Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les coutumes nippones et les normes occidentales

De Mathieu, publié le 20/05/2019 Blog > Langues > Japonais > Top 10 des Différences Culturelles Entre la France et le Japon !

La culture japonaise est, de notre point de vue français, un bien étrange condensé de traditions, de mangas et d’arts martiaux. Elle est très populaire dans le monde, que ce soit pour la cuisine japonaise, les dessins animés géniaux ou encore son histoire riche en samouraïs et geishas !

Outre la production culturelle nippone, le Pays du Soleil Levant possède une culture très particulière faite de codes sociaux qu’il vaut mieux respecter à la lettre, de Tokyo à Okinawa en passant par Osaka. Rien de surprenant : la nôtre aussi et c’est ce qui explique pourquoi nous n’arrivons pas toujours à comprendre les us et coutumes de l’archipel nippon.

Superprof vous propose de découvrir une liste des dix plus grandes différences qui existent entre la culture de notre bonne vieille France et la culture du Japon afin de découvrir la société japonaise, sa culture traditionnelle et ainsi mieux préparer un voyage à Kyoto, Nara ou Hokkaido !

Les rues japonaises face aux rues françaises (poubelles, clopes, sens de marche, toilettes publics, noms de rues, propreté)

Sur quels points les coutumes françaises et japonaises sont-elles différentes ? Au Japon, la propreté des rues est légendaire. Certaines villes de France pourraient s’en inspirer…

Vous le savez peut être déjà si vous avez fait un voyage au Japon : les rues dans tout le pays, d’Hiroshima au Mont Fuji, sont extrêmement propres et bien entretenues. C’est assez surprenant aux vues du nombre restreint de poubelles que vous y trouverez, mais il n’y a aucun déchet par terre et les rues sont assez propres pour manger par terre (ne le faites pas).

Aucun mégot ni aucun sac en plastique réfractaire (malgré l’utilisation bien trop fréquente de ces sacs dans les commerces) sur votre chemin !

Elles contiennent également beaucoup de toilettes publiques extrêmement bien entretenues, propres et aux normes des sanitaires nippones (ce sont des toilettes du futur). La France pourrait prendre exemple sur le Japon sur ce point afin que chacun puisse se soulager sans dégrader l’environnement des villes !

Dans les gares et les rues, vous trouverez aussi bien souvent des flèches indiquant le sens de la marche. Ainsi, personne ne se bouscule. Enfin, il faut savoir que contrairement aux rues françaises, au Japon, il n’y a pas de noms de rues, sauf exception. Pas de boulevard du Général de Gaulle : les nippons raisonnent par quartiers et par blocs de bâtiments.

Les règles de politesse et les contacts physiques

Ce n’est une surprise pour personne : les Japonais et Japonaises sont bien moins ouverts au contact physique que nous, les Occidentaux. Nous sommes même les pires (dans le bon sens) car nous faisons la bise, alors qu’au pays du soleil levant on préfère effectuer une légère courbette pour se saluer. Autant dire que le fossé qui sépare nos cultures sur ce point est gigantesque !

De plus, les Japonais ne sont pas trop directs les uns avec les autres afin de ne froisser personne. Cette règle de politesse permet de ne pas créer de conflit. En France, on ne peut pas dire que l’on ne soit pas directs… mais nous préférons être brutalement honnêtes et crever l’abcès.

Enfin, les nippons utilisent des suffixes comme -san, -kun ou -chan après le nom de leur interlocuteur afin de lui apposer une marque de respect (-sama ou -sensei notamment) ou de le caractériser. Nous pouvons rapprocher cette pratique de notre tutoiement/vouvoiement qui permet de différencier notre patron de notre ami.

Omotenashi : l’hospitalité nippone

Au pays de l’origami et du sumo, il est habituel réserver un traitement très spécial aux invités ou aux clients : on appelle ce type d’hospitalité l’omotenashi. Ainsi, les hôtes japonais s’engagent à être bienveillants envers les invités mais aussi à devancer leurs désirs !

Ainsi chaque service est d’une qualité et d’une politesse nécessaire au pays des bandes dessinées japonaises. En France, ce n’est pas toujours le cas mais l’on peut tout de même avouer que les bonnes manières et l’hospitalité ne nous sont pas étrangères.

Qui plus est, les Japonais invitent peu chez eux par habitude mais aussi parce que leurs logements sont moins grands. Les Français reçoivent plus d’invités chez eux et leurs réservent un accueil chaleureux en plus d’un bon repas !

Bronzage et peau claire : une différence culturelle

Découvrez une liste des contrastes les plus importants entre la France et le Japon ! « Iro no shiro » est une expression qui fait référence à la blancheur du visage et qui signifie qu’il faut se méfier des apparences !

Si en France et en Occident en général nous aimons avoir un teint halé, signe d’un bronzage impeccable, les Japonais et les Asiatiques en général préfèrent largement garder une peau claire, voire très pale. Les raisons sont multiples mais elles remontent dans l’histoire japonaise à une époque où le paysan était celui qui travaillait au soleil.

Ainsi, être bronzé est historiquement une marque de pauvreté et l’inverse montre une certaine classe, à l’image de la geisha. Si cette vision est quelque peu datée, elle est désormais supplantée par la volonté de garder sa peau des rayons du soleil pour ralentir son vieillissement. Il s’agit donc d’une norme hygiénique et coutumière.

Pour échapper aux coups de soleil, les Japonais sortent donc fréquemment leurs chapeaux, ombrelles et vêtements spéciaux. Voir une femme japonaise en bikini sur la plage n’est donc pas chose évidente. En somme, le pays emblématique de la pensée zen ne garde pas longtemps son calme face à l’omniprésence du soleil l’Été !

Une différence de tailles

Au pays du manga, des hiragana et des katakana, tout est plus petit : maisons, appartements, hauteur des plafonds, rues, vêtements, chaussures et lits sont parmi les éléments qui sont de taille réduite chez les Japonais vis à vis de la France et de nos tailles standards.

Voici un tableau des tailles françaises et de leurs équivalents japonais afin que vous puissiez vous y retrouver (vêtements) :

Taille en France (Femme)Taille au JaponRéférentiel UniverselTaille équivalente au Japon pour les Hommes
323XXSN'existe pas
345XSN'existe pas
367XS - S29
389S - M30
4011M - L31
4213L32
4415XL34
4617XL - XXL36

A noter que de plus en plus de Japonais sont beaucoup trop grands pour les tailles standards de leur propre pays. L’archipel japonais va donc devoir actualiser ses tailles afin de les faire coïncider avec les tailles d’aujourd’hui !

Enlever ses chaussures à l’intérieur

Nous ne surprendrons probablement personne en révélant qu’il existe une règle de base au Japon : il faut enlever ses chaussures pour entrer dans certains bâtiments japonais, notamment ceux dont le sol est constitué de parquet ou de tatami. C’est une question d’hygiène et les nippons y tiennent !

Dans la plupart des bâtiments dans lesquels les chaussures sont interdites, il existe une marche qui symbolise la limite à ne pas franchir chaussé. Veillez donc à ne jamais la dépasser et posez vos pieds déchaussés uniquement dans la partie non réservée aux chaussures afin de ne pas salir vos pieds.

Parfois, on doit porter des Wabaki, des chaussures d’intérieur, pour entrer dans un bâtiment

En France, nous n’avons aucune règle de ce type et c’est tant mieux. Néanmoins, cela explique aussi la propreté impressionnante des bâtiments dans le pays du sushi !

La street food : un plaisir assez improbable

Quelles sont les différences culturelles entre le Pays du Soleil Levant et l'Hexagone ? Les Japonais adorent la nourriture bizarre, souvent assez peu engageante mais finalement délicieuse !

Si vous vous baladez dans la rue au pays de Dragon Ball et de Ken le Survivant, vous tomberez forcément sur des petites échoppes servant de la gastronomie japonaise. Ils vous permettront de déguster des plats typiques du Japon ou des plats hybrides étranges mais qui peuvent se révéler très bon !

Voici une liste de certains des meilleurs plats que vous trouverez en street food au Japon :

  • Les Okonomiyaki (omelettes),
  • Les Takoyaki (brochettes),
  • Les Crêpes (sucrées et malheureusement salées),
  • Le Watame (barbe à papa),
  • Les Yaki Imo (patates douces au feu de bois),
  • L’Ikayaki (calamar grillé),
  • Les Nikuman (beignets à la viande),
  • Le Taiyaki (gaufres fourrées).

Manger dans la rue n’est pas interdit au Japon mais c’est assez impoli alors pensez à vous rendre dans un corner food, un coin spécial pour manger. Cette nourriture urbaine a souvent un très bon rapport qualité/prix alors n’hésitez pas !

Les toilettes : une différence majeure entre la France et le Japon

Nous sommes habitués à nos bons vieux WC en France que nous considérons meilleurs que les toilettes à la turque ou autres, mais c’était avant de se retrouver sur les sanitaires japonais, des toilettes du futur !

Non seulement le siège est chauffant (ce qui peut être un petit peu dérangeant au début), mais ces WC disposent également de nombreuses options comme celle du fameux jet d’eau permettant de se nettoyer dans utiliser de papier toilette, une hérésie chez nous mais une norme chez nos amis japonais.

Il est même possible d’ajuster les décibels de la chasse d’eau. On vous rassure, les toilettes japonaises sont également équipées de rouleaux de papier toilette. Vous constaterez aussi leur propreté éclatante, une constante au Japon !

Les métros japonais et français : rien à voir

Le Japon a, dans beaucoup de ses villes comme à Tokyo, développé un réseau important de circulations souterraines utilisant le métro comme moyen de transport. Toutefois, on en peut comparer les métros de Tokyo et de Paris sans laisser échapper un petit rictus. En effet, en France, les métros ne sont pas toujours très ponctuels et ils sont très sales.

Les utilisateurs du métro d’origine japonaise ne peuvent donc qu’être déçus. En effet, au pays de Naruto et du Kabuki, le métro est :

  • D’une ponctualité incroyable,
  • D’une propreté à couper le souffle,
  • Parfaitement sûr, même pour les enfants,
  • Très bien indiqué dans plusieurs langues et avec les distances précises,
  • Équipé de toilettes (propres elles aussi),
  • Équipé généralement d’un wifi gratuit.

Comment rivaliser ? Même si nous n’avons pas le pire métro du monde, il semble qu’une fois de plus, les Japonais aient une longueur d’avance !

La hiérarchie, l’individualisme et la collectivité

Retrouvez les distinctions majeures entre les cultures nippones et françaises ! Au Japon, trois principes prévalent dans l’entreprise : la réussite professionnelle, la compétitivité et le dévouement total à l’intérêt suprême de la compagnie !

L’une des différences majeures entre notre culture et la culture japonaise est la notion de respect dû à la hiérarchie. Les nippons respectent bien plus ce principe que nous. De même, ils sont dans une société où il est normal de s’effacer en tant que personne pour se fondre dans le « groupe entreprise ».

En Occident, nous sommes habitués à ce qu’on nous pousse à réussir individuellement, en devenant des personnes self-made. A l’inverse, au Japon, ils sont conditionnés pour que la réussite soit aussi synonyme de réussite de groupe et non de personne. La culture est donc celle de faire réussir l’entreprise sans se mettre en avant.

L’individualisme y est donc mal vu et l’on pourrait considérer que c’est une bonne chose selon un certain point de vue. Toutefois, rappelons que les Japonais sont l’un des peuples les plus déprimés de la planète. Le système professionnel nippon y est forcément pour quelque chose, en plus des horaires à rallonge.

Vous connaissez désormais les principales distinctions existant entre le pays du saké et le pays du vin rouge. Pour en savoir plus sur la culture nippone, vous pouvez lire nos autres articles. Superprof peut également vous aider à prendre des cours de japonais pour apprendre le japonais avec un professeur spécialisé en langue japonaise !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar