« Ceux qui ne savent rien des langues étrangères, ne savent rien de la leur » Johann Wolfgang von Goethe

Près de 2,5millions de Français sont expatriés, en majorité en Suisse, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni selon le Ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères, pour des raisons personnelles ou purement professionnelles.

Aujourd'hui nous savons tous plus ou moins comment se déroule un entretien d'embauche dans l'Hexagone. Mais qu'en est-il de l'entretien d'embauche en anglais ?

Doit-on se présenter ? Doit-on répondre aux mêmes questions ?

Dans tous les cas, un bon niveau oral en anglais est nécessaire.

Voici nos conseils pour préparer un entretien dans la langue de Shakespeare !

Les meilleurs professeurs d'Anglais disponibles
Vera
4,9
4,9 (30 avis)
Vera
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Linda
5
5 (94 avis)
Linda
55€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Laurent
4,9
4,9 (84 avis)
Laurent
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Foster
4,9
4,9 (228 avis)
Foster
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marc
5
5 (39 avis)
Marc
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicole
5
5 (47 avis)
Nicole
48€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Francoise
4,9
4,9 (43 avis)
Francoise
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alice
5
5 (46 avis)
Alice
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Vera
4,9
4,9 (30 avis)
Vera
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Linda
5
5 (94 avis)
Linda
55€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Laurent
4,9
4,9 (84 avis)
Laurent
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Foster
4,9
4,9 (228 avis)
Foster
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marc
5
5 (39 avis)
Marc
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicole
5
5 (47 avis)
Nicole
48€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Francoise
4,9
4,9 (43 avis)
Francoise
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alice
5
5 (46 avis)
Alice
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Comment se déroule un entretien d'embauche en anglais ?

Vous avez envoyé votre lettre de motivation et votre CV et avez été retenu pour passer un entretien d'embauche partiellement ou totalement en anglais.

Félicitations ! La première étape du processus de recrutement est franchie, maintenant il ne reste plus qu'à préparer l'entretien.

Quelles sont les étapes à respecter pour réussir une entrevue ?
Ca y est le grand jour de l'entretien d'embauche est arrivé !

Que ce soit par Skype ou en “face to face”, passer un entretien d’embauche n’est jamais facile. C’est d’autant plus difficile lorsqu’il s’agit d’un entretien d’embauche en anglais quand on est francophone.

Rassurez-vous, le déroulé ne diffère pas d'un entretien d'embauche classique.

Les sujets évoqués seront sensiblement identiques à ceux abordés en France, à savoir :

  • Votre personnalité,
  • Vos compétences,
  • Votre parcours scolaire,
  • Vos expériences professionnelles,
  • Vos ambitions.

Ainsi, comme en français, la réussite de votre entretien dépend avant tout de votre capacité à parler de vous. Soignez votre éloquence, votre posture, vos gestes et votre vocabulaire pour donner envie au recruteur de vous écouter et de vous embaucher !

Votre niveau d'anglais peut être évalué par le recruteur.

Si le poste visé est dans une entreprise française qui demande un bon niveau d'anglais, il est possible que le niveau exigé soit plus élevé que dans une entreprise étrangère. Faites donc attention à votre prononciation en anglais.

Certains recruteurs pourront vous demander un test écrit en anglais si la rédaction est une des composantes essentielles du poste visé, n'oubliez pas de réviser vos cours d'anglais afin d'éviter les fautes d'orthographe malencontreuses.

Naturellement, soyez ponctuel. Arrivez cinq à dix minutes en avance, surtout s'il s'agit d'une grande entreprise. Il vous faudra certainement passer par l'accueil, vous enregistrer, potentiellement disposer d'un badge et vous rendre à la salle d'entretien.

En arrivant, faites preuve de politesse et parlez directement en anglais.

Durant l'entretien, il vous sera demandé de vous présenter, puis des questions vous seront posées pour mieux vous connaître et évaluer votre motivation.

Pensez à préparer des questions sur l'entreprise ou le poste que vous pourrez poser pour conclure l'entretien. Si vous n'avez pas de questions sur l'entreprise ou le poste, demandez des détails sur la suite de cet entretien.

Voici comment trouver un cours d'anglais pour vous préparer.

Bien sûr, pensez à soigner et à adapter votre tenue en fonction de l'entreprise qui vous reçoit, une première impression réussie est indispensable !

Pour ce faire référez-vous au dress code de votre secteur d'activité.

Inutile de mettre un costume trois pièces pour un entretien dans une start-up du net, à l'inverse une tenue trop décontractée ne donnera pas une bonne image de vous, on fait donc l'impasse sur le survêtement ou le jean troué.

Comment se présenter lors d'un entretien en anglais ?

L'entretien d'embauche commencera sans doute par une brève présentation de l'entreprise et des recruteurs. Puis viendra la question : "Tell me about yourself".

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre lors d'un entretien d'embauche à l'étranger ?
Soignez votre apparence vestimentaire et votre gestuelle afin de faire une bonne impression aux recruteurs.

A ce stade, mieux vaut être synthétique et se contenter de donner son prénom, son âge, sa situation professionnelle et de résumer très brièvement sa dernière expérience professionnelle ou son parcours scolaire, comme dans l'exemple ci après :

"My name is Emma, I'm 27 and I'm a communication officer. I have been graduated from La Sorbonne two years ago and since then I have been working as a junior internal communication officer for La Caisse d'Epargne."

Bien sûr, vous devez maîtriser le vocabulaire en anglais de vos précédents secteurs de travail ou d'études : nom des postes, missions, diplôme (pensez à consulter l'équivalent du pays).

Votre aisance dans la prise de parole sera appréciée et remarquée. Vous ne devez pas faire preuve d'hésitation lors de votre présentation.

N'essayer pas de faire de grandes phrases alambiquées, allez droit au but en étant clair et concis.

Voici quelques mots de vocabulaire pour vous aider :

  • Un poste : a position,
  • Être responsable : to be in charge of,
  • Travailler en tant que : to work as,
  • Un employé : an employee,
  • Un cadre : an exclusive,
  • Un stage : an internship,
  • A plein temps : full-time,
  • A mi-temps : part-time,
  • Être diplômé : to be graduated,
  • Bac général : A levels (UK), French high-school diploma (US),
  • Bac techno ou pro : BTEC National ou GNVQ Advanced (UK), il n'existe pas d'équivalence aux USA,
  • Matières dominantes : major,
  • Mention bien/très bien : with honors,
  • DUT/BTS : two years technical degree in...,
  • Licence : three years university degree in...,
  • Master : five years university degree in...
  • Ecole de commerce : business school,
  • Ecole d'ingénieur : engineering school,
  • Mémoire de fin d'études : dissertation (UK), memoir (US)...

N'hésitez pas à rédiger des fiches de vocabulaire ou à vous entraîner a répéter de nombreuses fois des phrases préconstruites afin de les mémoriser et les restituer avec aisance et fluidité le jour J.

Aussi, travaillez votre conjugaison afin de pouvoir parler de vos expériences antérieures.

Pour rappel, voici les temps qu’on utilise souvent pour parler de son passé.

  • Le passé simple : pour les actions qui ont eu lieu à un moment précis, et qui sont terminées. Exemple : "In my last position, I had to manage a team of 15 people in 3 countries. I also checked that quality was satisfactory."
  • Le "present perfect " : utilisé pour parler des expériences que vous avez déjà eu par le passé et que vous seriez prêt à reproduire à l’avenir. Exemple : "I’ve worked on product design projects, and product testing projects, mostly. But I’ve also led production planning. " Bien que ces actions soit terminées, vous pouvez tout à fait être amené à travailler sur des projets de design dans un avenir proche.
  • Le "past perfect" : il est employé pour parler d’une action qui était en cours au moment où une deuxième action s’est déroulée en parallèle. Exemple: "While I was working as a product manager, we lost a contract with our principal supplier in China."

Si vous n’êtes pas à l’aise avec ces temps, il est primordial de les réviser pendant que vous préparez votre entretien afin de ne pas être pris au dépourvu.

Par chance la conjugaison anglaise est bien plus abordable que la conjugaison espagnole ou française, non ?

Vous cherchez un cours anglais ?

Les meilleurs professeurs d'Anglais disponibles
Vera
4,9
4,9 (30 avis)
Vera
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Linda
5
5 (94 avis)
Linda
55€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Laurent
4,9
4,9 (84 avis)
Laurent
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Foster
4,9
4,9 (228 avis)
Foster
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marc
5
5 (39 avis)
Marc
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicole
5
5 (47 avis)
Nicole
48€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Francoise
4,9
4,9 (43 avis)
Francoise
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alice
5
5 (46 avis)
Alice
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Vera
4,9
4,9 (30 avis)
Vera
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Linda
5
5 (94 avis)
Linda
55€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Laurent
4,9
4,9 (84 avis)
Laurent
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Foster
4,9
4,9 (228 avis)
Foster
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marc
5
5 (39 avis)
Marc
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicole
5
5 (47 avis)
Nicole
48€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Francoise
4,9
4,9 (43 avis)
Francoise
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alice
5
5 (46 avis)
Alice
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Quelles questions préparer pour un entretien d'embauche en anglais ?

Comme lors d'un entretien d'embauche en français, plusieurs questions sont incontournables, que l'on apprend parfois durant des cours anglais en ligne.

Comment apprendre à gérer son stress en entreprise ?
Les questions posées lors d'un entretien d'embauche ne doivent pas vous déstabiliser.

Pour réussir son entretien, préparer le maximum de questions afin d'être le plus à l'aise possible et ainsi convaincre le recruteur paraît être une des meilleures options qui soit.

On vous explique.

Vos expériences professionnelles

Parmi les sujets inévitables : votre parcours professionnel passé.

Le recruteur voudra en savoir davantage sur vos expériences professionnelles. Veillez à les rattacher au maximum au poste convoité.

Si une expérience ne vous semble pas pertinente, ne la mentionnez pas ou alors ne retenez que ce qu'elle vous a apporté humainement ou personnellement (sens du travail en équipe, une compétence spécifique sans lien avec le poste visé, etc.).

Si elle est marquée sur votre CV et que le recruteur souhaite en savoir plus, il vous posera la question. Préparez donc vos réponses en connaissant le vocabulaire approprié, même s'il s'agit d'un job étudiant dans un fast food.

"Pendant mes études, j'ai travaillé en caisse à Auchan et en entretien, on m'a déjà demandé d'en parler. Chaque expérience est bénéfique, aussi courte soit-elle ou n'ayant aucun rapport avec vos aspirations actuelles. Travailler en caisse, par exemple, vous pousse à être patient et diplomate en toutes circonstances ! "

Encore une fois, mettez l'accent sur les compétences et les qualités acquises grâce à vos postes précédents, toujours dans le but de montrer que vous êtes le candidat parfait pour le poste.

Par exemple : As an event manager for an event agency, I had to face a lot of crisis - when the caterer is late for example. This experience made me become more reactive and have a lot of self-control.  

Pourquoi voulez-vous travailler pour nous ?

C'est le moment de caresser le recruteur dans le sens du poil et de complimenter l'entreprise pour laquelle vous postulez.

Attention à ne pas trop en faire, le but n'est pas de lécher les bottes du recruteur mais bien de montrer que vous êtes fait pour les missions du poste et pour l'entreprise.

En amont, relisez bien l'annonce, faites attention au vocabulaire employé et recherchez des informations sur l'entreprise sur son site internet pour vous imprégner de ses valeurs.

Si vous quittez votre entreprise, vous devez être capable d'expliquer pourquoi : envie de travailler à l'étranger, gagner de l'expérience, changer de secteur d'activité...

Quelques mots de vocabulaire :

  • Travailler à l'étranger : to work abroad,
  • Acquérir de l'expérience : to gain experience,
  • Démissionner : to quit/to resign,
  • Secteur d'activité : field,
  • Une entreprise : a company,
  • Un collègue : a colleague,
  • Un manager : un manager, 
  • Le salaire : salary,
  • Postuler : to apply.

Il est primordial d'avoir réalisé ce travail de veille et de recherche en amont pour tout simplement prouver aux recruteurs que vous portez de l'intérêt envers cette entreprise et les gens qui y travaillent.

Au-delà d'être professionnel il s'agit de faire tout simplement preuve de respect et de maturité à l'égard des personnes qui vous reçoivent.

Vos forces et vos faiblesses

Vous trouvez ça cliché ? Nous aussi ! Et pourtant, cette question bien que stressante on vous l'accorde est encore bien souvent posée en entretien. En anglais aussi, vous n'y couperez pas.

Bien sûr, il s'agit une nouvelle fois d'étayer vos qualités et vos défauts par des exemples dans vos précédents emplois.

Lorsque vous donnez vos défauts, il ne s'agit pas de vous dénigrer mais au contraire de tourner votre défaut en avantage.

Exemple : I'm not patient. I'm very active and I always need to do something new and do things very quickly. 

Voici une liste de qualités et leur traduction en anglais :

  • Précis : accurate,
  • Autonome : autonomous,
  • Soigneux : careful,
  • Diplomate : diplomatic,
  • Dynamique : dynamic, 
  • Organisé : organised,
  • Ouvert d'esprit : open-minded,
  • Efficace : efficient,
  • Amical : friendly,
  • Autonome : autonomous,
  • Travailleur : hardworking,
  • Serviable : helpful,
  • Sérieux : serious,
  • Fiable : reliable,
  • Doué pour : skilled in, at something,
  • Je sais travailler en équipe : I'm a good team player,
  • J'ai de bonnes qualités relationnelles : I have good interpersonal skills,
  • Je sais gérer la pression : I can cope with pressure,
  • Je suis très organisé : I am very well-organised.

Notez que lorsque vous parlez de vos faiblesses, il est important de souligner les actions que vous menez (ou avez mené) pour les corriger.

Vous pouvez dire  par exemple : "I feel that I… / that I’m…"  Et ensuite parler de ce que vous faites pour améliorer la situation : "But I’m trying to improve on this by… ".

Quels sont les signes d'un entretien d'embauche réussi ?
Londres, New-York, Shangaï... savoir parler anglais vous ouvre les portes des entreprises du monde entier !

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Where do you see yourself in five years ?

Sans paraître prétentieux et en restant réaliste quant à vos capacités d'évolution, il est important de montrer que vous avez réfléchi à votre avenir professionnel.

Il est bien sûr préférable de mettre en avant l'entreprise une nouvelle fois.

Vous imaginer encore au sein de l'entreprise dans un futur plus ou moins "éloigné" révèle votre envie de vous investir sur le long terme.

Par contre, s'il s'agit d'un contrat de courte durée (intérimaire ou saisonnier) inutile de faire des plans sur la comète au sein de cette structure.

Evoquez plutôt le parcours professionnel idéal que vous ambitionnez comme par exemple :

"In five year I hope to be in charge of design working department in a great company", ou encore " I would also love to work abroad for a couple of years in the near future, maybe in the US or in China, to gain some international experience."

Pourquoi vous ?

Pourquoi vous et pas un autre ? Pourquoi êtes-vous le candidat idéal pour ce poste ?

C'est une question redoutée par beaucoup de candidats car il s'agit de se différencier des autres candidats, de se vendre sans pour autant paraître prétentieux.

Mettez en avant vos connaissances sur l'entreprise, ses valeurs, son histoire, ses ambitions et ce que vous pourrez lui apporter.

Montrez leur également que vous êtes prêt à vous investir pleinement dans votre travail, que vos expériences passées vous ont conduites ici pour une raison : obtenir ce poste taillé pour vous !

Enfin, si l’on vous pose des questions dont la réponse est « yes » ou « no », essayez d’ajouter des exemples pour étayer votre réponse et montrer que vous possédez du vocabulaire et la faculté d'argumenter sur de nombreux sujets.

Préparer un entretien d'embauche téléphonique en anglais

Si vous postulez pour un poste aux USA par exemple, il y a fort à parier que votre entretien se déroulera par téléphone (ou en visio) au vu de la distance et du décalage horaire.

Quelles sont les bases grammaticales anglaises à maîtriser avant une entrevue ?
Un entretien par téléphone est parfois plus simple à appréhender qu'en face à face.

Si cet entretien se déroule en visioconférence, les conseils prodigués précédemment s'appliquent.

Le bonus cependant est que vous pourrez disposer de vos notes papiers pour vous aider avec quelques phrases ou mots-clés à ne pas oublier.

Si votre entretien se déroule par téléphone, là encore vous pourrez vous appuyer sur vos antisèches.

Cependant, le manque d'interaction visuelle peut être problématique. Impossible de voir la réaction ou les mimiques du recruteur durant votre échange, ce qui peut être une source d'angoisse supplémentaire pour certains.

Soignez bien votre prononciation et n'hésitez pas à demander à votre interlocuteur de reformuler une phrase ou une question que vous n'auriez pas comprise afin d'éviter de vous égarer.

Les erreurs à éviter lors d'un entretien d'embauche en anglais

Après les conseils à suivre pour préparer son entretien, voici quelques erreurs à éviter le jour J.

Quelles sont les techniques de relaxation connues pour gérer le stress de l'entretien ?
Ne vous laissez pas gagner par vos émotions le jour J.

Tout d'abord il s'agit d'un entretien en anglais. La première des erreurs à ne pas commettre est de parler en français alors que vos interlocuteurs s'adressent à vous en langue anglaise.

Au-delà d'être tout bonnement irrespectueux cela prouve que vous n'avez pas le niveau linguistique requis pour être embauché.

Deuxième erreur : faire un hors-sujet (ou plusieurs).

De nombreuses raisons peuvent vous conduire dans cette impasse : une question non ou mal comprise, un coup de stress, un sujet que vous maîtrisez mal ou tout simplement un manque de vocabulaire.

Pour pallier à cela, demander à votre interlocuteur de reformuler sa question. Toujours étant, prenez quelques secondes avant de répondre lors de vos échanges. Prenez toujours le temps de la réflexion et répondez par des phrases simples et bien construites.

Troisième erreur à éviter : les faux amis. De nombreux mots ressemblent au français dans le vocabulaire anglophone.

Or, ils sont en réalité des pièges dans lesquels il ne faut pas tomber.

Par exemple, sale (= vente) : sale (= dirty) / society (= la société ou la communauté) : société (= company / firm).

Nos derniers conseils pour réussir son entretien d'embauche en anglais

Voici un résumé de nos conseils avisés et quelques astuces supplémentaires en bonus pour vous aider à déchirer lors de votre futur entretien en anglais.

Avant toute chose, soyez honnête quant à votre niveau de langue anglaise sur votre CV et votre lettre de motivation.

Comment préparer un entretien téléphonique en anglais ?
Un recruteur anglophone saura reconnaître vos compétences linguistiques même si vous commettez de petites erreurs dues au stress.

Si vous prétendez parler couramment la langue de Shakespeare pour ensuite ne pas arriver à aligner trois phrases correctement, il est fort probable que votre entretien tourne vite au vinaigre.

Préparez rigoureusement votre entretien en amont. Faites des recherches sur l'entreprise, ses activités et ses objectifs.

Pensez aussi à préparer vos réponses aux questions habituelles que nous avons mentionné précédemment afin d'ancrer ces automatismes linguistiques dans votre esprit et éviter les blancs.

Révisez le vocabulaire du secteur convoité mais aussi celui relatif à vos précédents postes. Vous avez travaillé dans un domaine viticole et vous ne savez pas dire "vignoble" ou "dégustation"? Ca risque de faire mauvais effet.

Affichez un intérêt certain pour l'entreprise (“I’ve always been interested in working in your industry.”, “I like the friendly tone on your website.”...) sans en faire des tonnes.

Flatter l'égo de vos recruteurs oui, passer pour un lèche-bottes, certainement pas. Tout est une question d'équilibre.

Entraînez-vous à parler anglais chez vous le plus souvent possible. Regarder des séries en VO, écouter la BBC, etc. sont indispensables pour habituer votre oreille à entendre de l'anglais et ses différents accents.

D'ailleurs, ne vous en faites pas (trop) pour votre accent. Mieux vaut être clair et concis avec un accent français à couper au couteau qu'avoir un bon accent mais ne pas savoir aligner deux mots en anglais sans faire une faute d'accord.

Durant l'entretien, n'hésitez pas à faire répéter votre interlocuteur si vous n'avez pas compris le sens de sa question. Encore une fois mieux vaut avouer une faiblesse que de s'enfoncer dans la médiocrité par vanité ou bêtise.

Pour faire bonne impression lors d’un entretien d’embauche en anglais, et briller face au recruteur, nous vous conseillons également de poser des questions en fin d’entretien. Vous les aurez bien évidemment préparées en amont  comme par exemple :

  • How many people work in this office ?
  • What is the most important skill you are looking for ?
  • Who will I be working with ?
  • What is the next step of the recruitment process ?

Vous montrerez ainsi, outre le fait que le poste vous intéresse vraiment, que vous vous débrouillez bien en anglais et êtes capable de relancer des sujets.

Comment rédiger un CV en anglais ?
Une fois l'entretien terminé, il ne vous reste plus qu'à croiser les doigts !

N'hésitez pas non plus à parler d'argent si le recruteur ne vous pose pas la question.

Dans tout entretien, vous avez le droit d'avoir des prétentions salariales en rapport avec vos compétences et vos expériences.

Par exemple : “Given my experience and skill level, I’m focusing on positions in the $60 K range."

Et bien évidemment, derniers conseils mais pas des moindres : restez calme et écoutez le recruteur.

Un entretien, même dans votre propre langue, peut vous rendre anxieux. Alors imaginez un entretien d’embauche en anglais !

Mais les recruteurs, eux,  le savent et savent souvent se montrer patients et compréhensifs.

Si votre niveau d’anglais n’est pas aussi fluide que vous aimeriez, ne paniquez pas. Restez calme et essayez d’avoir l’air confiant (même si c’est loin d’être le cas !).

L’essentiel est que le recruteur vous voit comme quelqu’un de compétent qui a la tête sur les épaules. Céder au moindre coup de stress ne vous aidera pas bien au contraire.

Si vous êtes sujet aux crises d'angoisses face à un tel évènement, prendre quelques cours d'anglais en amont est une excellente initiative.

En plus de vous faire gagner en vocabulaire vous pourrez aborder ce besoin de gestion émotionnelle avec votre professeur et le travailler grâce a des exercices de mise en situation.

Après ça, rien ne pourra vous arrêter !

Toute l'équipe de Superprof se tient à vos côtés et vous souhaite bonne chance, finger crossed !

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

4,00 (2 note(s))
Loading...

Alexia

Passionnée de danse, de musique et de voyages, je suis curieuse et j'aime apprendre et découvrir sans cesse de nouvelles choses.