Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Apprendre à prononcer les mots comme en Espagne !

De Samuel, publié le 29/03/2018 Blog > Langues > Espagnol > La Prononciation de l’Alphabet Espagnol

« Les mots se nourrissent du temps qu’on passe à les lire. » Maxime Allain

Apprendre la langue espagnole quand on n’est pas natif d’un pays hispanophone, nécessite de mémoriser un grand nombre d’informations nouvelles : les lettres de l’alphabet espagnol, apprendre à écrire, prononcer les mots, la grammaire espagnole, le vocabulaire espagnol et tous les verbes…

En Espagne en 2016, 98,25 % des adultes de plus de 15 ans étaient alphabétisés.

Selon l’organisme DVV International, près de 35 millions de personnes de plus de 15 ans vivant en Amérique Latine ne savent ni lire ni écrire, soit une moyenne de 10 % de la population du continent latino-américain.

A nos lecteurs désireux d’apprendre l’espagnol, voici comment prononcer l’alphabet de l’idiome ibérique.

L’alphabet espagnol : présentation et historique

Apprendre l’alphabet espagnol revient à mémoriser l’ordre alphabétique des lettres qui en composent les mots.

La bonne nouvelle pour un francophone de niveau débutant, c’est que nous avons le même alphabet, à peu de choses près.

En effet, nos deux systèmes d’écriture – français et espagnol – sont régis par un dénominateur commun provenant directement de l’Antiquité : l’alphabet latin.

Petit historique de l’alphabet espagnol

L’espagnol – ou le castillan – est une langue romane apparue entre les 8ème et 9ème siècles. Elle est une dérivée du latin vulgaire usité en Cantabrie après le déclin de l’Empire Romain.

L'alphabet espagnol, un arrière petit-fils du latin et de l'empire romain ! Quelles différences y a-t-il entre les batailles romaines de gladiateurs et la corrida en Espagne… ?

Sous la Rome antique, la conquête de la péninsule hispanique – alors dénommée Hispania – se déroula du 3ème siècle au 1er siècle avant J-C. Un processus rapide de romanisation des population s’en est suivi sur le plan linguistique, économique et culturel.

Mais l’éloignement géographique de l’Espagne avec Rome et le fait que la plupart des Romains qui participèrent à la colonisation de la péninsule ibérique – originaires du sud de l’Italie – parlaient une variété de latin vulgaire, expliquent cependant un relatif éloignement linguistique du latin vis-à-vis du castillan.

Les influences arabes issues de la conquête musulmane au 8ème siècle incorporent de nombreux mots dans les dialectes romans péninsulaires : ainsi, plus de 4 000 vocables d’origine arabe sont recensés en castillan aujourd’hui.

Autre marqueur linguistique des emprunts à la civilisation arabe, est l’agglutination fréquente de l’article arabe « al » au lexème espagnol.

Issu du royaume de Castille (850-1516), et fort des héritages civilisationnels successifs, l’espagnol a hérité des mêmes lettres que l’alphabet latin en y apportant des digrammes et des signes diacritiques pour compléter ce dernier.

Mais alors quelles sont-elles, ces lettres de l’alphabet espagnol ?

L’alphabet espagnol

Jusqu’en 1993, l’alphabet se composait des 29 lettres espagnoles suivantes : a, b, c, ch, d, e, f, g, h, i, j, k, l, ll, m, n, ñ, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z. Cette même année, une réforme de l’Académie royale de la langue espagnole supprime la lettre « ch » pour ne plus la considérer que comme une association des lettres « c » et « h ».

Le 5 novembre 2010, l’institution publie de nouvelles normes orthographiques, où ch et ll disparaissent de l’alphabet : celui-ci ne contient donc plus officiellement que 27 lettres :

a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, ñ, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z.

Hormis le n tildé (ñ), on obtient donc exactement le même alphabet que dans la langue française : une évolution qui devrait réjouir bon nombre d’apprenants débutants !

Comment prononcer les lettres de l’alphabet espagnol ?

En règle générale, toutes les lettres doivent être prononcées, ce qui n’est pas sans faciliter l’apprentissage de l’espagnol

Toutefois, la prononciation espagnole des lettres diffère quelque peu de notre langue maternelle.

Comment épeler consonnes et voyelles des mots en langue espagnole ? En espagnol, « chef d’Etat » se dit « jefe de Estado » : comment prononcer ce mot ?

Voici comment les prononcer en cours espagnol.

Les voyelles espagnoles

Comme en français, l’espagnol compte six voyelles :

  • A : se dit comme dans « arche », « papa »,
  • E : toujours comme le son « é » dans « évolution »,
  • I : comme le « i » de « machine »,
  • O : comme le « o » dans le mot « kimono »,
  • U : se prononce toujours comme le « ou » des mots « houx » et « hiboux »,
  • Y : utilisé comme le son « i » dans « joli ».

Les consonnes espagnoles

L’alphabet espagnol compte au total 21 consonnes (et la lettre « w », qui est un emprunt à l’anglais) :

  • B et V : au début d’un mot ou après une consonne, comme le son « b » dans « bébé ». Le reste du temps, la sonorité se trouve entre le « b » et le « v »,
  • C : comme la lettre « c » de coquelicot devant une consonne, un « a », un « o » et un « u ». Devant un « e » et un « i », il se prononce « cé », comme dans « celui » (avec la langue entre le palais et les dents en Espagne),
  • D : comme dans « Madrid »,
  • F : se prononce comme en français (fleur, florilège, faveur, etc.),
  • G : devant un « e » ou un « i », « g » se prononce comme un « r » du fond de la gorge. Autrement, il se dit comme dans « garage » ou « gâteau »,
  • H : cette lettre est muette,
  • J : la jota se prononce comme un « r » raclé du fond de la gorge mais est quasiment muet en fin de mot,
  • K : comme en français dans « kiwi » ou « kayak »,
  • L : comme en français dans « louer », « liquide », « lever », etc.,
  • LL : particularité de l’espagnol, se prononce comme un « y » (« voyou », « assaillir », « tressaillement », etc.).

Savoir épeler les mots et écrire en espagnol : maîtriser l'alphabet. J’ai le mot le plus long au scrabble : sublimas, en huit caractères !

  • M : comme dans le son « m » de « Madrid », « maison », « main »,
  • N : se dit comme le « n » français (navire, nier, novice, etc.),
  • Ñ : tildé, se prononce « gn » comme dans « gagner », « oignon », « araignée », etc.,
  • P : même prononciation qu’en français (« pain », « papa », « poire », « pomme », etc.),
  • Q : se dit comme dans « quiche », « quelle », « qualificatif », et est toujours suivi de la lettre « u »,
  • R : se prononce roulé avec la gorge,
  • S : comme le « z » de zèbre avant les consonnes « b », « d », « g », « l », « m » et « n ». Sinon, comme dans le mot « serpent », « serre », « sinueux », etc.,
  • T : même prononciation qu’en français dans le mot « ténèbres », « tracé », « traiter »,
  • W : il n’existe aucun mot en espagnol pur commençant par « w », cette lettre est originaire de la langue anglaise pour dire les mots anglais (« Washington »), elle se prononce comme le son « ou » français,
  • X : entre deux voyelles, se prononce comme en français dans « exemple », et comme un « s » devant une consonne,
  • Z : comme un « s » dans « serrer ». En Espagne, le « z » est souvent prononcé comme un « zozotement » avec la langue entre le palais et les dents.

On notera que si les consonnes « c », « r », « l » et « n » sont souvent doublées, les consonnes B,D,F,G,M,P,S,T ne se redoublent en revanche jamais.

Autre particularité de l’espagnol : la doublure des lettres « ch ». On les prononce comme dans le mot français « tchèque », « Tchad », « sketch », « scotch », etc.

Les cours particuliers pour apprendre l’alphabet espagnol

Quoi de mieux, lorsque l’on n’a pas les moyens financiers ou temporels de partir apprendre l’espagnol en Espagne ou en Amérique Latine, que de prendre des cours espagnol ?

Prendre des cours particuliers auprès de nos professeurs sur Superprof, évidemment !

Apprendre à parler espagnol en cours de langue à domicile figure au podium des meilleures solutions pour accroître ses compétences linguistiques.

Nous comptons 13 797 professeurs de langue espagnole sur la plateforme dans toute la France : un vaste vivier de professeurs expérimentés pour vous faire apprendre la prononciation comme des locuteurs natifs !

Prendre des leçons à domicile pour se perfectionner en espagnol et retrouver le sourire. Un coup de main est parfois bienvenu pour améliorer ses résultats scolaires.

Tout apprenant en initiation devra apprendre à épeler les lettres espagnoles – un exercice fastidieux mais pouvant s’avérer utile. Le site Espagnol Facile indique par exemple, lettre par lettre comment les dire à voix haute.

Pour aider un enfant en début d’année de 5ème ou de 4ème à faire ses exercices d’espagnol sans avoir la sensation de se lasser, on pourrait l’inciter à réciter les lettres espagnoles en chanson.

Chanter – on pense à la chanson de l’alphabet, très connue et très ludique pour les enfants – est un excellent moyen mnémotechnique pour apprendre l’intonation de chaque lettre, l’espagnol étant un idiome à forte accentuation.

Heureusement pour chaque apprenant, nous n’avons pas à apprendre beaucoup de caractères spéciaux comme dans l’alphabet coréen ou dans la langue arabe !

Pourquoi apprendre les lettres en espagnol si nous utilisons le même alphabet que dans les autres langues romanes ?

Et bien, précisément parce que cet effort va limiter les fautes d’orthographe lorsque l’on passera à l’écriture espagnole.

En outre, cela facilitera l’apprentissage de la grammaire puisque l’élève saura aussi quelle lettre écrire pour chaque diphtongue espagnole.

En cours de soutien scolaire ou d’initiation à domicile, l’apprenant pourra débuter avec la phonétique pour ensuite répéter chaque nouvelle syllabe apprise, et enfin construire ses premiers mots en espagnol.

Il peut être opportun, par ailleurs, de lire la presse espagnole et d’écouter des podcasts ou des émissions de radio hispanophones.

Pourquoi ?

D’une part parce que l’apprenant va familiariser son oreille à l’accent tonique de la langue et d’autre part, parce que en plus de réviser son alphabet, il va stimuler la fabrication de ses connexions neuronales.

En sus, c’est un bon moyen pour accroître sa culture générale : en apprendre davantage, par exemple sur l’Histoire de l’Espagne, l’Histoire de la colonisation espagnole du continent latino-américain, connaître la vie politique en Espagne, découvrir la littérature espagnole ou la musique espagnole.

Bref, se mettre en immersion linguistique et culturelle avant même de partir pour un voyage en Espagne : le top de la formation linguistique !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar