Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les éléments pour réussir une phrase en langue chinoise

De Hélène, publié le 22/10/2018 Blog > Langues > Chinois > Comment Construire une Phrase en Chinois ?

« 欲速则不达 : si vous êtes pressé, vous n’y arriverez jamais », Proverbe chinois 

Cela pourrait sembler étonnant quand on voit la difficulté de l’écriture chinoise (avec ses 60 000 idéogrammes à connaître par coeur), mais la dimension grammaticale du chinois est très simple à apprendre : il n’existe pas de genre (féminin/masculin), pas de conjugaison (seulement des aspects modaux) et pas de nombre (singulier/pluriel).

Dès lors, vous pourriez (à juste titre) vous demander : comment construire une phrase en chinois ? Quelles sont les règles de grammaire pour y parvenir, quelles sont les subtilités en matière de transcription phonétique ou de traduction chinois vers le français ? Voici tous nos conseils pour apprendre à écrire, progresser et parler couramment la langue de Confucius !

Les règles de grammaire générales pour construire une phrase en chinois

Quels sont les éléments clés d'une phrase chinoise ? Pour construire une phrase en chinois, encore faut-il connaître des mots dans la langue

Dans la culture chinoise, seuls les caractères chinois semblent difficiles, car la construction d’une phrase est des plus simples. Elle a une structure de base composée de Sujet, Verbe 1 et/ou Verbe 2, Complément, et c’est tout. Elle comprend des marqueurs temporels ou de condition seulement si :

  • La phrase doit être interrogative, on rajoute alors « ? » (mǎ),
  • La phrase doit être négative, on rajoute «  » (bù),
  • La phrase se trouve dans le passé, on rajoute «  » (le).

Dans 80% des cas, la phrase chinoise est composée d’un Sujet + Verbe + Complément, tout simplement

Sachez aussi que certains verbes, comme les verbes qualitatifs, ont une tournure particulière : ils sont rattachés à un auxiliaire, mais apparaissent sous un seul mot. Remarquez aussi que le verbe est toujours à l’infinitif, c’est une autre singularité et un signe chinois distinctif, contrairement aux langues européennes comme l’anglais, le français ou l’espagnol.

C’est donc une bonne nouvelle : pas de conjugaison en chinois ! Pas de temps passé, de futur ou de présent, ou bien simplement avec des marqueurs. En construisant votre phrase, vous devez toujours utiliser l’infinitif, quelle que soit la personne employée :

  • 我很好。=> Je vais bien,
  • 你很好。=> Tu vas bien,
  • 他很好。=> Il va bien.

En russe, par exemple, l’ordre des mots dans la phrase ne compte pas, alors que si vous voulez apprendre le chinois, il faut revoir les bases grammaticales et la place du verbe 

Autre règle de grammaire de base du monde chinois : tous les mots chinois dans la phrase comme les adverbes, les négations, les compléments circonstanciels de lieu ou de temps, ainsi que les prépositions, se placent avant le verbe.

Vous verrez également quelques cas particuliers avec l’usage et le recours au verbe « être », 是, qui sert à exprimer une situation, mais pas un état (voir un peu plus loin). Par exemple, on dira :

你作什麼(么)工作 ?  我是工程 師(师) => quel est ton métier ? Je suis ingénieur. 

À savoir : il ne s’emploie que devant les noms, pour exprimer un état comme la profession, les relations familiales ou les origines

Connaissez-vous la particularité d’autres verbes, comme le verbe adjectival ? Retour sur cet élément phare pour construire une phrase en chinois !

Le cas particulier du verbe adjectival pour le chinois

Quelles sont les spécificités de la phrase chinoise ? Le verbe adverbial, kézako dans une phrase ?

Ce que l’on appelle « adverbe » ici est une création occidentale, alors que les verbes adjectivaux sont bien une particularité chinoise : alors qu’en traduction française, vous allez dire « être bien », le verbe chinois correspondant sera , qui signifie « aller bien« , « être bien« . En français, vous utilisez bien l’auxiliaire être + l’adjectif. Mais en mandarin, seul ce verbe servira à fonder l’expression : pas besoin de rajouter d’auxiliaire.

C’est là l’intérêt et la définition d’un verbe adjectival : c’est que le verbe porte en lui l’auxiliaire + l’adjectif, pour le dire en des termes simples. Voici un exemple : 我好 => « je vais bien« .

En revanche, il faut voir qu’un verbe adjectival comme celui-là implique une forme de comparaison. Il laisse sous-entendre que « cela va bien » par rapport à quelque chose d’autre.

Attention donc à ne jamais utiliser le verbe « shi », être, pour exprimer ces adjectifs 

Voici quelques exemples de verbes adjectivaux qui s’emploie couramment en chinois :

  • 热, Rè => avoir chaud,
  • 冷, Lěng => avoir froid,
  • 忙, Máng => être occupé,
  • 累, Lèi => être fatigué,
  • 坏, huài => être méchant, être en panne,
  • 聪明, cōngmíng => être intelligent.

Concrètement, cela donne :

  • 他 聪明 。=> il est intelligent (littéralement : « il », « intelligent »),
  • 她()热。 => elle a très chaud.

Le mot saisi entre parenthèses ici est l’adverbe 很 (hěn), qui signifie « très » en chinois traditionnel. Attention cependant : il y a une différence notable à l’oral avec cet adverbe, qui doit être bien accentué pour signifier « elle a très chaud ». Autrement, la traduction sera simplement « elle a chaud ».

La phrase simple en mandarin

Est-ce que le chinois est facile sur le plan grammatical ? Simple comme bonjour, ou comme entrer dans un temple du confucianisme : voilà le credo de la langue chinoise

En voyant les sinogrammes ou la présentation d’un calendrier chinois, vous auriez vite fait de penser qu’il est impossible de construire une phrase en chinois. Pourtant, c’est la chose la plus aisée : la grammaire chinoise ! Pas de conjugaison, une structure simple à retenir… C’est l’idéal pour l’apprentissage de langues.

La place du verbe est très importante : c’est toujours après le sujet, pour que la phrase soit compréhensible. Il peut y avoir deux situations :

  • Sujet + prédicat,
  • Sujet + verbe + complément.

Dans le premier cas, voici quelques exemples :

  • 他 (sujet) 笑。(verbe) => « lui », « rire » => il rit,
  • 我 (sujet) 去。(verbe) => « je », « partir » => je pars, 
  • 中国人喝茶。=> les Chinois boivent du thé.

En voici d’autres pour le deuxième :

  • 他 (sujet) 说 (verbe) 中文。(complément) => « lui », « parler », « chinois » => il parle chinois,
  • 我 (sujet) 想 吃 (verbe) 中国 菜。(complément) => « je », « vouloir », « manger nourriture chinoise » => je veux manger chinois,
  • 我们 (sujet) 要 买 (verbe) 电脑 (complément) => nous allons acheter un ordinateur,
  • 你 (sujet) 要 做 (verbe) 什么?(complément) => qu’est-ce que tu veux faire ?.

Le cas des phrases sans verbe rentre parfaitement dans la catégorie des phrases simples en chinois. Elles permettent de renseigner sur l’âge, la nationalité, la date, l’heure ou encore le prix. Voici quelques exemples :

  • 你几岁? => quel âge as-tu ?,
  • 我十岁 => j’ai 10 ans,
  • 你哪儿的人?我北京人。=> d’où viens-tu ? Je suis de Pékin,
  • 他是老师 => il est professeur,
  • 几点了?现在三点了。=> quelle heure est-il ? Il est trois heures.

Tout de même, si la phrase simple en chinois est facile à construire, encore faut-il connaître du vocabulaire chinois, employer le mot chinois attendu et faire un effort sur la prononciation (et aussi sur la calligraphie chinoise, pour être sûr de ne pas être mal compris…).

Voici maintenant quelques autres exemples de constructions grammaticales chinoises, un peu plus complexes cette fois-ci.

Faire des phrases complexes en langue chinoise

Comment se construit une phrase en langue chinoise ? Une seule et même phrase peut avoir plusieurs écritures

Durant un cours de chinois avancé, vous apprendrez certainement à construire des phrases complexes, une fois que vous aurez acquis les bases nécessaires pour ne plus avoir besoin de mots français, ou d’un dictionnaire chinois français.

Sachez d’abord qu’il existe des conjonctions pour construire ces mêmes phrases. Voici les principales :

  • 可是, (kêshì), la conjonction « mais » :  我有两个妹妹可是()没有姐姐 => j’ai deux petites soeurs mais je n’ai pas de grande soeur,
  • 也 (yê), la conjonction « aussi » : 我有茶也有咖啡 => j’ai du thé, j’ai aussi du café,
  • 因为 (yïnwèi), la conjonction « parce que » : 我去商店因为我没有咖啡了 => je vais au magasin parce que je n’ai plus de café,
  • 的时候 (deshíhòu), la conjonction « lorsque », à utiliser avec attention : 我冷的时候(我)喝茶 => je bois du thé lorsqu’il fait froid.

Découvrons maintenant les phrases dites complexes, que l’on retrouve aussi dans un dialecte chinois, le pinyin.

La phrase interrogative en chinois

Il faut d’abord faire la distinction entre deux types de phrases interrogatives en chinois mandarin :

  • Celle à laquelle on répond oui ou non,
  • Celle à laquelle on ne donne pas d’information.

Celle qui nous intéresse ici est la première. Elle permet de répondre à des questions comme « est-ce que tu vas bien ? » (et non « comment vas-tu ? »).

Il faudra alors utiliser la structure : phrase complète (sujet/verbe/complément) + 吗 (ma)

Par exemple : 你好吗 ? => est-ce que tu vas bien ?.

À noter : contrairement à plusieurs langues européennes, avec la question, on n’inverse pas le sujet et le verbe dans la construction syntaxique en chinois

La phrase négative en mandarin

La forme négative va s’employer dans trois contextes grâce à une particule de moyen :

  • Pour décrire une action négative au sens de « ne… pas »,
  • Pour un impératif négatif,
  • Pour une négation au passé.

Dans le premier cas, on va utiliser la préposition 不 (bù), comme dans : 她长得不漂亮。=> elle n’est pas belle.

Pour l’impératif, il faudra bien penser à utiliser soit la préposition 别 (bié), soit la préposition 不许 (bùxǔ), en sachant que toutes deux se placent devant le verbe. Cela donne : 不许大声说话! => ne parle pas si fort !.

Enfin, pour le passé, on utilisera la préposition 没 (méi) ou 没有 (méiyǒu), pour dire par exemple : 我没去上班 => je ne suis pas allé travailler.

Chaque apprenant du français chinois doit savoir que la proposition relative est assez complexe à appréhender en chinois. C’est pourquoi elle fera l’objet d’un autre article !

Même dans le cadre d’un cours de chinois en ligne, il faudra être attentif aux spécificités chinoises, comprenant notamment le morphème ou une structure monosyllabique. Le chinois fait partie des langues du monde ayant une civilisation et une histoire riches : découvrez-le à travers l’expression orale !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar