Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

À quel moment prodiguer des cours de soutien ?

De Philippe, publié le 23/11/2016 Blog > Cours particuliers > Donner des Cours Particuliers > Quand Donner des Cours Particuliers ?

Ça y est, vous êtes fin prêt à donner des cours particuliers en ligne ou à domicile ?

Votre motivation est à son comble, et c’est très bien !

Il vous reste maintenant à mettre au point votre stratégie, votre plan d’action.

Après l’étude des problèmes de la visibilité à donner à votre profil, de la forme juridique d’exercice à adopter et du tarif horaire à fixer, il faut encore se poser la question du timing !

Chacun selon son activité principale et ses aspirations reste libre de faire comme il l’entend.

Mais explorer ces pistes sera utile à tout le monde pour savoir où avoir le maximum de chances de trouver des clients potentiels et quels profils sont sur-représentés ou sous-représentés dans tel ou tel cas de figure.

Les vacances scolaires : le meilleur moment pour donner des cours particuliers ?

Pour un enseignant de l’Éducation nationale, prodiguer des cours de soutien pendant les vacances scolaires, c’est nécessairement se sucrer les siennes !

Ce point est à méditer sérieusement, pour ne pas avoir de mauvaises surprises et pour pouvoir durer sur le long terme.

L’idéal resterait tout de même de se réserver quelques jours pour soi, et de se garder intégralement les vacances de Noël ou d’hiver par exemple.

Libérés de leur rythme scolaire habituel, les enfants peuvent facilement faire le bilan sur leurs acquis et leurs lacunes, sur leurs facilités et difficultés, avec un professeur neutre qui portera un regard nouveau et personnalisé sur l’élève.

Cette espèce de « bilan de compétences » avant l’heure peut s’avérer extrêmement utile pour redémarrer en enclenchant la bonne vitesse à la rentrée.

En plein milieu de l'année scolaire, les examens étant encore loin, les vacances de Noël et hivernales sont celles du repos par excellence. Noël | Entre les réunions de famille et les sports d’hiver, les jeunes gens et les enseignants sont moins disponibles en fin d’année | source : unsplash.com

Les vacances permettant d’avoir plusieurs jours d’affilée de libres (un bloc d’une semaine de cinq jours à titre d’exemple), elles présentent des conditions optimales pour organiser des stages intensifs, mode de remise à niveau que nous étudierons plus en détail ci-dessous.

Pour les élèves ayant du retard dans une matière spécifique, rien ne vaut un rattrapage intensif pour ne plus être en queue de peloton. C’est ce qui arrive souvent quand un enfant commence le latin, le grec ou une langue étrangère un peu plus tard que les autres (en quatrième au lieu de la cinquième, etc.).

Côté finances, les gains sont bien réels.

Pour les esprits bosseurs, les clients ayant une grande liberté et souplesse horaire, il est possible de travailler en apnée pour enchaîner un grand nombre d’heures. Mais attention à la fatigue !

Même si accompagner individuellement un collégien est moins fatigant que de tenir une classe, ce serait dommage de faire un burn-out…

Les avantages d’être professeur particulier l’été

Ah, l’été ! On aurait envie de faire des randonnées en montagne ou de bronzer sur une plage !

Mais, pendant que certains s’amusent, il faut bien que d’autres travaillent !

Et pas que les saisonniers… De nombreux parents ont le chic de réclamer précisément à cette époque des cours de soutien scolaire pour leur chère progéniture…

Et c’est une chance pour les instits !

En juillet et août, les vacanciers n’ont – normalement – que du temps libre. Là où la demande abonde, un prof pourra véritablement blinder son emploi du temps.

Les stations balnéaires populaires peuvent être d’excellents lieux de prospection, mais aussi les grandes villes : s’il est évident qu’une cité telle que Toulouse est presque déserte autour du 15 août, les familles qui y restent peuvent l’être pour des raisons « studieuses » !

Et ce peut être une bonne initiative d’enseigner en plein air pour profiter de l’ensoleillement !

Au lycée, les épreuves de première arrivant, beaucoup de lycéens profitent des vacances estivales pour lire les grands classiques de la littérature française. Formation continue ? | Même en été l’on coupe rarement totalement avec le boulot : souvenez-vous de vos devoirs de vacances ! | source : stocksnap.io

Un enseignant expérimenté saura de plus profiter de la belle saison pour proposer aux parents des programmes de remise en été à nouveau cohérents : mise en place d’un planning sur plusieurs heures, meilleure prise en compte des besoins de l’enfant en n’étant pas braqué sur du court-termisme… Cela permet de faire d’une pierre deux coups : avec de tels forfaits, les heures se multiplient dans une période de temps restreinte, et ce sont donc parallèlement les avantages financiers qui se décuplent.

Votre travail sera récompensé, mais aussi celui du lycéen, lequel verra rapidement les résultats de ses efforts : il est notoire que l’on est moins stressé en période estivale !

Au-delà des difficultés scolaires, un autre public est demandeur de cours supplémentaires en été.

Ce sont les familles qui souhaitent aller au-delà des programmes scolaires académiques, pour diverses raisons : avoir une mention au bac, préparer un jeune en vue d’une classe préparatoire, mieux connaître une discipline que l’on apprécie.

Donner des cours à domicile en cours du soir

Cette possibilité vaut pour toute l’année.

Elle consiste à donner des cours particuliers après la classe – mais également le samedi, voire le dimanche. En bref, c’est le mode le plus « classique » : profiter de l’année scolaire pour faire de l’aide aux devoirs après les cours.

C’est un complément de salaire, c’est une activité secondaire (ou deuxième job) très souple et pratique.

Elle peut être assumée par un enseignant titulaire, qu’il soit détenteur du CAPES ou de l’agrégation, mais aussi par des étudiants ou des professionnels lambda : apprendre l’anglais avec un businessman du pays, ça n’est pas mal non plus !

Dans les grandes agglomérations françaises, beaucoup d’étudiants se proposent, en fonction de leurs compétences et qualifications, de prodiguer de tels enseignements.

C’est une excellente idée pour financer ses études, lorsqu’une bourse n’est pas suffisante (ou que l’on n’y est pas éligible).

Pour beaucoup, c’est aussi un premier moyen de tester le face-à-face pédagogique et de se retrouver pour la première fois de l’autre côté du miroir : une bonne formation initiale pour faire ses premières armes dans le professorat !

Enfin, il serait faux de croire que seuls les enfants ou jeunes gens sont demandeurs en cours à domicile.

Pour apprendre une nouvelle langue, consolider leur maîtrise de l’anglais professionnel ou progresser dans un loisir comme le piano, la guitare ou le dessin, de nombreux citadins de tous âges recherchent la perle rare. Il ne tient qu’à vous de la leur apporter !

Donner des cours particuliers en stage intensif la semaine

Nous avons déjà évoqué, à demi-mot, comme en passant, l’existence de stages intensifs.

Ils sont prioritairement organisés pendant des vacances, grâce aux importantes plages horaires qui peuvent y être dégagées, que ce soit du côté des élèves ou de celui de pédagogues chevronnés.

Les établissements publics sont censés proposés des cours de soutien scolaire, mais ce n'est que rarement suffisant. Cours intensifs | Il n’y a pas d’âge pour la remise à niveau et le rattrapage ! | source : morguefile.com

Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Il peut être question de cours intensifs de langue : en France, ce sera par exemple du FLE (français langue étrangère), dans une grande ville, à l’attention d’étrangers plus ou moins francophiles.

Ce peut aussi être du cours de soutien pur et dur, mais de façon répétée pour doper les progrès de chacun. Comme on peut s’en douter, ces cours sont souvent organisés par des structures spécialisées à l’instar du Cours Legendre et de Complétude, ayant en outre des locaux pour accueillir des groupes. Car la demande étant forte, on quitte souvent le champ du suivi individualisé pour confiner à la remise à niveau en groupe, où l’on alterne enseignements magistraux et aide aux devoirs au cas par cas.

Devenir professeur particulier spécialisé dans la préparation d’examens

Somme toute, la préparation d’examens n’est qu’une forme parmi d’autres de stage intensif. Pour le brevet, exam non obligatoire pour passer en classe de seconde, les sessions de révision sont généralement assurées directement dans les établissements scolaires, sous l’égide de professionnels du ministère de l’EN.

Les choses se compliquent avec le bac, que tous les lycéens rêvent d’avoir : c’est un sésame vers l’enseignement supérieur et de nombreuses filières et carrières. L’enjeu est considérable.

Cette préparation au baccalauréat ne prend pas nécessairement la forme d’un stage intensif : pour les travailleurs indépendants, il est tout à fait concevable d’accompagner un élève en particulier, mais pour une matière précise (parfois davantage selon les compétences du prof).

Bien connaître les programmes scolaires et la philosophie des épreuves (méthodologie) et des correcteurs est une condition sine qua non.

Mais attention à la lassitude ! C’est toujours bien, pour être intellectuellement stimulé, de faire plusieurs choses légèrement différentes afin d’éviter de tomber dans une routine paradoxalement éreintante.

 

Tutorat et préceptorat sont d'autant plus demandés par les familles que les épreuves à passer sont cruciales. Examens | Le bac et le brevet des collèges, échéances phares d’une scolarité, sont l’occasion d’importantes révisions | source : visualhunt.com

*

Il est indispensable de préparer sa feuille de route avant de se lancer, et de savoir quand est-ce que l’on veut enseigner et quand est-ce que l’on désire se reposer.

La réponse sera différente selon que l’on est étudiant, prof ou autre. De même, selon le temps de repos que l’on souhaite s’accorder. Certains préféreront travailler de manière régulière tout au long de l’année avec une charge horaire quotidienne raisonnable ; tandis que d’autres bosseront intensivement certaines semaines pour être entièrement libres pendant leurs vacances. Un choix de vie qui reste personnel et relatif, pouvant varier d’une année à l’autre !

Maintenant, si vous savez ce que vous voulez, il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans la prospection afin de donner vos premières heures de cours !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar