Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment reconnaître les différentes tessitures masculines ?

De Thomas, publié le 06/08/2019 Blog > Musique > Chant > Quels sont les Types de Voix Homme en Chant ?

Un chanteur n’est qu’un instrument – Bjork

La musique est une activité que beaucoup de Français pratiquent, en guise de loisir, mais également à titre plus professionnel. Selon Statista, 10% d’entre eux prennent des cours de chant. Entre tessiture, techniques vocales, chant lyrique et vocalise, il s’avère que tout un chacun a un organe vocal qu’il doit maîtriser de façon spécifique.

Car oui, nous avons tous un type de voix bien particulier, qui s’impose comme un outil de vie. Les femmes ont, d’un côté, leurs harmoniques particulières, tandis que les hommes ont également des cordes vocales différentes, qui vont donner des sons singuliers selon les chanteurs.

Justement, quels sont les différents types de voix lorsqu’on est un homme ? Comment savoir reconnaître une voix grave d’une voix plus légère ? Qu’est-ce qui différencie un contre ténor d’une soprano ? Toutes ces réponses et bien plus encore, c’est maintenant !

Les différents types de voix masculines

Combien de voix masculines existe-t-il ? La voix est une outil de taille, qui, lorsqu’on chante, et même lorsqu’on parle, est comme une vitrine face aux autres et face à nous même. La connaître et l’apprivoiser semble donc essentiel !

La voix masculine est un organe dont tout un chacun se sert pour parler, pour discuter, mais aussi pour chanter. Que l’on soit chanteur, interprète d’opéra, membre d’une chorale ou soprano dramatique du dimanche, il va alors s’agir d’un outil, qui, lorsqu’on en maîtrise les tenants et les aboutissants, sera plus simple à utiliser.

Il existe donc des catégories de voix, qui existent depuis bien longtemps déjà, sans toutefois comporter autant de noms et de classification. Nous y reviendrons plus tard.

En attendant, il convient de comprendre et d’assimiler chaque type de voix, selon un nom bien spécifique qui lui a été attribué.

Les voix graves

La voix la plus grave, qui s’avère être la voix la plus grave de toutes elles qui existent, est la basse. On distingue deux types de basse :

  • La basse chantante, plus suave, et comportant des aigus,
  • La basse profonde, que l’on appelle également basse noble ou basse Nivette, davantage sombre, enveloppante, plus solennelle. Elle est également plus rare à trouver, et est l’apanage des chanteurs slaves, et oui !

Et parmi les basses célèbres, on retrouve :

  • Marcel Journey,
  • Gregory Reinhart,
  • Samuel Ramey,
  • René Pape,
  • Avriel Avi Kaplan,
  • Et bien d’autres encore !

Après la basse, vient un autre type de voix masculine : le baryton. Il s’agit là de la voix masculine relativement basique, en tout cas assez répandu. Moyennement grave, un baryton possède une tessiture assez similaire à la voix parlée, que l’on situera entre la basse et le ténor.

On distingue également le baryton-basse qui, comme son nom l’indique, est une catégorie inférieure au baryton, qui possède un peu plus de puissance qu’un baryton de base. Pour la petite anecdote, au cinéma et dans les séries, elle est particulièrement indiquée pour incarner le rôle des méchants, car elle est très prenante, captivante !

Les voix masculines aiguës

À quel âge sa voix d'homme est-elle formée ? Les enfants font partie des voix masculines les plus aiguës, qui place le champ des possibles sur une échelle assez large lorsqu’il s’agit de tessiture !

Le troisième type de voix, de tessiture, qui s’apparente tout autant à la technique vocale, est la voix de ténor, que nous évoquions juste avant. Ce timbre de voix, moins dramatique, est toutefois assez mélodique, puisque les vocalises se rapprochent des notes aiguës. À noter que Luciano Pavarotti faisait partie des ténors !

Encore une fois, les éléments vocaux du ténor se divise en deux sous-catégories :

  • Le ténor léger,
  • Le ténor lyrique, sur le même principe que les basses.

Le timbre clair du ténor peut enfin laisser apparaître le contre-ténor, symbole des notes masculines les plus aiguës.

Et oui, même si peu de personnes de la gent masculine arrivent à atteindre de telles notes (c’est d’ailleurs ce qui a donné naissance aux castrats, qui étaient des petits garçons que l’on castrait purement et simplement !), il s’agit d’une voix on ne peut plus claire, pleine de sens, et proche de la virtuosité à certains moments.

Et la nature est bien faite, puisque les hommes contre-ténors ont une technique vocale assez saisissante, qui consiste à faire vibrer les cordes vocales d’une manière très particulière. Cette vibration va alors entraîner des sons dignes des plus grandes chorales, des plus beaux sons de gospel, ou des meilleures comédies musicales.

Et parmi les contre-ténors célèbres, on retrouve :

  • Serge Kakudji,
  • Henry de Rouville,
  • Frédéric Bétous,
  • Rachid Ben Abdeslam,
  • Jean-Loup Charvet,
  • Et bien d’autres encore !

À l’échelle féminine, on pourra le rapprocher du contralto, avec un timbre toutefois bien différent. Toutefois, et on le voit bien ici, l’homme a un type de voix bien spécifique, qui ne pourra être rapproché de près ou de loin à la voix féminine. Chacun son type d’ouverture, de cordes vocales et de tessiture en soi !

Trouver et travailler son type de voix masculine

Combien d'hommes ont une voix de basse ? À l’instar de Garou, une voix peut devenir une alliée, et la travailler implique de savoir quel type de tessiture on a, que l’on soit un homme ou une femme !

Bien évidemment, le monde du vibrato, l’univers de la voix de tête et le domaine de l’art lyrique sont bien plus profonds que ceci, et certaines sous-catégories se distinguent, donnant à voir une richesse dans la chanson. Toutefois, à moins d’avoir l’oreille absolu, il est parfois difficile de trouver quel type de voix nous correspond le plus.

Car oui, certaines personnes qui sont entre deux vont se voir un peu compliquer la tâche au moment de chanter une tonalité spécifique. Entre contre-ténor et ténor, parfois, la limite est fine ! C’est la raison pour laquelle la classification s’est faite de plus en plus précise au fil du temps.

Comprendre les types de voix masculines

Avant le milieu du 19ème siècle, on distinguait seulement la voix masculine de la voix féminine. Difficile de s’y retrouver lorsqu’on est un homme qui chante très aigu par exemple ! On a ensuite considéré les graves et les aigus, pour enfin introduire les classifications sous les noms que l’on a évoqué ici : ténor, baryton, basse, etc.

Au début du 19ème siècle, c’est avec encore plus de précisions et de nuances que les voix se classent. On retrouve des voix dramatiques, des tessitures de ténors légers ou lyriques, des basses chantantes ou les basses profondes, bref, les sonorités deviennent plus engagées et plus professionnelles.

Et enfin, au milieu du 19ème siècle, la notion de puissance fait son apparition, et montre que l’on peut être un baryton d’opérette, au même titre qu’un ténor d’opéra wagnérien, ou un contralto.

Car lorsqu’on est un homme, la puissance est aussi important que lorsqu’on est une femme. Les clichés véhiculés voudraient qu’un timbre masculin soit grave et puissant, mais en réalité, il n’en est rien, et certains hommes n’ont que très peu de puissance dans la voix. Le chant est un univers très riche !

Combien de temps faut-il pour devenir contreténor ? À notre époque, connaître son type de voix est devenu très simple. Reste à savoir si on souhaite le faire, et ce que l’on veut en faire !

Les solutions pour trouver son type de voix

Mesurer son type de voix est donc devenu possible et, de nos jours, l’est encore plus ! Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’un homme a toute les clés en main pour savoir où se placer sur l’échelle de la tessiture, grâce aux notes de piano !

Il suffit de jouer quelques notes et d’y comparer sa voix pour réussir à se placer quelque part, simple non ? Le son du piano, accordé à celui de votre voix, vous donnera votre timbre. Vous pouvez évidemment vous aider d’un manuel de musique ou d’un site internet spécialisé pour y arriver, et en deux ou trois étapes, vous serez fixé !

Si toutefois la musique n’est pas votre for, un professeur de chant se fera une joie de vous aider à trouver quel est votre timbre. L’avantage aujourd’hui est que l’on peut même le faire en ligne, via une heure de cours avec Superprof par exemple ! Une webcam, vos cordes vocales, et le tour est joué, le chant n’a jamais été aussi simple !

Savoir quelle est la couleur de sa voix va permettre de placer cette dernière sur les chansons les plus adaptées, les sons les plus simples à chanter pour notre tessiture particulière. Préparez vous à faire un concert, vous voilà bientôt assuré de maîtriser vos cordes vocales !

Les types de voix d’homme sont donc peu nombreux en soi, mais recèlent de richesses et de subtilités qu’il convient de maîtriser et de connaître pour pouvoir s’en emparer au mieux. Entre ténor et basse profonde, il y a un gouffre, et tout l’intérêt est de ne pas plonger dedans.

Car, c’est bien connu, la musique adoucit les moeurs, et savoir se servir de sa voix comme d’un outil permet de rendre la vie encore plus douce. Basse, ténor, baryton, autant de catégories qui sont nécessaires pour mieux appréhender le chant, et pour comprendre en quoi les cordes vocales peuvent nous servir comme un outil de travail.

Allez, à vous de jouer à présent, l’Olympia n’attend que vous !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar