Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quelles sont les spécificités du recrutement en langue anglaise ?

De Alexia, publié le 09/11/2018 Blog > Langues > Anglais > Comment Préparer un Entretien d’Embauche en Anglais ?

« Ceux qui ne savent rien des langues étrangères, ne savent rien de la leur » Johann Wolfgang von Goethe

Près d’1,8 millions de Français sont expatriés, en majorité en Suisse, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni selon le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.

Un entretien d’embauche en France, tout le monde sait à peu près comment il se déroule. Mais qu’en est-il de l’entretien d’embauche en anglais ?

Doit-on se présenter ? Doit-on répondre aux mêmes questions ?

Voici nos conseils pour préparer un entretien dans la langue de Shakespeare !

Comment se déroule un entretien d’embauche en anglais ?

Pourquoi postuler pour un job dans la langue de Shakespeare ? Faire bonne impression est la première étape pour réussir un entretien.

Vous avez envoyé votre lettre de motivation et votre CV et avez été retenu pour passer un entretien d’embauche partiellement ou totalement en anglais.

Rassurez-vous, le déroulé ne diffère pas d’un entretien d’embauche classique. Il tourne autour de vous, vos compétences, votre personnalité et vos expériences.

Ainsi, comme en français, la réussite de votre entretien dépend avant tout de votre capacité à parler de vous. Soignez votre éloquence, votre posture, vos gestes et votre vocabulaire pour donner envie au recruteur de vous écouter et de vous embaucher !

Votre niveau d’anglais peut être évalué par le recruteur ou non. Si le poste visé est dans une entreprise française qui demande un bon niveau d’anglais, il est possible que le niveau exigé soit plus élevé que dans une entreprise étrangère.

Contradictoire ? Un peu…

Et pourtant, un recruteur étranger ne s’attardera pas sur votre niveau d’anglais puisqu’il vous considérera comme n’importe quel candidat. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il faut dire n’importe quoi et demandez sans cesse à son interlocuteur de répéter !

Naturellement, soyez ponctuel. Arrivez cinq à dix minutes en avance, surtout s’il s’agit d’une grande entreprise. Il vous faudra certainement passer par l’accueil, vous enregistrer, potentiellement disposer d’un badge et vous rendre à la salle d’entretien.

En arrivant, soyez poli et parlez directement en anglais.

Durant l’entretien, il vous sera demandé de vous présenter, puis des questions vous seront posées pour mieux vous connaître et évaluer votre motivation.

Pensez à préparer des questions sur l’entreprise ou le poste que vous pourrez poser pour conclure l’entretien. Si vous n’avez pas de questions sur l’entreprise ou le poste, demandez des détails sur la suite de cet entretien.

Comment se présenter lors d’un entretien en anglais ?

Comment réussir son entretien en anglais ? Soignez votre apparence vestimentaire, la première impression est primordiale !

L’entretien d’embauche commencera sans doute par une brève présentation de l’entreprise et des recruteurs. Puis viendra la question : « Tell me about yourself ».

A ce stade, mieux vaut être synthétique et se contenter de donner son prénom, son âge, sa situation professionnelle et de résumer très brièvement sa dernière expérience professionnelle ou son parcours scolaire.

My name is Emma, I’m 27 and I’m a communication officer. I have been graduated from La Sorbonne two years ago and since then I have been working as a junior internal communication officer for La Caisse d’Epargne.  

Bien sûr, vous devez maîtriser le vocabulaire de vos précédents secteurs de travail ou d’études : nom des postes, missions, diplôme (pensez à consulter l’équivalent du pays).

Votre aisance dans la prise de parole sera appréciée et remarquée. Vous ne devez pas hésiter dans votre présentation.

Voici quelques mots de vocabulaire pour vous aider :

  • Un poste : a position,
  • Être responsable : to be in charge of,
  • Travailler en tant que : to work as,
  • Un employé : an employee,
  • Un cadre : an exclusive,
  • Un stage : an internship,
  • A plein temps : full-time,
  • A mi-temps : part-time,
  • Être diplômé : to be graduated,
  • Bac général : A levels (UK), French high-school diploma (US),
  • Bac techno ou pro : BTEC National ou GNVQ Advanced (UK), il n’existe pas d’équivalence aux USA,
  • Matières dominantes : major,
  • Mention bien/très bien : with honors,
  • DUT/BTS : two years technical degree in…,
  • Licence : three years university degree in…,
  • Master : five years university degree in…
  • Ecole de commerce : business school,
  • Ecole d’ingénieur : engineering school,
  • Mémoire de fin d’études : dissertation (UK), memoir (US)…

Quelles questions préparer pour un entretien d’embauche en anglais ?

Comme lors d’un entretien d’embauche en français, plusieurs questions sont incontournables. Pour réussir son entretien, préparez le maximum de questions afin d’être le plus à l’aise possible et de convaincre le recruteur.

Pourquoi mieux vaut être honnête sur son niveau en langue anglaise ? Mentir sur son curriculum vitae peut vous mettre dans une situation délicate. (source : imdb)

Vos expériences professionnelles

Bien sûr, c’est une question inévitable. Le recruteur voudra en savoir davantage sur vos expériences professionnelles. Veillez à les rattacher au maximum au poste convoité.

Si une expérience ne vous semble pas pertinente, ne la mentionnez pas.

Si elle est marquée sur votre CV et que le recruteur souhaite en savoir plus, il vous posera la question. Préparez donc vos réponses en connaissant le vocabulaire approprié, même s’il s’agit d’un job étudiant dans un fast food.

Pendant mes études, j’ai travaillé en caisse à Auchan et en entretien, on m’a déjà demandé d’en parler. Chaque expérience est bénéfique, aussi courte soit-elle ou n’ayant aucun rapport avec vos aspirations actuelles. Travailler en caisse, par exemple, vous pousse à être patient et diplomate en toutes circonstances ! 

Mettez l’accent sur les compétences et les qualités acquises grâce à vos postes précédents, toujours dans le but de montrer que vous êtes le candidat parfait pour le poste.

Par exemple : As an event manager for an event agency, I had to face a lot of crisis – when the caterer is late for example. This experience made me become more reactive and have a lot of self-control.  

Pourquoi voulez-vous travailler pour nous ?

C’est le moment de caresser le recruteur dans le sens du poil et de complimenter l’entreprise pour laquelle vous postulez.

Attention à ne pas trop en faire, le but n’est pas de lécher les bottes du recruteur mais bien de montrer que vous êtes fait pour les missions du poste et pour l’entreprise.

En amont, relisez bien l’annonce, faites attention au vocabulaire employé et recherchez des informations sur l’entreprise sur son site internet pour vous imprégner de ses valeurs.

Si vous quittez votre entreprise, vous devez être capable d’expliquer pourquoi : envie de travailler à l’étranger, gagner de l’expérience, changer de secteur d’activité…

Quelques mots de vocabulaire :

  • Travailler à l’étranger : to work abroad,
  • Acquérir de l’expérience : to gain experience,
  • Démissionner : to quit/to resign,
  • Secteur d’activité : field,
  • Une entreprise : a company.

Vos forces et vos faiblesses

Vous trouvez ça cliché ? Nous aussi ! Et pourtant, la question est encore bien souvent posée en entretien. En anglais aussi, vous n’y couperez pas.

Bien sûr, il s’agit une nouvelle fois d’étayer vos qualités et vos défauts par des exemples dans vos précédents emplois.

Lorsque vous donnez vos défauts, il ne s’agit pas de vous dénigrer mais au contraire de tourner votre défaut en avantage.

Exemple : I’m not patient. I’m very active and I always need to do something new and do things very quickly. 

Voici une liste de qualités en anglais :

  • Précis : accurate,
  • Autonome : autonomous,
  • Soigneux : careful,
  • Diplomate : diplomatic,
  • Efficace : efficient,
  • Amical : friendly,
  • Travailleur : hardworking,
  • Serviable : helpful,
  • Sérieux : serious,
  • Fiable : reliable,
  • Doué pour : skilled in, at something,
  • Je sais travailler en équipe : I’m a good team player,
  • J’ai de bonnes qualités relationnelles : I have good interpersonal skills,
  • Je sais gérer la pression : I can cope with pressure,
  • Je suis très organisé : I am very well-organised.

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Where do you see yourself in five years ?

Sans paraître prétentieux et en restant réaliste quant à vos capacités d’évolution, il est important de montrer que vous avez réfléchi à votre avenir professionnel.

Il est bien sûr préférable de mettre en avant l’entreprise une nouvelle fois.

Comment se démarquer des autres candidats ? Faites des recherches sur le poste à pourvoir et démontrer votre détermination pour faire la différence.

Pourquoi vous ?

Pourquoi vous et pas un autre ? Pourquoi êtes-vous le candidat idéal pour ce poste ?

C’est une question redoutée par beaucoup de candidats car il s’agit de se différencier des autres candidats, de se vendre sans pour autant paraître prétentieux.

Mettez en avant vos connaissances sur l’entreprise, ses valeurs, son histoire, ses ambitions et ce que vous pourrez lui apporter.

Derniers conseils pour réussir son entretien d’embauche en anglais

  • Soyez honnête sur votre niveau de langue anglaise sur votre CV sinon cela va se voir rapidement,
  • Préparez votre entretien en sachant répondre aux questions habituelles,
  • Affichez un intérêt certain pour l’entreprise (“I’ve always been interested in working in your industry.”, “I like the friendly tone on your website.”…), 
  • Révisez le vocabulaire du secteur convoité mais aussi de vos précédents postes !
  • Entraînez-vous à parler anglais chez vous le plus souvent possible. De plus, regardez des séries et écoutez la radio pour habituer votre oreille à entendre de l’anglais,
  • Ne vous en faites pas pour votre accent : mieux vaut être clair et concis avec un accent français à couper au couteau qu’avoir un bon accent mais ne pas savoir aligner deux mots en anglais…
  • N’hésitez pas à faire répéter votre interlocuteur si vous n’avez pas compris le sens de sa question,
  • Soyez intéressé : posez des questions sur l’entreprise ; la taille de l’équipe, de l’entreprise, les heures de travail habituelles…
  • N’hésitez pas à parler d’argent si le recruteur ne vous pose pas la question. Dans tout entretien, vous avez le droit d’avoir des prétentions salariales en rapport avec vos compétences et vos expériences. Par exemple : “Given my experience and skill level, I’m focusing on positions in the $60 K range. »
  • Restez calme et écoutez le recruteur.

Et break a leg comme on dit 😉

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar