« Ce n'est pas le champ qui nourrit, c'est la culture. » Proverbe russe

Selon une étude menée par Euorbaromètre pour la Commission Européenne, la langue russe serait parlée comme langue étrangère par 5 % des personnes interrogées au sein de l’Union Européenne. Loin derrière l’anglais, le russe reste tout de même une langue connue et enseignée en France. L’apprentissage du russe peut d’ailleurs inspirer de nombreuses personnes quant à leur avenir professionnel. Pourquoi ne pas devenir traducteur de russe ?

Nous vous expliquons quels sont les recruteurs potentiels.

Les meilleurs professeurs de Russe disponibles
Irina
5
5 (17 avis)
Irina
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Vera
4,9
4,9 (23 avis)
Vera
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Claire
5
5 (28 avis)
Claire
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ekaterina
5
5 (14 avis)
Ekaterina
34€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Estelle
4,9
4,9 (16 avis)
Estelle
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Iana
5
5 (32 avis)
Iana
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Grigoriy
5
5 (10 avis)
Grigoriy
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marina
5
5 (21 avis)
Marina
26€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Irina
5
5 (17 avis)
Irina
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Vera
4,9
4,9 (23 avis)
Vera
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Claire
5
5 (28 avis)
Claire
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ekaterina
5
5 (14 avis)
Ekaterina
34€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Estelle
4,9
4,9 (16 avis)
Estelle
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Iana
5
5 (32 avis)
Iana
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Grigoriy
5
5 (10 avis)
Grigoriy
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marina
5
5 (21 avis)
Marina
26€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Emploi traducteur de russe : travailler en agence de traduction

Le métier de traducteur est un métier qui attire de nombreuses personnes passionnées de langues étrangères. Quoi de mieux que de passer du temps à travailler des textes étrangers tout en continuant à progresser en langues vivantes ?

Pourquoi travailler en agence de traduction ?
Les agences de traduction sont souvent à la recherche de nouveaux talents.

Parmi toutes les options possibles de travail en tant que traducteur de russe, comme de traducteur d’autres langues (anglais, espagnol, italien, chinois, etc), un traducteur peut choisir d’exercer au sein d’une agence de traduction.

Les agences de traduction sont des entreprises spécialisées dans la traduction de documents étrangers. Ces dernières peuvent alors se positionner sur une langue bien précise, comme le russe, ou encore se spécialiser dans des domaines précis comme les documents techniques, les documents de santé, le juridique, la politique ou encore les traductions littéraires. Beaucoup d’entreprises externalisent aujourd’hui leurs besoins en traduction et font donc appel à des agences de traduction.

Chaque agence a ses particularités. Il convient donc de bien se renseigner avant de postuler à l’agence de traduction qui vous convient.

Le travail du traducteur en agence peut se faire en freelance ou en salariat. En choisissant la seconde option, le recrutement se fera via votre CV, une lettre de motivation et un entretien. Vous ferez alors partie intégrante de l’équipe de traducteurs. Mais l’agence peut également faire appel à des traducteurs de russe indépendants et vous faire travailler pour quelques missions.

Dans ce cas, un test vous sera demandé afin d’évaluer vos capacités et votre niveau de russe et de traducteur. Si le test est concluant, l’agence de traduction gardera votre contact et vous proposera des missions de traductions, régulières ou non.

Si vous trouvez un poste de salarié au sein d’une agence de traduction, votre salaire sera régulier mais il vous faudra certainement être flexible géographiquement pour trouver un emploi. Si vous choisissez l’option freelance, vous pourrez travailler d’où vous le souhaitez. En revanche, les tarifs proposés par les agences de traduction aux traducteurs sont souvent moins élevés que ce qu’un traducteur freelance pourrait demander directement au client puisque l’agence fait office d’intermédiaire.

L’idéal peut être de contacter plusieurs agences afin de multiplier vos chances d’obtenir des missions.

Traducteur de russe : travailler dans une entreprise

Les entreprises peuvent directement faire appel à un traducteur freelance, voire recruter un ou plusieurs traducteurs au sein de son organisme. Ces traducteurs permettent à l’entreprise de traduire des documents techniques, mais aussi des contrats juridiques commerciaux, ou encore de faire de la communication à l’internationale.

La plupart de ces entreprises sont donc des entreprises tournées vers l’étranger, qu’elles se trouvent en France ou non.

En tant que traducteur de russe, vous pouvez alors très bien postuler dans ces entreprises, d’autant plus si vous avez un autre spécialité comme le juridique, le commerce ou la communication. Vos compétences seront largement appréciées.

Ces postes restent toutefois assez rare et il ne faut pas s’attendre à ce que toutes les entreprises vous ouvrent leurs portes du jour au lendemain.

Pour optimiser vos chances de recrutement, pensez à regarder du côté des entreprises présentes en France, mais aussi pourquoi pas du côté des entreprises présentes en Russie qui auraient besoin de traduire des documents en français. Bien sûr, cette option est idéale que si vous envisagez de vous expatrier.

Dans quel pays travailler comme traducteur ?
Envie de partir vivre en Russie ?

En France ou à l’étranger, il est idéal d’avoir un peu d’expérience avant de postuler en tant que traducteur dans de grosses entreprises. Essayez de multiplier les expériences professionnelles et d’avoir un parcours académique en cohérence avec votre candidature.

Où donner des cours russe paris ?

Les meilleurs professeurs de Russe disponibles
Irina
5
5 (17 avis)
Irina
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Vera
4,9
4,9 (23 avis)
Vera
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Claire
5
5 (28 avis)
Claire
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ekaterina
5
5 (14 avis)
Ekaterina
34€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Estelle
4,9
4,9 (16 avis)
Estelle
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Iana
5
5 (32 avis)
Iana
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Grigoriy
5
5 (10 avis)
Grigoriy
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marina
5
5 (21 avis)
Marina
26€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Irina
5
5 (17 avis)
Irina
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Vera
4,9
4,9 (23 avis)
Vera
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Claire
5
5 (28 avis)
Claire
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ekaterina
5
5 (14 avis)
Ekaterina
34€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Estelle
4,9
4,9 (16 avis)
Estelle
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Iana
5
5 (32 avis)
Iana
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Grigoriy
5
5 (10 avis)
Grigoriy
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marina
5
5 (21 avis)
Marina
26€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Travailler comme traducteur de russe freelance

Comme évoqué précédemment, le traducteur de russe peut s’installer en tant que freelance. Le freelancing est une autre façon de parler du traducteur indépendant. Ce dernier créé alors sa propre structure, souvent une auto-entreprise, et propose ses services à plusieurs clients : agences de traduction, agences de communication, entreprises, particuliers, etc.

Parmi tous les types de traducteurs indépendants, on retrouve une multitude de domaines et spécialités :

  • Le traducteur littéraire : il travaille dans le monde de l’édition et traduit des ouvrages publiés par les maisons d’édition comme des romans, mais aussi des manuels de bricolage, des guides touristiques, des ouvrages de cuisine, etc. Le traducteur russe peut aussi être amené à traduire des articles, des interview ou autres dans le domaine de la communication ou du journalisme.
  • Le traducteur technique : il travaille avec des clients différents mais dans un domaine déterminé selon ses compétences. Le traducteur peut alors se spécialiser en pharmacologie, en mécanique, dans le médical, dans les sciences, etc. La plus grande difficulté est que le traducteur doit connaître parfaitement le vocabulaire utilisé dans son domaine d’activité.
  • Le traducteur audiovisuel : il travaille dans le milieu du cinéma, de la télévision et tout ce qui touche les productions audiovisuelles. Il traduit alors les contenus en ajoutant des sous-titre ou en proposant une version pour le doublage de la vidéo.
  • Le traducteur judiciaire ou assermenté : il traduit des documents officiels de justice comme des pièces d'identité, des actes d'état civil, des jugements. Ses traductions sont officielles et il reçoit l'agrément des autorités judiciaires en déposant sa candidature auprès des autorités compétentes. Un traducteur ne peut réaliser se travail sans avoir l’agrément sous peine de poursuites judiciaires.
  • Le traducteur localisateur : Il travaille dans le milieu du web et des jeux vidéos, ou plus largement dans le milieu informatique. Il est chargé de traduire des interfaces de sites internet ou encore de jeux vidéos pour des pays étrangers, ici la Russie.
  • Le traducteur réviseur : De plus en plus généralisé, le traducteur réviseur assure la correction d'un texte déjà traduit. Il relit et modifie certaines passages si ces derniers ne lui paraissent pas totalement cohérents. Ces relecteurs peuvent avoir à corriger des traductions automatiques (type traduction internet) ou bien des traductions réalisées par des traducteurs professionnels.
  • Le traducteur terminologue : il rejoint le traducteur technique en travaillant spécifiquement sur les termes précis d’un domaine. Il doit alors trouver le terme équivalent en langue étrangère. Cela peut être le nom d’une pièce mécanique ou d’un terme médical bien spécifique. Il doit donc être spécialisé sur le sujet.

D’autres idées d’emploi pour les traducteurs de russe

Dans quoi travailler grâce à la langue russe ?
La langue russe et sa culture offre de nombreuses possibilités d'emploi.

Il n’est pas rare qu’un traducteur ou une traductrice choisisse de diversifier ses revenus en effectuant d’autres missions. Les traducteurs de russe ont des compétences linguistiques qui peuvent très bien s’adapter à d’autres emplois comme par exemple le métier de professeur particulier de russe.

Pourquoi ne pas proposer des cours de langue à des personnes désirant progresser en russe ? Vous pouvez alors proposer des cours de conversation, des cours théoriques, des cours de culture russe, etc. Certains établissements recrutent également des professeurs de russe.

Une autre variante est possible : devenir professeur de français pour des russophones.

Il s’agit alors d’enseigner la langue de Molière à des russophones en cours particulier ou collectifs. Les cours de FLE peuvent avoir du succès et peuvent même se réaliser à distance via webcam. Vous pourrez ainsi enseigner le français à des Russes depuis votre salon.

Et pourquoi ne pas essayer de devenir interprète ?

Attention, tout comme traducteur ou professeur, le métier d’interprète demande des capacités et des compétences spécifiques qui s’apprennent. Cependant, en ayant déjà de bonnes connaissances linguistiques en russe, il n’est pas illusoire de vouloir se former à l’interprétariat.

Vous pourrez ainsi assurer la traduction en direct de conférences, réunions, rendez-vous personnels ou professionnels, etc.

Devenir rédacteur est une autre alternative pour les traducteurs de russe qui peuvent écrire pour des sites internet, des blogs, etc.

Avez-vous pensé à donner des cour de russe ?

Où trouver des offres d’emploi de traducteur russe ?

Quand on débute en traduction, la première étape est de savoir où chercher du travail.

Il arrive que des étudiants de langue russe se fassent embaucher par l’entreprise qui les a pris en stage en fin de cursus académique mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Une fois le diplôme obtenu il faut alors se lancer dans des recherches d’emploi.

Vous pouvez bien évidemment vous tourner vers les plateformes très connues comme Indeed ou MeteoJob. Cependant, les annonces de ces plateformes tardent souvent à être publiées et il n’est pas rare d’arriver en fin de processus de recrutement.

Il est plus conseillé de passer par Linkedin sur lequel vous pourrez exposer votre profil et votre CV tout en communiquant avec d’autres professionnels du secteur. Le réseau pourra alors fonctionner. Il est également possible de mettre une alerte afin d’être prévenu des postes intéressants qui pourraient vous correspondre.

Comment postuler à une offre de traduction russe ?
La connaissance de la culture russe fait partie des points forts à mettre en avant sur un CV.

N’hésitez pas également à faire un tour sur ProfilCulture.

Si vous êtes freelance, il faudra apprendre à démarcher vos clients en envoyant des mails aux agences de traduction ou à des professionnels avec qui vous souhaiteriez travailler et proposer vos services.

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Isaline

Journaliste voyageuse et ethnologue de formation, je me passionne pour tout ce qui m'entoure. Des initiatives solidaires aux comportements animaliers, en passant par la musique, la photographie et les sciences.