Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment améliorer sa technique vocale ?

De Philippe, publié le 25/07/2017 Blog > Musique > Chant > Comment Travailler sa Voix ?

« Rien n’est beau comme la voix humaine, quand elle est belle. »

Laure Conan, À l’œuvre et à l’épreuve, 1891.

Avoir une belle voix est une excellente chose en soi. C’est un don inné qui n’est pas donné à tout le monde, alors autant en profiter et s’en montrer digne !

Il serait aussi insensé qu’irresponsable d’enfouir ses talents pour les laisser dormir… Il vous faut au contraire améliorer votre voix grâce à un entraînement adéquat.

Élargir le registre des chansons connues, agrandir son ambitus, améliorer sa voix de tête puis de poitrine, assimiler différents exercices de respiration : autant de recettes qui s’avéreront gagnantes pour quiconque souhaiterait devenir un chanteur lyrique qui compte.

Faisons un peu de coaching vocal et regardons ce que vous pourriez faire pour gagner en virtuosité et en agilité…

Technique vocale : top 10 des exercices

Même avec un talent d’orateur et de phonation hors pair, pas question de s’endormir sur ses lauriers !

Quelques exercices seront toujours nécessaires, en école de musique ou supervisés par un coach vocal à domicile, pour perfectionner sa technique de chant.

Chacun a ses préférences pour apprendre le chant en disposant d’une bonne technique, mais il est possible d’établir un genre de top 10 d’exercices pratiques pour travailler sa voix.

Dans l’atelier du chanteur, le mot d’ordre doit être : répéter. Et, en la matière, l’improvisation peut se payer très cher – une extinction de voix par exemple…

Voyons une manière de procéder efficace, en listant quelques conseils qui vous feront apprivoiser sans fausse note le voile du palais au jour le jour…

Le chant lyrique en chorale est déjà une forme de cours de chant pour mettre à contribution ses cordes vocales et son larynx. Savoir chanter | Apprendre à chanter demande souvent de passer par un professeur de chant | source : visualhunt.com

  1. S’échauffer ne doit jamais faire l’objet d’une impasse, sous peine d’être souvent aphone ou, du moins, de souffrir de crispation glottique dans la prise de parole en public. L’échauffement concerne d’abord les cordes vocales, partie proprement instrumentale de l’être humain : chantez vos gammes, bouche fermée afin d’éviter tout forçage, du grave vers les aigus en vous aidant le cas échéant d’un clavier. Il ne faut pas oublier de permettre le relâchement de tous les résonateurs et muscles annexes : glotte, larynx, pharynx, diaphragme, corps tout entier… Claquez des joues et des lèvres, stimulez vos articulations.
  2. Respirer et abdominaux vont de pair. Apprenez à contenir votre respiration thoracique habituelle pour privilégier une respiration ventrale. Le mieux, pour bien sentir ce fait, est de se coucher en posant un livre sur sa poitrine : celui-ci ne doit pas tomber quand on gonfle puissamment le secteur abdominal des poumons.
  3. Se faire entendre, ce n’est pas crier. Ce fait est essentiel dans tous les styles musicaux, mais encore plus dans la musicalité lyrique. Le périnée et les abdos doivent être mis à contribution pour accompagner les sonorités le plus loin possible : c’est une pression respiratoire constante qui permet un tel volume, ce « coffre » – selon le mot que l’on emploie souvent à l’adresse d’un baryton-basse ou d’un ténor. Le relâchement des muscles évoqués après des vocalises cause inconsciemment et comme automatiquement un réflexe de récupération par le corps humain de tout l’air utilisé jusque-là.
  4. Prendre conscience de sa cavité nasale et savoir où passe son souffle. Chantez des voyelles en vous bouchant le nez : il n’y a pas mieux pour tester la capacité et la réceptivité de ses résonateurs à un instant t.
  5. L’amorce d’une chanson est part essentielle de la qualité globale de l’interprétation. Ce sont de tels détails qui font la différence entre les géants et les médiocres. Il faut prendre le temps d’analyser musicalement et physiologiquement ses attaques, en répétant son amorce autant de fois qu’il y a d’éléments à pointer du doigt – action de tel muscle, étude de telle position… Un professeur (cours de chant nantes) vous aidera à vous corriger de tout défaut éventuel.
  6. La gestion du stress permet de libérer sa voix mixte. C’est d’abord un travail physique d’aisance et de souplesse de la zone dite « OAA », autour des cervicales. En faisant bouger la tête autour de votre nez en guise de pivot, votre inconscient s’occupera de détendre les très nombreux petits muscles incriminés…
  7. Pour chanter tout à fait juste, prenez le temps de penser votre air avant de l’entonner : vos cordes vocales n’auront ensuite qu’à se mettre en adéquation avec vos pensées.
  8. Trop de chanteurs modernes font l’impasse sur les exercices d’articulation, faisant pourtant partie intégrante de tout art oratoire. Travaillez cette qualité, ne serait-ce que pour gagner en estime de soi.
  9. La voyelle est au cœur de toute modulation vocale, d’où l’importance des vocalises. Les trois sons or, o et oui mettent respectivement en action le pharynx, le larynx et la précision vocale, sans jamais forcer.
  10. Veillez au bon placement de votre langue, laquelle est souvent trop haute. Des sonorités telles que gnor, gné et gni permettent de retrouver une position optimale.

Comment étendre sa tessiture vocale ?

Le mot tessiture vous semble barbare ?

Il désigne pourtant une réalité musicale toute simple et d’importance cruciale…

La tessiture est tout simplement l’ambitus, c’est-à-dire l’étendue des notes facilement couvertes par tel ou tel chanteur, généralement en voix de poitrine.

C’est de là que l’on différencie chez les voix de femmes une mezzo-soprano d’une contralto, et ainsi de suite.

Une grande partie de cette tessiture est innée, en fonction du sexe et de l’âge – la ménopause est, à titre d’exemple, terrible pour couper les aigus ; tandis que les castrats de Haendel étaient on ne peut mieux disposés à la fonction de contre-ténor…

Vocalement, la respiration abdominale et l'expiration par les résonateurs naturels autres que la cage thoracique font la différence rythmique aussi bien que mélodique. L’art du chant | Il n’y a pas d’âge pour devenir chanteur après des leçons de chant | Wikimedia Commons

À force de s’entraîner, il est cependant possible d’élargir son spectre de chant.

Le plus important est de commencer par maîtriser ses graves et ses médiums avant de se tourner vers des tons plus hauts.

En règle générale, une nouvelle note aiguë est maîtrisée en voix de fausset avant d’être convertie, par une pratique régulière, en voix de poitrine.

Avant d’être un progrès mental, c’est une amélioration physique : ce sont en quelque sorte vos cordes vocales qui se musclent et peuvent se contracter de nouvelles façons pour émettre des fréquences de son inédites pour vous !

C’est un tâtonnement des plus délicats, pour lequel nous ne saurions trop vous conseiller d’avoir recours à un enseignant professionnel (cours de chant grenoble, cours de chant rennes) pour éviter de mal faire.

Les organes d’exception donnent alors les di Stefano, les Callas, les Pavarotti, les Alagna et autres Natalie Dessay…

Découvrir et travailler son timbre de voix

Le timbre de voix est une notion encore plus large que celle de tessiture, cette dernière y jouant un rôle.

Le timbre vocal désigne tout ce qui permet de distinguer la voix d’un chanteur entre toutes – et cela vaut aussi pour les instruments de musique : votre flûte à bec de collège n’est pas la même que celle des interprètes de qualité, tandis qu’un stradivarius restera reconnaissable par rapport aux violons de supermarché…

Avoir confiance en soi s'acquiert à force de parler en public avec une expression orale digne d'une élocution et d'une diction soignées. Star Academy | Chanter juste, c’est bien ; prendre conscience de son expressivité gestuelle, c’est encore mieux | source : Wikimedia Commons

Découvrir son timbre, c’est donc avant tout être soi-même et laisser libre cours à sa personnalité – le jeu scénique vient d’ailleurs ici seconder les notions strictement musicales.

Le timbre de voix se travaille aussi par l’extension de son ambitus. Il s’améliore également par un entraînement assidu à défaut d’être quotidien : l’appétit vient en mangeant, et une belle voix se forge en chantant !

On l’oublie souvent, mais la respiration joue son rôle pour mettre en valeur un timbre de voix : elle rend plus audible, plus constant, permet de faire vibrer…

Une fois toutes les facettes de ce prisme qu’est la voix humaine visitées et optimisées, vos cordes vocales pourront dévoiler toutes leurs richesses auprès de votre auditoire… mais aussi pour votre plus grand plaisir, et une satisfaction sans pareille !

Nos astuces pour placer sa voix !

Une voix bien placée est une arme indispensable au futur chanteur !

Le placement de la voix permet en effet d’éviter la fatigue de ses cordes vocales, de pouvoir naviguer en toute tranquillité entre sons aigus et les sons graves et de démontrer toute sa richesse vocale, notamment lors d’un concours de chant ou d’une audition de chant. Avec un placement correct de voix, vous serez sûr d’impressionner le jury d’une école de chant !

Pourtant, bien qu’indispensable à l’apprenti chanteur, le placement de voix est encore mal maîtrisé par les débutants. Pour ces derniers, le chanteur Prince reste un maître à suivre, cet artiste international ayant été capable de passer des aigus aux graves sans aucune difficulté ni tremblement durant ses concerts live.

Pour chanter comme le futur Prince, l’apprenant peut passer par plusieurs astuces :

  • S’entraîner régulièrement avec ou sans professeur de chant,
  • Rester hydraté tout au long de son échauffement,
  • Détendre les muscles de son visage,
  • Prendre le temps de respirer tranquillement,
  • Travailler sa poitrine, ses épaules et son diaphragme en plus de sa voix,
  • Acquérir un matériel de chant adapté à ses objectifs de chanteur.

Dans les accessoires à retenir, on peut notamment noter le vocoder, idéal pour apprendre à chanter juste. Mais aucun accessoire ne remplacera jamais le travail : le placement de voix passe avant tout par la motivation et la régularité de ses séances.

En seulement quelques cours de chant avec un professionnel, vous serez en mesure de placer votre voix sans sourciller !

Comment travailler sa voix au quotidien ?

Ce n’est pas en ne se produisant que sous la douche que l’on deviendra une pop star, faisant la une de Closer

Par exemple, vous pouvez progresser en prenant des cours de chant en ligne

Travailler sa voix est un exercice du quotidien, pour progresser sans jamais régresser ni même stagner.

Il faut cependant garder à l’esprit différents principes pour ne pas mettre en péril son arrière-gorge.

Comment chanter, articuler et bien respirer sans échauffement vocal ? Chant grégorien | Tout est bon pour chanter une chanson et prendre la parole en public ! | source : i.vimeocdn.com

Sachez que les cordes vocales ont besoin d’au moins 7 h de repos absolu pour recouvrer toutes leurs capacités.

Ainsi, trop les solliciter peut les abîmer à plus ou moins long terme, avec moult désagréments pour une carrière – la chirurgie a fait des progrès (on le voit avec plus d’une chanteuse de variétés et les imitateurs), mais c’est onéreux et toujours avec un risque, aussi mince soit-il…

Prendre soin de sa gorge, c’est aussi éviter les aliments qui peuvent l’irriter : sodas, produits laitiers, tabac, alcool…

Pour le reste et faire son trou, il n’y a rien de mieux que de mettre en pratique tout ou partie des 10 exercices vocaux que nous avons brièvement présentés au début de notre article et de prendre des cours de chant avec un pro.

Ce dernier vous aidera à faire attention aussi bien à l’aspect physique qu’au caractère strictement musical de l’art du chant.

Il faut veiller au moindre détail si l’on veut percer dans la carrière – et même la communication sur les médias et réseaux sociaux a son importance, mais ce pourrait faire l’objet de tout un article, voire d’une thèse de doctorat !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 4 votes)
Loading...

2
Commentez cet article

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Gachette juniorgajihelene Recent comment authors
Les plus récents Les plus anciens Les plus populaires
helene
Invité
helene

J’ai beaucoup aimé

Gachette juniorgaji
Invité
Gachette juniorgaji

Mais dites-moi comment vaincre la timidité ?