Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Par quoi commencer pour s’expatrier au pays du soleil levant ?

De Isaline, publié le 13/12/2018 Blog > Langues > Japonais > Quelles Démarches pour Partir Travailler au Japon ?

« Si tu es pressé, fais un détour. » Proverbe japonais

D’après les chiffres du gouvernement français, 10 252 Français étaient inscrits au registre des Français établis au Japon le 31 décembre 2017. Apprendre le japonais, partir voyager au Japon puis vivre au japon attire de nombreux fans de la culture japonaise.

Que vous souhaitiez donner des cours de français, réaliser un volontariat international, trouver du boulot dans l’animation japonaise, séjourner et s’installer au Japon demande de réaliser quelques démarches administratives. Voici comment aller au Japon et travailler dans le pays en toute tranquillité.

Obtenir un visa travail pour partir au Japon

Après un stage ou une période de vacances vous êtes tombé amoureux du Japon et n’avez qu’une seule idée en tête : partir vivre au pays du soleil levant ?

Chaque année, de nombreux Français font la démarche de s’expatrier. Le Japon attire particulièrement les travailleurs.

Pourtant, une fois le job idéal trouvé, cela ne s’arrête pas là. Il est ensuite nécessaire de suivre de nombreuses démarches à commencer par l’obtention d’un visa travail.

Comment entrer sur le territoire nippon ? Choisissez le visa travail qui vous correspond.

Comme dans la majorité des pays, le Japon demande un visa aux Français souhaitant rester plus de trois mois consécutifs. Ce visa travail est valable trois ans et peut se renouveler. Il permet de travailler en toute légalité dans tout le pays.

Pour obtenir ce précieux sésame, vous devrez d’abord demander un « certificat d’éligibilité ». Vous pouvez obtenir celui-ci grâce à votre futur employeur. Inutile de préciser qu’il est donc très difficile d’obtenir un visa travail si vous n’avez pas trouvé d’emploi avant de partir. Vous pouvez cependant vous rendre sur place afin de trouver un emploi puis demander le visa travail avant la fin des trois mois autorisés pour le tourisme.

C’est donc à votre employeur de demander ce certificat d’éligibilité auprès du Bureau de l’Immigration japonaise, puis de vous envoyer l’original directement chez vous.

C’est uniquement avec cette pièce que vous pourrez faire une demande de visa travail.

Votre demande de visa se fait via la constitution d’un dossier à amener directement à l‘ambassade du Japon en France. Vous devrez apporter :

  • Votre passeport,
  • Un formulaire de demande de visa,
  • Une photo d’identité de moins de 6 mois,
  • Votre billet d’avion,
  • Un justificatif de l’entreprise implantée au Japon,
  • Le certificat d’éligibilité.

Le prix du visa se situe entre 20€ et 60€ en fonction du type de visa demandé (entrée unique ou entrées multiples).

La particularité du visa au Japon est que vous ne trouverez pas de visa travail unique qui regrouperait toutes les activités. Il faudra alors choisir la catégorie correspondante à votre activité :

  • Visa pour les professeurs,
  • Visa pour les artistes,
  • Visa pour les journalistes,
  • Visa pour les investisseurs et responsables d’entreprises,
  • Visa pour les personnes dans le cadre juridique et fiscal,
  • Visa pour les services médicaux,
  • Visa pour les chercheurs,
  • Visa pour les instructeurs,
  • Visa pour les ingénieurs,
  • Visa pour les spécialistes en sciences humaines et services internationaux,
  • Visa pour les transferts intra-entreprise,
  • Visa pour les sportifs,
  • Visa pour la main d’œuvre qualifiée,
  • Visa pour les activités culturelles,
  • Etc.

Les réglementations en termes de visas sont très strictes. Vous n’avez pas le droit d’exercer un autre métier que celui pour lequel vous avez obtenu votre visa.

Si vous comptez vous installer pour du long terme, vous pourrez demander à obtenir le visa de résident permanent après une longue durée passé au Japon. Celui-ci ne donne aucune limite sur le type d’activité exercé professionnellement.

Pourquoi chercher du travail au Japon ? Travailler au Japon permet de découvrir le pays d’une autre façon.

En revanche, si votre but est de trouver un travail saisonnier (wwofing, serveur, etc) afin de découvrir le japon, le visa vacances-travail sera le plus adapté.

Mais attention, le visa vacances-travail n’est accordé qu’aux personnes de moins de 30 ans et, est valable pour une seule année. Ce visa permet notamment de trouver un petit boulot et de visiter le pays durant votre séjour.

Une fois votre visa en poche (quel qu’il soit), et lorsque vous arriverez sur le sol nippon, les autorités vous délivreront une « resident card ». Cette dernière permet de présenter votre statut de travailleur en cas de contrôle d’identité. Si vous arrivez au Japon par d’autres aéroports que les aéroports Chubu, Haneda, Narita et Kansai, vous devrez demander cette carte de résident au bureau d’immigration régional.

N’oubliez surtout pas, une fois votre logement définitif trouvé, d’indiquer votre adresse sur la carte.

Vous cherchez un cours de japonais ?

Ouvrir un compte bancaire japonais

Vous pensiez en avoir fini avec les démarches administratives pour venir travailler au Japon ? Encore quelques petits efforts !

En commençant une nouvelle activité professionnelle au Japon, vous serez dans l’obligation d’ouvrir un compte bancaire afin de recevoir votre salaire. Le plus astucieux est de choisir une banque disposant d’une agence proche de chez vous. Vous pouvez également demander l’avis à des personnes expatriés afin de connaitre les avantages et les inconvénients de chaque banque.

Pour ouvrir votre compte en banque au Japon, vous devrez présenter quelques papiers.

Bien sûr cela commence par votre carte de résident (la fameuse « Resident Card » reçue à votre arrivée à l’aéroport) ainsi que votre passeport. Vous devrez également avoir avec vous un justificatif de domicile.

Trouver un logement au Japon n’est pas une mince affaire. Si votre entreprise ne vous fourni pas d’appartement, vous devrez passer par une agence immobilière. Faites-vous aider par un ami sachant parler japonais si vous pouvez et si vous n’êtes pas encore sûr de vous dans la langue nippone.

Afin de justifier de votre domicile, vous pouvez apporter votre contrat de location.

La banque vous demandera également un numéro de téléphone. Pour en acquérir un, vous avez le choix entre un abonnement (qui dure deux ans) ou bien un téléphone avec carte prépayée.

Enfin, vous devrez déposer une somme de départ sur votre compte afin de l’activer.

Pour vous aider dans vos démarches, pourquoi ne pas prendre de cours de japonais ?

Vous enregistrer à la sécurité sociale japonaise

Comme en France, la sécurité sociale du Japon est obligatoire pour toutes les personnes résidant dans le pays. Celle-ci protège les individus des risques de maladies, vieillesse, accidents du travail, chômage, etc.

Comment se soigner au Japon ? N’oubliez pas votre sécurité sociale ou votre assurance voyage !

Si vous travailler au sein d’une entreprise pour plusieurs années, les cotisations seront prises en charge dans votre salaire. Vous n’aurez pas besoin de faire les démarches vous-même.

En revanche, si vous travailler comme indépendant, vous devrez vous rendre à la mairie au service de sécurité sociale. Faites-le le plus rapidement possible.

Les personnes étant en visa vacances-travail ne sont pas obligées de le faire. Vous pouvez aussi très bien souscrire à une assurance voyage depuis la France. Une alternative non négligeable si vous ne parlez pas encore très bien le japonais.

Sachez tout de même que le régime de sécurité sociale japonais est intéressant puisqu’il couvre 70% des frais médicaux que vous pourriez avoir.

Pour l’activer, un compte bancaire vous sera demandé afin de réaliser les prélèvements automatiques. Le prix diffère en fonction de vos revenus et de votre lieu de résidence. Cependant, la sécurité sociale pour les travailleurs du visa vacances-travail n’est généralement pas très élevée (environ 10€ par mois).

Trouvez votre cours de japonais en ligne ici.

Déclarer vos impôts au Japon

L’expatriation n’est pas toujours simple. Une fois le permis de travail obtenu, le logement trouvé, le compte en banque ouvert et la sécurité sociale en place, il reste encore à déclarer ses impôts.

Pour régulariser votre séjour au Japon et surtout votre activité, vous devrez vous rendre à la mairie afin de vous déclarer et payer par la suite les éventuels impôts sur le revenu. Sachez que vous ne serez pas encore déclaré comme imposable avant un an de résidence dans le pays.

Mais n’attendez pas la dernière minute pour vous mettre au clair sur ce point. Vous paierez ensuite des impôts nationaux en fonction de votre revenu, et des impôts locaux en fonction de votre revenu et de votre lieu de résidence.

Encore une fois, n’hésitez pas à demander de l’aide autour de vous afin d’éviter les erreurs de déclaration.

Un voyage au Japon quand on ne connaît pas la langue peut s’avérer très difficile, surtout quand on souhaite trouver du travail.

Pensez aussi à contacter l’ambassade de France au Japon si vous avez un problème avec vos impôts ou autres. En lien avec le ministère des affaires étrangères, l’ambassade a l’habitude d’accompagner les Français dans leur expérience professionnelle et leur arrivée dans le pays.

Comment déclarer son activité pro ? Inscrivez-vous auprès de la mairie ?

Avertir votre banque, les impôts, la sécurité sociale en France

Une fois que toutes vos démarches seront effectuées pour bien travailler au Japon, il sera temps d’avertir les institutions françaises.

Vous devrez notamment prévenir votre banque afin que celle-ci ne croit pas que vous vous êtes fait pirater votre compte.

Prévenez également la sécurité sociale et les impôts de votre changement d’adresse. Vous devrez alors plus ou moins prouver que vous habitez et travailler désormais au Japon.

Ces démarches sont importantes afin d’éviter de payer deux fois les impôts et d’éviter tout problème en lien avec votre déménagement.

Une fois tout cela terminé, vous aurez l’esprit tranquille pour votre nouvelle aventure nippone !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar