Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Travailler en cuisine : les conditions du métier

De Isaline, publié le 20/08/2019 Blog > Art et Loisirs > Cuisine > Quels sont les Salaires et les Débouchés d’un Cuisinier ?

« Les épices sont à la cuisine ce que la ponctuation est à la littérature. » Olivier Roellinger

Chef de cuisine, pâtissier, cuisinier polyvalent, chef de partie, hôtelier… Les métiers de l’hôtellerie-restauration en font rêver plus d’un. Alors que le nouveau métier rêvé des enfants est désormais Youtubeur, selon un sondage réalisé par la marque Lego et Harris Poll, devenir cuisinier reste encore un rêve d’enfant parfois accessible.

Mais une fois l’enseignement professionnel en art culinaire passé, comment entrer dans les restaurants gastronomiques et contribuer à la production culinaire et aux préparations de petits plats ? Entre restauration collective, chaîne hôtelière et restauration traditionnelle gastronomique, quelles sont les débouchés après un bac Pro cuisine ?

Devenir cuisinier : la situation de la profession

La vie est belle pour les cuisiniers !

Ou presque. Si l’on oublie les quelques inconvénients du métier (comme les horaires par exemple), devenir cuisinier est LA bonne idée pour trouver du travail. Les perspectives d’emploi sont réellement élevées dans le secteur de la restauration. Une véritable aubaine pour les cuisiniers et les commis de cuisine.

Comment trouver un job en restauration ? Il faut du monde pour monter une brigade !

Et cette situation bénéficie également aux personnes souhaitant essayer de travailler en cuisine sans pour autant avoir de diplôme ou formation quelconque. En effet, beaucoup de restaurants sont prêts à recruter des commis de cuisine sans expérience ni formation. Un processus de recrutement de plus en plus courant dans les métiers de la cuisine.

Si vous avez une formation dans le milieu (CAP, Bac pro, BTS), les emplois vous tendront les bras. Si vous bénéficiez d’une ou plusieurs expériences derrière les fourneaux, vous pourrez alors prétendre à des postes de plus haute importance plus vite qu’une personne sans diplôme.

En 2014, le métier de cuisinier était le troisième métier le plus recherché dans l’hexagone. Une réalité aussi pour les métiers de commis de cuisine, ou bien serveurs.

Encore aujourd’hui, en 2019, selon le CIDJ (Centre d’information et de documentation jeunesse), l’hôtellerie-restauration fait partie des secteurs qui embauchent le plus. Plus d’un quart des embauches concerne d’ailleurs des jeunes sans diplômes.

CDI, CDD, en intérim, les statuts sont divers et variés et il est assez facile d’y trouver son compte.

Mais attention à l’effet pervers du métier. Si les emplois tournent aussi souvent et si les places sont encore à prendre, il faut tout de même pouvoir suivre le rythme qu’impose le travail en cuisine. Les horaires sont souvent décalés et il faut faire face aux grands moments de rush en cuisine.

Les conditions ne sont donc pas toujours idéales. Il est impératif de faire ce métier avec passion et d’avoir une bonne résistance physique pour pouvoir tenir sur la longueur.

Métiers de la cuisine : les postes qui recrutent le plus

Parmi toutes les offres d’emploi que propose le secteur de la restauration, le métier de cuisinier est le plus demandé, d’autant plus en pleine saison estivale. Les restaurants cherchent à renouveler leurs équipes, ou bien à renforcer celles-ci au moment de la saison touristique.

Il y a de grandes chances pour que vous trouviez alors de nombreuses annonces un peu avant l’été. Pensez également à la saison d’hiver dans les montagnes. Les centres de vacanciers ou bien les restaurants sont toujours à la recherche de cuisiniers.

À défaut, les restaurants cherchent également des commis de cuisine.

Cette profession est un peu moins recherchée que les cuisiniers pour la simple et bonne raison que les commis de cuisine peuvent être embauchés sans formation. Ces personnes sont donc beaucoup plus faciles à recruter que les cuisiniers qui, eux, doivent avoir un diplôme pour exercer.

En effet, chacun des cuisiniers doit connaître les règles d’hygiène et de sécurité pour exercer dans le milieu. Avec une formation, le cuisinier apprend aussi les techniques culinaires, les temps de cuisson, etc.

Un commis de cuisine, lui, ne s’occupe que de la préparation des ingrédients (éplucher les légumes, etc) et du nettoyage des cuisines.

À défaut de trouver un emploi dans un restaurant, vous pouvez aussi chercher des emplois en tant que cuisinier dans les entreprises de traiteurs. Ce secteur recrute également particulièrement en été, pour la période des mariage.

En revanche, les postes de chef cuisinier ne courent pas les rues. Les postes en cuisine existent tout de même, mais il faudra beaucoup plus d’expériences pour pouvoir y prétendre.

Comment trouver du travail en cuisine ? Gagnez en expérience derrière les fourneaux !

Acquérir de l’expérience pour être recruté en cuisine

Il s’agit donc de la clé pour évoluer dans le milieu de la restauration. Quel que soit le domaine dans lequel vous exercez (cuisine moléculaire, gastronomie de luxe, cuisine traditionnelle, petit restaurant, traiteur, etc) l’expérience jouera beaucoup en votre faveur pour trouver un poste en cuisine.

Hormis le commis de cuisine donc, les métiers de la restauration demandent du savoir-faire et des connaissances que vous ne pourrez acquérir qu’en travaillant. C’est pourquoi la formation est aussi très importante si vous comptez devenir cuisinier et pas uniquement commis.

Les formations de cuisiniers, pour la plupart, sont axées autour de l’apprentissage et des stages. C’est en pratiquant que les apprentis cuisiniers découvrent les secrets du métier et apprennent à gérer les situations délicates.

Il vous faudra donc accumuler quelques expériences professionnelles avant de pouvoir espérer le fameux poste de cuisinier.

Vous pouvez commencer par suivre une formation en lycée professionnel : apprenti en Cap cuisine, mention complémentaire, bac professionnel, BTS hôtellerie restauration, brevet professionnel, etc.

La professionnalisation en art de la cuisine est un bon moyen de gagner en expérience.

N’hésitez pas, en plus de votre formation, à demander à réaliser des stages en cuisine dans les établissements autour de chez vous. Plus vous montrerez votre motivation, plus les recruteurs seront aptes à vous embaucher.

Vous souhaitez donner des cours de cuisine ?

Les évolutions de carrière possibles en restauration

Tout comme pour obtenir un job dans la restauration, les évolutions de carrière dans le milieu se font essentiellement par l’expérience acquise au fil des années. L’expérience seule pourra vous faire avancer et espérer monter dans la hiérarchie.

Il arrive parfois qu’un cuisinier passe de commis de cuisiner à second et même à chef cuisinier en gagnant la confiance des propriétaires du restaurant.

Mais il faut être patient et persévérant. Aucun chef cuisinier n’est devenu chef directement après l’obtention d’un diplôme.

La seule solution pour devenir rapidement chef cuistot est de monter son propre restaurant. Mais attention, car cette solution doit être extrêmement bien réfléchie. Les cuisiniers créant leur propre établissement de productions culinaires ont tout de même quelques années d’expérience derrière eux afin de connaître les bases dans la gestion d’une équipe, la gestion des stocks, les démarches administratives, etc.

Quelle évolution possible en cuisine ? Envie de créer votre propre restaurant ?

Bien sûr, le cuisinier peut aussi changer d’établissement et peut-être atteindre l’un des grands restaurants de l’hexagone comme par exemple le Plaza Athénée du chef étoilé Alain Ducasse. L’occasion de se tester dans une cuisine où le travail d’équipe est stressant et exigeant et où il est impératif de trouver une cohésion au sein de la brigade.

D’autres voies sont également possible du côté de la restauration collective. Autre défi : préparer des petits plats pour un grand groupe de personnes, et cela au quotidien.

Les évolutions de carrière se font donc plutôt sur les opportunités de postes présents dans différents domaines du secteur de la restauration.

Partir à l’étranger est une autre voie possible pour les grands voyageurs.

Vous cherchez des cours de patisserie ?

Cuisinier salarié : quel salaire attendre ?

Comme n’importe quel métier, le salaire d’un cuisinier prend en compte différentes caractéristiques et notamment en fonction du restaurant ou de l’établissement dans lequel vous travaillez.

Un grand restaurant étoilé ne paiera pas de la même façon que le petit restaurant du village. Cependant, il est possible de faire une moyenne sur l’ensemble de la profession.

Le commis de cuisine par exemple peut espérer toucher entre 1 250 € et 1 900 € par mois. La fourchette basse touche les personnes n’ayant pas de formation dans le secteur et peu d’expériences.

Le cuisinier, lui, peut attendre un salaire compris entre 1 500 € et 2 600 € par mois alors que le chef cuisinier peut espérer toucher entre 1 700 € et 4 400 € par mois. Cette grande fourchette dépend donc de l’expérience du chef cuistot, de la renommée du restaurant, du nombre de couverts, du chiffre d’affaires, etc.

Le cuisinier ayant de l’expérience pourra plus facilement négocier son salaire puisque ce profil est largement recherchée.

Cuisinier indépendant : quel salaire attendre ?

Le salaire d’un cuisinier indépendant varie encore plus que celui d’un salarié. En effet, son salaire est directement lié à son chiffre d’affaires et au nombre de clients qu’il a. Par exemple, en tant que chef à domicile, le chiffre d’affaires peut varier du simple au double.

Certaines familles décident d’embaucher un chef à domicile pour le quotidien, d’autres pour les vacances. Il peut arriver que le cuisinier ait un certain salaire en janvier et un tout autre salaire en février.

Tout comme le traiteur dont le chiffre d’affaires va varier selon les événements (Noël, le nouvel an, les mariages, etc). Pour donner un ordre d’idées, les traiteurs gagnent en moyenne 1 400 € par mois pour un travail à 35h.

Encore une fois, ce chiffre est à prendre avec des pincettes en fonction du nombre de clients et de la régularité de vos missions.

Combien gagne-t-on en restauration ? Quel salaire envisager en tant que cuisinier ?

Vous souhaitez donner des cours de cuisine ?

Se faire recruter : les qualités d’un bon cuisinier

Pour avoir plus de chances de se faire recruter en tant que cuisinier, il est essentiel de regrouper quelques qualités et compétences afin d’assurer à un entretien d’embauche.

La première qualité est la passion ! Impensable de devenir cuisinier sans être passionné de gastronomie et de petits plats. Le métier peut parfois être éprouvant et c’est votre motivation qui changera la donne. Le recruteur le sait très bien et n’hésitera pas à vous poser des questions pour vous tester.

Rigueur et organisation sont également de mise pour assurer en cuisine. Dans les cuisines, vous ne serez pas seul. Il faut donc être très organisé afin de ranger la cuisine correctement et tout mettre en ordre pour ne pas s’emmêler les pinceaux au moment où il faut carburer.

Enfin, un peu de créativité est très utile pour inventer ses propres recettes et étonner les clients qui désirent découvrir des plats qu’ils ne connaissent pas.

Avec tous ces ingrédients en tête, vous avez la recette parfaite pour devenir le meilleur cuisinier !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar