Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les étapes pour le croquis d’une main

De Julie, publié le 03/07/2017 Blog > Art et Loisirs > Dessin > Main Dessin : Comment la Dessiner ?

Selon un sondage réalisé par BVA pour Beaux-Arts Magazine, un Français sur deux pratique une activité artistique et 30 % des personnes interrogées s’adonnent le dessin ou la musique.

Vous faites partie de ces dessinateurs amateurs qui croquent tout ce qu’ils voient ?

Quand on apprend à dessiner, on débute avec des formes simples, on réalise ses premiers croquis. Ensuite, on a très vite envie de s’attaquer à des modèles plus complexes. Parmi les parties du corps les plus difficiles à reproduire au crayon, on trouve la main.

Une structure complexe qui nécessite un apprentissage des techniques de base pour savoir dessiner une main ressemblant vraiment à son modèle. La reproduction d’une main fait partie des exercices de dessin les plus difficiles, tout comme dessiner un visage ou dessiner un pied.

Connaître l’anatomie de la main pour un dessin réaliste

La main est une des parties du corps les plus complexes. Avant de savoir la reproduire avec un crayon, il est donc important de prendre connaissance des différentes parties de la main. Je sais que cela peut en faire fuir certains, mais sans connaissance minimale d’anatomie, un dessin ne peut pas être réaliste.

Pour quelle raison ?

Tout simplement parce que dessiner une main revient à savoir potentiellement reproduire toutes les poses qu’elle peut prendre. Il ne s’agit pas uniquement de dessiner une main ouverte, mais aussi de la dessiner sous tous les angles et dans différentes positions. La main, comme le visage est un élément essentiel dans un dessin. C’est une partie très expressive du corps. Il est donc essentiel de savoir retransmettre tous les détails, mais aussi les volumes ou encore l’impression de mouvement.

L'importance des mains sans l'art. Les mains sont au cœur des œuvres d’art, comme ici dans la fresque de la chapelle Sixtine réalisée par Michel-Ange.

Pour faire un cours d’anatomie rapide, une main est composée d’os, de muscles et de tendons. Elle ne compte pas moins de :

  • 27 os répartis en trois groupes (carpe, métacarpes, et phalanges),
  • 5 métacarpes : ce sont les os situés dans la paume. Les doigts se trouvent dans leur prolongement,
  • 14 phalanges : ce sont les os des doigts. Chaque doigt en compte 3 sauf le pouce qui n’en a que deux,
  • 21 muscles,
  • Des tendons fléchisseurs et extenseurs.

Une mécanique très précise qui donne à la main et aux doigts leurs nombreuses fonctions, notamment de préhension. Souplesse, dextérité, mobilité… La main est un outil incroyable.

Par ailleurs, la main ne fonctionne pas toute seule. Elle est liée aux mouvements du poignet et de l’avant-bras. Le coude assure la rotation de la main tandis que le poignet assure l’inclinaison d’avant en arrière de la main mais aussi sur les côtés.

Tout cela pour mener à la première erreur du débutant : ne pas tenir compte de l’épaisseur des os du poignet dans le dessin d’une main.

Les os des métacarpes s’insèrent sur le poignet : le 1er est relié au pouce, le 2ème à l’index, le 3ème au majeur, le 4ème à l’annulaire et le 5ème à l’auriculaire.

Le premier métacarpien est très mobile, ce qui permet au pouce d’être en opposition aux autres doigts et ce ce qui nous permet de faire un mouvement de pince et d’attraper des objets.

Les quatre autres métacarpiens sont plus fixes et forment une arche. Quand on veut donner plus de mouvement et de vie à une main, il suffit d’accentuer cette arche dans le dessin.

Pour ne pas faire d’erreur grossière, retenez également que l’axe du bras et de l’avant-bras passe par le milieu du poignet et donc par le 3ème métacarpien correspondant au majeur. Facile, non ?

Dessiner les doigts

Les doigts sont constitués de trois phalanges à l’exception du pouce qui n’en a que deux. Autre erreur du débutant : confondre le premier métacarpien avec la première phalange.

Il est en effet très mobile et peut facilement être confondu avec une phalange.

Quand on dessine une main, avant de s’intéresser aux doigts, il vaut mieux dessiner la paume, le premier métacarpien puis les doigts.

Astuce : dessinez toujours le pouce en dernier, c’est le plus compliqué à reproduite de manière réaliste.

L’index et l’annulaire sont généralement de même taille alors que le majeur est légèrement plus grand. En réalité, ce qui donne cette impression de différence de longueur, c’est surtout parce que le troisième métacarpien est plus long que le deuxième et le quatrième. Il faut donc davantage se concentrer sur la longueur des métacarpes que sur la longueur des doigts.

Concernant la pliure des doigts, elles se dirigent généralement vers le sommet des articulations : faites le test en pliant votre main.

Le pouce est un cas particulier à lui tout seul. Il n’est pas différent des autres doigts mais c’est bien la mobilité du premier métacarpe qui lui donne sa particularité. Il est capable de tourner sur lui-même quasiment à 90°.

Ainsi, si vous faites toucher votre pouce et votre petit doigt (auriculaire), ils se font presque face.

Comment apprendre à dessiner une main ouverte ?

Comme dans tout dessin que vous êtes amené à faire, il vous faudra dans un premier temps observer attentivement le modèle.

L’avantage quand on souhaite apprendre à dessiner une main, c’est que l’on a toujours un modèle vivant à disposition. Entraînez-vous à dessiner vos propres mains. Commencez par le plus simple, la main ouverte. Vous pourrez apprendre à dessiner le dos de la main ou au contraire l’intérieur de la main.

Réaliser chacun de ces deux dessins vous permettra de maîtriser l’anatomie complète de la main et d’en découvrir tous les détails.

Les mains sont complexes. Les nombreux détails à dessiner doivent être travaillés. Pour apprendre à dessiner une main, commencez par la position la pus simple : la main ouverte.

Avant de faire le premier croquis de votre main, il vous faudra prendre le temps de placer des repères sur votre feuille. Ces traits de base sont indispensables pour placer les différents éléments et respecter les bonnes proportions.

Vous pouvez ainsi tracer trois traits horizontaux légèrement courbés qui délimiteront le bout des doigts, la base des doigts et la base de la paume.

Vous pourrez ensuite tracer des cadres dans lesquels vous dessinerez ensuite les éléments qui composent la main : la paume (sans le pouce) et chacun des doigts. Le trait vertical qui coupe la paume en deux correspond à la séparation entre le majeur et l’annulaire.

Faites des formes simples. L’idée et de commencer à repérer les différentes longueurs de doigts et de placer chaque articulation.

Des tutoriels sont disponibles sur Youtube pour mieux comprendre comment dessiner une main ouverte :

Vous avez en effet dû remarquer que les articulations des doigts ne sont pas alignées. Elles sont décalées. Cela fait partie des détails qu’il ne faut pas négliger.

Commencez avec des outils simples : un crayon à papier suffit avant de passer au fusain, aux crayons de couleur ou encore à la peinture à l’huile. Dessiner à main levée n’est pas chose aisée mais on vous conseille de le faire directement sans calque. On s’habitue rapidement au confort du calque et on n’apprend donc pas vraiment comment bien dessiner une main ouverte en comprenant réellement le fonctionnement.

Autre contrainte quand on dessine une main : dessiner en trois dimensions. En effet, une main n’est pas plate. Pour faire un dessin réaliste, il est important d’en tenir compte. Les doigts sont de forme cylindrique, la paume de la main comporte des muscles importants qui forment des bosses et des creux, les différentes articulations doivent également ressortir.

Commencer à dessiner une main avec la technique de la moufle et celle du gant

Quand on débute, mieux vaut procéder par étapes pour ne pas se décourager et apprendre pas à pas pour se perfectionner. Ainsi, dessiner une moufle à la place de la main est plus aisé puisqu’on a pas tous les doigts à détailler.

Mais ce n’est pas tout : en dessinant une moufle, il est plus facile de comprendre la position de la main dans l’espace. Quand on a une moufle, on peut plier tous les doigts en même temps. Pas besoin de se casser la tête non plus avec le mouvement du poignet : un bon moyen d’aller plus vite en dessinant.

Comment réaliser un dessin de doigts naturels ? La technique du gant est aussi utilisée pour dessiner des mangas.

Quand on a passé cette étape, la suivante est de dessiner son personnage avec des gants. C’est une technique utilisée très souvent pour éviter de se prendre la tête avec le mouvement du poignet des personnages. Regardez plutôt Mickey 🙂

Faire une main avec un gant et seulement quatre doigts permet de se focaliser uniquement sur la perspective et de laisser de côté les proportions.

Dessiner tous les détails d’une main

Comment réussir à dessiner une main réaliste ?

Une fois que la première esquisse est tracée, il vous faudra vous pencher sur tous les détails de la main. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont très nombreux :

  • L’os du poignet,
  • Les plis des doigts et des articulations,
  • Les lignes de la main dans la paume,
  • Les différentes textures de peau,
  • Les tendons et les veines,
  • Les ongles,
  • Les volumes,

Une fois que le tracé global de la main est finalisé, il vous faudra travailler tous ces détails. Et c’est sans aucun doute l’étape la plus difficile. Pour dessiner une main facilement, il conviendra de placer les plis des articulations des doigts, les principales lignes de la paume de la main et les plis situés à la base du pouce. Avec ces quelques éléments supplémentaires, votre dessin de main deviendra tout de suite plus réaliste et on pourra travailler le volume de la main.

Si vous souhaitez faire un dessin réussi pour un logo par exemple, apprenez à tracer les plis en faisant de petits traits successifs et non un trait simple. En effet, si vous y regardez de plus près, vous constaterez que les plis sur la main ne sont pas des lignes franches. Il est indispensable de se concentrer pour les reproduire de la même manière.

Comment reproduire le grain de peau de la main ? Les différentes texture de peau entre une main d’adulte et une main de bébé doivent aussi être travaillées en dessin.

Pour travailler le dessin d’une main, il y a un autre point important à prendre en considération : plus les plis de la main seront marqués et foncés, plus la peau aura un aspect épais. Vous devrez donc réaliser des traits plus ou moins forts pour reproduire une main d’homme, une main de femme ou une main d’enfant.

Si vous souhaitez dessiner une main très réaliste, il vous faudra aussi continuer à travailler votre dessin et notamment jouer sur les ombres et la lumière pour reproduire les différents muscles de la main et créer le creux de la paume par exemple. Ce sera particulièrement vrai si vous souhaitez dessiner un tatouage. Vous pourrez alors jouer sur les dégradés et les effets de texture pour représenter les différents grains de peau présents sur une main.

Cette étape nécessitera de longues séances d’entrainement. Dessiner une main réaliste, prend du temps. L’idéal est de pouvoir travailler son dessin en une fois sans avoir à s’arrêter et à reprendre. Avant de commencer, assurez-vous d’avoir une heure ou deux devant vous.

Après avoir maîtrisé les techniques de la moufle et celle du gant, peut-être est-il temps de passer au dessin de la main mécanique en mettant en perspective non seulement la main et les doigts mais également le poignet.

Une autre erreur est souvent commise à ce stade : ne pas insister sur les plans latéraux.

Pour rappel, la main est en 3D, il est donc important de prendre en compte les plans qui représentent l’épaisseur de la main. Sans les plans latéraux, il manque une dimension.

Dessiner une main aux contours très droits met en évidence la perspective plus facilement. Il faut toujours représenter le dos des doigts avant leur face palmaire pour ne pas de perdre dans les étapes et l’espace. Il suffit simplement ensuite d’arrondir les angles au sens propre 😉

Si vous savez maintenant dessiner une main mécanique, il est beaucoup plus facile de la rendre plus humaine en lissant les contours. Rappelez-vous que pour dessiner une main naturelle, il faudra répéter, répéter et encore répéter pour progresser et dire enfin « je sais dessiner une main réaliste ».

Mais encore faut-il pouvoir la dessiner ensuite dans toutes les situations, notamment si l’on souhaite faire un portrait ou une bande-dessinée avec un personnage principal.

Apprendre à dessiner une main dans toutes les positions

Vous maîtrisez désormais les étapes pour dessiner une main ouverte. C’est la première étape avant de pouvoir dessiner des mains dans toutes les positions imaginables. Pour relever ce nouveau défi, vous allez devoir travailler les perspectives, les proportions, la profondeur du dessin.

Quel que soit le modèle que vous choisirez, la clé d’un dessin réussi réside dans les premiers repères placés sur votre feuille pour dessiner facilement :

  • Des mains entrelacées,
  • Une main qui tient un objet,
  • Une main de profil,
  • Un poing fermé,
  • Une main avec des doigts pliés,

La base de votre dessin, comme pour dessiner une main ouverte, doit être centrée sur la paume de la main. Tracer globalement sa forme et ensuite positionner les doigts d’un simple tracé vous donneront les proportions générales du dessin.

Dessiner des mains nécessite une très bonne connaissance de l'anatomie humaine. Quand les mains sont entrelacées, le dessin est encore plus compliqué.

La difficulté quand on dessine une main sous différents angles est principalement liée aux éléments cachés.

Contrairement au dessin d’une main ouverte où l’on voit tous les doigts, tous les muscles et tous les détails, quand on reproduit une main fermée, ou tenant un objet, certains éléments seront absents du dessin. Même s’ils ne sont pas tracés, il est important de les placer sur votre esquisse.

Cela vous permettra de réaliser un dessin cohérent et d’éviter les erreurs de proportion, mais aussi de respecter l’orientation des doigts.

Si vous avez l’occasion de prendre des cours de dessin en ligne, vous progresserez plus rapidement.

Bien évidemment, il est possible d’apprendre les techniques de dessin en autodidacte, mais avec un professeur de dessin expérimenté, vous profiterez de nombreuses astuces et les bases du dessin qui vous aideront à dessiner le corps humain plus facilement et à enchaîner sur des choses plus spécifiques comme le dessin d’une BD.

Dessiner un poing

Quand on maîtrise la technique de la main ouverte, il est temps de passer à plus compliqué : le poing ou la main fermée. Servez-vous toujours de votre modèle, votre propre main pour bien comprendre le mécanisme à reproduire :

  • Dessiner d’abord la paume de la main,
  • Dessiner ensuite 5 traits attachés à la paume de la main pour représenter les doigts. Pensez à marquer l’emplacement des articulations avec des cercles,
  • Dessiner des formes cylindriques sur les lignes tracées pour faciliter le dessin des doigts,
  • Si votre poing est de face, vous n’avez plus qu’à forcer les traits et à gommer les imperfections,
  • Si votre poing est représenté sur le côté, pensez à dessiner une partie de l’avant-bras et les plis de la main.

Dessiner une main qui tient un objet

Pour dessiner une main tenant un objet, commencez par dessiner l’objet. L’intérieur des mains prend effectivement la forme de l’objet. On continue sur la main, les avant-bras puis les bras et les épaules.

Lorsque la main saisit un objet large, il faut absolument tenir compte de l’épaisseur des doigts et des métacarpes, sinon l’objet risque de traverser les mains.

Et ci-dessous, vous pouvez vous entraîner à réaliser une main qui dessine :

Dessiner une main étape par étape par le site Apprendre-à-dessiner.org

Voici des étapes à respecter pour pouvoir dessiner une main rapidement et de manière naturelle :

  • Dessiner un bloc pour la paume, un peu plus long vers le troisième métacarpe et arrondi sur la largeur. Pensez à tenir compte de l’arche de la main,
  • Représenter la tête des métacarpiens avec des sphères,
  • Dessiner le dessus des doigts en leur donnant une direction/un rythme et une longueur,
  • Dessiner ensuite le dessus de chaque articulation entre les phalanges pour donner de la perspective à chaque doigt,
  • Il ne reste plus qu’à finir les détails des contours des doigts.

L'apprentissage du dessin demande rigueur et discipline. Dessiner en perspective est le plus compliqué à réussir et pourtant c’est grâce à cela que la main sera réaliste.

Les étapes en images sont certainement plus parlantes. N’oubliez pas que seule la pratique vous permettra de progresser et qu’on peut être un très bon copieur en étant un piètre dessinateur. Inspirez-vous de vos propres modèles, vous progresserez davantage dans le temps.

Derniers conseils

Dans tous les cas, pour devenir un dessinateur accompli, la clé est de s’entraîner et de s’entraîner encore. En cours de dessin ou seul.

Apprendre le dessin, c’est aussi savoir observer. Parmi les astuces incontournables, voici quelques conseils simples à appliquer pour les mains, mais aussi pour apprendre à dessiner des personnages, dessiner un paysage, ou encore dessiner une nature morte :

  • Procédez toujours par division et non par addition. C’est-à-dire qu’il faut prendre le modèle dans sa globalité et le diviser en plusieurs parties pour garder la cohérence de l’ensemble,
  • Prenez les bons repères pour tracer les points principaux du dessin, prolongez les lignes, calcules les bons angles…
  • Simplifiez les lignes pour tracer une esquisse réaliste avant de dessiner les détails,
  • Prenez en compte les espaces négatifs, c’est-à-dire les espaces vides. C’est une des clés pour apprendre à reproduire les formes.

En synthèse : 

  • Apprendre à dessiner prend du temps et notamment apprendre à dessiner une main, la partie du corps certainement la plus compliquée à maîtriser avec le visage et les pieds.
  • Le tout est de procéder par étapes en utilisant la technique de la moufle, celle du gant puis en dessinant une main mécanique.
  • Bien étudier l’anatomie d’une main, ses proportions et sa manière de bouger est crucial pour représenter une main réaliste. N’oubliez pas qu’elle est également reliée au poignet et à l’avant-bras et ne s’agite pas toute seule dans l’espace comme la main de la famille Adams 🙂
  • Ne vous découragez surtout pas ! Il faudra s’entraîner en cours de dessin et entre pour progresser et pouvoir dessiner une main sans sourciller en quelques minutes. Au début, cela risque de vous prendre plusieurs heures de travail notamment pour la représenter dans toutes les positions et situations possibles.

Maintenant que vous savez par où commencer pour dessiner une main, à vos crayons ! Et n’oubliez pas votre gomme…

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 4 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
Les plus récents Les plus anciens Les plus populaires
HAKIM.Wahib
Invité
HAKIM.Wahib

votre cours est concis , vous y allez pas par quatre chemins. tres bonne approche pedagogique merci pour votre effort

HAKIM.Wahib
Invité
HAKIM.Wahib

tres bonne methode , sccint et clair votre cours merci bonne continuation
hakim