Erasmus is not a year in one life, but a life is one year (Erasmus n’est pas une année dans ta vie, mais une vie dans une année)

La vie d'étudiant est une vie parsemée de petits bonheurs en tous genres. Parmi ces petits bonheurs, on pourrait notamment penser à l'ouverture au monde, incarnée par les cours de langue. Et lorsqu'on apprend une langue comme l'italien, il est parfois possible d'aller encore plus loin, et de se rendre dans le pays d'origine.

Car apprendre la langue italienne en Italie, c'est la certitude de se fondre dans un décor linguistique et culturel singulier. En France, environ 80000 personnes bénéficient chaque année du programme Erasmus. Entre mobilité d'études, stage, ou encore volontariat, apprendre l'italien s'avère être un jeu d'enfant.

L'Italie fait partie des 33 pays qui participent à développer le principe d'Erasme à travers l'Europe. Étudier en Italie devient alors un véritable projet, avant même d'être une idée vague d'évasion et de découverte linguistique. Mais comment s'y prendre pour devenir étudiant en Italie grâce à Erasmus ?

C'est ce qu'on va voir tout de suite, avanti !

Étudier l'italien en Erasmus : s'inscrire dans une formation

Comment devenir bilingue en italien grâce à Erasmus ?
Erasmus est un programme d'échange linguistique qui tire son nom de Erasme, célèbre figure littéraire qui est encore étudié de nos jours en cours d'italien !

Et oui, cela peut paraître logique, mais pour pouvoir profiter de l'enseignement italien, il faut tout simplement être inscrit dans une formation, être étudiant quoi ! Pour ce faire, votre carte d'identité nationale suffira. Facultés, écoles, formation diverse, l'Italie a un fonctionnement qui diffère un peu de l'enseignement français, mais on s'y retrouve !

Pour tenter de décrocher un "oui" auprès d'une Université italienne, il faut alors s'y prendre environ neuf mois avant la date de rentrée, vers le mois de janvier, donc. Ces démarches vont alors constituer le socle de notre échange Erasmus. Les étudiants étrangers préparent alors un dossier, à envoyer à chaque Université dans laquelle on postule.

Ce dossier devrait se composer de diverses pièces justificatives, dont la liste varie selon les établissements. Toutefois, dans une perspective globale de séjour à l'étranger, ces éléments sont souvent les plus demandés, lorsqu'il s'agit d'étudier à l'étranger voire d'y faire un stage :

  • Un duplicata de votre bac, accompagné du relevé de notes,
  • Une copies de vos diplômes post-bac (de nos jours, la réforme LMD attestera de leur équivalence en Italie),
  • Une photocopie de votre pièce d'identité,
  • Une ou plusieurs lettres de motivation démontrant votre sérieux, de la part de vos anciens professeurs ou anciens employeurs,
  • Et c'est à peu près tout pour ce séjour linguistique !

Bien évidemment, selon les Universités, d'autres pièces justificatives pourront être demandées, comme votre toefl, votre carte européenne, ou encore votre preuve d'aides financières, mais la substantifique moelle se trouve ici. Alors, plutôt simples, les relations internationales et l'Erasmus en Italie, non ?

Imaginez vous, prêt à rencontrer d'autres étudiants internationaux, vous entraider pour trouver un logement étudiant, trouver un stage quelconque ou rester amis en deuxième année. Tout ceci ne sera accessible qu'avec un dossier de candidature complet et accepté. Pensons insertion professionnelle !

Le dossier constitué, il nous suffit alors de l'envoyer aux Universités désirées. Ces dernières donnent généralement une réponse - positive ou négative - assez rapidement. Car oui, si vous êtes accepté, entre février et mai, un test d'italien obligatoire doit être passé, de sorte à prouver que vous pouvez vous débrouiller un minimum en langue italienne.

Un test officiel, qui finira de constituer votre dossier. La réponse définitive vous sera alors donnée entre mai et juillet, et vous laissera à peine le temps de vous préparer à votre nouvelle vie italienne. Entre Rome, Venise, Cinq Terre ou Milan, c'est la dolce vita qui vous attend !

Enfin, au moment de l'inscription dans la sacro-sainte Université, il vous faudra débourser entre 900€ et 1300€ de frais d'entrée. Et oui, personne n'a dit qu'étudier en Erasmus était gratuit ! Mais rassurez-vous, il s'agit là d'un pays figurant dans le top 5 des pays les plus attractifs d'Europe, il y a de fortes chances pour que vous vous y plaisiez !

Voici comment trouver un cours d'italien pour progresser.

Valeria
Valeria
Prof de Italien
5.00 5.00 (6) 30€/h
1er cours offert !
Solange
Solange
Prof de Italien
4.93 4.93 (15) 35€/h
1er cours offert !
Roberta
Roberta
Prof de Italien
5.00 5.00 (9) 30€/h
1er cours offert !
Federica
Federica
Prof de Italien
5.00 5.00 (9) 25€/h
1er cours offert !
Andrea
Andrea
Prof de Italien
4.69 4.69 (13) 35€/h
1er cours offert !
Flaviano
Flaviano
Prof de Italien
4.96 4.96 (23) 15€/h
1er cours offert !
Ilaria
Ilaria
Prof de Italien
4.88 4.88 (10) 25€/h
1er cours offert !
Teresa
Teresa
Prof de Italien
5.00 5.00 (14) 30€/h
1er cours offert !

Partir en Erasmus : comprendre le système italien

Comment avoir une bourse Erasmus en Italie ?
L'Italie est un pays qui fait rêver tout un chacun, à condition qu'on sache parler un minimum la langue. La programme Erasmus est là pour nous aider !

Avant de décider que l'Italie sera le pays dans lequel vous passerez vos prochains mois pour faire vos études à l etranger, il faut toutefois vous assurer que la langue italienne est une langue qui vous intéresse, vous porte, vous passionne. Car le Vatican, Bologne, la tour de Pise, ça fait rêver, mais n'oubliez pas qu'il s'agit bien là d'étudier avant toute chose !

Avec des universités prestigieuses comme l’Université de Bologne, l’Université La Sapienza à Rome ou Polytechnique à Milan, l'Italie se place, en plus d'être un partenaire actif de la France, comme une nation où étudier devient un enjeu de plus en plus important, où vous saurez tout de suite trouver votre place, hormis les frais de scolarité.

Contrairement à la France, le principe des grandes écoles est toutefois beaucoup plus restreint, plus rare. En effet, l'Italie privilégie les Universités, plus équitables, et donnant sa chance à tout un chacun, plutôt que de sélectionner sur de brefs critères de demande bourse, de scolarité, de compétences linguistiques, ou de droits d'inscription.

Par ailleurs, cette fois-ci, comme en France, on retrouve trois niveaux de diplômes de cursus universitaire et d'études supérieures, qui équivalent sensiblement à notre LMD académique : Licence/Master/Doctorat :

  • Le Laurea : bac +3 (180 crédits dans le cadre de la loi LME.),
  • Le Laurea Magistrale : bac +5 (Il donne droit à 120 crédits supplémentaires ou 300 crédits au total.),
  • Le Dottorato di Ricerca, l'équivalent du Doctorat.

L’Italie n'est pas en reste pour l'enseignement de mobilité internationale. En effet, ce pays d'accueil compte près de 60 universités publiques, elles-même réparties sur l’ensemble du territoire. Parmi ces établissement, on note également 3 Universités technologiques et 2 Universités dédiées aux étrangers. Un pays ouvert donc !

Apprendre l'italien et prendre des cours de langue s'avère donc être une bonne idée pour les étudiants inscrits, notamment via le programme Erasmus. Ce système, très ouvert sur le monde, sur l'Europe et sur les différentes cultures, est probablement le meilleur moyen de profiter d'études linguistiques solides, tout en découvrant une ville.

Mais il y a certains détails auxquels on ne pense pas forcément lorsqu'on est étudiants français en année universitaire. Des détails concrets, qui vont foncer votre quotidien les prochains mois si votre dossier est accepté, qui vous permettront de trouver un job par la suite, grâce à votre expatriation et vos études à l'étranger !

Besoin de cours d'italien ?

Erasmus en Italie : ne pas avoir peur de partir quelques temps

Comment parler italien en échange universitaire ?
Ces pâtes vous font envie ? Sachez qu'en partant étudier l'italien sur place avec Erasmus, il vous sera possible d'en déguster à longueur de temps !

Vous l'aurez compris, partir en Erasmus, c'est bel et bien partir vivre dans un pays étranger, un pays inconnu, dont la langue n'est pas votre langue maternelle. Il faut alors bien réfléchir à ce détail, qui ne comportera pas que des points positifs.

En effet, véritable source potentielle de stress pour les étudiants, un échange universitaire est également synonyme de recherche d'appartement, d'ouverture de compte en banque, ou encore de confrontation à l'inconnu. Mais pas de panique, vous ne serez pas la première personne à le faire, et sachez que l'on peut se faire aider.

Et oui, devant le nombre croissant d'étudiants Erasmus en Italie et ailleurs, une association a été créée, de sorte à regrouper bon conseils et autres échanges entre les étudiants étrangers. L'ESN est donc une association, implantée dans chaque ville, et proposant aux nouveaux venus de se repérer dans leur nouvelle ville, et leur nouvelle vie !

Sur https://www.esnitalia.org/quo-vadis, on prendra alors conscience qu'on n'est pas seul, mais aussi que la langue italienne vaut le coup d'être étudiée sur place. Entre culture, gastronomie, rencontres et langue vivante, tout sera réuni pour faire de vous quelqu'un de bilingue, alors n'hésitez pas, et renseignez-vous ! Pourquoi ne pas prendre des cours d'italien en ligne pour progresser rapidement ?

Apprendre l'italien en Erasmus : avoir un petit pécule de départ

Combien coûte un échange linguistique en Italie ?
Cela peut sembler logique, mais lorsqu'on participe au programme Erasmus en Italie, il convient de disposer d'un peu d'argent de côté au cas où !

Bien sûr, partir en Erasmus comporte souvent plus d'avantages que d'inconvénients, à commencer par la découverte d'une autre culture, d'un autre mode de pensée, et d'un autre fonctionnement. L'Italie est un pays frontalier de la France, qui reste totalement accessible à notre état d'esprit.

Toutefois, comme lorsqu'on part en voyage, il nous faut prévoir un petit pécule financier de base, de sorte à ne pas se retrouver perdu au milieu de Rome, de Milan ou de Florence, et se retrouver à la rue, sans un sou ! Car, ne l'oublions pas, étudier en Erasmus, c'est aussi apprendre à se débrouiller, et à analyser son mode de vie.

Alors combien coûte la vie en Italie ? Est-ce qu'apprendre la langue italienne revient cher ? Et bien pas plus qu'en France ! En effet, pour les petites villes italiennes, le prix d'une chambre oscillera entre 150€ et 400€. Alors que dans la capitale (Rome, donc !), les tarifs se rapprocheront dangereusement des prix de Paris (entre 400€ et 600€)

Si vous n'avez pas beaucoup d'argent de côté, n'hésitez donc pas à privilégier une ville de taille plus modeste que Rome. Vous aurez sûrement l'occasion d'y passer des week-end, et votre quotidien sera beaucoup plus confortable. Concrètement, les dépenses italiennes pourraient se calculer de cette manière, en se basant sur 6 mois :

DépenseBudget
Logement400€ par mois
Frais de scolarité1100€
Assurance (mutuelle + sécu)200€
Nourriture50€ par semaine
Loisirs40€ par semaine
TotalEnviron 1000€ par mois

Bien évidemment, il s'agit bien là d'une moyenne, et, selon votre mode de vie, votre ville, ou vos moyens, le budget est susceptible d'être plus élevé ou plus bas. Toutefois, il semble assez net qu'il est totalement possible de partir étudier en Italie grâce au programme Erasmus.

Véritable mine d'or pour les passionné de langues, ce pays recèle de trésors en tous genres, qui sauront donner à notre séjour un goût de bonheur assuré ! Par ailleurs l'Italie fait parti des 11 nations de base participantes au programme Erasmus, un point historique en plus pour venir y étudier la langue !

On l'aura donc compris, étudier la langue italienne en Italie grâce au programme Erasmus est une bonne, une très bonne idée ! Alors que les prix ne seront pas plus élevés qu'en France, il nous suffira de passer une sélection sur dossier et de justifier d'un niveau acceptable en italien, et le tour sera joué ! À vous les lasagnes !

Besoin d'un professeur d'Italien ?

Vous avez aimé l'article ?

0,00/5, 0 votes
Loading...

Thomas

Parisien, je suis passionné d'écriture. Curieux dans l'âme, un rien m'intrigue et tout m'intéresse !