Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Nos conseils pour préparer son expatriation chez les Russes !

De Aurélie, publié le 31/07/2018 Blog > Langues > Russe > Quelles Formalités Avant de Partir en Russie ?

Un anonyme a dit : « Un communiste occidental, c’est un homme qui aime tout de la Russie, sauf l’idée d’aller y vivre. »

La Russie, le plus vaste pays du monde entre l’Asie et l’Europe, fascine ou révulse, attire les passions ou suscite le dégoût. C’est une culture internationale, dotée d’une histoire très riche, que l’on accuse d’avoir un climat rigoureux et une mentalité parfois réputée hostile.

De nombreux Français rêvent de voyager en Russie, voire de partir travailler sur place pour s’initier à la langue russe et travailler leur expression orale slave.

En 2016, on recensait 5 463 Français établis (installés ou expatriés) en Russie.

Partir en Russie nécessite inévitablement de savoir se débrouiller seul dans cette nouvelle langue et d’entamer des démarches administratives particulièrement longues.

Pour faciliter tout savoir sur le Russie, découvrez tous nos conseils avant de pouvoir partir au pays des tsars !

Avant le voyage : fiche d’identité de la Russie

La Fédération de Russie, avec sa superficie de 17,12 millions de km², s’étend sur 9 000 kilomètres du Kamtchatka à l’est de l’Europe en passant par le lac Baïkal au sud de la Sibérie.

Apprendre à parler russe à Moscou : défi lancé ! La Russie, une terre de tyrans pour certains, et fascinante pour d’autres.

La distance qui sépare la frontière russe d’avec l’Ukraine à la péninsule Tchouktche correspond à un quart de la circonférence du globe !

La Russie a une population actuelle totale de 142,3 millions d’habitants (juillet 2017), dont 78 % se trouvent à l’ouest, sur sa partie européenne (Saint-Pétersbourg, Moscou, Smolensk, Crimée, jusqu’à Sotchi).

Selon les données du Fond Monétaire International (FMI) de 2017, la Fédération de Russie se hisse au 12ème rang des puissances économiques mondiales, avec un Produit Intérieur Brut (PIB) de 1 527,47 milliards de dollars.

A titre de comparaison, le PIB de la France en 2017 s’établissait à 2 583,56 milliards de dollars, en septième position.

Si les relations bilatérales entre la France et la Russie remontent au milieu du 11ème siècle, c’est la venue en mai 1717 du tsar Russe Pierre Le Grand (1672-1725) qui officialisa les relations diplomatiques entre les deux puissances.

Après des années de ruptures (notamment lors des guerres napoléoniennes), la visite du tsar Nicolas II (1868-1918) en 1896 scelle à nouveau l’alliance franco-russe.

La Russie dispose de matières premières colossales et d’une industrie de pointe : ressources minières (houille, fer, nickel), énergétiques (pétrole et gaz naturel), industrie de pointe (armement, nucléaire, aérospatiale), ce qui confère au gouvernement une place d’acteur majeur de la géopolitique mondiale.

Forte d’un faible taux de chômage (5,5 % de la population active en 2018) et d’une inflation contenue autour de 3 %, l’économie russe demeure prospère malgré de fortes inégalités économiques et sociales.

Ces données économiques renseignent sur un point : si vous envisagez de vous installer dans l’agglomération moscovite – la capitale culturelle, économique et politique russe -, il faudra avoir les moyens car le coût de la vie, notamment du logement, y est très élevé.

Alors pourquoi ne pas y donner des cours de langue et culture françaises ?

Apprendre sa langue maternelle à des locuteurs russophones peut être un excellent moyen pour arrondir ses fins de mois ou payer des professeurs particuliers pour progresser rapidement en russe (apprendre les lettres de l’alphabet cyrillique, les règles de grammaire, la littérature russe, la société russe, etc.).

C’est véritablement en parlant le russe sur place que vous pourrez mémoriser cette nouvelle langue, surtout au niveau de l’intonation et de l’accentuation.

Apprendre la langue russe avant de partir en Russie

Avant de partir pour la Mère Patrie, il faut bien évidemment maîtriser la langue russe, ou du moins avoir quelques rudiments en compréhension orale, et savoir lire et écrire ses quelques premiers mots.

Comme nous l’avons dit, il va donc falloir solliciter un professeur de russe pour perfectionner ses compétences linguistiques. Voici comment apprendre le russe avant de partir pour le plus grand pays d’Eurasie.

Prendre des cours de langue russe à l’école

En France, il existe des cours russe de langue pour tous les apprenants, du niveau débutant au niveau courant, pour adultes ou pour enfants.

Comment engager un enseignant à domicile russophone ? A l’oral ou à l’écrit, vous devrez justifier d’un niveau de russe irréprochable !

Tout d’abord, sachez qu’il est tout à fait possible d’apprendre la langue slave au sein même du système éducatif français, et ce gratuitement (faisant partie des éventuels frais de scolarité).

Les collèges publics proposant des cours de russe en LV1 ou LV2 sont :

  • Collège Aimé Césaire, Grenoble,
  • Collège Auguste Renoir, Limoges,
  • Collège Ampère Bourse, Lyon,
  • Collège Le Bastion, Carcassonne,
  • Collège Joffre, Montpellier,
  • Collège Tolstoï, Le Mans,
  • Collège Vernier, Nice …

Des collèges privés proposent également des leçons de russe, comme le collège Grand-Lebrun de Bordeaux ou le collège Françoise d’Amboise de Nantes.

Parfait si vous planifiez de partir vivre en Russie et que vous souhaitez que votre enfant possède quelques bases de russe !

Pour les élèves de l’enseignement secondaire, il est possible d’apprendre le russe au lycée :

  • Lycée Albert Calmette, Nice,
  • Lycée Colbert, Paris,
  • Lycée Jean Macé, Rennes,
  • Lycée Descartes, Tours,
  • Lycée Marc Chagall, Reims,
  • Lycée Jeanne d’Arc, Rouen,
  • Lycée René Cassin, Strasbourg …

Il existe également des établissements proposant des sections européennes ou internationales avec le russe ou dans les filières bilangues. Les jeunes élèves peuvent aussi compléter leurs connaissances linguistiques grâce aux cours du CNED. Enfin, les étudiants peuvent prendre des cours optionnels de russe dans les instituts universitaires de langue.

Prendre des cours particuliers de russe

Les adultes peuvent, eux, choisir de passer par une école de langue pour apprendre le russe facilement dans des classes à effectif restreint avec un professeur de russe diplômé et qualifié.

Savoir lire l'idiome de Pouchkine avant de partir est important ! Que veulent dire ces hiéroglyphes inscrits sur ce billet de banque ?

Néanmoins, ces cours professionnels ont un certain coût : comptez environ 500€ par semestre pour quelques cours mensuels.

Plus économiques, les cours particuliers via petites annonces physiques ou numériques permettent un suivi plus régulier et individualisé. Sur Superprof, le tarif moyen d’une leçon de russe est de 20,99€.

Lors des cours particuliers, le futur russisant pourra étudier :

  • La grammaire russe,
  • La conjugaison russe,
  • La prononciation russe,
  • Les salutations russes,
  • L’accent tonique russe,
  • Les pronoms personnels,
  • Les prépositions,
  • Les expressions russes,
  • L’alphabet cyrillique russe…

En prenant des cours avec un natif de la Russie, l’élève pourra, certes, apprendre de nouveaux mots russes, mais aussi bénéficier de conseils avisés sur la culture russe et faciliter son installation sur place.

De quoi parfaitement préparer son expatriation dans le pays des tsars !

Compléter son savoir avec des cours de russe en ligne

Alphabet russe, consonnes, voyelles ou encore vocabulaire russe, il est tout à fait possible d’apprendre le russe gratuitement grâce aux cours en ligne !

Les cours de russe en ligne ne permettent, certes, pas de devenir bilingue, mais sont parfaits pour compléter son savoir linguistique et réviser quotidiennement entre deux leçons professionnelles.

Les exercices de russe en ligne ou les cours de russe à distance proposent un apprentissage des langues slaves jusqu’au niveau avancé et disposent souvent d’un clavier cyrillique pour bien intégrer l’alphabet russe.

Pour apprendre le russe en ligne, les élèves peuvent passer par :

  • Les sites web d’apprentissage du russe,
  • Les applications de russe,
  • Les vidéos éducatives,
  • Les exercices de russe,
  • Les CD roms éducatifs de russe,
  • Les films et séries avec sous-titres …

Prendre un cours de russe gratuit permet de bien préparer un voyage en Russie et de s’entraîner d’une façon ludique. A rythme intensif, l’apprenant pourra prendre de l’avance sur son enseignement professionnel et ainsi espacer les leçons (et économiser quelques euros au passage).

Sur votre smartphone, ordinateur ou tablette, n’hésitez pas à apprendre le lexique basique de la langue slave avant votre départ ! La langue russe n’est pas si difficile !

Comment obtenir un visa pour la Russie ?

On ne s’envole pas pour la Russie comme on prendrait un avion pour l’Italie ou l’Espagne : visiter le territoire et la culture russe, cela demande pas mal d’anticipation puisque les règles d’immigration en Russie imposées par le gouvernement du Kremlin sont on ne peut plus draconiennes.

Demander un visa pour Moscou : quels délais, comment faire ? Moi qui voulait aller en Serbie avant la Russie pour progresser en cyrillique, je n’aurai pas mon passeport !

Voici les étapes de la préparation d’un voyage touristique en Russie :

  • Déterminer les dates d’aller et de retour,
  • Vérifier que l’on a bien un passeport valide 6 mois après la date du retour,
  • Prendre un rendez-vous auprès des services consulaires pour faire la demande de visa,
  • Réserver quelques nuits d’hôtels en Russie (pour attester d’une adresse sur place)
  • Demander à l’hôtel ou à la personne qui vous accueillera une invitation,
  • Souscrire à un contrat d’assurance voyage internationale,
  • Remplir et déposer le formulaire de demande de visa dûment rempli et signé,
  • Réunir tous les documents exigés.

A noter que dans la majorité des cas, les services consulaires conservent le passeport du demandeur : celui-ci sera à récupérer sitôt le visa accepté et disponible au retrait.

Dans le mois qui suivra cette démarche, il sera donc difficile de planifier un voyage à l’extérieur de l’Union Européenne…

Attention, il existe trois types de visas touristiques en Russie : visa à entrée simple, visa à entrée double, visa à entrées multiples. Et si l’on souhaite séjourner plus longtemps que la durée effective du visa, aucune extension n’est accordée.

Il faut dès lors solliciter un second visa…

A noter que lorsque l’on n’a pas d’invitation de la part de l’hébergeur ou de l’entreprise, il sera interdit de pénétrer sur le territoire russe.

La majorité des visas russes coûtent 35 €, auxquels il faut ajouter les frais de service du centre de visa russe (VFS), d’un montant de 26 €.

Au total, un visa pour la Russie coûte donc 61 €.

Les démarches administratives pour visiter la Russie

Ne serait-ce que pour visiter le pays natal de Dostoïevski, il faudra vous armer de patience !

Comment partir en séjour linguistique en ex-URSS ? Sculpture, architecture, cinéma … Découvrez toute la culture russe directement sur place !

Même aujourd’hui, obtenir un visa pour la Russie reste assez complexe…

La demande se fait en effet auprès des ambassades ou des consulats russes, ce qui peut être aisé pour les habitants de grandes métropoles françaises (Paris, Marseille, Lyon), mais plus difficile pour ceux qui résident dans des plus petites communes.

Pour pallier à ce problème, il existe des agences de visa en ligne qui facilitent les démarches mais ont un certain prix (environ 50€ de frais d’agence).

Pour obtenir un visa de tourisme, le voyageur francophone doit :

  • Remplir un formulaire de visa (certaines agences de visa vous aideront à remplir le formulaire),
  • Posséder un passeport en bonne et due forme,
  • Fournir une photo d’identité 4,5 x 3,5.

La durée du visa de tourisme russe est de 30 jours.

Attention !

De nombreux touristes, connaissant mal les règles du visa russe, qu’on n’apprend pas forcément en cours de russe lyon, se permettent de sortir de la fédération de Russie durant leur séjour, pour prendre le Transsibérien par exemple.

Il n’est pourtant pas possible de revenir en Russie une fois le pays quitté.

Pour pouvoir se déplacer librement autour du territoire russe, les voyageurs doivent demander un visa deux entrées qui permet de rentrer deux fois dans le pays.

Quelles formalités pour vivre en Russie ?

Pour séjourner en Russie, nos compatriotes doivent faire une demande de permis de séjour temporaire. Le permis a une durée de validité de trois ans et, contrairement à la légalisation française, la Russie ne permet pas de demander une extension de permis.

Une fois la date dépassée, donc, les Français de Russie doivent faire une autre demande de permis.

Comment découvrir le langage formel russe ? L’un des plus grands défis de l’expatriation en Russie : la météo !

Voici les formalités à suivre pour faire sa demande de permis de séjour russe :

  • Joindre deux photos d’identité au format 3,5 x 4,5,
  • Remplir une demande de permis de résidence temporaire,
  • Un certificat médical,
  • Un certificat de connaissance de l’histoire de la Russie, de la langue russe et de la juridiction russe,
  • Un certificat de mariage et/ou un certificat de naissance pour les enfants,
  • Un extrait n°3 de son casier judiciaire,
  • Une copie de sa carte d’immigration,
  • Une copie de son enregistrement,
  • Une traduction notariée de son passeport et de son visa.

L’expatrié devra donc prouver son intérêt pour la culture russe et pour la langue slave, d’où l’importance de se renseigner au préalable – voire de devenir polyglotte avant de partir.

La demande de séjour temporaire doit être déposée au centre d’immigration de Moscou, qui acceptera ou refusera votre demande lors d’un RDV dans un délai de 4 à 8 semaines.

Quelles formalités pour travailler en Russie ?

Avec de nombreux secteurs recherchant des travailleurs étrangers, la Russie est le pays qui rémunère le mieux les expatriés au monde !

Si, comme un tiers des employés étrangers en Russie, vous souhaitez gagner beaucoup d’argent (parfois près de 200 000 € par an), vous devez obligatoirement faire une demande de visa de travail.

Il existe deux types de permis de travail russes :

  1. Le permis de travail pour les salariés hautement qualifiés (VKS),
  2. Le permis de travail pour les salariés qualifiés (KS) : il faudra justifier d’un haut niveau de diplôme, passer les tests de langue et les tests médicaux..

Selon votre profil, vous pouvez bénéficier de délais réduits : les salariés hautement qualifiés peuvent, par exemple, obtenir leur visa (valide pour 3 ans) sous 15 jours au lieu des 3 ou 4 mois habituels.

Le visa KS, lui, n’est valable qu’un an. Il vaut donc mieux être en haut de l’échelle des compétences professionnelles !

Le dossier de demande de visa travail doit comprendre :

  • L’original de l’invitation de l’entreprise russe pour laquelle le salarié va travailler,
  • L’attestation de l’assurance rapatriement,
  • Une photo couleur sous format 4,5 x 3,5,
  • Le formulaire de demande de visa,
  • La photocopie de son passeport et de ses visas éventuels,
  • Un certificat de dépistage du SIDA de moins de 3 mois.

Le dossier doit ensuite être envoyé au service consulaire de l’Ambassade de Russie à Paris.

Quelles formalités pour étudier en Russie ?

Que ce soit pour faire un stage linguistique Smolensk, Novossibirsk, à Moscou ou Saint-Pétersbourg, les étudiants devront faire une demande de visa pour étudier dans le pays natif de Pouchkine !

Comment devenir un expert linguistique du russe ? Pourquoi ne pas suivre un cursus universitaire en Russie ?

Avant de commencer son séjour linguistique, l’étudiant doit avant tout être accepté dans une université russe.

Pour ce faire, l’étudiant devra obligatoirement apprendre à parler russe et à lire un texte russe sans problème pour pouvoir obtenir le score suffisant au TRKI.

Il existe deux types de visas étudiants :

  1. Le visa de court séjour, pour une période inférieur à 3 mois,
  2. Le visa de long séjour, pour une période supérieur à 3 mois.

C’est à l’université russophone de préparer une invitation officielle de sa part, indispensable pour avoir un dossier complet.

Le dossier doit comprendre :

  • La lettre d’acceptation de l’université russe,
  • Une copie du passeport,
  • Une copie de la carte d’identité,
  • Le montant du visa correspondant (une soixantaine d’euros pour le visa de court séjour, 110€ pour le visa de séjour long),
  • Le résultat négatif au test de dépistage du SIDA pour le visa de séjour long.

Après l’acceptation de votre demande, il ne vous restera plus qu’à faire une demande de logement étudiant.

Que faire pour bien préparer son voyage en Russie ?

Après avoir travaillé la mémorisation d’un maximum de mots russes avec quelques méthodes de langues, dont J’apprends le russe avec Assimil, me voilà prêt pour le départ : dans trois mois, je suis à Moscou !

Partir en Russie : quels sont les billets d'avion les moins onéreux ? Paris-Moscou : prière de vous rendre en salle d’embarquement, dernier appel.

Seulement voilà, on pourra encore consolider ses acquis puisque la préparation du voyage en Russie va prendre du temps…

Voici comment bien s’organiser avant le départ.

Comme pour tout échange linguistique à l’étranger ou pour un séjour de vacances, la première des choses à faire est indubitablement de réserver des billets d’avion.

Sauf qu’avant cela, il faudra obtenir une invitation de la part de l’hébergeur.

On ne payer pas un billet d’avion avant d’avoir son adresse en Russie étant donné qu’il s’agit d’une clause pouvant faire obstruction à la demande de visa.

La société HotelsPro, par exemple, permet d’obtenir ce sésame. En remplissant ses informations personnelles (dates de séjour, nom, prénom, date de naissance, numéro de passeport), on pourra solliciter cette invitation mais ce service est payant, et coûte 16 €.

Alternativement, la société iVisa propose de payer une lettre d’invitation, que l’on reçoit par e-mail pour 15 €.

C’est alors que l’on passe à la comparaison des tarifs de vols pour la Russie : les célèbres sites comparateurs de vols Skyscanner, Momondo et Kayak permettent de trouver les meilleurs tarifs.

Personnellement, j’utilise souvent le site Skyscanner, qui permet de trouver le vol le moins cher selon des dates flexibles (tout le mois) et dans les aéroports les moins chers.

Par exemple, pour le mois de septembre 2018, un vol de Paris à Moscou coûtera à partir de 149 € aller et retour.

Une fois arrivé en Russie, il va aussi falloir remplir un formulaire d’immigration en deux parties – une pour les autorités russes, une pour le voyageur -, à ne surtout pas perdre car ce document sera nécessaire pour quitter le pays lors du retour.

Les distances en Russie sont tout simplement ahurissantes : si les vols internes pour voyager de Moscou à Saint-Pétersbourg, ou aller à Novgorod sont trop onéreux, on peut aussi prendre le train.

Cela servira à prendre le Transsibérien pour faire un voyage de 9 225 km en train jusqu’à Vladivostok (le billet est lui aussi très cher : 651 € pour faire Moscou-Pékin en 2ème classe !) !

Pour se loger en Russie, notons que l’on peut passer par le logement chez l’habitant (sur Airbnb ou via Ostrovok, une plateforme d’hébergement russe concurrente à Bookings), surtout si louer un appartement à Moscou est trop cher.

Voilà, tout est en place ou presque, il n’y aura plus qu’à faire son sac de voyage !

Il ne reste plus qu’à souscrire à un contrat d’assurance et à faire le plus important : apprendre l’alphabet russe et se familiariser avec le système grammatical russe pour être en mesure de lire les indications touristiques une fois sur place.

Mémoriser quelques phrases simples devrait suffire à se faire comprendre si vous n’avez pas eu le temps de prendre des cours de langue russe dans une école de langue ou auprès de nos professeurs.

Toutefois, un certain niveau de langue sera exigé – rappelons-le – pour solliciter un visa long séjour.

Un dernier conseil, que j’applique à chaque départ à l’étranger :

Toujours scanner et s’envoyer une copie de ses pièces d’identité et documents essentiels par e-mail (passeport, permis de conduire, carte d’identité, carte vitale, carte de tiers-payant) et ne jamais arborer ses objets personnels de façon ostentatoire (appareil photo, montre, smarphone, etc.).

A vos valises !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,67 sur 5 pour 3 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar