Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Réussir son année de cinquième en classe latiniste

De Alexia, publié le 26/02/2018 Blog > Soutien scolaire > Latin > Cours de Latin 5ème : Comment Faire Face aux Difficultés ?

Après le choix du latin en cinquième, on voit de nombreux élèves souhaiter arrêter dès leur entrée en quatrième, lorsque l’établissement le permet, sans nécessairement chercher à surmonter les difficultés que peuvent engendrer les cours de latin.

Car oui, l’apprentissage des langues et plus particulièrement l’option latin peut faire naître des difficultés chez l’élève. Il est d’abord important de comprendre de quelles natures elles sont pour pouvoir remédier efficacement au problème.

Ces difficultés peuvent être pour déchiffrer et traduire un texte et son corpus, comprendre le sens d’une expression latine mais également liées à l’utilisation des cas.

Mais alors :

  • Comment faire face à ces difficultés ?
  • Quelles méthodes sont efficaces pour ne plus redouter le prochain cours de latin ?
  • Comment être à l’aise avec la langue de Plaute ?
  • Sur quels axes travailler ?

Superprof vous donne quelques clés pour réussir votre première année en tant que latiniste.

Le latin, une matière élitiste ?

En collège lycée, on apprendre la langue latine. Pour apprendre une langue morte, nul besoin de faire partie de l’élite !

A celles et ceux qui hésiteraient à choisir l’option latin en cinquième en se disant que la matière est réservée uniquement à certains bons élèves ayant déjà un bon niveau de langue, de bonnes bases grammaticales ou sémantiques dans d’autres langues vivantes, nous répondons que l’affirmation est fausse.

Les chiffres les plus récents tendent à prouver que la matière n’a plus le vent en poupe, en grande partie à cause des élèves de niveau intermédiaire qui la délaissent, préférant se dire qu’elle n’est pas faite pour eux.

C’est précisément cette croyance qui année après année contribue à l’élitisme du latin alors qu’il n’est à la base pas prédestiné à l’être. Le meilleur exemple c’est qu’il n’y a pas de sélection pour celles et ceux qui demandent à suivre l’option latin en 5ème, chaque élève, de tous niveaux, sera accepté si il en fait la demande.

D’autres élèves ont également peur de voir leurs moyennes chuter en prenant l’option latin. Au collège, comme au lycée, sachez que les options ont tendance à être valorisées, ce qui se ressent effectivement sur les notes. Il existe même des collèges où la moyenne de latin n’est pas comptabilisée si elle est inférieure à 10.

N’oublions pas aussi que choisir d’apprendre latin au collège, c’est aussi se donner la possibilité au brevet des collèges puis au baccalauréat d’obtenir des points bonus qui sont parfois déterminants pour l’obtention du diplôme. Ils peuvent aussi s’avérer utiles pour passer de la mention bien à la mention très bien par exemple. 

Première difficulté : Les cas et les déclinaisons en latin

Toutes matières a ses difficultés propres. La première déclinaison latine est la plus simple à connaître.

Pour la plupart des collégiens de 5e, la principale difficulté est la correcte association entre les cas et les déclinaisons. L’étude de la langue commence par là et il est essentiel de connaître ses déclinaisons pour la lecture des textes de Sénèque, Ovide ou Tite Live mais également pour la traduction de ces textes anciens.

Avant toute chose, rappelons les différents cas utilisés en latin et leurs fonctions grammaticales :

  • Le nominatif correspond au sujet,
  • Le vocatif a une fonction d’interpellation ou d’apostrophe d’une personne,
  • L’accusatif et sa fonction de complément d’objet direct (COD),
  • Le datif définit un complément d’objet indirect (COI) ou un complément d’objet second (COS),
  • Le génitif caractérise un complément du nom,
  • L’ablatif correspond aux différents compléments circonstanciels.

La bonne utilisation des déclinaisons implique de connaître et d’apprendre par cœur la fonction de chacun des 6 cas.

En connaissant le nominatif et le génitif d’un nom ou d’un adjectif, on sait à quelle déclinaison il appartient.

C’est pour cette raison que lorsque vous cherchez un mot dans le dictionnaire latin français, son nominatif et son génitif, ainsi que son genre sont donnés : rosa, rosae, f veut dire la rose.

Ìl n’y a pas de secret, il faut apprendre ses déclinaisons par coeur. En chantant, en rappant, en les dessinant, en les écrivant mille fois s’il le faut, mais pour pouvoir traduire un texte latin, il faut les connaître. Voici la première déclinaison à connaître sur le modèle de rosa, ae, f :

CasSingulierPluriel
NominatifRosaRosae
VocatifRosaRosae
AccusatifRosamRosas
GénitifRosaeRosarum
DatifRosaeRosis
AblatifRosaRosis

Toutes les déclinaisons sont facilement trouvables sur internet ou dans un dictionnaire de latin. Vous apprendrez petit à petit la deuxième déclinaison sur le modèle de dominus, domini, m et les suivantes un peu plus compliquées.

Deuxième difficulté : Comprendre la grammaire latine

L’alphabet latin ne pose pas de problème. Il ressemble énormément au nôtre, dans une version archaïque, et est dérivé de l’alphabet étrusque, lui-même adapté de l’alphabet grec. Il est indispensable pour continuer latin 3eme.

L’autre particularité du latin qui peut être difficile à saisir en tant que français est l’ordre des mots. C’est intrinsèquement lié à l’utilisation des déclinaisons latines.

En français, on « range » la phrase comme suit :

  • Sujet – verbe – compléments.

Il est possible de faire des inversions en mettant des adjectifs entre virgules en épithète, mais ces modifications ont un but purement esthétique et élégant.

En latin, il n’existe pas d’ordre prédéfini. L’inversion est d’ailleurs la règle en elle-même. Ceci s’explique par le fait que le latin était avant une langue oratoire, qui se devait d’être élégante et pleine de jolies formules. Or, cela peut être une difficulté pour un apprenti latiniste.

Lorsqu’il y a des règles, il suffit de les appliquer. Mais quand il n’y en a pas, comment fait-on ?

Heureusement, avec l’apprentissage des déclinaisons, cette difficulté n’en est plus une, du moins tant qu’il s’agit d’une traduction du latin vers le français.

En effet, peu importe l’ordre des mots tant qu’on connaît leur cas, on connaît leur fonction. Et si on connaît leur fonction, on connaît leur place dans la phrase française et on est capable de traduire.

Contrer les difficultés en latin : Devenir rigoureux et utiliser les bons outils  

Quelle méthode de travail adopter pour progresser en langue romaine ? Pour faire de la version latine, il est indispensable d’acquérir du vocabulaire !

Faire du latin ressemble à quelques égards à faire un exercice de maths, dans le sens où le mécanisme de la langue est extrêmement logique. Lorsque l’apprenant saisit cette logique, le travail de répétition permettra (à l’instar des démonstrations mathématiques) à coup sûr un perfectionnement dans la maîtrise et la compréhension de la langue.

En effet, une fois qu’on connaît ses déclinaisons, c’est comme appliquer une formule mathématique : ça marche à tous les coups !

Lors des cours particuliers latin 4eme, une bonne approche méthodologique est donc essentielle et ce point n’est pas uniquement spécifique aux latins. Ceux qui prennent des cours de piano ou de tout autre instrument le savent également : bien qu’étant un loisir, la matière nécessite une certaine rigueur !

Certains outils de qualité comme un dictionnaire français latin sont aussi très importants pour perfectionner son niveau de langue. D’ailleurs, nous recommandons d’acquérir le réflexe d’utiliser son dictionnaire de lexique latin, à chaque fois qu’un mot pose problème dans un texte. Ce réflexe plein de bon sens est malheureusement souvent négligé. 

Pensez également à vous constituer un vivier de mots appris et révisez-les de temps à autre pour acquérir du vocabulaire latin.

Cet enseignement du latin peut vous aider dans d’autres matières. En effet, dans la langue latine, on apprend non seulement à parler latin mais aussi de l’histoire latine et de la mythologie. Le latin est interdisciplinaire et la connaissance de certains mots latins pourra vous éviter de faire quelques erreurs orthographiques en français.

Avoir recours à des cours particuliers pour faire face aux problèmes liés au latin

De nombreuses plateformes de cours particuliers comme Acadomia, Kelprof ou Superprof proposent de mettre en relation les élèves avec des formateurs pour donner des cours particuliers de langue latine.

Sur la plateforme Superprof, on retrouvera un large choix de formateur pour que chaque élève puisse trouver une méthodologie d’apprentissage adaptée à son caractère et sa personnalité.

Pour exemple, sur Paris et sa proche banlieue, on trouve sur la plateforme environ 500 professeurs différents à même de dispenser des cours pendant les vacances ou pendant l’année scolaire afin d’aborder ou d’approfondir les notions étudiées en classe (phonétique, vocabulaire latin ou encore la mythologie pour parfaire sa culture générale).

Sur les plateformes, on retrouvera divers profils, du professeur certifié et agrégé à l’étudiant ayant fait sa formation en lien avec le latin (Khâgne ou Hypokhâgne par exemple) pour apprendre le latin en ligne ou en face à face. A chaque élève de trouver la bonne formule !

Il va s’en dire que le tarif horaire ne sera pas le même en fonction des diplômes et de l’expérience du formateur.

Pourquoi apprendre le latin ? Les cours particuliers à domicile sont un bon moyen d’acquérir une bonne connaissance du monde antique !

Choisir une plateforme de cours particuliers, c’est aussi et surtout se donner la possibilité de mieux comprendre le latin parce que l’on a à sa disposition un formateur qui axera son travail sur les difficultés rencontrées par l’élève. En cela, il n’existe pas de programme prédéfini puisque tout est personnalisable.

Besoin de cours intensifs pour rattraper son retard, d’un cours plus historique basé sur l’histoire romaine ou plus simplement d’un soutien scolaire pour s’initier à la traduction de texte ? Besoin d’un éclaircissement sur un point grammatical ?

Un professeur particulier a sûrement la réponse et la clé à votre problème et vous permettra un approfondissement de la question.

Profitez-en, la plupart de nos professeurs offrent le premier cours : idéal pour tester la pédagogie et les méthodes utilisés par le formateur ! Sachez qu’il est aussi possible de prendre des cours par correspondance via la plateforme puisque de nombreux formateurs proposent les cours par webcam.

En synthèse :

  • Apprendre une langue n’est pas chose anodine et requiert l’entier dévouement de l’apprenant. Que ce soit lorsque l’on cherche à apprendre le vietnamien, l’Indonésien, prendre des cours d’allemand, des cours d’espagnol, des cours d’italien, des cours de russe ou de latin, l’attention et le sérieux de l’apprenant sont autant de prérequis indispensables au bon déroulé du processus.
  • Dans le cas spécifique de l’apprentissage du latin, les difficultés rencontrées par les élèves sont souvent les mêmes : problèmes avec les cas et les déclinaisons, difficultés pour les traductions de texte. Comprendre les mécanismes d’association entre les cas et les déclinaisons permet bien souvent de rompre avec les difficultés de la langue.
  • Pour une remise à niveau, des professeurs sont aussi disponibles pour des cours de soutien scolaire, l’aide au devoir ou l’initiation à la civilisation romaine.
Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar