Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quels sont les hébergements russes disponibles pour un séjour ?

De Hélène, publié le 28/01/2019 Blog > Langues > Russe > Comment Se Loger En Russie ?

« On connaît l’homme, en jeu et en voyage », Proverbe russe

Vous envisagez un séjour dans la Fédération de Russie pour visiter le Kremlin et autres merveilles historiques ? La première étape à faire avant de partir, c’est bien de préparer votre séjour, en choisissant votre hébergement. Alors que la récente Coupe du Monde de Football, accueillie au cours de l’été 2018, a permis de booster les réservations des logements russes de +35% par rapport à 2017 (source : STR/Tourism Economics), comment se loger en Russie pour un séjour en 2019 ?

Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon des meilleurs logements russes pour votre séjour, des hôtels classiques en passant par les hébergements insolites ou les auberges de jeunesse.

N’oubliez pas de faire votre demande de visa russe avant de confirmer votre réservation ! 

Les hôtels, les logements classiques en Russie

Où trouver un logement russe ? L’hôtel Cosmos, l’un des plus emblématiques de Moscou

Avant de partir en Russie, 77% des touristes regardent d’abord les hôtels, qui sont la référence universelle pour les logements à l’étranger. La bonne nouvelle c’est, qu’en Russie, le taux du rouble étant assez bas, vous pouvez vous permettre quelques folies au niveau des hôtels, en optant pour un hôtel étoilé.

De plus, le paysage hôtelier s’est largement modernisé dans beaucoup de villes russes depuis les années 1990 : finies les ambiances « soviétisantes » où une grand-mère peut commode surveillait vos allées et venues depuis son comptoir. Non, désormais, on peut se loger dans des hôtels à des prix défiant toute concurrence, du moins pour un voyageur étranger.

Le Cosmos Hôtel est un 4 étoiles et compte parmi les 3 200 hôtels de Moscou (et les 24 700 de Russie)… Voilà de quoi vous loger confortablement

Le Cosmos Hôtel fait partie de cette gamme haute d’hébergements russes, proposant à la fois une ambiance à l’ancienne (un peu soviétique sur les bords, il n’y a qu’à voir la forme du bâtiment principal), avec une vue imprenable sur le quartier de VDNH, aussi surnommé le « quartier des Cosmonautes ». Prix moyen constaté : 70 euros par nuit.

Parmi les hôtels de renom, on retrouve aussi l’hôtel Izmaïlovo, nom emprunté au grand marché éponyme à l’est de la ville. Ce dernier peut accueillir 10 000 visiteurs en même temps, grâce à ses 7 200 chambres réparties sur 30 étages. Un complexe impressionnant orienté business, qui propose aussi un spa et autres infrastructures de luxe. Prix moyen constaté : 59 euros par nuit.

D’ailleurs, pour faire vos emplettes et vos achats souvenirs, le marché Izmaïlovo (desservi par les stations du même nom et celle de Partizanskaya, ligne bleue) est un lieu idéal où vous pouvez marchander les quantités et trouver tout un tas d’objets symboliques : à vos roubles !

Pour résumer, vous pouvez trouver trois sortes d’hôtels en Russie :

  • Les chaînes hôtelières internationales, comme Novotel ou Hyatt,
  • Les chaînes hôtelières russes,
  • Les hôtels russes uniques ou mini-hôtels.

À noter : certains hôtels incluent dans leur prix ce que l’on appelle « l’enregistrement », certains le facturent une quarantaine d’euros. À prendre en compte avant votre réservation !

Aussi, pour voyager en Russie, la langue russe ne vous sera pas indispensable, mais même dans les hôtels étoilés, tout le monde ne maîtrise pas l’anglais. Prenez-le en compte avant votre réservation.

Entre confort, originalité et authenticité, que préférez-vous ?

Se loger dans un Airbnb pour l’authenticité russe

Combien coûte un hébergement en Russie ? Un logement assez original proposé sur Airbnb… Voulez-vous tenter une expérience unique ?

Le principal avantage de la plateforme AirBnb, surtout en Russie, c’est de proposer des hébergements confortables et/ou originaux à des prix attractifs. Attention cependant à bien distinguer les bons plans des arnaques : les Moscovites, tout comme d’autres propriétaires, ont tendance à gonfler leurs prix lorsqu’ils louent à des étrangers.

L’option de réservation AirBnb est de plus en plus répandue en Russie : avec l’effet Coupe du Monde de Football, pas moins de 180 000 réservations ont été faites par la plateforme, rien qu’entre juin et juillet 2018, un record pour la Fédération.

Aujourd’hui, AirBnb est développé dans plusieurs villes de Russie, comme :

  • Moscou et Saint-Pétersbourg,
  • Kazan,
  • Vladimir,
  • Nijni Novgorod,
  • Sotchi,
  • Vladivostok.

Une bonne variante à AirBnb pour réserver des logements russes entre particuliers est LikeHome : vivez chez l’habitant ou réservez un hébergement pour vous seul !

Outre les prix attractifs, la réservation via AirBnb présente un petit bémol, qu’il faut simplement anticiper : les conditions d’enregistrement sur place. En effet, là où les hôtels s’occupent, en tant qu’entreprise, de vous inscrire sur la liste des résidents temporaires de la ville, avec AirBnb, c’est au propriétaire de le faire, via un enregistrement privé.

Cela peut engendrer deux excès :

  • L’enregistrement privé est plus compliqué à avoir, il faut généralement se rendre au poste de police avec le propriétaire pour donner vos informations. Peu rapide et un peu stressant, ça n’est pas l’idéal pour deux ou trois jours de séjour,
  • L’augmentation des prix. Beaucoup de propriétaires, notamment anglophones, se proposent de faire toutes les démarches pour vous à un tarif, disons, très élevé (parfois 200 euros). Est-ce que cela vaut le coup ?.

Au final, l’option d’hébergement en AirBnb est intéressante dans certaines situations :

  • Si vous voyagez en groupe et que vous partagez tous les frais,
  • Si vous faites un très long séjour et souhaitez amortir vos frais de voyage,
  • Si vous faites des comparaisons et avez confiance en votre propriétaire.

Prêts à découvrir votre ville d’accueil depuis le balcon d’un particulier ?

Les Hostels et auberges pour rencontrer des russophones

Quel mode d'hébergement préférer pour un séjour russe ? La devanture du Soul Kitchen, une auberge de jeunesse réputée à Saint Pétersbourg

Le meilleur moyen pour vivre une expérience en immersion en Russie n’est autre que l’Hostel ou l’auberge de jeunesse. Alors, certes, côté confort et intimité, on repassera : les chambres comprennent généralement 5 à 10 lits superposés, vous avez une salle de bains commune pour l’étage, les produits ou infrastructures mis à disposition ne sont pas parfaits…

En revanche, côté prix, c’est imbattable. Si l’on se réfère à l’un des leaders de l’auberge de jeunesse, HostelWorld, les prix moyens pratiqués dans les grandes villes de Russie sont les suivants (prix/nuit) :

Ville Prix Nom de l'auberge
Moscou Dès 8,61 euros Godzillas Hostel
Saint Pétersbourg Dès 2,24 eurosMissis Hudson Hostel
KazanDès 3,72 euros Fresh Hostel Kazan
IrkoutskDès 6,64 eurosHostel Discover Siberia
Vladivostokdès 0,74 eurosOptimum

Sachez également qu’il existe des auberges de jeunesse de luxe, avec chambre individuelle, pour un prix moyen constaté de 14 euros la nuit.

Aussi, c’est inégalable en termes de rencontres et d’immersion en Russie. Pour parler avec des locaux, rencontrer d’autres voyageurs issus du Caucase ou d’autres régions d’Asie, c’est l’idéal. Après, mieux vaut baragouiner quelques mots de russe et savoir lire le cyrillique pour vous faire comprendre : l’anglais n’est pas le fort de tout le monde !

Les hébergements insolites russes

Comment trouver son hébergement en Russie ? Macha et Michka se trouvent dans une Datcha, l’équivalent d’une maison de campagne russe

Vous avez envie de dépaysement ? D’authenticité ? De retour à la nature ?

Cela tombe bien car la Russie regorge de lieux uniques et insolites pour un séjour en pleine Sibérie, ou bien du côté de l’Oural. Parmi les plus réputés, on retrouve :

  • Le gîte familial,
  • La maison de campagne, la « datcha »,
  • La cabane de charme dans un ranch,
  • La cabane en bois dans la forêt.

Les tarifs pour ces logements varient énormément selon la saison et les équipements proposés. Généralement, il faudra vous y rendre en voiture (le prix de l’essence est dérisoire, seulement 19 centimes le litre !) car ce sont des logements situés hors des grandes villes. Pour vivre à la russe, c’est l’idéal !

Autre expérience (très) insolite à vivre : en allant sur le moteur de recherche des locations russe, CIAN (l’équivalent de notre Bon Coin), vous trouverez des annonces plus ou moins étranges d’appartements « hantés ». En les louant, vous pouvez bénéficier de remises importantes, allant jusqu’à 20%.

Pour l’instant, ce type d’hébergement (fourni avec Poltergeist) n’existe que dans la capitale moscovite… Espérons que les Tsars de l’époque impériale ne se matérialiseront pas dans votre salon durant votre séjour !

Alors, envie de partir à l’aventure ?

Nos conseils pour choisir votre location saisonnière en Russie

Pour choisir correctement son logement russe pour un voyage, plusieurs critères sont à prendre en compte, notamment :

  • Vos dates de séjour,
  • La durée de votre voyage en Russie,
  • La nature du votre venue en Fédération de Russie,
  • Votre budget pour l’ensemble du road-trip,
  • Vos goûts et le degré de confort recherché.

Par exemple, lorsque vous choisissez un hébergement à Moscou, il faut prendre en compte le temps de trajet. La ville étant très étalée, si vous allez dans un hôtel pas cher du côté de Kolomenskaya, dans le sud-est, vous risquez de passer plusieurs heures dans les transports pour rejoindre le centre-ville. S’excentrer est certes synonyme d’économies, mais si vous ne restez que trois ou quatre jours, il est intéressant d’investir dans un hôtel plus proche pour profiter des alentours et d’un bon emplacement de métro.

À savoir concernant les démarches consulaires et votre visa pour la Russie : si vous faites un road-trip en Russie, puis dans les pays baltes, puis revenez en Russie, il faudra vous enregistrer à chaque fois auprès de votre établissement d’accueil, même si c’est le même (donc, double tarif !)

Petit plus à prendre en compte : les frais d’enregistrement. En Russie, il faut non seulement demander un visa touristique, mais aussi s’enregistrer une fois sur place. Il s’agit de vous délivrer un document attestant que vous logez bien dans tel endroit, de telle date à telle date. Si certains hébergements, notamment les hôtels, prennent généralement ce coût en charge, les autres le laissent à votre entière discrétion… Et débrouillardise ! Comptez 40 euros pour ce papier.

Voici un tableau récapitulant les prix moyens constatés selon les modes d’hébergement, en Russie :

Type d'hébergement Prix moyen constaté à Moscou par nuitPrix moyen constaté en Russie par nuit
Hôtel 2 étoiles19 euros (1 430 roubles)13 euros (980 roubles)
Hôtel 4 étoiles36 euros (2 800 roubles)27 euros (2 000 roubles)
Auberge de jeunesse 10,57 euros (795 roubles)6,80 euros (512 roubles)
Hébergement Airbnb 24 euros (1 800 roubles)15 euros (1 130 roubles)

Il est à noter qu’en moyenne, selon une étude statistique, le prix des logements est moins cher en Russie par rapport à la France (-48%). Cela est dû au niveau de vie, largement inférieur, et aux nombreuses offres d’hébergements à petit prix, comme les auberges de jeunesse ou les hostels.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar