Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs Apuntes
Partager

Quel programme de visite pour explorer la capitale de la Vénétie ?

De Samuel, publié le 18/09/2019 Blog > Langues > Italien > Le Top des Activités à Faire à Venise !

« Lorsque je cherche un autre mot pour exprimer le terme musique, je ne trouve jamais que le mot Venise. » Friedrich Nietzsche (1844-1900)

Visiter Venise, celle que l’on appelle la « Cité des Doges », la « Sérénissime », la « Cité des Eaux » ou encore la « Cité des Masques » est réputée pour exalter les sens et les passions de ceux qui s’y rendent.

Destination des romantiques et des amoureux, la cité vénitienne et la lagune qui l’entoure sont inscrites sur la liste des monuments du patrimoine mondial de l’UNESCO.

D’une superficie de 414,6 km², la ville de Venise séduit pour ses charmants quartiers et ses 121 îles, interconnectés par des réseaux de 435 ponts et multiples canaux.

Victime de son patrimoine incroyable, 30 millions de personnes s’offrent chaque année un séjour à Venise.

Que faire lors d’un séjour à Venise ? Nous avons réfléchi pour vous !

La Place Saint-Marc

Quels incontournables faire en premier à Venise ? Le quartier de San Marco : emblématique de la Cité des Doges !

Site emblématique de la ville et incontournable de tout voyage à Venise, la Place Saint-Marc – place San Marco – est sans doute l’endroit le plus visité de la ville, et peut-être même de toute l’Italie (avec le Colisée…) !

Monumentale par son architecture, elle mesure 175 mètres de longueur pour 83 mètres de large.

Elle est ceinte par la basilique Saint-Marc, le Campanile homonyme et le majestueux palais des Doges.

C’est aujourd’hui un des centres névralgiques et touristiques du centre-ville de Venise, mais il n’en a pas toujours été ainsi.

Venise a en effet été la capitale de la République de Venise pendant onze siècles, de 697 à 1797. Grande puissance maritime, marchande, navale et militaire, Venise dominait la Méditerranée du Moyen-Âge à la Renaissance.

Et la Place Saint-Marc était le lieu de résidence des Procuraties, les hauts-magistrats de Venise et de Gènes. Aujourd’hui, ces bâtiments ornés d’arcades abritent d’innombrables boutiques à souvenirs, des cafés et des bars.

C’était également le lieu de prise de décisions politiques et économiques, ainsi que le centre religieux de la ville.

La Basilique Saint-Marc

C’est l’édifice religieux de style gothique et byzantin que l’on ne peut rater sur la Place Saint-Marc (Piazza San Marco).

Construite en 828, ravagée par les flammes, elle est la cathédrale du patriarche de Venise. Le monument est hérissé de huit coupoles, et est reconnaissable sur sa façade au lion d’or muni d’ailes, la figure emblématique de la ville.

La basilique actuelle fut conçue à l’emplacement de l’église Saint-Théodore, sur un plan en forme de croix grecque, de 76,5 mètres de long par 62,6 mètres.

Outre la majestuosité du bâtit, vous verrez les mosaïques et les somptueuses pièces d’ornementations, notamment le Pala d’oro.

Le site est bien entendu hyper-fréquenté : pour éviter les trop longues files d’attente, on peut visiter la basilique en prenant un billet coupe file !

Le Palais des Doges

Autre incontournable du quartier San Marco – le centre historique de la ville, vous vous en doutiez ! -, le Palais des Doges est un palais vénitien dantesque, mélangeant des styles gothique et Renaissance.

Il fut la résidence officielle des doges de la République vénitienne.

Construit en 1340, il représente la plus grande oeuvre d’imagination de Venise, en alliant l’art gothique, l’art byzantin, et l’art vénitien.

C’est aujourd’hui un musée abritant des salles décorées par les peintres Vénitiens célèbres, à l’instar de Titien, Bellini, Véronèse et de Le Tintoret.

Le Grand Canal de Venise

Quel programme de visite en Vénétie ? Non, ce n’est pas le Vieux-Port de Marseille… Le Grand Canal de Venise, incontournable !

Serpentant le centre de Venise, le Grand Canal est un des innombrables immanquables de la cité.

Il est bordé par plus d’une centaine de palais et d’églises, datant des 13ème au 18ème siècles, véritables témoins de l’histoire et couloir du Temps.

Ici, l’expression « de l’eau a coulé sous les ponts » prend tout son sens !

On peut le faire en visite guidée, ce qui permettra d’en savoir davantage sur son activité historique. Visiter le Grand Canal donne une première vue d’ensemble des quartiers.

C’est, en outre, la plus grosse artère maritime de Venise.

Au passage, nul ne ratera les multiples gondoles qui accostent à l’entrée des bâtiments, ajoutant du charme à l’excursion.

Il commence devant le bassin de Saint-Marc et se termine au nord-ouest, près du pont de la Liberté, mesure 3,8 kilomètres de long pour 50 à 70 mètres de large et 5 à 10 mètres de profondeur.

Il scinde en deux les quartiers de Cannaregio, San Marco et Castello sur la rive droite, et Dorsoduro, San Polo et Santa Croce sur la rive gauche.

Il est rejoint par 45 petits canaux et est enjambé par 7 ponts.

Le Carnaval de Venise

Vous venez profiter de vacances à Venise en février, spécialement pour le Carnaval de Venise ?

En 2020, celui-ci aura lieu du 8 au 25 février.

Fête traditionnelle datant du Moyen-Âge, le Carnaval de Venise met à l’honneur les masques, les costumes, les couleurs, les traditions et la culture italiennes.

A ce titre, il attire des milliers de personnes venues du monde entier.

Attention par contre, car visiter Venise pendant le carnaval n’est pas la meilleure période : déjà victime du tourisme de masse, la période du carnaval rajoute une surpopulation touristique, et fait considérablement augmenter les tarifs.

La plupart des festivités ont lieu sur la Place Saint-Marc et dans les ruelles du centre.

C’est en outre un terrain de jeu privilégié des photographes !

Le quartier du Cannaregio

Vous souhaitez visiter Venise de façon plus insolite ?

Parfois oublié des touristes, le quartier du Cannaregio est pourtant incontournable.

Situé au nord du centre-ville, le Cannaregio est le quartier où fut établi le premier ghetto juif, le 29 mars 1516.

Quartier Juif de Venise, le Cannaregio abrite donc des synagogues et le musée juif de Venise, commémorant la déportation des Juifs de Venise pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Le Ghetto de Venise est l’endroit où les Juifs – chassés d’Espagne, d’Italie et d’Europe – furent contraints de résider entre 1516 jusqu’au début de l’occupation de la ville par Napoléon Bonaparte en 1797.

Le quartier vit loin de l’agitation de San Marco, mais demeure plutôt vivant. 

On y trouve des boutiques à souvenirs, des produits artisanaux et un marché, ainsi que de nombreux bars.

La Basilique Santa Maria della Salute

Quels monuments chrétiens voir ? Visiter la basilique Santa Maria della Salute : un chef d’oeuvre !

Située à l’extrémité sud du Grand Canal, la basilique Santa Maria della Salute, érigée entre 1630 et 1687, représente l’art baroque vénitien.

Son dôme témoigne de la puissance des Vénitiens au 17ème siècle.

Elle abrite notamment de nombreux tableaux, dont les « Noces de Cana » de Tintoret, « Cain et Abel » et « David et Goliath » de Titien.

Son intérieur se compose du maître autel et de cinq chapelles :

  • La chapelle de la Descente du saint esprit,
  • La chapelle de Saint-Antoine de Padoue,
  • Les trois chapelles de gauche, dédiées à la vie de la Vierge.

C’est un monument emblématique de Venise.

Les célèbres ponts de Venise

Venise comprend 121 îles et îlots reliés par 435 ponts au total, dont les ponts d’accès à la ville – le pont de la Liberté et le pont des Lagunes -, les ponts du Grand Canal, les ponts de Burano, de Torcello, de Murano, et du Lido.

Les plus célèbres d’entre eux sont le Pont des Soupirs et le Pont du Rialto.

Ce dernier, par exemple, est le plus vieux pont de Venise, donc le nom provient du quartier Rivo Alto (rive haute).

Construit en bois pour la première fois au 14ème siècle, il était l’unique liaison entre les deux parties de la ville jusqu’au 19ème siècle.

Reconnaissable par ses trois passages piétonniers et ses douze arches – six en montée, six en descente -, c’est l’un des monuments les plus visités de la Cité des Eaux.

Les îles de la lagune de Venise

Comment aller en dehors du vieux centre ? Burano, Murano, Lido : les autres lieux à faire en vaporetto à proximité de la cité des Doges !

Comment visiter Venise sans aller sur les îles les plus réputées de la lagune ?

A Venise, l’un des moyens de transports publics les plus répandus est le vaporetto : il s’agit d’un bateau taxi permettant de rallier les îles vénitiennes, Lido, Giudecca ou Burano par exemple.

Vous vous demandez que faire à Venise ?

Explorez les îles de la lagune !

Burano, San Michele, San Francesco del Deserto, etc, ont toutes leur singularité à offrir.

L’île de Burano doit sa notoriété au musée de la dentelle et aux couleurs vives des façades des petites maisons.

C’est un petit village de pêcheurs.

A Torcello, la plus grande des îles de la lagune, visitez en toute quiétude : c’est l’île qui accueille le moins de touristes.

Enfin, Murano fait figure d’incontournable : elle est célèbre pour y abriter le musée du verre. 

Le verre de Murano est mondialement réputé pour sa coloration et pour sa fabrication artisanale. C’est l’occasion de voir comment les souffleurs de verre opèrent avec leurs techniques multiséculaires.

Faire un tour en gondole

Comment voguer sur les canaux vénitiens ? Ici, pas de voitures : on s’y sentirait presque comme avant l’ère industrielle !

Voici une idée de balade clichée, mais qui peut être intéressante : la balade en gondole de Venise !

Excursion romantique à souhait, voguer sur les canaux avec un gondolier vêtu du traditionnel costume rayé en bleu et blanc, permettra d’explorer les ruelles vénitiennes comme dans les films !

Ou comment faire comme si l’on était en voyage à l’époque de la République vénitienne, avant la voiture et l’industrie !

Coût : 80 € la journée, 100 € la nuit.

Le musées de Venise

Vous avez encore du temps avant de rentrer à Paris ?

Profiter de quelques musées municipaux incontournables !

Notamment le Musée d’histoire naturelle, le musée d’histoire navale, le musée Peggy Guggenheim ou encore le musée de l’Académie.

La Gallerie dell’Academia de Venise est à faire car elle rassemble une large collection de peintures vénitiennes datant de la période allant du 14ème au 18ème siècle.

Bellini, Carpaccio, Giorgione, Tintoret, Véronèse et Tiepolo y sont exposés.

Aussi, le musée Peggy Guggenheim regroupe les oeuvres collectionnées par le mécène éponyme (1898-1979) : c’est LE musée d’art moderne à faire à Venise.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar