Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Le guide de la batterie jazz

De Alexia, publié le 23/07/2018 Blog > Musique > Batterie > Comment Jouer du Jazz Grâce à la Batterie ?

« Pour avoir un jeu plus rock, frappez la batterie plus fort. » Keith Moon, The Who

En jazz, en revanche, les frappes sont plus légères, plus nuancées.

Si 99 % des Français écoutent de la musique selon Ipsos, le jazz est privilégié pour 25 % d’entre eux. Il touche principalement les personnes âgées de 50 à 65 ans, issues d’un milieu social élevé.

Pourtant, si le drummer existe aujourd’hui, c’est avant tout grâce à la musique jazz.

C’est cette musique qui a donné ses lettres de noblesse à la batterie percussion, la mettant en avant dans la construction des rythmes jazz.

Mais alors comment jouer le jazz à la batterie ?

Batterie : qu’est-ce que le jazz ?

Comment apprendre à jouer des drums ? Pendant votre cours de batterie, vous verrez peut-être l’histoire du jazz.

Né au début du XXème siècle aux Etats-Unis, le jazz possède des racines afro-américaines. Il est issu du gospel et des chants religieux chantés lors des cérémonies.

Le jazz s’est développé en Nouvelle-Orléans à travers l’essor des brass bands (formation musicale en orchestre).

On distingue plusieurs phases dans le développement du jazz :

  • Le swing dans les années 1930 avec trompette, trombone et anche,
  • Le be bop dans les années 1940 avec un tempo plus rapide,
  • Le cool et le hard bop dans les années 1950,
  • Le free jazz dans les années 1950 qui s’affranchit des conventions (saxophone, guitare acoustique, guitare basse…).

Depuis le jazz n’a cessé d’évoluer à travers des musiciens comme Miles Davis, Frank Zappa, Buddy Rich ou Weather Report. Le latin jazz, le jazz rock ou encore le jazz funk font leur apparition.

La liberté est le maître-mot du jazz !

Le jazz est souvent un style de musique incompris. Considéré comme la crème de la crème par certains, réservés aux plus grands musiciens pour d’autres, personne ne reste insensible face au jazz.

Le jazz est une excellente manière d’élargir son horizon musical, de vivre de nouvelles expériences à la batterie et de s’amuser en jouant des standards du jazz.

Il peut aussi vous aider à développer votre créativité puisque le jazz est extrêmement lié à l’improvisation.

Cela ne veut pas dire que la batterie fait un énorme solo du début à la fin mais que le jazz est avant tout basé sur l’écoute et l’accompagnement des instruments de musique.

Ainsi, en jazz, même si vous trouverez des partitions, l’essence même est avant tout lié à l’improvisation en groupe. C’est ce qui peut faire penser que le jazz est inaccessible.

Saxophoniste, pianiste, guitariste, bassiste et batteur peuvent s’épanouir dans ce style de musique riche.

Mais avant de pouvoir improviser, il faut acquérir quelques bases !

Le rôle des balais, les baguettes batterie des jazzmen

Pourquoi apprendre la batterie jazz ? Selon les styles musicaux, la baguette du batteur doit s’adapter. (source : Algam Webstore)

Les balais remplacent régulièrement les baguettes dans les rythmes jazz. Des brins métalliques ou en plastique viennent remplacer les olives.

Le jazz, s’il donne l’impression d’être déstructuré, accorde une grande importance au rythme.

Jouer de la batterie jazz et de la batterie rock ou hard rock n’a rien de comparable.

Les balais amènent de la nuance difficilement possible avec des baguettes traditionnelles.

Ils ont fait leur apparition dans les années 1920, d’abord pour réduire le bruit de la caisse claire. En effet, le jazz était joué dans des espaces fermés et relativement petits. Les balais permettaient de faire moins de bruit.

Ils se sont avérés très utiles pour jouer les ghost notes. Ces notes sont des frappes douces sur la caisse claire.

Vous en trouverez toutes sortes de balais en magasin de musique : des balais rétractables, métalliques ou en plastique, en métal tressé…

Des baguettes légères peuvent faire l’affaire pour débuter car la technique des balais n’est pas forcément évidente à mettre en place au début.

La technique du jazz

Quelles sont les bases à acquérir pour un drummer blues ? Le duo batterie / basse ou contrebasse est primordial en jazz.

Le jazz est une technique difficile à aborder en tant que débutant pur en batterie.

Il est nécessaire d’avoir une bonne maîtrise rythmique. Ainsi, pour commencer la batterie, il vaut mieux jouer du rock.

Cependant, pour les débutants souhaitant s’initier au jazz, il est conseillé de débuter par le blues qui constitue une excellente préparation aux rythmes jazz.

J’aime me dire qu’il n’y a pas besoin d’être parfait pour faire quelque chose. Le jazz peut être accessible à tous, tout est question de faire tomber ses barrières internes pour se dire « moi aussi je peux apprendre la batterie jazz », simplement pour le plaisir.

Vous ne deviendrez certainement pas un grand maître du jazz mais là n’est pas la question. Si vous avez envie de vous lancer, il n’y a plus qu’à !

Le rythme ternaire

Le jazz possède un rythme ternaire, c’est-à-dire que chaque temps est divisé en trois croches égales.

S’il fallait chanter le rythme jazz de base, voici ce que cela donnerait :

1 t T 2 t T 3 t T 4 t T

La pulsation jazz accentue la première et la troisième croche de chaque triolet. Ce sont les croches swingées ou ce qu’on appelle le shuffle feel.

Connaître le solfège rythmique est quasiment obligatoire en jazz pour comprendre la notion de croches et de triolet.

Maîtriser le drive

L’instrument de percussion qu’est la batterie sert de guide aux autres instruments.

Cette affirmation est d’autant plus vrai en jazz.

Le drive, c’est la technique qui consiste à conduire le groupe qui joue derrière.

S’il y a une chose à retenir, c’est bien celle-ci : la maîtrise du drive est primordiale en jazz pour le batteur.

Le batteur conduit le groupe à l’aide de la cymbale ride, qui porte bien son nom puisque « ride » veut dire conduire en anglais. Elle se joue en concertation totale avec la basse et la contrebasse.

Par ailleurs pour bien « tenir » un big band, comme on tire sur une corde pour faire avancer un objet, il faut précéder très légèrement le temps à la ride. Cela permet de garder un bon tempo.

Quels sont les fondamentaux de la musique blues ? Le jazz demande beaucoup de travail ! (source : The Marco Feed)

Le chabada

Le chabada est le fait de jouer la cymbale ride en triolet sur tous les temps. Elle se joue avec la main droite et remplace les coups réguliers sur le charleston que l’on peut retrouver en rythme binaire.

Le rythme jazz se compte sur 4 temps, comme le rock. En rock, le rythme est binaire et nous comptons « 1 et 2 et 3 et 4 et ». En jazz, on comptera différemment : « 1 2 3 2 2 3 3 2 3 4 2 3″.

L’espace entre les croches est régulier et la ride est tout en rebond.

Je vous invite vivement à travailler votre écoute en jazz, surtout si vous n’êtes pas habitué à ce rythme. Ce n’est vraiment pas évident à comprendre au début. Il faut faire preuve d’une grande indépendance dans ses membres. Et pour commencer, comptez-le en ne faisant que la ride. 

Et pourquoi ne pas passer à la composition à la batterie ?

L’utilisation du charleston

L’indépendance en jazz est très importante et commence par une indépendance main droite, pied gauche.

Tandis que la main droite joue sur la ride, le pied gauche va ouvrir et fermer les cymbales charleston entre elles sur les temps 2 et 4.

Le pied se lève pour ouvrir le charley puis se repose pour le refermer.

Comment réussir à faire de la drum jazz ? Apprendre à jouer le swing à la batterie commence par la lecture des notes.

Pour mieux comprendre, c’est également possible de chanter « 1, 2 et 3, 4 et » :

  • Sur le 1 : cymbale ride,
  • Sur le 2 : cymbale ride et charleston au pied,
  • Sur le « et » : cymbale ride,
  • Sur le 3 : cymbale ride,
  • Sur le 4 : cymbale ride et charleston au pied,
  • Sur le « et » : cymbale ride,
  • Et on recommence.

Réglez votre métronome au tempo 60 au début et recommencez jusqu’à réussir. Puis passez ensuite à 120 bpm lorsque c’est acquis.

Le chabada et le charleston en 2 et 4 forment l’assise rythmique de la batterie en jazz.

Les autres fûts, caisse claire, toms et grosse caisse sont aussi joués en rythme ternaire, sur la première et troisième croche du triolet pour chaque temps de la mesure.

Jazz avancé : ajout de la grosse caisse et de la caisse claire

Bien sûr, la batterie ne se limite pas à la cymbale ride et au charleston.

L’indépendance en jazz est définit par les quatre membres :

  • Main droite : cymbale ride,
  • Pied gauche : charleston,
  • Main gauche : caisse claire,
  • Pied droit : grosse caisse.

Tandis qu’on « garde le time », la pulsation à la ride et au charley, on va ajouter quelques coups de grosse caisse et de caisse claire en plus du feel jazz.

Voici un exemple :

Comment devenir un drummer d'exception ? La partition batterie vous aide à comprendre les rythmes.

  • Première mesure : 
    • Sur le 1 : cymbale ride et grosse caisse,
    • Sur le 2 : cymbale ride et charley,
    • Sur le « et » : cymbale ride et caisse claire,
    • Sur le 3 : cymbale ride,
    • Sur le 4 : cymbale ride et charley,
    • Sur le « et » : cymbale ride,
  • Deuxième mesure : 
    • Sur le 1 : cymbale ride,
    • Sur le 2 : cymbale ride et charley,
    • Sur le « et » : cymbale ride,
    • Sur le 3 : cymbale ride,
    • Sur le 4 : cymbale ride et charley,
    • Sur le « et » : cymbale ride.

On garde la deuxième mesure en structure de base uniquement pour se recentrer sur le feeling jazz.

La caisse claire est à contre-temps, ce qui peut sembler étrange surtout quand on a l’habitude de jouer un rythme binaire en rock par exemple.

La grosse caisse est quant à elle frappée doucement. On ne cherche pas la puissance mais la nuance.

Attention de rester régulier dans cet exercice.

Commencez avec un tempo bas à 60 bpm puis passez à un tempo de 120 bpm lorsque vous êtes à l’aise.

Apprenez aussi à jouer du metal à la batterie !

Définitions « batterie jazz »

Vous ne serez certainement pas capable d’improviser avant plusieurs mois, voire plusieurs années de jeu à la batterie jazz. En revanche, il est nécessaire de connaître le vocabulaire jazz.

Qu’est-ce qu’un rim shot ?

C’est lorsque la baguette tape le cercle et la peau d’un fût en même temps.

Qu’est-ce qu’un groove  ?

Aussi appelé « tourne », c’est un rythme répétitif qui tourne en boucle avec quelques variations pour générer un tempo.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar