Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

La marche à suivre pour devenir anglophone en immersion totale !

De Samuel, publié le 13/11/2018 Blog > Langues > Anglais > Comment Vivre en Famille d’Accueil pour Apprendre l’Anglais ?

« L’anglais, ce n’est jamais que du français mal prononcé. » Georges Clemenceau (1841-1929)

Si prendre des cours de langue anglaise est une bonne solution pour se familiariser avec la langue de Shakespeare, partir en famille d’accueil pour s’immerger est encore une meilleure formation linguistique.

Le Royaume-Unie de T. May a décidé, selon le Guardian, de faire baisser la délivrance de visas d’études aux étudiants étrangers, passant de 300 000 à 170 000.

Pourtant, les étudiants étrangers rapportent près de 11 milliards de livres (13 milliards d’euros) à l’Etat.

Qu’à cela ne tienne, on souhaite quand-même partir au Royaume-Uni ou dans d’autres pays anglophones pour devenir bilingue en anglais ?

Voici nos conseils pour partir vivre en famille d’accueil, une immersion linguistique envisagée comme la meilleure méthode d’apprentissage de l’anglais rapidement.

Le séjour linguistique en famille d’accueil : quels intérêts ?

Pourquoi partir à l’étranger, quel que soit l’âge de l’apprenant, quand on peut prendre des cours particuliers à domicile auprès de nos professeurs sur Superprof ou suivre des cours dans un établissement scolaire d’enseignement français ?

Explorer d'autres mondes linguistiques, c'est aussi apprendre des différences. Vivre dans une famille d’accueil anglaise apprend l’anglais, et aussi la tolérance de l’autre.

Effectuer un voyage à l’étranger permet d’abord d’apprendre une langue étrangère en étant immergé du matin au soir dans la langue et la culture du pays concerné.

Apprendre à parler anglais dans une famille d’accueil va à la fois conférer des cours intensifs auprès d’un professeur natif (la famille) en même temps que de suivre une formation de façon décontractée.

L’étudiant pourra partager les repas avec sa famille d’accueil, participer aux tâches de la maison et avoir des activités en commun, ce qui pourra le faire progresser sans effet de contrainte.

Ainsi va-t-on apprendre sans avoir l’impression de réviser des pages entières pour apprendre la grammaire anglaise, les verbes irréguliers et le vocabulaire anglais.

Ce sera bien plus efficace que de regarder des films en version originale.

Le séjour à l’étranger est plus économique qu’un programme de cours dans une école de langue puisque l’apprenant ne paie « que » le loyer de sa chambre, alors qu’il devra débourser souvent au moins 1 500 € pour un mois de cours dans cette même école de langue à Londres, Melbourne ou New-York.

Même en partant avec un niveau débutant, parler anglais tous les jours est en effet le meilleur moyen d’apprendre en acquérant un niveau de langue courant, et l’accent tel qu’usité dans la région en question.

En plus, on évitera de céder à la facilité de parler sa langue maternelle en côtoyant un public francophone à l’auberge de jeunesse (backpacker hostel), un écueil bien souvent répandu parmi les voyageurs.

De surcroît, l’intérêt est également que l’on peut apprendre différents accents selon le pays où l’on va : l’anglais américain, l’anglais écossais, l’anglais irlandais, l’anglais dans une famille australienne, etc.

A contrario, les cours suivis en France dans un collège-lycée, en LV1 ou LV2 n’ouvrent pas à cette spécificité : on apprend l’anglais littéraire, un apprentissage moins articulé sur l’expression orale que sur la compréhension écrite.

Outre la mémorisation de l’anglais avec ses hôtes, on pourra se faire comprendre petit à petit et progresser tous les jours sur l’intonation, l’accent tonique, la prononciation anglaise, les expressions idiomatiques, s’habituer à penser en anglais.

Apprendre l'anglais en Amérique-du-Nord : une terre d'accueil de premier plan ! Avant, je voulais aller à New-York. Je suis parti dans une famille à Toronto et je me régale !

Voici les autres avantages de l’hébergement en famille d’accueil :

  • Prendre des cours intensifs adaptés : des cours de langue au moins 4 heures par jour et toute la semaine,
  • Être en immersion linguistique totale,
  • Faire des sorties à l’étranger permet de se faire des amis et de se sentir en vacances,
  • Bénéficier d’une formation « à la carte » : on choisit selon les formules du type cours+logement ou cours+logement+demi-pension ou cours+logement+chauffeur,
  • Travailler sur place : on peut opter pour chercher du travail afin de financer son séjour et mémoriser d’autres champs lexicaux plus techniques (progresser rapidement dans l’anglais des affaires, par exemple ?),
  • Se perfectionner et se préparer à un test d’anglais du type TOEIC, TOEFL ou IELTS,
  • Se doter d’un avantage comparatif sur son CV : parler couramment l’anglais adresse un puissant signal d’employabilité aux employeurs.

On pourra également, tous les jours et à tout âge, poser des questions pour découvrir l’histoire familiale ou la culture sociale de la famille qui nous héberge, mieux comprendre l’histoire des pays anglophones, et éventuellement leurs traditions (anniversaires, repas, excursions, vie courante et culture anglaise).

Or, poser des questions pour satisfaire la curiosité, cela aidera à progresser rapidement en anglais !

Où effectuer un séjour linguistique en famille d’accueil ?

D’accord, quel prestataire contacter pour trouver une famille d’accueil ?

Il existe une pléthore d’agences de voyages et d’écoles de langue organisatrices de séjours linguistiques : passer par un organisateur de voyages à l’étranger permet de vous mettre plus facilement en relation avec une famille d’accueil.

Accepter les différences de l'autre : c'est aussi ça, devenir bilingue ! Vivre à l’étranger : ces gens font de la peinture bizarrement, mais on ne dira rien…

En voici quelques-uns.

Lingoo

Lingoo est une plateforme de mise en relation entre des familles étrangères souhaitant recevoir des étudiants étrangers et les étudiants qui souhaitent réaliser un échange linguistique.

On ne dit pas que cela permet d’apprendre l’anglais facilement – rien n’est jamais facile quand on part étudier à l’étranger -, mais l’avantage est que l’on se crée son voyage, en fonction de ses objectifs, de sa situation ou de son âge.

Des milliers de familles d’accueil sont enregistrées sur ce site pour apprendre l’anglais. Celles-ci apportent à leurs visiteurs l’hébergement et les repas, proposent de partager leurs excursions et leur vie quotidienne.

Il n’y aura plus besoin de faire des exercices d’anglais rébarbatifs (exercices de grammaire et exercices de vocabulaire pour assimiler chaque mot).

Lingoo permet donc de discriminer entre les profils des familles d’accueil, de s’abonner et de réserver un voyage à l’étranger. Nul besoin d’attendre l’approbation de ladite famille !

Chez nous Homestay

Quoi de mieux que de pratiquer l’anglais en Irlande ? Pourquoi ne pas se priver d’être hébergé en famille d’accueil tout en visitant la côte sauvage irlandaise ?

Hélas, il faut solliciter un premier contact afin d’avoir un devis et un accès aux tarifs des séjours.

Mais ce sera l’occasion de partir près de Galway, à l’ouest de l’Irlande, pour voir du pays tout en ayant la possibilité d’améliorer son anglais par des cours de conversation informels, une bonne méthode pour parler anglais couramment.

Excellence Linguistique

Prononcer l’anglais a toujours été ma bête noire ? On ne se souviens plus comment formuler une phrase en anglais ?

Partez avec Excellence Linguistique (EL) !

Le séjour linguistique permet de mélanger l’hébergement avec les cours de langue et avec la distraction et la découverte, un peu comme le wwoofing permet de se loger gratuitement en échange d’une demi-journée de travail, le reste étant ponctué d’excursions en commun.

Excellence Linguistique (EL) propose des séjours en famille d’accueil en Angleterre, en Irlande et en Espagne.

Les familles d’accueil sont sélectionnées par les correspondants locaux d’EL, qui résident toute l’année sur place et qui connaissent même souvent personnellement ces familles.

A noter que l’on peut tomber sur des familles nucléaires, des familles monoparentales, des familles recomposées, des familles issues de l’immigration, des jeunes couples avec ou sans enfants, des couples à la retraite, une dame seule, etc.

LEC

Autre prestataire, LEC, une autre alternative pour partir apprendre l’anglais en Angleterre, en Irlande, en Ecosse, à Malte, en Australie, au Canada ou aux Etats-Unis.

Le site requiert de sélectionner la période à laquelle on souhaite, quand on peut partir, et sa formule de séjour souhaitée (cours intensifs et activités).

A noter que les cours s’adressent aux enfants à partir de 10 ans et couvrent les grandes villes dans plusieurs pays du monde anglophones : Londres, Dublin, New-York, Miami, Los Angeles, Sydney, Perth, Ottawa.

Vivre dans une famille d’accueil : une journée type !

Que l’on soit enfant, adolescent, étudiant ou adulte, un voyage linguistique signifie sortir de ses ports d’attache pour explorer d’autres habitudes. En somme, c’est sortir de sa zone de confort pour découvrir un autre univers social que le sien.

Se montrer tolérant dans sa famille d'accueil, une base fondamentale. Partir en Australie apprendre l’anglais : ici, j’ai dû assister à un mariage dans l’Etat de Victoria (Melbourne). Kitsch mais unique !

C’est donc producteur de lien social et vecteur de socialisation. Mais il faudra apprendre à vivre dans une famille dont les habitudes et les normes sont différentes de la sienne.

Par contre, si les familles d’accueil se doivent de considérer leur hôte comme un membre à part entière de leur famille pour la durée du séjour, il est bien évident que celles-ci ne modifieront pas leur emploi du temps ou leurs habitudes de vie en fonction de la personne hébergée.

Deviendriez-vous musulman ou végétarien au motif qu’un étudiant ne mangeant pas de viande viendrait passer 15 jours en France ?

Il y a fort à parier que non.

C’est au participant de s’adapter au quotidien de sa famille d’accueil et non l’inverse, cela permettant de découvrir leur culture, leurs habitudes et mode de vie.

Dans une famille d’accueil, l’apprentissage des langues est rendu plus aisé puisque l’on est incité à converser tous les jours en anglais : pour assimiler les règles de grammaire et enrichir son vocabulaire, c’est le top !

Ne pas s’attendre à avoir des plats copieux à midi et des dîners consommés à 22 heures : dans une société anglo-saxonne, il est fréquent de dîner à 18 heures et de voir, le midi, la famille manger séparément un sandwich au pain de mie, à tour de rôles.

Pareillement, le petit-déjeuner anglais diffère du nôtre : il sera souvent bien plus solide et complet qu’en France, dans la mesure où le déjeuner quant à lui, est maigre.

Et oui, un voyage linguistique s’étend bien plus largement qu’à l’apprentissage des langues, mais il se rattache également aux mœurs du pays en question.

Pour finir, voici quelques conseils pour bien vivre au sein d’une famille d’accueil étrangère :

  • Être ouvert d’esprit,
  • Communiquer avec ses hôtes,
  • Offrir un cadeau en arrivant,
  • Se plier au rythme de la famille (repas, coucher, lever, etc.),
  • Accepter les différences culturelles ou socio-économiques,
  • Participer aux tâches de la maison (débarrasser après soi, aider à faire le ménage ou à cuisiner, etc.),
  • Être à l’écoute des conversations (idéal pour apprendre rapidement l’anglais).

De retour en France, voici une chose que l’on ne fait pas assez : rester en contact avec sa famille d’accueil ! En devenant ami(e) avec ses hôtes, on pourra peut-être un jour, revenir sur place sans passer par une agence de séjours linguistiques !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar