Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1

Les coutumes africaines en matière d’instruments à cordes

De Hélène, publié le 21/08/2018 Blog > Musique > Violon > Comment Se Joue Le Violon En Afrique ?

« Un homme sans culture ressemble à un zèbre sans rayures », Proverbe africain 

Ce proverbe, qui porte à sourire, est pourtant lourd de sens et fait référence à la culture dans son ensemble, qui comprend notamment la musique. Si l’Afrique est un continent réputé pour sa musique à percussions et ses coutumes artistiques, le violon est malheureusement minoritaire dans les habitudes musicales du continent : moins de 3% pratiquent le violon, et cela se concentre en Afrique du Nord. L’Afrique est notamment connu pour sa maîtrise des percussions, avec comme instrument phare, le djembé.

Dès lors, comment se joue le violon en Afrique ? Quelles sont les spécificités des instruments, ou les grands noms de la musique savante africaine ? Retrouvez tous ces éléments dans notre article.

Les instruments à cordes frottées ou pincées joués en Afrique

Quels sont les types de violons pratiqués en Afrique ? L’Ennanga, un instrument à cordes d’origine sub-saharienne

Si le violon n’est pas originaire d’Afrique, on peut remarquer que certaines familles d’instruments très semblables sont apparues dès le Vème siècle dans certaines régions d’Afrique. C’est le cas d’instruments à cordes pincées ou frottées, dont les usages sont divers.

Ainsi, il n’est pas rare de rencontrer des dérivés du violon dans nombre de pays africains, comme :

  • En Afrique de l’Ouest, on retrouve le violon peul, ou riti, disposant d’une seule corde et créant un son aigu avec l’archet,
  • Toujours en Afrique de l’Ouest, le N’goni est à mi-chemin entre la guitare et le violon,
  • En Afrique centrale, l’Ennanga consiste en une forme de harpe, avec une caisse de résonance ovale,
  • En Afrique du Nord, le guembri est très répandu, notamment chez les peuples touaregs et berbères,
  • En Afrique de l’Est, au Kenya, l’orutu est un instrument très semblable au violon, c’est un vièle ancien,
  • En Afrique centrale, le n’gombi est un mélange entre harpe et violon,
  • À Madagascar, le kabosy est une forme de guitare rustique, qui accompagne les chants populaires.

Le saviez-vous ? Il existe plus de 400 références d’instruments à cordes en Afrique. 

D’autres instruments, comme le kundi (Afrique centrale), le seto (Afrique centrale), le sintir (Guinée), le krar (Afrique subsaharienne), sont aussi répandus. L’ensemble de ces instruments à cordes sont utilisés pour les chants populaires ou les coutumes locales, et revêtent un caractère important. 

Quelles sont donc les coutumes africaines associées au violon et ses dérivés ?

Quelles sont les coutumes africaines relatives aux instruments à cordes ?

Comment se joue le violon dans les régions africaines ? Le violon n’est pas vu ou joué de la même manière dans les différentes parties d’Afrique

Nous le disions auparavant, mais le concerto pour violon n’est pas nécessairement très répandu en Afrique. Plus encore, la conception de la virtuosité classique n’existe pas : on privilégie des sons en accord avec la danse africaine locale, généralement ponctuée de

L’Afrique du Nord, où le violon est roi

Dès le XIXème, le violon fait une arrivée certes tardive mais remarquée dans la culture arabe, et devient un des instruments phares de la musique savante arabe. Le violon se joue cependant différemment : il n’est pas posé grâce à une épaulière ou une mentonnière, il est joué debout, posé sur le sol.

Le saviez-vous ? La pratique du violon est issu d’une entente avec les pays du Maghreb, appelée l’accord Sol-Ré-Sol-Ré. 

Cette spécificité permet au violoniste de rester assis pour jouer, pour être adapté à l’art de la nouba. Au XXème et XXIème siècle, cette tendance a eu tendance à changer au Maghreb, pour reprendre la position occidentale, sous le menton.

Aujourd’hui, le Maghreb est la région d’Afrique où le violon est le plus connu et le plus joué.

L’Afrique de l’Ouest, d’où tirent leurs origines les instruments à cordes africains

En Afrique occidentale, beaucoup d’instruments proches du violon ont vu le jour, mais la pratique du violon en elle-même n’est pas très répandu. Certains pays francophones, comme le Sénégal, commencent à instaurer des enseignements du violon à l’école ou dans les instituts de musique.

Pour autant, sur le plan des coutumes, on retrouve aussi beaucoup de percussions africaines et peu d’instruments à cordes. 

Le reste de l’Afrique : peu de pratique de violon

En général, en Afrique, les instrumentistes sont plutôt des percussionnistes, qui s’essayent à la musique traditionnelle au djembé ou aux tambours faits main.

En Afrique noire, excepté l’Afrique du Sud, il n’existe que peu (voire pas) d’établissements pour apprendre le violon et en faire son métier. La musique africaine ne rime pas avec orchestre symphonique, mais plutôt avec instruments traditionnels !

Et qu’en est-il du violon en Amérique ?

Où apprendre le violon en Afrique ?

Où peut-on prendre des cours de violon en Afrique ? L’INSM, Institut National Supérieur de Musique d’Alger, une référence sur le continent

La culture musicale africaine est à la fois traditionnelle et familiale : pour la majorité, l’apprentissage se fait directement au sein des villages, avec le musicien en chef. Peu d’établissement sont accessibles et l’accès à l’enseignement du violon n’est pas du tout démocratisé. Une fois encore, c’est surtout en Afrique du Nord que la pratique du violon (et d’autres instruments) comme métier est reconnu et encouragé.

Cependant, certains établissements sont incontournables pour être formés :

  • En Algérie, le conservatoire national supérieur ou l’INSM (institut national supérieur de musique),
  • Au Maroc, le conservatoire national de musique et de danse (Rabat, Agadir ou Tetouan),
  • Au Kenya, à Kisumu, le MUSEA (Music School of Eastern Africa),
  • En Tunisie, au Centre national de musique et des arts populaires,
  • En Egypte, au Conservatoire du Caire.

Il existe aussi des établissements privés ou des écoles de musique pour apprendre le violon ancien en Afrique :

  • Au Sénégal, il y a la Dakar Music School,
  • En Éthiopie, la première école de musique a été fondée en 1960, la Yared School of Music,
  • Au Congo, à Brazzaville, le Music Fund vise à démocratiser l’apprentissage de la musique,
  • En Afrique du Sud, le Conservatoire de musique classique et de musique contemporaine.

On y apprend le solfège, à tenir son instrument de musique de la main gauche ou la main droite, et on travaille aussi bien sur le violon classique que sur ses variantes locales. Chaque ethnie, dans la culture africaine, a ses propres instruments avec ses sonorités particulières. On y apprend aussi à distinguer les familles d’instruments, la technique d’un violon ancien et les notes d’une partition de violon. Une spécialité est parfois proposée au cours de l’enseignement, pour garder une dimension culturelle à cet apprentissage.

De manière générale, le continent africain est assez pauvre en établissements supérieurs de musique dispensant des enseignements de violon, et la représentativité africaine dans un concours international comme le Menuhin est assez faible (moins de 10% dans les meilleurs cas).

Cela n’empêche pas pour autant certaines célébrités locales d’avoir leur réputation internationale de violoniste.

Les violonistes africains célèbres

Quels sont les grands noms africains du violon ? Monia Rizkallah, une des plus grandes virtuoses du violon, d’origine marocaine (Source : Yawatani)

Ils connaissent Vivaldi, Beethoven et Mozart, mais maîtrisent aussi à la perfection l’art africain. Ils sont aussi à l’aise à jouer de la musique de chambre qu’à donner des cours de violon à de jeunes débutants. Ils sont tantôt un enfant prodige, tantôt un amoureux des cordes frottées.

Joseph Antonio Emidy. Il est une figure ancienne du violon africain : issu d’une diaspora et né en 1775, ce compositeur est d’abord esclave (au Brésil) avant de monter sur scène au Royaume-Uni. Ses compositions seront reprises et transcrites au patrimoine de l’UNESCO, sous l’intitulé désormais célèbre de « The Emidy Project ».

Adama Dembélé. Non, ce n’est pas un footballeur, mais bien un virtuose du violon, né au Burkina Faso. Il est issu d’une famille de griots, à savoir de « communicateurs traditionnels », une caste très présente dans la société africaine. Il joue notamment du sokou (ou vièle sokou), un instrument à cordes traditionnel.

Monia Rizkallah. Désormais réputée dans le monde entier, cette musicienne d’origine marocaine a rapidement nourri une vraie passion pour le violon, dont elle joue aujourd’hui dans de nombreux orchestres symphoniques, aux quatre coins du monde. Elle revient rarement au Maroc, mais y a déjà effectué des concerts.

Jasser Haj Youssef. Reconnu comme seul violoniste à jouer du jazz à la viole d’amour, il est aussi l’un des plus grands violonistes de son époque. Originaire de Tunisie, il intègre un Conservatoire dès l’âge de 8 ans, et connaît donc bien les subtilités d’un violon symphonique. Il est aujourd’hui compositeur et interprète.

Issa Mbaye Diarry Sow. Connu dans tous les pays d’Europe mais pas dans son pays d’origine, le Sénégal, ce violoneux a désormais une belle carrière derrière lui, emprunte de sa culture sénégalaise.

Abdo Dagher. Il est un virtuose égyptien, considéré par certains comme une légende vivante. Né en 1936, il a joué dans de nombreux orchestres arabes, notamment celui d’Umm Kalthumm.

Kyla-Rose Smith. D’origine sud-africaine, cette jeune violoniste née en 1982 a suivi une formation de musique classique, et compte aujourd’hui parmi les grands virtuoses africains du violon. Elle a notamment fait partie de la session Glamour pour la division sud-africaine, lui permettant de jouer du violon aux côtés de Shakira en 2014, pour la Coupe du Monde.

Devenir soliste de violon en Afrique, ça vous tente ? Il s’agit de l’un des instruments de musique les plus nobles qui puissent exister, alors jouer du violon se fera nécessairement en complément d’un apprentissage local et authentique.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar