Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Boxer au sein d’une ligue : laquelle choisir ?

De Hélène, publié le 30/04/2018 Blog > Sport > Boxe > Quelles Sont Les Plus Grandes Fédérations De Boxe ?

« La boxe est une religion, tu peux y croire même si tu ne pratiques pas », Julien Lorcy

Et cela est vrai : l’ensemble des fédérations de boxe du monde ont quelque chose en commun : la passion des boxeurs, leur hargne, et leur désir de « ramener le titre à la maison ».

Boxe anglaise, boxe française ou boxe thaï, le nombre de pratiquants au sein de ligues de boxe ont augmenté de 145% (surtout chez les femmes) depuis les grands champions comme Mohammed Ali, dans les années 1960.

Attention, il ne faut pas confondre une Fédération internationale de boxe avec la Fédération Française de Boxe, qui n’encadrent que les joueurs et les tournois français. Une fédération de boxe, ça couvre l’ensemble des pays. Mais lesquelles sont les plus importantes ?

Les principales fédérations de boxe : WBA, IBF, WBC, WBO

Quelles sont les compétitions de boxe organisées dans le monde ? Le premier but d’une fédération internationale : faire s’affronter des boxeurs pour l’obtention d’un titre !

Lorsqu’on parle de boxe, ce sont ces quatre-là qui ressortent inévitablement, pour certaines raisons : ce sont des organisations internationales, et non des fédérations par pays. De fait, obtenir la ceinture du grand champion est un doux rêve de bien des combattants.

WBA, World Boxing Association, la plus ancienne

Fondée en 1921, la WBA prend la relève de la NBA, National Boxing Association (dont l’acronyme est aujourd’hui utilisé au basket-ball) en 1962, ce qui fait d’elle la fédération la plus ancienne, répartie entre trois catégories, réparties en sous-catégories : les poids légers, les poids welters, les poids lourds et super lourds.

Les titres ne sont autres que le « Grand Champion du monde », et même, « Super Grand Champion du monde » de la WBA, des titres qu’ont obtenu des boxeurs renommés comme Chris John, Floyd Mayweather Jr. ou encore Anselmo Moreno.

Le premier combat ayant opposé Klitschko, l’Ukrainien favori au titre, et Joshua, un challenger, est devenu légendaire. En 2015, à Wembley (Angleterre), ce match était annoncé comme prometteur, mais a été bien au-delà : non seulement Anthony Joshua a piqué la ceinture du champion WBA, mais il a opéra un quadruplé unique, en remportant aussi la ceinture IBO et WBO quelques mois plus tard.

La World Boxing Council, la plus médiatisée

Comment se pratique les sports de combat dans une fédération ? La récompense ultime : un titre et une médaille de la WBC, d’un tout autre genre !

Fondée en 1963 par 11 pays (d’Amérique latine, plus les États-Unis, la France et le Royaume-Uni), la WBC est l’une des plus médiatisée. Les États-Unis dominent largement le classement, bien qu’une entorse ait été observée en 2015, avec l’apparition de l’Ukrainien Viktor Postol dans le classement, une première dans l’histoire de la fédération.

La WBC organise son championnat du monde, avec les Américains qui dominent le classement : au total, 7 d’entre eux sont présents sur un total de 18 catégories, notamment les poids welters (Keith Truman) et super-welters (Jermell Charlo).

Le vainqueur et tenant en titre n’est autre que Deontay Wilder. Canelo Alvarez a cependant tenu le titre pendant 2 ans (2011 – 2013), avant de remporter le titre de champion du monde de boxe WBO (2016-2017). Le Mexicain a depuis quitté le ring, après avoir été contrôlé pour dopage.

La fédération comporte aussi beaucoup de ceintures mineures (Latino, Silver), donc des compétitions de moindre importance pour le grand public, qui bloquent parfois le déroulé des grands combats de boxe.

L’International Boxing Federation, la plus grande envergure

Fondée en 1983, elle est le principal successeur de l’USBA (l’United States Boxing Association). Alors que les champions et aspirants sont de toutes nationalités, on ne saurait effacer les souvenirs procurés par le combat entre Tony Tucker, le chouchou de l’IBF, qui avait tourné court lorsqu’il est mis K.O par Mike Tyson, l’un des plus grands boxeurs de son temps.

L’IBF dispose par ailleurs d’une spécialité, avec l’IBF Muay Thaï : avec ses nombreuses conventions annuelles, elle met les compétiteurs sur un pied d’estale et leur permet de gagner en visibilité. Le gros point fort de cette fédération ? Un internationalisme ayant amené, tour à tour, un Ukrainien, un Mexicain et un Américain au pouvoir. Une ligue internationale, donc.

La World Boxing Organization, la plus récente

Fondée en 1988, la WBO a vu un affrontement des plus spectaculaires dans le cadre de ses tournois. Son plus grand combat, du moins le plus médiatisé, a été celui de McGregor, grand champion invaincu de MMA (au sein de la fédération de l’UFC), face à Mayweather, qui a été destitué de son titre WBO quelques temps avant le fameux combat.

Estimé à plusieurs milliards d’euros, ce match de 2017 a montré que bien des parieurs ont été battus à plate couture : ce n’est pas le favori, McGregor, qui l’a remporté, mais bien l’expérience de Mayweather. Dans un autre registre, Tyson Fury et son combat contre le tenant du titre WBO (et WBA, IBF) Viktor Klitschko, a eu retentissement important.

Ces quatre fédérations concernent la boxe anglaise. Mais qu’en est-il des autres variantes ?

D’autres fédérations de boxe reconnues : IWBF, IBA, WPBF, GBU, AIBA

Comment fonctionne une ligue de boxing ? Mineure ou majeure : les règles l’emportent au sein d’une fédération internationale

Ces quatre piliers sont les plus médiatisés dans le monde, bien que trois d’entre eux soient bien plus connus aux États-Unis. Il existe cependant d’autres fédérations internationales, qui mettent en avant la boxe amateur, la boxe féminine, la boxe pro ou la boxe loisir !

International Women’s Boxing Federation

Comme son nom l’indique, cette fédération valorise le combat entre femmes, dans ce milieu essentiellement masculin. Elle a vu le jour en 2000, après que l’engouement féminin pour la savate boxe se soit développé. En Europe, le déclic est arrivé avec la consécration de la championne olympique Myriam Lamare, d’abord championne de France, puis championne d’Europe, et enfin championne de WBA, WBF et IBF, dans la catégorie poids super légers.

International Boxing Association

Pratiquer la boxe, ce n’est pas suffisant, il faut la vivre : c’est le credo de l’International Boxing Association, fondée en 1996. Même si elle ne fait pas partie du « quatuor du ring », cette association est vue comme un véritable tremplin pour les compétiteurs ayant subi une défaite importante ou un rebondissement dans leur carrière.

La boxe américaine y est aussi mise à l’honneur. Beaucoup des titres en jeu de cette fédération sont vacants, mais boxeurs et boxeuses sont à l’affiche, avec leurs palmarès respectifs.

Comment cela se passe en boxe féminine ?

World Professional Boxing Federation

C’est l’une des plus récentes fédérations au monde, qui rassemble des compétiteurs connus, dans un but bien précis : le maintien des règles et du noble art dans le monde. Elle fait intervenir un boxeur plusieurs fois champion du monde lors de conférences ou d’un gala de boxe, pour sensibiliser sur les questions de sécurité, de chances respectives et d’applications des règles de ce sport.

Global Boxing Union

Considérée comme une fédération mineure, la GBU n’en fait pas pour autant moins : elle fait combattre des athlètes en devenir, dans tous les styles de boxe et ses dérivés. Cela inclut par exemple le full contact ou les arts mariaux mixtes (MMA, dont le boxeur McGregor est le plus emblématique).

Plus qu’une bonne condition physique, il faut avoir les crocs pour défier un gagnant quand on est l’outsider. Pour autant, faute d’intérêt, la moitié des titres de cette fédération sont vacants.

L’Association Internationale de Boxe Amateur

Ses pratiquants s’entraînent dans un boxing club et sur un ring des plus communs, partout dans le monde. L’association a reçu de bons retours pour avoir reconnu la boxe féminine, à la fin des années 1990, comme une discipline à intégrer aux Jeux Olympiques. Cette prise de position a été saluée de toutes parts, dans le monde.

Elle compte aussi bien des talents, autant masculins que féminins. Champion de France à ses débuts, en remportant plusieurs fois la médaille d’or, puis champion d’Europe et champion du monde, Alexis Vastine est une figure incontournable de la boxe en France, malgré son destin qui bascule en 2015. Il est aujourd’hui un modèle pour ses compatriotes, à la fois français et du monde de la boxe, sur le fait qu’on peut démarrer en boxe amateur et obtenir des résultats complets à force de travail.

Définitions : qu’est-ce qu’une fédération de boxe ?

Quelle différence entre une ligue nationale et internationale de boxe ? Deux boxeurs prêts à s’affronter lors d’une compétition

Quelle différence entre une fédération internationale et nationale ?

Pour l’une ou l’autre, on enfile le même équipement de boxe (short de boxe, protège-dents, casque de boxe, chaussures de boxe) : le but, pour le challenger, est d’affronter le tenant du titre, le champion de la fédération, pour obtenir la médaille (ou en l’occurrence ici, une ceinture).

Les rencontres proposées dans le cadre d’une fédération internationale n’ont rien à voir avec le championnat de France, le championnat d’Europe, les championnats régionaux, ou encore, les Jeux Olympiques : ce sont des tournois avec leurs propres règles et leurs propres champions de boxe, à travers le monde.

À l’inverse, une fédération nationale concentre son attention sur des joueurs de sa nationalité, et c’est elle qui choisit le boxeur français (ou la boxeuse) qui ira concourir à des compétitions de plus grande envergure.

Quelles techniques sont pratiquées en fédération internationale ?

Si l’accent est porté sur la boxe anglaise, on retrouve d’autres techniques issues de la boxe thaïlandaise (comme le corps à corps), ou bien un uppercut, issu de la boxe savate française. D’autres techniques sont inspirées d’autres sports de combats, comme le taekwondo, le jiu jitsu, le kick boxing ou le karaté, autant de variantes qui nécessitent une véritable discipline.

Par ailleurs, la boxe anglaise en fédération internationale a les mêmes origines, celles d’un mélange entre les règles du pugilat et celles du pancrace. Une pratique ancestrale, qui est mise sur le devant de la scène !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar