Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les 12 meilleurs plats nippons à tester chez vous ou au Japon

De Isaline, publié le 29/03/2018 Blog > Langues > Japonais > Les Plats Incontournables de la Cuisine Japonaise !

« La cuisine japonaise n’est pas chose qui se mange, mais chose qui se regarde. » Junichiro Tanizaki

Pourtant, bon nombre de personnes se font un grand plaisir à déguster les plats traditionnels japonais. Car selon un sondage réalisé en 2017 par BVA, la cuisine japonaise ferait partie du top 5 des cuisines du monde préférées des Français.

Riz japonais, tofu, poisson cru, huile de sésame, saké, alcool de riz, haricots rouges, graines de sésame, sashimi, découvrez tous les produits japonais des meilleures recettes du pays du soleil levant.

Une belle façon de découvrir la culture nippone et de trouver de l’inspiration pour préparer vos futurs petits plats.

Les nouilles, c’est la base de la cuisine japonaise

Au Japon, impossible de faire l’impasse sur les nouilles. Cet ingrédient typique des plats japonais a du succès jusqu’en France !

Les plus populaires sont les « yakisoba » traduites par « nouilles sautées ». D’origine chinoise, ces nouilles ont vite fait été adoptées par les Japonais dans leur cuisine traditionnelle. C’est pourquoi il est très facile d’en trouver dans n’importe quel magasin.

De couleur plutôt jaune, les yakisoba sont faites à partir de farine de blé. Elles sont souvent cuisinées avec des morceaux de viandes, des fruits de mer ou des légumes comme le chou chinois, des carottes ou des poireaux.

Un œuf sur le plat recouvre généralement le tout. Cependant, la façon de cuisiner ces nouilles dépend des personnes mais aussi des régions.

Quelle est la meilleure cette japonaise ? La base de la base !

Envie de découvrir la littérature japonaise ?

Cuisine Japon : L’original shabu-shabu

Au Japon, il n’y a pas que du poisson !

Il est aussi tout à fait possible de déguster de la viande. Bien que les recettes japonaises à base de viande ne soient pas très récurrentes, le Shabu-shabu est devenu très populaire dans la culture nippone.

Inspiré de la cuisine chinoise, ce plat japonais est l’équivalent de notre fondue bourguignonne à l’unique différence que la viande du Shabu Shabu est cuite dans de l’eau et non de l’huile.

Les morceaux de viande sont ensuite trempés dans différentes sauces comme la sauce sésame et une autre sauce à base de soja.

Un plat à ne pas manquer pendant votre voyage au Japon.

Gyozas, version japonaise

Alors que la culture japonaise se diffuse un peu partout en France, la gastronomie japonaise prend peu à peu sa place dans nos habitudes.

Venant de la cuisine chinoise, les gyozas sont des raviolis contenant toutes sortes d’ingrédients (légumes, viandes,…). Leur mode de cuisson est très particulier car un côté est cuit à la vapeur et l’autre est grillé à la poêle.

Elles sont en vente dans une grande partie de l’Asie. Cependant, les gyozas japonaises ont une pâte un peu plus fine que la version chinoise.

Plats japonais : J’adore les sushis !

Qui n’a jamais entendu parler des célèbres sushis ?

Star incontournable de la cuisine japonaise, beaucoup en ont entendu parler mais peu en ont véritablement goûté.

Comment manger le sushi ? J’adoooore les sushis !

Ce plat est généralement apprécié pour sa fraîcheur et son absence de graisse ajoutée, ce qui en fait une recette idéale pour ceux qui font attention à leur ligne.

Mais comment sont faits ces fameux sushis ?

Le sushi est une bouchée de riz roulé en forme ovale mélangé à du wasabi et recouvert d’une fine tranche de poisson cru. Cela peut être du thon, de l’anguille, du saumon,…

Les sushis sont souvent difficiles à faire. Ce plat est pourtant l’un des favoris des restaurants japonais et le symbole de la cuisine japonaise.

Découvrez également les films d’animation japonais les plus célèbres.

Les incontournables makis japonais

Cousins germains des sushis, les makis sont souvent proposés avec ces derniers dans les assiettes des restaurants.

On en retrouve de nombreuses variétés dans les menus de resto japonais.

En plus du riz et du poisson (qui n’est pas forcément cru), on y ajoute une feuille de nori (feuille d’algue) et d’autres ingrédients comme de l’avocat, du concombre…

La feuille de nori est généralement posée de façon à entourer le riz. Si celle-ci se trouve à l’intérieur, on parle alors de California, une sorte de maki inventé dans les années 80.

Ces derniers sont donc réalisés en roulés que l’on découpe ensuite en plusieurs morceaux. Les rondelles peuvent ensuite être plongées dans de la sauce soja ou autre, ou être avalées sans condiments.

Ils sont souvent plus appréciés par les occidentaux qui n’ont pas l’habitude de manger du poisson cru.

Les tempuras : façon beignet

Les tempuras sont particulièrement appréciés des occidentaux. Sortes de beignets fris en tout genre, ils sont à dévorer accompagné de riz, de légumes ou en apéro.

Le concept ?

Venus tout droit du 17ème siècle, les tempuras sont des aliments fris dans de la graisse basses calories. Pour les réaliser, la pâte doit être froide et l’huile à 180°. Le choc provoque donc des petits beignets en quelques instants.

Avec du poisson, des crevettes, des calamars, du porc ou autre, toutes les sortes de tempuras peuvent être créées.

Les edamames pour l’apéro

Souvent servies en apéro ou en accompagnement de sushis et maki, les edamames sont des fèves de soja qui ne sont pas encore mûres.

Riches en protéines et en fer, elles sont de plus en plus vendues en occident dans les chaînes de sushis ou dans les restaurants asiatiques.

Il suffit de les mettre à bouillir entre 3 et 4 minutes puis de les refroidir.

Attention ! La cosse ne se mange pas.

Il faut donc extraire les haricots à la main ou avec la bouche.

Ces fèves sont très appréciées au Japon pour leur fraîcheur. Elles sont mangées comme nous mangeons des cacahuètes.

À quel moment manger des edamames ? Des petites fèves pour l’apéro !

Plats Japon : Yakitori, l’oiseau grillé

Le Yakitori, qui signifie « oiseau grillé », ne donne pas spécialement envie du fait de son nom.

Il est pourtant l’un des plats préférés des Japonais et se vend généralement dans les restaurants asiatiques en France.

Il s’agit en fait de brochettes de poulet grillées. Elles peuvent être cuites avec du sel ou nature mais en ajoutant une sauce en fin de cuisson ou au moment de les déguster.

En grignotage ou accompagnées de légumes, n’hésitez pas à essayer les yakitori lors de votre immersion dans la culture japonaise.

Le célèbre râmen japonais

Dans la gastronomie japonaise, il y a du choix !

Et beaucoup de fan de la culture nippone l’ont bien compris.

De nombreux restaurants se sont ouverts ces dernières années afin de proposer aux occidentaux le meilleur des plats japonais. Parmi eux, le râmen !

Presque aussi connu que les sushis, le râmen se mange principalement en hiver, même s’il n’y a pas besoin de bonnes raisons pour manger ce plat quand bon nous semble.

Comme pour beaucoup de plats japonais, le râmen est d’origine chinoise. Mais les japonais ont su l’adapter à leur sauce. Il est constitué d’un bouillon de soja, de nouilles de blé, de tranches de porc et de légumes.

C’est un plat assez bon marché, ce qui fait de lui un plat apprécié et consommé par beaucoup de monde.

L’unagi don, simple mais bon

Que vous preniez des cours de cuisine asiatique ou que vous partiez en voyage dans le pays du soleil levant, ne passez pas à la trappe ce plat.

L’Unagidon est un simple bol de riz agrémenté d’anguilles grillées et assaisonné à la sauce soja. Un plat qui peut paraître simple mais qui ravit toutes les papilles.

La recette, originaire de Nagoya, peut changer en fonction de là où l’on se trouve.

Tokyo, Yokohama, Osaka, Kyoto, tous les endroits sont bons pour un petit bol d’unagidon. Un repas japonais facile à refaire dans sa cuisine.

Quels sont les aliments utilisés dans la cuisine japonaise ? De l’anguille grillée ça vous dit ?

Okonomiyaki, la crêpe japonaise

L’okonomiyaki est un plat qui pourrait faire penser à nos pizzas ou à nos omelettes. Il s’agit d’une pâte qui enveloppe plusieurs ingrédients et que l’on chauffe sur une plaque un peu comme une crêpe. Les ingrédients varient en fonction de vos goûts.

Okonomi signifie d’ailleurs « ce que vous aimez » et yaki « grillé ». Voilà qui en dit long sur ce qu’est ce plat japonais.

Beaucoup de variantes existent selon les différentes villes du Japon. Les versions les plus connues sont celles d’Osaka et d’Hiroshima.

Cuisine japonaise : le Takoyaki, pour les pressés

Vous rêvez de plus d’exotisme ?

Peut-être que la « pieuvre grillée » ou « takoyaki » saura vous séduire.

Grande spécialité d’Osaka, le takoyaki est un plat de la cuisine japonaise à manger sur le pouce.

Il s’agit de boulettes de pâte contenant des morceaux de poulpe. Celles-ci sont cuites dans des moules et vendues dans les rues. Ainsi les Japonais en achètent quelques-unes à emporter pour leur repas.

Les takoyakis doivent être consommés tout juste sortis du moule, donc très chauds.

Vous êtes plutôt branché tatouage japonais ?

Lexique de la cuisine japonaise

Pour bien savoir cuisiner à la japonaise, sans cours japonais paris, voici quelques définitions qui vous aideront.

Bento

« Au Japon, coffret compartimenté contenant les mets d’un repas ou repas froid qu’on emporte dans une boîte, sorte de pique-nique japonais. »

Miso

« Pâte de haricot de soja, utilisée comme aliment ou comme assaisonnement. Traditionnellement, une femme japonaise doit savoir préparer la soupe au Miso pour pouvoir se marier. »

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar