie.

Maîtriser les bases du rock pour maîtriser le metal à la batterie

Comment apprendre à se servir de la batterie rock ? Metallica utilise des rythmes à la double pédale.

Le metal tire ses origines du rock.

Si c’est le style de musique que vous aimez et que vous souhaitez reproduire des morceaux de metal, il faudra d’abord maîtriser le rythme binaire.

Le rythme ternaire est plutôt réservé au jazz, vous n’en aurez pas besoin.

Le poum-tchak pour travailler le rythme binaire

Le poum-tchak est le rythme rock le plus basique que l’on puisse trouver.

En rock et en metal, les mesures durent 4 temps. Mais comme c’est un rythme binaire, on compte « 1 et 2 et 3 et 4 et ».

Apprendre la batterie, c’est apprendre à se servir de trois éléments de base :

  • Le charleston,
  • La caisse claire,
  • La grosse caisse.

Ainsi, les coups de charleston doivent être réguliers et placés sur tous les temps (les chiffres) et tous les contre-temps (les « et »).

Un rythme poum-tchak se décompose donc comme suit :

  • Sur le 1 : charleston et grosse caisse,
  • Sur le « et » : charleston seul,
  • Sur le 2 : charleston et caisse claire,
  • Sur le « et » : charleston seul,
  • Sur le 3 : charleston et grosse caisse,
  • Sur le « et » : charleston seul,
  • Sur le 4 : charleston et caisse claire,
  • Sur le « et » : charleston seul.

Commencez par caler la main droite sur le charley en frappant des coups bien réguliers sur votre charleston.

  • Pour un rythme rock, le charleston se jouera en position fermée (le pied gauche appuyée sur la pédale de charleston). On obtient un son sec,
  • Pour un rythme metal, vous pouvez d’ores et déjà relever légèrement votre pied du charleston qui se joue semi-ouvert. On obtient un son plus énergique et résolument metal.

Ajoutez ensuite la grosse caisse sur les temps 1 et 3 en appuyant sur la pédale grosse caisse avec votre pied droit.

Enfin, ajoutez la caisse claire avec votre main gauche sur les temps 2 et 4.

Vos baguettes batterie se croisent, la main droite devant être au-dessus de la main gauche.

La puissance des coups

En metal, encore davantage qu’en rock, on cherche à frapper des coups intenses.

L’agressivité doit se sentir même dans un coup de caisse claire sur un poum-tchak simple et sur un coup de grosse caisse.

Il ne faut pas hésiter à taper.

Le pied droit doit être vif et précis et pour cela, il vaut mieux être sur demi-pointe : seul l’avant du pied est utilisé pour appuyer sur la pédale. Vous gagnerez en vitesse et en puissance de frappe.

Attention à ne pas décoller le pied en revanche, ce qui vous ferait perdre un temps précieux.

La main gauche frappe la peau de la caisse claire de manière nette et précise mais elle ne doit pas être crispée sur la baguette. Le rebond existe en metal et surtout tenir votre baguette de manière souple vous évitera les ampoules !

L’utilisation de la double pédale en metal

Comment jouer du metal à la batterie ? Peut-être que vous serez sur scène avec votre double pédale !

Mais les metalleux se reconnaissent surtout dans l’utilisation de la double pédale pour jouer de la batterie.

Apprenez ensuite à composer à la batterie vos propres rythmes metal.

Le rythme metal sans double pédale

En école de batterie, il n’est pas sûr que votre professeur de batterie vous apprenne l’art de la double pédale. En revanche, il est possible d’apprendre un rythme metal sans avoir de double pédale.

Le charleston est joué en position semi-ouvert : le pied gauche est légèrement relevé sur la pédale. On garde un rythme régulier sur tous les temps et les contre-temps.

La caisse claire est jouée sur les temps 2 et 4 avec la main gauche.

Jusque là, on s’en tient au poum-tchak du rythme rock de base.

Mais cela se complique avec l’ajout de la grosse caisse.

Comment jouer du hard rock à la batterie ? Le compte des temps est légèrement différent. (source : Laurent Pellecuer)

En metal, on fait plus de frappes sur le même nombre de temps… Il va falloir être plus rapide ! Mais avant d’être rapide, il faut réussir à le faire à vitesse lente.

Je vous conseille vraiment de commencer à vitesse très lente et de décortiquer chaque temps un par un pour bien y arriver. 

Commencez par le temps 1 puis le temps 2. Assemblez-les tous les deux avant de passer au temps 3. Essayez d’ajouter le temps 3 aux deux temps précédents. Idem pour le 4ème temps.

Vous allez avoir du mal mais cela viendra au fur et à mesure.

  • Temps 1 : 
    • Sur le 1 : charleston + GC,
    • Sur le « i » : GC seule,
    • Sur le « et » : charleston + GC,
    • Sur le « e » : rien,
  • Temps 2 : 
    • Sur le 2 : charleston + CC,
    • Sur le « i » : GC seule,
    • Sur le « et » : charleston + GC,
    • Sur le « e » : GC seule,
  • Temps 3 : 
    • Sur le 3 : charleston seul,
    • Sur le « i » : GC seule,
    • Sur le « et » : charleston + GC,
    • Sur le « e » : rien,
  • Temps 4 : 
    • Sur le 4 : charleston + CC + GC,
    • Sur le « i » : GC seule,
    • Sur le « et » : charleston seul,
    • Sur le « e » : rien.

Compliqué, n’est-ce pas ?

Pour marquer le silence, vous pouvez mettre un coup dans le vide : ça aide !

Travaillez ensuite ce rythme metal avec un métronome, d’abord à 50, puis à 75 et enfin à 100 si vous y arrivez pour obtenir un son metal.

A respecter avant d’accélérer la vitesse :

  • L’intensité à la grosse caisse qui doit toujours être la même,
  • L’intervalle entre chaque frappe,
  • La coordination entre coup de GC et CC en même temps.

Jouer de la double pédale

A quoi ressemble une double grosse caisse ? Voici votre nouveau joujou ! (source : La Drummerie)

La double pédale se joue avec les deux pieds et musicalement, on obtient une vitesse de frappe plus rapide avec une double pédale qui vient frapper la peau de la grosse caisse.

Dans un groupe de metal, le batteur en a généralement une.

La pédale avec la batte se place devant la peau de grosse caisse, à la place de la pédale simple, tandis que la pédale esclave (qui ne contient pas de batte), se positionne à la droite de la pédale de charleston.

Je vous conseille de prêter particulièrement attention à l’espacement des deux pédales entre elles en vous positionnant comme si vous alliez jouer. 

Les cuisses doivent être parallèles au sol. Pour les réglages, demandez conseil à un batteur professionnel ou a minima plus expérimenté.

Qui a dit que le genre musical du metal était facile ?

Et après, ce n’est pas terminé ! A vous de voir quelle technique de jambes est la plus adaptée pour vous :

  • Heel down : talons posés,
  • Heel up : talons levés, très souvent utilisée en musique rock,
  • Heel toe : ou talons / pointes,
  • Swivel : consiste à faire pivoter la pointe du pied vers la gauche et la droite,
  • Flatfoot : qui utilise avant tout les muscles des hanches,
  • Etc.

La double pédale est une technique à part entière pour le drummer qui demande d’apprendre une nouvelle coordination.

Et pourquoi ne pas améliorer votre indépendance au jouant de la batterie jazz ?

Dans cette vidéo, vous verrez la technique flatfoot et différents exercices, accélérés au fur et à mesure :

Définitions « batterie metal »

Qu’est-ce qu’une batte ?

La batte est la partie de la pédale de grosse caisse qui est actionnée pour frapper la peau.

Qu’est-ce qu’un métronome ?

C’est l’accessoire qui est utilisé pour battre les temps de manière régulière.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar