Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Des exercices vocaux au jour le jour

De Philippe, publié le 18/07/2017 Blog > Musique > Chant > Comment Travailler sa Voix au Quotidien ?

Qui n’a déjà rêvé de devenir une célébrité, et plus particulièrement une grande star de la chanson – quitte à terminer par des rôles hollywoodiens au cinéma ?

L’ère télévisuelle correspond à la peopolisation de la vie sociale et, dans une certaine mesure, à la démocratisation de la célébrité.

Internet emprunte la même voie, avec des youtubeurs qui, partis de rien, deviennent la coqueluche du moment après un buzz.

Qui connaîtrait Kamini et Marly-Gomont sans ces fenêtres ouvertes à tout le monde ?

Des émissions telles que la Star Academy et The Voice ne peuvent qu’entretenir de telles ambitions, avec la mise en avant d’étoiles montantes de la chanson, façon Olivia Ruiz.

Mais rien ne serait plus dommageable que de rêver les yeux ouverts, dans son canapé, pensant que la renommée et le succès pleuvront d’eux-mêmes, d’un claquement de doigts !

Non, au contraire, le diction dit bien : « Aide-toi, et le ciel t’aidera ».

Avoir des objectifs élevés, c’est parfait ; se donner les moyens de les atteindre, c’est encore mieux.

Si l’art du chant est avant tout un plaisir, il exige beaucoup, beaucoup de travail… Mais justement : comment travailler sa voix au quotidien ?

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Pourquoi prendre des cours de chant  pour avoir une meilleure technicité ?

Dans la plupart des activités artistiques et sportives, humaines et intellectuelles, il n’y a qu’un secret pour réussir : l’abnégation, la persévérance, le travail.

Il y a un temps pour tout et, avant d’exceller, il faut encore apprendre à chanter.

Si le cas extrême de Luciano Pavarotti, autodidacte complet, recueille une admiration universelle, c’est justement en raison de son caractère exceptionnel.

De plus, rien ne nous dit si avec un enseignement conventionnel il n’aurait pas atteint un niveau sonore encore plus important – même si c’est, nous l’accordons, difficile à concevoir… !

La gestion du stress est dans l'atelier du chanteur un moyen de gagner en estime de soi et d'avoir confiance en sa colorature. Chant prénatal | Il n’y a pas d’âge pour apprendre le chant et devenir chanteur… ! | source : visualhunt.com

Pour le commun des mortels, bien chanter passe par de nombreux exercices pour améliorer sa technique vocale.

C’est là qu’un coach vocal est d’une grande aide pour prendre conscience de sa tessiture et enregistrer des progrès rapides.

Même sans école de musique à proximité, vous pouvez affiner votre belle voix et votre technique de chant grâce à un professeur de chant particulier.

Que vous ayez l’intention de devenir chanteur lyrique professionnel ou une bête de scène du showbiz, il ne faut pas négliger les à-côtés : prise de parole en public, aisance, confiance en soi, gestion du trac, pratique théâtrale…

Un enseignant rien que pour vous sera à même de concevoir une formation sur mesure en cours individuels !

L’art du chant : une activité physique pour laquelle prendre soin de l’organisme

Le chant lyrique exige d’être au top de sa forme : exit tout bâillement !

Le chanteur moderne doit veiller à son hygiène de vie : trop de stars nous en dont donné des contre-exemples, de la Callas à Amy Winehouse en passant par de nombreux rockeurs…

Avoir une belle voix, c’est faire attention à son alimentation : non seulement il faut boire beaucoup, mais encore faut-il savoir se priver de produits laitiers, dont l’acidité attaque vocalement la glotte.

Parallèlement, il faut veiller à être au top de sa forme physiologique, avec une musculature correcte, pour tenir son corps – mais aussi son dos – bien droit.

Soigner son charisme et son maintien aide à se faire remarquer : travaillez ces détails en même temps que l’art oratoire qu’est le chant.

L’échauffement vocal : une nécessité pour un travail de qualité

Un travail quotidien acharné peut rapidement devenir un chemin de croix et le prélude, pour l’aphone en devenir, à un rendez-vous chez le phoniatre…

L’extinction de voix guette les esprits trop pressés, et elle promet de longues convalescences et des stagnations interminables.

Rien ne sert de forcer, et rappelons que qui chante ne crie jamais !

Le premier réflexe à adopter pour ne pas compromettre le voile du palais est de s’échauffer.

Ce prérequis peut être accompli de façon ludique : voici quelques moyens faciles, à la portée de tous…

Échauffez d’abord votre tête : faites le signe oui, puis non, et décrivez des ronds dans les deux sens.

Faites semblant de mâcher… Forcez-vous à bâiller de manière outrancière. Soufflez sur votre main comme si vous vouliez refroidir un aliment.

Inspirez et expirez fortement en croisant les bras sur votre cage thoracique.

Passez ensuite aux sources de l’intonation et aux résonateurs en eux-mêmes : imitez un train (« tchou, tchou… ») à voix basse puis augmentez en volume.

Prenez une grosse voix masculine, une douce voix féminine, puis une tonalité de souris… Vous pouvez compléter (c’est même mieux) par des gammes.

Ça y est, vous êtes prêt à travailler ou à fredonner du Rossini, façon Natalie Dessay !

La respiration, où la condition du talent

Bien respirer est une condition nécessaire pour chanter juste et pour mettre en valeur le timbre de voix.

Baryton, ténor, contralto ou encore mezzo-soprano : les choristes savent pertinemment que le thorax est à la source de leur souffle.

La voix humaine a ici besoin de quelques exercices de respiration pour apprivoiser l’acte fondamentale qu’est celui de… souffler !

Pour du Verdi comme dans le jazz vocal, il faut privilégier une respiration abdominale, par opposition (sauf dans le cas du récitatif) à la respiration thoracique qui est notre tendance naturelle.

Prendre la parole en public pour chanter une chanson demande de s'entraîner à la gestuelle, à la manière d'un orateur, d'un soliste ou d'un conférencier. Coaching vocal | En chœur, on peut parfois répéter avec davantage de profit pour trouver sa voix | source : unsplash.com

Cela permet d’avoir tout en bas des secteurs intercostaux une bonne réserve d’air qui, ne se trouvant pas par sa verticalité sur le parcours de la résonance, ne nuit pas à la qualité phonatoire.

La musculation des abdominaux est donc un minimum requise…

Il faut respirer par son diaphragme, afin de conserver toujours un certain niveau de pression : c’est ce que l’on appelle communément le souffle.

Habituellement, comme pour la course, l’oxygène est inspiré par les fosses nasales et expiré par la bouche.

Il est dans tous les cas nécessaire de ne pas gonfler exagérément ses poumons !

Une corporalité détendue est généralement rendue possible grâce à cette prise de conscience de l’importance de son abdomen.

Cet exercice simple peut vous y aider :

L’attaque : là où le chanteur fait la différence

C’est une compétence étroitement liée à une bonne technique de respiration harmonique : pour la voix de tête comme pour des vocalises de haute-contre en voix de poitrine, l’amorce fait la différence entre les chanteurs.

Poser sa voix et une justesse parfaite reposent sur la première note et les sonorités qui suivent.

Le bon volume et l’expressivité du morceau dépendent de cette façon de projeter la première syllabe : et là, vous imaginez bien qu’une fausse note serait un relâchement coupable.

Des cours collectifs, en école de chant ou en stage de chant, vous doteront de quelques conseils de bon aloi pour éviter toute fausseté ; l’élocution (bien articuler) et l’assurance sont fondamentales, et elles vous permettront de faire vibrer votre auditoire.

Savoir s’écouter pour progresser

L’une des conséquences de la banalisation de l’Internet est la possibilité de recourir à des leçons de chant dématérialisées.

Cette pratique se démocratise pour les cours de musique en général, du simple éveil musical à la parfaite maîtrise de la guitare acoustique par exemple.

Vous pouvez passer par Skype ou un équivalent, ou faire parvenir à un professionnel des musiques actuelles un enregistrement pris dans votre home studio.

Enregistrer sa voix, c’est une façon de s’entraîner qui, pour n’être pas la plus efficace, reste valable tout de même, un peu comme le karaoké !

Faut-il reposer ses cordes vocales ?

Nous avons déjà précisé que le forçage était un vilain défaut, cause d’une voix rauque.

Mais comment travailler sérieusement votre voix alors ?

Il suffit de respecter comme un métronome plusieurs principes : les cordes vocales ont besoin de 6h pour récupérer totalement d’un effort laryngé.

En cas de voix éraillée, il faut respecter un repos total de 3 jours – voire davantage si besoin.

Savoir chanter permet une forme insolite de communication orale et de vaincre sa timidité. Chant d’amour | L’improvisation en chantant est de tout temps ! | source : Wikimedia Commons

Certains tournants de la vie humaine exigent une attention toute particulière : c’est le cas de la mue de la puberté.

Là, pour assouplir son expression orale mélodique, il faut prendre le temps et, par sécurité, aux pics de mue les plus marqués, ne travailler qu’un jour sur deux ou trois.

Vous pouvez tout de même entonner quelques ariettes faciles sous la douche, la régularité étant à la baguette des grands succès : les petits airs font les grands chanteurs.

Bien choisir ses mélodies à perfectionner

Comment apprendre la musique et comment chanter juste sans une éducation musicale digne de ce nom, sans une aide externe ?

Musicalement, cela paraîtra très difficile au moment de choisir les pièces à travailler et chanter.

On est souvent peu conscient de ses capacités réelles, si bien que l’on choisit des airs trop difficiles qui dégoûtent de la chanson ; ou des mélodies soit criardes soit futiles qui entraînent perte de temps et absence de progression.

Un prof particulier sera le mieux placé pour vous aider : son oreille et sa connaissance de l’opéra comique lui permettront de trouver une partition qui sollicitera votre ambitus habituel tout en étant un moyen de travailler de nouvelles notions que vous êtes à même d’assimiler (voix haute, vibrato, legato, modulation rythmique…).

Voilà ce qu’il fallait bien avoir en tête pour espérer devenir un chanteur célèbre au style de musique inimitable !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,67 sur 5 pour 3 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar