Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment savoir quel registre musical correspond à notre technique vocale ?

De Thomas, publié le 06/08/2019 Blog > Musique > Chant > Que Peut-on Chanter selon son Type de Voix ?

Pourquoi philosopher alors qu’on peut chanter ? – Georges Brassens

La musique et, plus précisément le chant, sont des disciplines universelles, que tout un chacun peut atteindre. Moyennant quelques cours de chant et une technique vocale plus ou moins aboutie, le répertoire musical est à notre portée !

C’est d’ailleurs ce que 83% des Français affirment, lorsqu’ils disent chanter fréquemment, après un sondage TNS-Sofres. Faire des vocalises, entraîner ses cordes vocales, tout ceci est bien beau, mais tout le monde ne sait pas tout chanter. Car oui, notre type de voix est souvent déterminant pour performer dans une chorale par exemple !

Alors comment savoir ce que notre organe vocal est capable de chanter ? Quelles sont les musiques les plus adaptées à notre tessiture ? Voyons ça tout de suite !

À quoi sert la tessiture dans le chant ?

Comment savoir si on chante juste ? Êtes vous plutôt Elvis Presley, Marylin Mornoe, ou Beyoncé ? Votre type de voix peut définir ce que vous pourrez le plus chanter, sans oublier d’y prendre un maximum de plaisir !

On a souvent tendance à chanter nos chansons préférées, relatives à nos artistes fétiches. Et pourtant, lorsqu’il s’agit de technique vocale, ou de performance de chant, nos chanteurs chouchous ne sont pas forcément les meilleurs supports pour s’améliorer et rendre un timbre juste.

En effet, c’est ce qu’on appelle la tessiture. Synonyme du type de voix, il s’agit là de l’étendue des sons que l’on peut chanter, du plus aigu au plus grave. Cette même étendue correspond à une harmonique juste. Au delà de notre type de voix, nos chants seront alors plus faux, moins faciles à chanter pour nous.

Pas la peine de s’égosiller sur du Mariah Carey, il convient tout simplement de choisir des sons et des harmoniques adaptés.

Chez les femmes, les types de voix sont au nombre de quatre :

  • La voix de contralto, la plus grave, correspondant au soliste de chorale,
  • La voix d’alto, moyennement grave,
  • La voix de mezzo soprano, la voix aiguë la plus grave,
  • La voix de soprano, la voix la plus aiguë et la plus répandue chez les femmes.

Et chez la gent masculine, on retrouve également quatre types de voix :

  • Les basses, la voix la plus grave,
  • Les barytons, une voix moyennement grave, qui est aussi la plus répandue,
  • Les ténors, la plus aiguë en voix de poitrine,
  • Les contre ténors, la voix la plus aiguë chez les hommes.

Que l’on soit un homme ou une femme, un amateur ou un professionnel, il faut donc à tout prix connaître son type de voix avant de penser à ce que l’on va chanter. Car imaginez préparer un concert avec une liste de chansons trop hautes ou trop basses pour vous, cela serait mal venu.

Le cas échéant, si une chanson vous tient particulièrement à coeur mais que vous ne parvenez pas à la maîtriser, changez sa tessiture, et l’harmonique n’en sera que plus belle.

S’entraîner à chanter selon son type de voix

Peut-on chanter du hard rock quand on est soprano ? Certains types de voix, certaines tessitures, sont éminemment plus adaptées à des registres ou à des constructions musicales particulières. À vous de voir lesquels avec le temps !

Bien évidemment, la logique veut que plus on pratique, plus on arrive à trouver quelles chansons correspondent à notre type de voix. Avec la pratique, vous vous rendrez vite compte qu’il existe différents registres musicaux, tous destinés (en tout cas, tous adaptés) à des tessitures différentes.

  • Le registre naturel est également appelé la voix de poitrine, et correspond à la contraction des cordes vocales,
  • Le registre intermédiaire est aussi appelé la voix mixte ou le « passagio », et fait la jonction entre le registre grave et le registre aigu,
  • Et enfin, le registre aigu est également surnommé « falsetto » pour les hommes, et voix de tête pour les femmes, et empêche la contractions des cordes vocales.

Ces trois registres ne correspondent pas forcément à différentes façons de chanter, mais révèlent certaines techniques vocales, ou encore un timbre de voix particuliers, une respiration singulière, tous plus adaptés à une tessiture. Qui sait, c’est peut-être la votre !

L’intérêt est donc de chercher, de piquer notre curiosité, jusqu’à trouver le bon registre. Car, dans l’absolu, on peut tout chanter, mais on ne peut pas tout chanter juste, avec un ouverture de diaphragme optimale !

Se renseigner auprès d’un professeur sur son type de voix

Quel est le registre le plus adapté à une voix de ténor ? Figure de guide, de support, mais aussi de coach vocal, un prof de chant peut nous indiquer avec précision comment placer sa voix au mieux, de sorte à l’adapter à tout un tas de registres différents !

Une solution idéale serait alors de prendre appui sur une oreille extérieure, une oreille professionnelle par exemple ! Au moyen de quelques heures, un professeur de chant sera à même de vous indiquer quelle rythmique adopter, mais également quel type de chanson ou quel registre vous sied le mieux.

Une balade acoustique, une chanson de hard rock, du slam, toutes les voix sont bonnes pour quelque chose, il ne vous reste plus qu’à trouver quoi ! 

Chez Superprof, comme dans beaucoup d’autres plateformes de cours en ligne, il est possible de trouver un enseignant qualifié, qui, au delà de vous enseigner les rudiments de l’art lyrique et mélodique, saura avoir un oeil objectif sur la situation, et sur la manière dont placer votre voix sur l’échiquier de la musique.

Par expérience, il pourra jauger, et définir quel type de chant correspond à votre type de voix. Rien de plus simple finalement !

Quel type de chanson choisir si on chante faux ?

N’est malheureux que celui qui ne sait pas chanter – Proverbe égyptien

On l’évoquait tout à l’heure, mais une personne normalement constituée peut chanter faux. En réalité, il s’agit là de cliché, puisqu’aucune voix n’est fausse. Lorsqu’on dit quelqu’un chante juste, on assimile tout simplement les bases qu’il chante à l’unisson avec le son, et qu’il tient la même hauteur de note que ce dernier.

Il suffit tout simplement de bien utiliser son larynx, de savoir articuler les voyelles et les consonnes correctement, et de contenir son stress. À l’aide d’exercices ou, encore une fois, d’un professeur, les portes de la justesse s’ouvre à vous !

À partir de là, découle tout naturellement l’envie de se pencher sur la question du registre et des tonalités, en ayant bien conscience de ses forces et de ses faiblesses. Un chanteur ou une chanteuse à la tessiture élevée ne pourra pas chanter des chansons trop basses, il faut simplement en avoir conscience et l’accepter ! 

Associez à ça votre type de voix à celui des chansons des artistes dont il est similaire, et le tour est joué ! Mieux vaut deux fois qu’une : personne ne chante faux ! Chaque type de voix correspond à au moins un registre, et l’entraînement est la clé.

Imaginez un enfant sur un vélo sans roulettes, il faudra une force de persuasion et un terrain adapté pour arriver à rouler sans !

Les types de voix plus ou moins universelles

Combien de registres musicaux existe-t-il ? Certaines voix, comme les voix de fausset ou les voix très graves, sont un peu plus limitées que d’autres pour tout chanter. Mais l’idée est avant tout de savoir quel type de registre nous correspond !

Il va sans dire que certains types de voix limitent la possibilité de chanter beaucoup de registres, alors que d’autres sont bien plus ouverts, bien plus universels.

Par exemple que vous soyez un homme ou une femme, les tessitures du milieu sont celles qui permettront de performer sur un maximum de titre. Baryton, ténor (pour les hommes), alto, mezzo soprano (pour les femmes), ces types de voix sont souvent avantagés et peuvent développer une palette bien plus large en matière de chant.

On ne vous promet pas de chanter des opéras, mais au moins de vous sentir à l’aise avec le maximum de registres musicaux ! Car c’est bien là l’intérêt d’un chanteur : ne pas se sentir limité ni agressé par une chanson !

Dans la même optique, les voix les plus graves ou les plus aiguës auront plus de mal à chanter des registres adaptés aux tessitures opposées. Par exemple, chez les hommes, une voix de basse aura bien plus de difficultés à chanter un registre pensé par et pour un contre ténor. À contrario, un ténor ou un baryton se sentira bien plus à l’aise !

L’idée principale est donc d’apprendre à se connaître, à découvrir de nouveaux horizons, et à ne pas se fixer d’objectifs inatteignables.

Il ne faut également pas oublier que le chant et doit rester un plaisir. S’il ne l’est pas, si vos cordes vocales sont fatiguées, ou si la respiration se fait plus courte, c’est tout simplement qu’il faut changer de chanson, changer d’article de base, et non pas de voix !

En bref, si chanter est parfois une arme, s’entraîner ou se faire aider par un coach vocal est une bonne solution. Dans l’idée, on peut donc tout chanter, à condition de respecter sa voix. Et au final massacrer une chanson n’est pas si grave, massacrer ses cordes vocales à coup de mauvaises vibrations l’est un peu plus.

À vous de jouer, vous êtes peut-être le futur Pavarotti ou la future Callas !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar