Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Nos conseils pour réussir son épreuve orale dans la langue de Shakespeare

De Alexia, publié le 07/11/2018 Blog > Langues > Anglais > Comment Préparer un Oral en Anglais ?

« Une langue est le reflet exact du caractère et de la maturité de ses locuteurs » Cesar Chavez

En 2017, Chloé a obtenu la note de 21,28/20 au bac S. Certainement en partie grâce à l’anglais et au jeu des options…

Que ce soit l’oral du bac anglais ou l’épreuve orale d’une entrée en école de commerce, il va falloir se préparer pour être sûr de décrocher une bonne note.

En plus des épreuves écrites, il y a souvent des épreuves orales en anglais pour vérifier que le candidat sait parler anglais et a atteint un certain niveau grâce à ces cours d’anglais.

Voici des conseils pour savoir comment préparer et comment réussir une épreuve orale en anglais.

Préparer les épreuves orales du bac d’anglais

Comment avoir une bonne note en langue anglaise ? Pour ne pas vous retrouver à l’oral de rattrapage, préparez bien l’épreuve ! (source : Hobby Consolas)

Quelque soit la série générale ou technologique, les élèves devront passer une épreuve de compréhension orale et une épreuve d’expression orale en cours d’année.

L’épreuve de compréhension orale en anglais

La compréhension orale est évaluée à travers l’écoute d’un document audio d’une minute trente. Les candidats ont droit à trois écoutes, espacées d’une minute.

Les élèves ont ensuite dix minutes pour expliquer en français ce qu’ils ont compris du document.

Pour se préparer à l’épreuve de compréhension orale, rien de mieux que d’écouter de l’anglais régulièrement.

  • N’hésitez pas à écouter les informations en anglais sur le site de la BBC,
  • Ecoutez des chansons en anglais en prêtant attention aux paroles et en essayant de comprendre au maximum,
  • Regardez des films ou des séries en version originale, d’abord avec sous-titres français, puis sous-titres anglais, puis sans rien.

N’oubliez pas de noter les nouveaux mots de vocabulaire anglais que vous apprenez. Cela peut vous servir de fiches de révision et vous aidera à mieux comprendre la plupart des documents audio.

Une épreuve d’anglais se travaille sur la durée. Commencez votre travail dès le début de l’année et travaillez régulièrement pour avoir le temps de mémoriser et progresser en anglais.

L’épreuve d’expression orale en anglais

En anglais, quatre notions sont étudiées tout au long de l’année :

  • Mythes et héros,
  • Espaces et échanges,
  • Lieux et formes de pouvoir,
  • Idée de progrès.

Lors de l’épreuve, le candidat devra tirer au sort l’une des quatre notions. Il aura ensuite 10 minutes de préparation et 5 minutes d’exposé oral, puis une conversation de 5 minutes avec l’examinateur. Ceci est valable pour le bac ES, le bac S et les séries technologiques.

Au bac L, ce sont 10 minutes d’exposé oral et 10 minutes de conversation. Les littéraires ont également une épreuve de Littérature Etrangère en Langue Etrangère qu’il faudra travailler. Il est aussi possible d’avoir une épreuve de Langue Vivante Approfondie qui se substitue à l’épreuve de LV1 ou LV2. Le déroulé est le même mais le niveau attendu est plus élevé.

Pour bien préparer l’oral d’anglais, il faut bien sûr connaître ses quatre notions le jour J.

Tout au long de l’année, l’élève étudie des textes, des images, des enregistrements audios ou des vidéos se rattachant aux quatre notions.

La première chose à faire durant l’année est de conserver tous ces documents et de les classer selon la notion. Vous pouvez prendre un classeur et y placer un intercalaire par notion étudiée, suivi des documents et de leur explication.

Attention : certains documents peuvent illustrer plusieurs notions. N’hésitez pas alors à les photocopier et à les ajouter dans les notions concernées. 

Il est attendu du candidat un discours argumenté en rapport avec la notion tirée au sort. L’erreur à commettre est de ne pas donner son point de vue. C’est ce que recherche l’examinateur. Il ne jugera pas ce point de vue, cela lui permettra simplement de valider vos acquis.

Pour être à l’aise à l’oral, il n’y a pas de secret : il faut parler ! 

Pendant l’année, l’élève doit s’entraîner dès qu’il en a l’occasion. Répondre aux questions du professeur d’anglais, se porter volontaire pour faire de petits exposés en classe, tout cela dans le but de prendre l’habitude de s’exprimer en continu en langue étrangère.

Mon bac d’anglais remonte à quelques années mais je me souviens avoir pas mal stressé avant de passer l’épreuve. Cependant, le fait d’avoir participé durant l’année et de m’être ainsi entraînée m’a permis d’avoir une bonne note ! 

Préparer ses plans à l’avance

Comment réussir son bac anglais ? Prendre la parole le plus souvent pendant l’année permet de s’entrainer efficacement !

Pour présenter la notion, le mieux est de préparer votre plan à l’avance pour gagner du temps au brouillon pendant les 10 minutes de préparation et restituer vos connaissances rapidement.

Voici un exemple de plan qui fonctionne à tous les coups, à adapter selon la notion :

  • I’m going to talk about [notion],
  • Introduction : 
    • Définition de la notion : « first, I will define the notion of … »,
    • Lien entre le thème et la notion. Par exemple, si vous décidez de parler des armes à feu aux Etats-Unis dans la notion de « lieux et formes de pouvoir », il faut faire le lien entre les deux,
    • Problématique : « we can wonder… »,
    • Annonce du plan : « first… then… »,
  • Première partie :
    • Firstly : premier argument et lien avec un document,
    • What’s more : deuxième argument,
    • Besides : troisième argument,
  • Deuxième partie : 
    • However : premier argument,
    • Furthermore : deuxième argument,
    • Additionaly : dernier argument,
  • Conclusion : to conclude. Le but est de récapituler les deux grandes parties avec de nouveaux mots et de faire une ouverture pour donner votre opinion ou poser une question.

Parlez de façon claire et articulez bien. Prenez votre temps dans l’énoncé de votre plan. Mais n’oubliez pas que vous n’avez que 5 minutes (ou 10 pour les L) : posez votre montre devant vous pour vérifier que vous restez dans les temps.

Ne paniquez pas si vous voyez que vous avez passé trop de temps sur votre première partie et expliquez au professeur que vous devez passer à la conclusion. Lors de la conversation, le professeur reviendra probablement sur votre deuxième partie que vous n’aurez pas eu le temps de détailler.

Pour rester dans les temps, le plus efficace est de s’entraîner, montre en main avant l’épreuve et tout au long de l’année pour avoir le temps d’adapter son rythme.

La préparation aux oraux d’anglais d’une école de commerce

Réviser le bac est une chose mais ensuite, il ne faut pas dire adieu à l’anglais pour autant !

Si vous souhaitez réussir le bac pour intégrer une des grandes écoles de commerce françaises, il faudra bûcher pour perfectionner votre niveau d’anglais.

Les oraux ne se déroulent pas de la même manière pour toutes les écoles mais les conseils que nous donnerons ici vous serviront dans tous les cas.

Comment se préparer aux tests d'anglais ? La préparation aux concours des grandes écoles passe aussi par l’anglais.

Faire des fiches par thème

Rédigez des résumés d’article de journaux anglophones avec soit les informations essentielles et quelques chiffres, soit un résumé avec une partie analytique. Vous pouvez alterner les deux méthodes.

C’est une méthode très efficace mais très fastidieuse. Il vaut mieux définir de grands thèmes pour mieux vous retrouver et ne pas partir dans tous les sens :

  • Economie et développement durable : nouvelles formes de travail, ubérisation, économie collaborative, crowfunding mais aussi greenwashing, développement des énergies vertes…
  • Politique américaine et britannique : élections américaines, brexit, immigration, politique de Trump, relations avec la Chine…
  • Questions sociales : religion aux Etats-Unis, place des LGBT dans la politique de Trump, système éducatif, droit des femmes dans le monde…
  • Culture et information : essor des réseaux sociaux, fake news, mode, littérature…
  • Autres pays anglophones : pour vous démarquer, n’hésitez pas à trouver des exemples au sein d’autres pays comme l’Afrique du Sud ou la Nouvelle-Zélande.

Participer à un groupe de travail

Pour s’entraîner, rien de mieux que de réviser en groupe de travail.

Cela permet d’échanger des informations et de gagner en aisance à l’oral. Vous pouvez aussi gagner du temps en vous répartissant les fiches d’actualité.

Lire et écouter de l’anglais

La lecture et l’écoute doivent également faire partie intégrante de votre préparation. C’est la partie la plus ludique ! Outre les articles que vous lisez et résumez, intéressez-vous à la culture anglo-saxonne en lisant des livres en anglais et en regardant des séries.

C’est une excellente manière d’enrichir votre vocabulaire mais aussi de réutiliser ces exemples en entretien.

Evitez les blockbusters hollywoodiens, à part s’ils ont un réel intérêt culturel. Mais les séries comme House of Cards, The Handmaid’s Tale, How To Get Away With Murder ou encore Peaky Blinders ont un intérêt certain.

En littérature, je vous conseille Philip Roth (qui nous a quitté récemment), George Orwell ou encore William Faulkner selon vos préférences. 

Conseils généraux pour réussir n’importe quel oral d’anglais

Pourquoi réviser la langue anglais ? Ne fumez pas avant votre entretien en anglais…

Pour n’importe quel oral, et même pour l’expression écrite et la compréhension écrite, il faudra gagner en culture générale.

Cela passe par l’enrichissement de son vocabulaire à travers une lecture et une écoute attentive et active. Bien sûr, un séjour linguistique à l’étranger peut aider si vous en avez la possibilité.

Vous pouvez aussi participer à un stage d’anglais intensif pendant les vacances scolaires. Se faire aider n’est pas une honte mais au contraire une manière de progresser plus rapidement !

Le jour de l’épreuve, il faut être ponctuel et poli. Saluez l’examinateur, demandez si vous pouvez vous assoir et remerciez-le en partant. Tenez-vous droit et évitez les gestes parasites qui risquent déconcentrer votre auditeur et montrer votre stress.

Ne regardez pas trop vos notes. Regardez l’examinateur dans les yeux mais sans insistance. Et soyez dynamique, parlez un peu plus fort que d’habitude avec des phrases complètes quand vous répondez à une question.

Soyez synthétique et rapide mais sans précipitation. Articulez et gérez votre débit d’air pour ne pas avoir l’air totalement paniqué.

Restez concentré ! Il peut arriver que l’examinateur semble ailleurs, soit silencieux ou paraisse énervé. Ne vous laissez pas déstabiliser et continuez votre présentation.

Allez, respirez un bon coup, ça va bien se passer 😉

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar