Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment connaître par cœur les lettres cyrilliques ?

De Aurélie, publié le 06/06/2017 Blog > Langues > Russe > Comment Apprendre l’Alphabet Russe ?

« Quand on tombe de l’eau, la pluie ne fait plus peur », proverbe russe.

En règle générale, les langues redoutées par les francophones, comme le chinois ou le russe, le sont à cause de leur alphabet qui semble incompréhensible. L’alphabet est en effet la base de tout apprentissage linguistique, sans lequel il est possible de parfaire son écriture slave.

Dû à ce blocage, la plupart des étudiants préfèrent l’apprentissage de l’anglais ou de l’allemand, plus faciles à comprendre que les langues slaves.

Pourtant, la Russie semble fasciner nos compatriotes : selon un sondage de 2015 réalisé par Russie.fr, la première raison d’apprendre la langue de Dostoïevski est de pouvoir rencontrer des Russes et voyager en Russie !

Pour pouvoir communiquer efficacement avec le peuple russe, notamment par le biais de la correspondance, le francophone doit impérativement apprendre l’alphabet cyrillique. Contrairement à l’alphabet chinois, l’alphabet russe reste assez proche de notre alphabet latin et peut facilement être maîtrisé en seulement quelques mois.

Découvrez donc comment appréhender l’apprentissage de l’alphabet cyrillique !

Les règles de l’alphabet russe

Les lettres latines

Introduit en Russie durant l’année 988, l’alphabet cyrillique russe comporte 33 lettres, soit 7 lettres de plus que dans notre alphabet latin. Bien que ce nouveau système d’écriture puisse paraître incompréhensible pour un apprenant occidental, on retrouve certaines règles communes aux deux alphabets : par exemple, la langue russe comporte également des voyelles et des consonnes.

Comment découvrir la culture russe avec un cours à domicile ? Fiodor Dostoïevski, Léon Tolstoï, Alexandre Pouchkine, Nicolas Gogol … La Russie regorge d’écrivains illustres ! En apprenant la langue, vous pourrez lire ces ouvrages en version originale !

Dans l’alphabet cyrillique, il existe 7 lettres issues de l’alphabet latin :

  • A se prononce « A »,
  • E se prononce « Yé »,
  • 3 se prononce « Zé »,
  • K se prononce « K »,
  • M se prononce « M »,
  • O se prononce « O »,
  • T se prononce « T ».

Il existe également quelques signes pouvant ressembler à l’alphabet latin, comme le Н : prudence !

Ces signes sont bels et bien russes et se prononcent d’une autre façon que la version latine. Lors de révision, il faudra donc prendre garde aux faux amis et oublier sa langue maternelle.

Il est conseillé de commencer par retenir ces 7 lettres qui, en plus d’être fréquentes, sont bien plus faciles à appréhender que les lettres russophones !

En apprenant à lire le russe, vous pourrez découvrir de nombreux auteurs russes.

Les lettres grecques

Chaque année, des dizaines de milliers d’élèves font le choix d’apprendre le grec ancien durant le collège ou le lycée. Bien que cette langue soit « morte », ses signes restent aujourd’hui utilisés dans certains alphabets, et notamment dans l’alphabet cyrillique.

Si vous avez quelques notions de grec ancien, vous pourrez donc plus facilement apprendre l’alphabet russe, et inversement !

L’alphabet russe comporte 9 lettres grecques :

  • Б se prononce « B »,
  • Г se prononce « Gué »,
  • Д se prononce « D »,
  • У se prononce « Ou »,
  • Ф se prononce « F »,
  • П se prononce « P »,
  • С se prononce « S »,
  • Р se prononce « R »,
  •  Л se prononce « L ».

Encore une fois, prenez garde à ne pas confondre la prononciation française et la prononciation russe (comme pour le « P », par exemple). L’apprenant ne doit pas être tenté de faire un raccourci entre sa langue natale et cette langue slave, qui, bien que partageant certaines similarités, se distinguent par leur prononciation.

Petite anecdote : l’URSS, l’ancien nom de la Fédération de Russie, s’écrit « CCCP ».

Un acronyme bien différent du nôtre, me direz-vous ? Eh bien pas tant que cela : CCCP se prononce en effet « SSSR », d’où l’importance de ne pas se laisser avoir par une apparente ressemblance !

Les lettres russes

Lors de votre apprentissage de l’alphabet russe, le plus compliqué sera d’assimiler les nouveaux signes russes, pour la plupart inconnus pour un francophone. Néanmoins, cette nouveauté peut être bénéfique pour l’élève puisque ce dernier pourra étudier des signes et prononciations inédites évitant généralement les faux amis.

Comment prendre des cours particuliers en langue cyrillique ? Diplômé et expérimenté, le professeur de russe natif connaît par coeur la culture de son pays et les difficultés de sa langue natale. De quoi progresser en un rien de temps !

Cette partie comporte seulement 15 lettres : les signes et leur phonétique peuvent être assimilés en seulement quelques heures de révision quotidiennes ! N’hésitez pas à écrire les lettres russes pour les mémoriser plus facilement.

Voici les lettres russes de l’alphabet cyrillique :

  • И se prononce « I »,
  • Й se prononce « Yeu »,
  • Ц se prononce « Tseu »,
  • Ч se prononce « Tsheu »,
  • Н se prononce « N »,
  • Ш se prononce « Sheu »,
  • Щ se prononce « Shsheu »,
  • Х se prononce « Kha »,
  • Ы se prononce « ɨ »,
  • Ж se prononce « J »,
  • В se prononce « V »,
  • Э se prononce « Hè »,
  • Ю se prononce « You »,
  • Я se prononce « Ya »,
  • Ё se prononce « Yo ».

Avec une bonne prononciation de l’alphabet russe, l’élève pourra apprendre à parler russe couramment et préparer un séjour linguistique dans le plus grand pays du monde !

Alphabet russe : le signe mou et le signe dur

Une fois tous les signes précédents assimilés, il ne restera plus qu’à l’élève d’apprendre les 2 dernières lettres de l’alphabet cyrillique : le signe mou et le signe dur.

Certains élèves de russe font parfois abstraction de l’apprentissage de ces signes, puisque ce sont des lettres non vocalisées, souvent réservées aux étudiants experts du russe !

Pourtant, il plus compliqué de comprendre et de se faire comprendre auprès des autochtones russes sans prendre en compte l’importance des deux signes.

Les deux signes sont :

  • Le signe dur ъ qui indique que la consonne précédente n’est pas palatisée,
  • Le signe mou ь qui indique que la consonne précédente est palatisée.

Il n’est donc ici pas question de lecture simple mais bien de prononciation : pour obtenir une bonne note au ТРКИ- TORFL, par exemple, l’étudiant devra prouver sa capacité à déceler toutes les tournures linguistiques de la langue de Tolstoï.

Pour devenir un véritable bilingue français-russe, l’apprentissage des modificateurs de prononciation est indispensable !

Les techniques pour retenir l’alphabet russe

Faire des fiches de révision de russe

Pour réviser son accent tonique, s’initier à la langue slave et devenir bilingue, il est conseillé de préparer des fiches de révision entre deux cours avec un professeur de russe !

Comment engager un professeur natif de Saint-Petersbourg ? Avec un bon niveau de russe, l’étudiant francophone pourra aller étudier dans une université russe renommée, comme l’université de Moscou.

En effet, apprendre l’alphabet russe au préalable permet d’être bien préparer avant sa leçon de russe et d’espacer les séances, ce qui est à la fois économique et pédagogique. L’idéal est de répartir les lettres en plusieurs catégories (comme ci-dessus ou par consonnes et voyelles) afin de réellement maîtriser chaque signe.

Avant de passer à la fiche suivante, l’élève devra s’assurer d’avoir bien maîtriser chaque lettre et chaque prononciation en revenant constamment sur ses leçons précédentes.

Pour trouver l’alphabet russe et sa prononciation, l’étudiant peut passer par :

  • Les manuels éducatifs de russe,
  • Les dictionnaires russe français (avec transcription phonétique),
  • Les fiches de révision en ligne,
  • Les podcasts en russe,
  • Les vidéos en russe, etc.

Afin de rendre sa révision plus ludique, l’étudiant peut utiliser différents moyens mnémotechniques. Pour beaucoup d’élèves, la technique du mindmapping se révèle efficace quand il s’agit en fait d’élaborer un schéma heuristique mental ou physique en associant chaque signe à sa prononciation : en visualisant la phonétique russe, l’élève sera plus enclin à retenir les mots russes.

Pour approfondir ses connaissances, l’élève peut choisir de passer par les cours particuliers de russe !

Ici, l’enseignant bilingue natif de Russie est totalement à la disposition de son élève et lui apporte son suivi régulier et sérieux. Lors des cours de russe Paris (ou ailleurs en France !), l’étudiant pourra à la fois :

  • Réviser l’alphabet cyrillique,
  • Mais aussi la culture russe,
  • La grammaire russe,
  • Le vocabulaire russe,
  • Ou encore la littérature russe.

Le cours de russe permet travailler son accent pour bien préparer un voyage en Russie !

S’entraîner grâce aux exercices d’alphabet russe en ligne

Apprendre le russe en ligne, c’est désormais possible grâce aux cours de russe débutant !

Comment organiser un échange linguistique avec un étudiant russe ? Avec un bon bagage linguistique, il est possible de travailler directement dans une grande ville de Russie, comme Saint-Petersbourg. De quoi améliorer rapidement son CV !

Sur ordinateur, sur tablette ou directement sur son smartphone, l’étudiant peut consacrer quelques minutes quotidiennes à la révision de l’alphabet russophone. Les cours de russe en ligne permettent de travailler son expression orale et d’apprendre la langue russe facilement.

Les leçons numériques s’adaptent à tous les niveaux : débutant, confirmé ou avancé. Les jeunes enfants souhaitant découvrir l’alphabet russophone pourront donc apprendre sans même s’en rendre compte grâce à des jeux pédagogiques et amusants.

Lors des exercices de russe en ligne, l’élève pourra accéder à un clavier cyrillique voire à un système de reconnaissance vocale qui permet de détecter la justesse de son accent russe !

Alphabet mais aussi syntaxe, pronoms personnels ou encore prépositions, les cours de russe en ligne permettent de se familiariser avec l’écriture russe avant de passer par l’enseignement privé.

Voici quelques ressources pour découvrir l’alphabet russe :

  • Les applications éducatives gratuites pour apprendre la langue de Pouchkine,
  • Les sites web d’apprentissage du russe,
  • Les cours MOOC en ligne,
  • Les films et séries (avec sous-titres russes),
  • Les exercices de russe gratuits,
  • Les vidéos d’apprentissage du russe, etc.

Les cours de russe en ligne permettent avant de bien organiser sa fiche de révision de russe. Il est en effet conseillé de s’entraîner à écrire sur papier tous les signes russes pour pouvoir à la fois travailler sa mémoire motrice mais aussi découvrir l’écriture cursive cyrillique.

Alors, pourquoi ne pas assimiler l’alphabet cyrillique sans sortir de chez soi ?

Quelles sont les conditions pour apprendre l’alphabet russe ?

Apprendre l’alphabet russe n’est pas si difficile qu’on veut nous le faire croire. En quelques semaines, il est tout à fait possible de maîtriser ces signes un peu étranges.

L’alphabet russe est définit ainsi :

Alphabet bicaméral de trente lettres, créé vers la fin du IXe siècle en Bulgarie par des disciples du frère Cyrille, à partir du grec dans sa graphie onciale et de l’alphabet glagolitique.

Il est utilisé pour parler et écrire d’autres langues que le russe et notamment :

  • Le Bulgare,
  • Le Biélorusse,
  • Le Ukrainien,
  • Le serbe,
  • Le macédonien.

Pour apprendre plus facilement l’alphabet et la langue, certains prérequis peuvent donc être d’une très grande aide.

Maîtriser parfaitement le français

Vous n’êtes pas très doué lorsqu’il s’agit de corriger vos fautes de syntaxe, d’orthographe, de conjugaison ou de grammaire ?

Il va falloir faire des efforts !

En effet, bien connaître le français et toutes les règles de la langue de Molière permet de mieux appréhender le russe.

Non seulement le français vous aidera pour ensuite travailler vos leçons de russe, mais en plus, il vous aidera à apprendre plus vite les lettres russes.

Comment faciliter l'apprentissage du russe ? Connaître le française facilite l’apprentissage de l’alphabet russe.

Comme expliqué précédemment, l’alphabet russe a de nombreuses similitudes avec les langues latines.

Il faut donc bien maîtriser des règles comme les voyelles et leur utilisation.

La prononciation russe est également très semblable à celle du français. C’est ce qui rend le russe plus simple qu’il n’y parait.

Chacun des symboles de l’alphabet correspond à un son précis. Rien à voir donc avec des langues comme le chinois, le japonais,…

De plus, la prononciation russe est parfois plus simple que le français puisqu’en russe, toutes les lettres se prononcent.

En français, beaucoup de lettres sont présentes dans un mot pour indiquer un pluriel ou un féminin. Le russe ne comporte pas de lettre muettes comme l’espagnol ou l’italien.

Les lettres n’ont d’ailleurs pas plusieurs prononciations en russe. Impossible donc de se tromper au moment de la lecture.

De quoi rassurer les étudiants en russe !

Connaître d’autres langues

Savoir parler d’autres langues avant d’apprendre le russe et son alphabet peut être d’une aussi grande aide que maîtriser le français.

Si vous connaissez déjà les bases d’une langue slave comme le polonais, le tchèque, ou le slovaque, l’apprentissage du russe et la formation des mots avec les lettre cyrillique vous paraitra plus simple.

Les lettres des langues slaves se ressemblent énormément.

De plus, si vous maîtrisez l’une des langues slaves, cela signifie que votre cerveau déjà fait l’effort d’apprendre des lettres avec des formes assez différentes des lettres françaises et ensuite de les reconnaître dans un mot.

Quelle est la difficulté du russe ? Apprendre l’alphabet des langues slaves est tout de même moins difficile que les langues asiatiques.

Un apprentissage qui pourra donc vous faire gagner du temps.

Les trucs et astuces pour apprendre l’alphabet russe

Le russe est une langue apprise par de nombreuses personnes dans le monde. Tout comme le chinois ou l’allemand, le russe fait partie des langues recherchées par les entreprises aujourd’hui.

14 millions de personnes apprennent le russe dans le monde.

Alors pour aider les élèves de russe à apprendre l’alphabet cyrillique plus facilement, voici quelques trucs et astuces à utiliser sans modération.

La technique akamoto

Kesako ?

La technique Akamoto consiste à apprendre les 30% des lettres les plus utiles de l’alphabet en 10 secondes.

Auparavant, vous avez pu voir que les lettres de l’alphabet pouvait être séparées en catégorie pour les apprendre plus facilement.

Maintenant, vous allez découvrir comment apprendre les lettres les plus utiles en quelques secondes. De quoi avancer rapidement et parler le russe le plus vite possible.

Ces lettres (A,K,M,O,T) couvrent 30% des textes russes. Cela veut dire qu’en apprenant et reconnaissant ces cinq lettres, vous pourrez commencer à comprendre des textes russes. Ce n’est pas une bonne nouvelle ?

Et pour retenir ces lettres vous pouvez choisir plusieurs combinaisons : Akamoto, kamoto, aktom, tomak,…

Apprenez d’ores et déjà quelques mots contenant ces quelques lettres :

  • Кот: chat,
  • Так: ainsi,
  • Атом: atome,
  • Там: là-bas,
  • ОК: ok.

Ecrire régulièrement

Apprendre l’alphabet russe, c’est aussi apprendre à écrire les lettres pour former des mots. Car apprendre les lettres uniquement visuellement grâce à des claviers numériques ne vous fera pas retenir le geste à accomplir pour les recopier.

En effet, le cerveau a une mémoire des gestes. Il s’agit d’une mémoire procédurale.

Elle est ainsi définie par Wikipédia :

La mémoire procédurale est une forme de mémoire implicite qui porte sur les habiletés motrices, les savoir-faire, les gestes habituels. C’est grâce à elle qu’on peut se souvenir comment exécuter une séquence de gestes.

C’est cette mémoire que notre cerveau utilise pour faire du vélo, préparer des pâtes, ou démarrer une voiture. C’est elle aussi qui habitue votre main à écrire les lettres sans réfléchir à comment les tracer.

 

Comment apprendre le mouvement d'écriture de l'alphabet russe ? La mémoire procédurale se travaille !

Cependant, il faut un certain temps et beaucoup d’exercices afin que les lettres russes soient acquises pas votre cerveau.

Il est donc important de réaliser des exercices régulièrement afin que votre cerveau s’habitue au geste.

Ecrivez plusieurs fois les lettres et un peu chaque jour.

Il faut vous entraîner à écrire les lettres majuscules et minuscules. En effet le russe est une écriture bicamérale, c’est-à-dire une écriture avec deux variantes (capitale et minuscule).

Utiliser des applications

Pour apprendre l’alphabet russe, quoi de mieux que de l’apprendre en s’amusant ?

Certaines applications proposent des cours de russe avec des leçons comme :

  • L’apprentissage de l’alphabet,
  • Prononciation des lettres,
  • Grammaire,
  • Expressions russes,
  • Translittération,
  • Etc.

Pour niveau intermédiaire, confirmé ou débutant, les applications permettent de s’entraîner n’importe où et n’importe quand. De quoi ne plus perdre une minute.

Elles expliquent comment apprendre le russe facilement grâce à des cours de langue interactifs et dictionnaires français/russe efficaces.

Profitez-en pour vous entrainer avant de parler à des locuteurs dans la langue soviétique.

Prendre son temps et travailler régulièrement

Le meilleur conseil pour n’importe quel apprentissage est de prendre son temps. Cela ne veut pas dire d’avancer comme un escargot, mais de bien travailler régulièrement.

Inutile d’apprendre à fond pendant trois jours et ne plus pratiquer ensuite. Votre cerveau oubliera alors très vite l’alphabet si vous ne continuez pas les cours de russe par la suite.

De plus vous perdrez vite la motivation face à la charge de travail que cela représente.

Voyelles, accent, minuscule, majuscule, apprendre l’alphabet russe demande de maîtriser plusieurs aspects.

Apprendre tout ça en quelques heures impressionne.

En revanche, en travaillant quelques minutes par jour, vous n’aurez pas l’impression de faire des efforts.

Quand travailler la langue soviétique ? Travailler le russe ne prend que quelques minutes par jour.

Vocabulaire russe, alphabet latin, culture soviétique, lettres cyrilliques, prononciation, écriture, travaillez la langue comme si vous aviez des cours avec un professeur de russe.

Soyez professeur et élève

Alphabet cyrillique, phonétique, grammaire russe, culture russe, transcription, littérature russe, les cours de russe comportent de nombreuses leçons.

Alors pour progresser, pourquoi ne pas trouver un ami et vous entraider ?

Travailler avec un ami pour apprendre à parler russe permet d’être à la fois élève et professeur. En effet, lorsque votre ami de comprend pas, vous pouvez alors tenter de lui expliquer.

En exprimant à voix haute os explications, cela permet de se rendre compte de ce que l’on a compris ou non. Si vous ne réussissez pas à être clair dans vos explications, cela signifie que vous n’avez pas totalement compris ou appris la leçon

Travailler à deux permet également de se motiver.

Prenez du plaisir !

Apprendre le russe en ligne ou avec des cours de russe à Paris, Lille ou Marseille, il est essentiel de le faire par choix et d’y prendre du plaisir !

Dictionnaire russe, traduction russe, prépositions, les cours de langue peuvent parfois être un peu moins attrayants que ce que vous pensiez.

La motivation et l’envie sont alors les deux choses qui vous feront tenir.

Prendre du plaisir en apprenant les bases comme l’alphabet russe permet de mieux retenir les informations.

N’hésitez pas à vous intéresser à la culture russe en regardant des films russes ou en découvrant l’art culinaire du pays.

Se rendre en Russie

Saint Pétersbourg, Moscou, Vladivostok, Sotchi,… Quoi de mieux que d’apprendre l’alphabet russe et découvrir la langue russe lors d’un voyage en Russie ?

De quelle manière apprendre le russe ? Se rendre en Russie permet d’apprendre plus vite la langue et ses lettres.

Bien sûr ce n’est pas donné à tout le monde. Mais un petit voyage en Russie est une très bonne façon de se motiver à apprendre la langue.

L’occasion de rencontrer des russophones et donc partager quelques conversations avec des personnes ayant le russe comme langue maternelle.

L’occasion également de se motiver en découvrant la culture comme par exemple les chansons, les films, la cuisine, l’histoire, etc.

Le voyage en Russie permet également d’apprendre à déchiffrer les lettres sur les panneaux avec des mots russes. De quoi vous lancer des défis !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,40 sur 5 pour 15 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
Les plus récents Les plus anciens Les plus populaires
Roman Lawrynowicz
Invité
Roman Lawrynowicz

j’apprends le russe depuis quelques mois deja ,je suis futur cuisinier et actuellement je m’instruis dans le domaine de l’art culinaire et du coup la langue, elle n’est pas compliquée mais elle demande du travail c’est clair.

Tourmente
Invité
Tourmente

Passionnant et motivant