Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment s’entraîner pour se perfectionner dans la langue arabo-musulmane ?

De Samuel, publié le 30/04/2018 Blog > Langues > Arabe > Les Exercices pour Progresser en Arabe !

« Mieux vaut comprendre qu’apprendre. » Gustave Le Bon (1841-1931)

L’arabe est une langue sémitique dont l’apprentissage place l’apprenant devant un système d’écriture aux antipodes de notre langue maternelle. Il faut apprendre à lire l’arabe, s’approprier l’alphabet, mémoriser le vocabulaire, apprendre la grammaire et la conjugaison de tous les verbes.

L’arabe est usité par 375 millions de locuteurs dans 29 pays du monde arabe.

Pourtant, en 2011, il n’y avait que 222 professeurs certifiés ou agrégés pour enseigner l’arabe dans 217 établissements seulement, en langue vivante 2 ou 3 (LV2 et LV3).

Envie de progresser pour devenir arabophone et connaître la culture arabe ? Voici comment faire des exercices pour mieux parler arabe !

Travailler l’écriture arabe avec des fiches

Pour apprendre une langue, on se focalise souvent sur l’apprentissage des règles de grammaire au détriment de la lecture et du vocabulaire.

Quels exercices d'apprentissage pratiquer pour devenir arabophone ? Ma stratégie préférée : faire des fiches mémo pour apprendre du lexique arabique et recouvrir ses murs !

En résultante, on apprend les lettres de l’alphabet pour écrire l’arabe et l’on s’initie aux tableaux de conjugaison, à tous les temps de la langue arabe mais on occulte l’approfondissement du vocabulaire et de la prononciation.

Parmi toutes les méthodes déployées pour apprendre l’arabe littéraire, l’une des meilleures dont nous voudrions parler est celle qui consiste à faire des fiches de mémorisation mnémotechnique.

Grâce à cette astuce, il serait par exemple possible d’apprendre plusieurs centaines de mots arabes en un seul mois.

Comment faire ?

En se constituant un stock de mots en arabe, des listes classées par champ lexical, que l’on va lire et réviser de manière répétitive et constante.

Durant l’exercice, il est conseillé de prononcer à voix haute le mot ou les verbes conjugués – le verbe être, le verbe avoir ou le verbe boire, par exemple -, tout en s’enregistrant parler.

On commencera par noter le radical trilitère – socle grammatical à trois lettres – des verbes ou des mots de la vie courante, accolé à leur traduction française.

L’avantage en arabe, est que la base de trois consonnes permet de construire un ensemble de mots avec le même préfixe.

Par exemple, le verbe conjugué kataba, qui signifie « il a écrit » : notons que notre infinitif français correspond au verbe conjugué à la troisième personne en arabe.

En ajoutant une voyelle avant ou après les consonnes, on va pouvoir construire des mots arabes appartenant au même champ sémantique :

  • Kâtib : écrivain,
  • Maktûb : écrit,
  • Uktub : écris ! (à l’impératif),
  • Yaktubu : il écrit (conjugué à l’inaccompli indicatif),
  • Iktitâb : inscription,
  • Mukâtabatun : correspondance,
  • Kitâb : livre,
  • Maktab : bureau.

Il ne reste plus ensuite qu’à faire des fiches – entre 5 et 10 mots par jour – avec tous les temps du verbe écrire : l’impératif, l’inaccompli – indicatif, subjonctif, apocopé – (équivaut au temps présent), l’accompli (équivalent de notre temps passé).

Pour apprendre la conjugaison, on peut noter sur une fiche comment faire le futur en arabe : adjoindre le suffixe « sa » ou le faire précéder de « sawfa » à l’inaccompli indicatif. Pour le verbe écrire, cela donne « sayaktubu » (il écrira), ou « sawfa yaktubu ».

On note aussi que le le verbe arabe se conjugue à la première, deuxième personne et troisième personne en fonction du nombre (singulier, duel, pluriel) et du genre (féminin masculin), et qu’il y a 13 formes de conjugaison (5 pour l’impératif qui ne se conjugue qu’à la deuxième personne).

Vos fiches doivent bien mentionner qu’il n’y a pas de distinction entre le masculin et le féminin, ni entre le duel et le pluriel à la première personne. Et aussi que le pronom personnel ne s’utilise en arabe que pour insister sur une action.

On a listé plusieurs centaines de mots ? On passe maintenant aux exercices !

S’entraîner pour conjuguer le verbe arabe

La conjugaison et le vocabulaire de la langue du prophète ne peuvent être domptés si l’on ne multiplie pas les exercices pour progresser.

Apprenez la conjugaison et la grammaire en langue du prophète avec une enseignante native ! Être prof d’arabe : quelle méthode employer pour faire progresser ses élèves ?

Pour apprendre la conjugaison arabe, on travaillera souvent l’arabe littéraire égyptien, l’arabe standard moderne tel qu’il est compris dans tous les pays arabes, à contrario de l’arabe dialectal – marocain, algérien, tunisien, syrien, libanais ou dans la péninsule arabique.

Lors d’un cours arabe en ligne de conjugaison, on s’entraînera d’abord sur les pronoms possessifs, personnels et le pronom démonstratif. On apprend ensuite les verbes arabes ayant la plus grande utilité, servant de ciment à chaque phrase simple : les verbes être, avoir, faire, être en train de.

Voici d’abord les pronoms en arabe, avec leur traduction littéraire :

  • Moi : ana, أنا,
  • Toi (garçon) : ènta, أنت,
  • Toi (fille) : èntia, أنت,
  • Lui et elle : houa (هو) et hia (هي),
  • Nous : nahnou (نحن),
  • Vous : ntoma (ينتما),
  • Eux/Elles : homa (هم).

En cours arabe, le temps présent n’existe pas pour le verbe être, qui est implicite. On ne dit donc pas « je suis beau », mais « moi, beau » : ana zine.

La compréhension s’opère selon le contexte.

Cela devrait rendre la conjugaison facile à l’apprenant de niveau intermédiaire.

Internet est une mine d’or pour l’apprentissage de l’arabe – au même titre que toutes les langues vivantes : on peut lire des cours de langue gratuits en deux ou trois clics.

En ce qui nous concerne, nous avons trouvé un rappel des tableaux de conjugaison arabe, publié par l’université de Paris 1 Panthéon Sorbonne : le Service général pour l’Enseignement des Langues Vivantes et Anciennes appliquées aux sciences humaines (SELVA).

Le fichier requiert d’avoir déjà acquis un niveau intermédiaire car ce cours ne comporte aucune traduction française.

Toutefois, c’est un support pédagogique très complet et quiconque sait lire l’arabe pourra s’entraîner à mémoriser un maximum de verbes courants.

Recopier les verbes en français, les écrire en arabe de droite à gauche, les prononcer à voix haute, et s’entraîner à utiliser leurs formes conjuguées dans une phrase nominale.

Pour en apprendre encore davantage, l’apprenant peut aussi puiser son stock de mots dans un dictionnaire arabe-français : Almaany par exemple, fournit le sens des mots, leurs écritures et des exemples pour les employer dans chaque contexte différent.

Exercices pour apprendre le vocabulaire arabe

Apprendre l’arabe en s’amusant et à tout âge, cela vous dit ?

De l’alphabet arabe en initiation pour enfant au cours plus élaboré pour apprendre à écrire en arabe ou maîtriser la structure grammatical de la langue, le site Trésor éducatif (Tresoreducatif.com) offre à l’utilisateur une progression adaptée à son niveau.

Réviser les mots arabes tous les jours en lisant aux murs. Masquer la traduction française pour apprendre le vocabulaire arabe.

A partir d’une courte histoire en vidéo, l’apprenant écoute, travaille le vocabulaire, la compréhension orale et s’exerce à l’écriture.

C’est un programme complet de formation arabe décliné sur une année d’étude de la langue, stimulant l’écoute active, la répétition espacée, la mémorisation visuelle et auditive.

Les cours en PDF contiennent de nombreux exercices de vocabulaire, de conjugaison et de grammaire.

On n’y pense peu, mais l’exercice de la dictée est un excellent moyen de progresser en arabe : on travaille à la fois l’écriture arabe, l’orthographe, les tableaux de conjugaison et les règles de grammaire arabe.

Voici une bible pour apprendre la langue arabe : Mylanguages Apprendre l’arabe.

Ce site offre à son lecteur des cours sur les adjectifs, les adverbes, les articles, le féminin, la négation, les noms, les nombres, les phrases, le pluriel, les prépositions, les pronoms, les questions, les verbes, et des listes de vocabulaire.

Pour celles et ceux qui souhaitent apprendre l’arabe de façon ludique, il existe des jeux éducatifs en ligne.

Initialement développés pour les enfants, un adulte de niveau débutant pourra tout aussi bien les suivre avec la même pugnacité qu’un musicien révisant son solfège et ses gammes : on pense aux jeux du site logicieleducatif.fr, pour n’en citer qu’un.

Celui-ci permet de travailler la reconnaissance vocale sur des thèmes de la vie courante, d’apprendre la grammaire et la conjugaison : les vêtements, les locutions et expressions idiomatiques, la famille, les verbes courants, les nombres de 1 à 20 ou encore les animaux.

Des supports numériques pour progresser en arabe

Lorsque l’on n’a pas les moyens de suivre des cours dans une école de langue ou auprès de nos professeurs particuliers sur Superprof ou encore que l’on n’a pas eu de cours d’arabe dans l’enseignement secondaire, on doit se replier sur les solutions gratuites ou presque.

Apprendre une langue est un puissant traitement de prophylaxie sociolinguistique : les bénéfices cognitifs sont nombreux et l’on étend son ouverture sur le monde.

Or on peut de nos jours se perfectionner en langue arabe, parfois gratuitement : grâce à internet, notamment les chaînes Youtube et les applications sur smartphone.

Assimiler l'idiome du prophète tout seul : les solutions numériques ! Les chaînes Youtube : un support pédagogique gratuit pour étudier l’arabe à son rythme.

Le web 2.0 offre aussi la possibilité d’accéder à une bibliothèque numérique en quelques clics : le site Youscribe, par exemple.

Cette start-up française mise sur l’accès universel à la lecture en mettant à disposition des milliers de livres numériques téléchargeables sur liseuses, téléphones et tablettes.

L’accès est certes payant, mais abordable : 3,99 € pour 24 heures, 8,99 € par mois avec 7 premiers jours offerts, et 69 € par an.

De nombreux cours d’arabe sont disponibles à celles et ceux s’étant ouverts un accès (au format PDF) :

  • Apprendre l’alphabet,
  • Découvrir la vocalisation,
  • Construire la phrase nominale,
  • Apprendre les pronoms, les genres, les adjectifs,
  • Accorder le singulier, le pluriel, le duel,
  • S’initier aux aspects des verbes et de leurs conjugaisons.

Les cours contiennent également des exercices de rédaction, d’expression orale et de compréhension écrite. Des fiches de vocabulaire sont disponibles pour une réelle progression (plusieurs thèmes : les couleurs, les nombres, le transport, les voyages, les saisons).

Après avoir appris l’alphabet arabe, la table de conjugaison du verbe arabe et sa grammaire, on peut encore pousser plus loin son apprentissage : en s’attelant à l’art de la calligraphie !

Vous pouvez aussi suivre des cours d’arabe paris.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar