Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Nos meilleures idées pour être plus rapide sur le clavier

De Samuel, publié le 08/08/2017 Blog > Art et Loisirs > Informatique > Les Astuces en Informatique

« On voit des ordinateurs partout, sauf dans les statistiques de productivité (1987). » Robert Solow (né en 1924), économiste américain.

Nous le savons désormais : l’informatique et internet accélèrent les échanges, la communication et imposent à tout utilisateur du monde entier d’aller toujours plus vite sur son ordinateur.

Quasiment tous le monde, exceptées les catégories de populations très âgées ou désargentées, sait comment taper au clavier d’ordinateur.

Ceci est d’autant plus vrai pour les jeunes cohortes nées dans les années 1980 à 2000 : apprendre à taper au clavier n’est qu’une simple formalité pour les jeunes.

Pourtant, l’on croise encore des gens qui ne savent pas où positionner leurs dix doigts sur le clavier.

En est-il de même pour nos grands-parents, qui ont connu la bonne vieille machine à écrire ? Qu’en est-il de la vitesse de frappe ? Comment apprendre tous les raccourcis clavier azerty ou qwerty et à quoi cela sert-il ?

Que l’on soit muni d’un clavier windows ou d’un clavier mac, les raccourcis clavier ont pour principale finalité de gagner du temps en traitement de texte ou sur un logiciel de retouche d’images.

Si d’aucuns ne jurent que par le Macbook air ou le Macbook pro – réputé être garanti sans bug et sans virus -, Microsoft Windows continue d’équiper 78,09 % des Pc de bureau en 2017.

Connaître ses raccourcis clavier et apprendre à taper plus vite sans fautes de frappe et avec ses dix doigts, sont la clé d’une productivité accrue sur son ordinateur.

Le Mag de Superprof se penche dans cet article sur les meilleurs raccourcis clavier et les astuces pour acquérir une dactylographie rapide.

Comment apprendre à taper plus vite au clavier ?

Lorsque l’on maîtrise toutes les touches du clavier, notre travail se pare d’un gain de temps monumental.

Car comment imaginer taper du texte rapidement si l’on cherche les lettres de l’alphabet du bout de l’index de la main ?

Voici en quelque sorte notre cour informatique de dactylographie pour être à l’aise avec sa main droite et sa main gauche et frapper le plus vite possible.

Être bien installé sur son siège

Pour apprendre à écrire vite chaque lettre, une règle fondamentale : la posture du corps doit être optimale, pour éviter les douleurs – lombaire, tendinite, troubles musculo squelettiques, tensions musculaires, syndrome du canal carpien – issues d’une mauvaise position assise prolongée.

Il faut bien positionner son corps pour faire du traitement de texte. Voilà précisément ce que cet entrepreneur doit éviter pour taper du texte : croiser les jambes et courber le dos !

Alors comment positionner son corps pour apprendre à écrire le plus vite possible à deux mains, sans se faire mal et, in fine, avoir des talents de sténographe ?

  • Être confortablement installé,
  • Proscrire le lit, le canapé ou le transat pour faire la saisie de texte,
  • Avoir le dos droit, aligné avec les cervicales et les jambes parallèles, pieds à plat sur le sol,
  • Il faut bien plier les doigts comme pour jouer du piano
  • Taper du bout de doigts pour plus de précision,
  • Tirer les épaules en arrière pour gonfler sa cage thoracique,
  • Faire des exercices de respiration profonde de temps en temps,
  • S’offrir des pauses toutes les deux heures pour éviter toute lésion oculaire.

Notons d’ores et déjà que si l’on a un clavier qwerty, il faudra connaître certains raccourcis clavier de base pour taper les accents, tréma, cédille et circonflexe, points d’exclamation, d’interrogation, points de suspension, minuscules et majuscules (maintenir enfoncé le bouton shift + lettre).

Apprendre la dactylographie revient à pouvoir taper du texte sans regarder ses doigts.

Cela signifie d’abord se familiariser avec toutes les touches du clavier, puis apprendre à bien placer chaque doigt, mémoriser les emplacements et s’entraîner pour taper de plus en plus vite.

Une astuce occasionnant un gain de temps non négligeable : on tape les lettres en corrigeant directement ses fautes de frappe, mais sans regarder le clavier.

Et pour surfer sur le net en toute tranquillité, le cours de sécurité informatique est là pour ça !

Apprendre à positionner ses mains et des doigts

Le dactylographe débutant doit donc premièrement apprendre à bien placer chaque main et chaque doigt sur son clavier. Évidemment, au début, il est lent à taper – ou coder – dans l’éditeur de texte.

Dactylographier rapidement, tout un art du placement ! Pour taper avec ses dix doigts, ceux-ci doivent être bien positionnés.

Comme tout le monde, je suis passé par là et aujourd’hui, je peux continuer à écrire sur Openoffice ou Microsoft Word même en bayant aux corneilles, sans regarder l’écran.

Mais tout le monde n’est pas écrivain ou rédacteur web : comment dès lors, parvenir à placer ses doigts et mémoriser l’emplacement de chaque touche du clavier, et surtout sentir lorsque l’on tape sur une mauvaise lettre ?

Pour accroître sa dextérité, il incombe de privilégier le clavier azerty – clavier français – au clavier qwerty : ce sera plus facile pour se créer les automatismes nécessaires à cet apprentissage.

  • Verrouiller les poignets : ce sont les doigts qui se déplacent, non les deux mains,
  • Repérer la ligne centrale du clavier français : de la lettre « q » à « m »,
  • Poser l’index de la main gauche sur le « f », celui de la main droite sur le « j » (touches où des repères pour malvoyants sont normalement matérialisées),
  • Les deux pouces sur la barre d’espace.

Pour plus de détails, notons que chaque doigt doit frapper à des emplacements précis.

Petite interrogation surprise (facile) : comment taper les lettres majuscules ?

Voilà, il ne reste plus qu’à s’entraîner pour taper de plus en plus vite et mesurer à quelle vitesse frappe-t-on un texte.

Pour augmenter sa vitesse de travail, de bonnes habitudes sont à prendre, permettant d’être plus productif : utiliser les raccourcis clavier.

Découvrez aussi ici nos cours d’informatique en ligne !

Le top 10 des raccourcis clavier sur PC

Apprendre les combinaisons de Windows, c’est quand-même plus sympa que de chercher constamment dans le menu contextuel la fonction que l’on souhaite exécuter.

Et savoir les employer est source de gains de productivité, n’en déplaise à notre économiste Étasunien R. Solow : l’on passe moins de temps sur une tâche, l’efficience est donc accrue.

Superprof a concocté un petit test de vitesse tout simple à destination des débutants en combinaisons de touches PC.

Le Ctrl + V, un raccourci qui ferait pâlir d'envie plus d'un bricoleur ! Heureusement que l’informatique n’a pas besoin de colle glue pour déplacer un fichier !

Voici sans plus attendre nos meilleurs raccourcis clavier sur un PC Windows :

  • Le copier-coller : la base connue par tous, avec la touche ctrl (ctrl + c, puis ctrl + v),
  • Le couper-coller : qui méconnaît encore le ctrl + x et ctrl + v, qui sert à déplacer un fichier ou un texte ?,
  • Rétablir : si un élément en surbrillance a été effacé à cause d’un glissement sur le pavé tactile, tout n’est pas perdu ! L’enchaînement ctrl + z nous ramène à la position initiale,
  • Rechercher : ctrl + f,
  • Tout sélectionner : ctrl + a,
  • Jongler avec les fenêtres : alt + tab,
  • Masquer les fenêtres : touche Windows + d,
  • Basculer une fenêtre : touche Windows + touches fléchées gauche ou droite,
  • Créer un ou plusieurs bureaux virtuel : ctrl + touche Windows + D,
  • Déplacer une fenêtre active : Alt + touche espace + L + touches fléchées,
  • Supprimer un fichier sans passer par la corbeille : Maj + Suppr,
  • Imprimer : Ctrl + P,
  • Fermer la fenêtre : Alt + F4,
  • Mettre en gras : Ctrl + G ou Ctrl + B,
  • Mettre en italique : Ctrl + I,
  • Montrer les propriétés du fichier sélectionné : Alt + entrée.

Les rédacteurs et les développeurs web apprécieront ces petits raccourcis clavier bonus, s’ils le méconnaissent encore : quand on travaille avec l’éditeur de texte de WordPress – le fameux « what you see is what you get » (Wysiwg) – il faut parfois intégrer manuellement les balises html.

En voici quelques-unes :

  • Listes à puces non-ordonnées : Shift + alt + u,
  • Listes à puces ordonnées : Shift + alt + o,
  • Balises titres (h1, h2, h3) : Shift + alt + 1, 2, 3
  • Souligner, justifier : ctrl + u et alt + maj + j.

Quiconque manipule son clavier aura vite compris que ne pas employer ces raccourcis Windows, cela demande plus de temps pour travailler, c’est une perte de temps notoire.

Entraînez-vous en cours informatique.

Le top 10 des raccourcis clavier sur Mac

Je viens de basculer de Microsoft vers l’iMac pour en finir avec les bugs à répétition, mais évidemment, il faut se familiariser comme un débutant avec le nouveau clavier mac.

Intégrer des balises sans utiliser sa souris : la clé du professionnalisme pour un développeur. Qui saurait taper du code pour créer un site web sans employer les combinaisons du clavier ?

Voici nos meilleurs raccourcis mac qui seront d’une aide féconde à l’utilisateur novice sur un clavier Apple.

Connaître les touches de commande sur un Mac, outre le gain de temps qui est dégagé, cela permet aussi de se dépanner si le pointeur de la souris sans fil, la molette, le trackpad – ou touchpad, c’est le pavé tactile – sont subitement dysfonctionnels.

En attendant d’acheter une autre souris, l’on pourra quand-même ouvrir un fichier, les préférences système, l’explorateur de fichiers, imprimer un document, enregistrer un traitement de texte, etc.

L’on va retrouver essentiellement les mêmes types de raccourcis clavier que pour le PC sous Windows, mais la commande ne sera pas sensiblement la même :

  • Copier, coller : maintenir enfoncé le bouton Cmd (⌘) + C, puis Cmd (⌘) + V (Cmd (⌘) + X pour couper),
  • Tout sélectionner : Cmd + A,
  • Rechercher : pour ne plus perdre de temps à chercher un mot-clé, une phrase, une idée, taper Cmd + F et une boîte de dialogue apparaît. C’est idéal pour calculer la fréquence d’un mot dans un texte,
  • Annuler une manipulation : Cmd + Z,
  • Enregistrer, pour sécuriser son travail : Cmd + S, comme « save »,
  • Imprimer : Cmd + P, comme « print »,
  • Changer les couleurs de l’iOS, pour économiser de l’énergie : le noir dépense moins d’énergie que le blanc, appliqué par défaut. Pour cela, presser simultanément la touche ctrl + alt + cmd + 8,
  • Plus de précision dans l’ajustement de la netteté de l’image : Alt + shift + touche + ou -,
  • Forcer le redémarrage de son Macbook Pro : Ctrl + cmd + bouton d’alimentation,
  • Mettre en veille : Ctrl + maj + bouton d’alimentation.

Vous voilà prêt pour des cours dut informatique.

Pour encore plus de rapidité, Le Journal du Net a référencé d’autres raccourcis clavier sous Mac OS X  pour le bonheur des geeks !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar