Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment découvrir la culture anglaise grâce aux livres ?

De Thomas, publié le 11/05/2018 Blog > Langues > Anglais > Quels sont les Écrivains Anglophones les Plus Célèbres ?

 Une langue différente est une vision différente de la vie – Federico Fellini

L’anglais est la langue connue de tous par excellence. Selon Statista, 1.500 millions de personnes dans le monde parlent anglais, mais seuls 375 millions sont des locuteurs natifs.

Une très grande place mondiale, pour cette langue qui, par ailleurs, est également appelée la « langue de Shakespeare« .

Dans la culture littéraire, justement, nombreux sont les écrivains anglophones à avoir marqué leur époque.

Personnellement, ma progression en anglais s’est faite grâce à la lecture en langue originale, ou par le biais d’éditions bilingues, qui facilite le travail d’apprentissage de manière notable !

Langue universelle par essence, de très nombreux écrits ont été produits en anglais, donnant souvent de grands noms de la littérature, dont voici une petite sélection !

William Shakespeare, le plus célèbre des écrivains

Comment se cultiver en apprenant l'anglais ? Quand il s’agit de découvrir la culture anglo-saxonne, les livres sont toujours là !

Comment ne pas citer ce pilier de la littérature anglaise, et, plus généralement, de la culture mondiale. Roméo & Juliette, Le Roi Lear, MacBeth, il a rédigé des chefs-d’oeuvre absolus, dont la postérité n’est plus à prouver, à l’instar de Cervantes, Marcel Proust, Homère, Tolkien, ou encore, aujourd’hui Nothomb, Murakami, ou Houellebecq.

Dramaturge émérite, il fait partie est un grand écrivain que l’histoire de la littérature aura connu, loin de l’actualité du livre d’un magazine littéraire que l’on connaît aujourd’hui, d’un recueil de nouvelles, de Guillaume Musso, ou d’un roman policier basique.

Avant 1592, très peu d’informations sont disponibles sur la vie de Shakespeare, si ce n’est qu’il est né en Angleterre, qu’il s’est marié et a eu deux filles et un fils.

Alors qu’il travaille dans un théâtre, il se fait remarquer en arrangeant des pièces, et commence là sa carrière prodigieuse de dramaturge, ses talents de précurseur.

Vont s’ensuivent Le Songe d’une Nuit d’été, Hamlet, ou encore Othello, qui feront le succès et la renommée de l’écrivain, désormais pilier des études littéraires et des programmes de lettres modernes.

Shakespeare, c’est l’essence de la culture anglophone, c’est l’écrivain le plus célèbre et prolifique du paysage littéraire, c’est l’admiration de ses contemporains, et bien plus encore. Au même titre que Rabelais, Musset, Flaubert, Sartre, ou encore Stendhal en France, il est cet auteur qui va marquer l’histoire littéraire et les mouvements littéraires.

Tragédie, comédie, pièce de théâtre historique, Shakespeare a tout écrit, et à participé de manière formelle à l’apogée de la culture anglophone dans le monde.

Pourquoi ne pas apprendre l’anglais en ligne ?

Charles Dickens, un écrivain anglais culte

Qu'est-ce qui caractérise la littérature anglaise ? Le monde anglophone au fil des pages.

Oliver Twist, David Copperfield, ça vous dit quelque chose ? Ces chefs-d’oeuvre de la littérature, adaptés au cinéma et dans divers formats culturels depuis, sont bel et bien écrits par M. Dickens !

Né en 1812 dans le sud de l’Angleterre, Charles Dickens, pour des raisons de dettes familiales, est obligé de quitter l’école à 12 ans pour travailler, contre son gré bien sûr !

Un an plus tard, il reprend le chemin de l’école, mais son père est incarcéré, le livrant à lui-même. Il gardera de cette époque un lourd souvenir, qui fondera une partie de son oeuvre. En témoigne, par exemple, le nombre d’orphelins présents dans les publications de l’écrivain.

Il commence à connaître le succès en 1836, alors journaliste, en écrivant Les Aventures de Monsieur Pickwick, qui lui vaudront le statut de pionnier des publications en épisodes, à l’instar de Balzac en France.

À 24 ans le succès est immense, et ses contemporains s’arrachent ses écrits, lui donnant presque l’image d’une idole des lettres anglophones dans le monde !

En parallèle, Dickens était un grand philanthrope ! En effet, on a notamment fondé un foyer pour prostituées, ou encore créé quatre journaux, mais ces informations restaient plus confidentielles que son talent d’auteur.

Considéré comme le plus grand romancier de l’époque victorienne, Charles Dickens meurt en 1870 à l’âge de 58 ans, laissant derrière lui des oeuvres qui ont comptées et qui compteront encore dans la littérature anglaise et dans le monde romanesque anglophone.

Il fait partie de ces grands auteurs qu’on ne présente plus, et dont la prose inspire sans ironie les écrivains contemporains.

Avez-vous déjà pensé à utiliser les musiques anglo-saxonnes pour progresser en anglais ?

Oscar Wilde, la vie tumultueuse d’un écrivain majeur

Grâce aux langues, on est chez soi n’importe où – Edmund de Waal

Grand auteur irlandais né en 1854 à Dublin et mort à Paris en 1900, Oscar Wilde est ce type d’écrivain dont la vie fut quelque peu mouvementée.

On le connait pour Le Portrait de Dorian Gray, mais Wilde a connu différentes péripéties au cours de sa vie, qui auraient le méritent d’être également racontées.

En effet, alors qu’il se distingue par un parcours scolaire brillant et exemplaire, Oscar s’installe à Londres et côtoie les cercles littéraires de l’époque.

Jusqu’ici, tout va bien. Après un passage au États-Unis pour y donner des conférences, il oscille entre France et Irlande, où il fréquente un certains nombres d’auteurs émérites (Zola, Hugo, Verlaine, etc.), et se marie entre temps.

Lors d’un voyage à Paris, il rencontre celui qui deviendra son amant jusqu’à la fin, donnant donc toute sa place à l’homosexualité dans sa vie.

Condamné aux travaux forcés par le père de cet amant, Wilde purgera sa peine jusqu’en 1897. En sortant de prison, il se retrouve sans un sou, et sa femme le quitte, on a connu mieux ! Il termine sa carrière avec un ouvrage relatant l’expérience de la prison, et s’éteint en 1900.

Un auteur qui, s’il n’a pas eu une vie lisse et monocorde, a livré au monde une oeuvre anglophone riche et pleine de sens.

Besoin de cours d’anglais ?

Georges Orwell, l’anglophone incontournable

Quels sont les auteurs américains ? Une façon de s’approprier une manière de penser par la littérature.

De son vrai nom Eric Arthur Blair, Georges Orwell est un écrivain anglais du XXème siècle. Connu avec des oeuvres phares telles que La Ferme des Animaux et 1984, il est de ces auteurs que l’on étudie désormais à l’école, dans la critique littéraire, ou encore en classe de littérature anglaise.

Après une carrière militaire, Georges Orwell, confronté à l’impérialisme britannique, va se réfugier dans l’écriture et la narration, et produire son premier roman.

Il vit ensuite de petits métiers, entre Paris et Londres, et livre alors une autobiographie, Dans la dèche à Paris et à Londres, malgré une pneumonie. il décide alors d’emprunter le pseudonyme de « Georges Orwell », que l’on connaît aujourd’hui.

Suite à la guerre civile en Espagne, et après un mariage avec Eileen O’Shaughnessy, Orwell devient un érudit, producteur à la BBC, directeur des pages littéraires d’un hebdomadaire travailliste, mais aussi auteur satirique de « La Ferme des Animaux », qui dénonce le stalinisme de l’époque.

Alors que sa femme vient de mourir des suites d’un cancer, Georges Orwell se lance dans la rédaction de 1984 qui, parmi ses oeuvres littéraires, sera celle que l’on retiendra majoritairement dans l’Oeuvre de cet anglo saxon, et publiée en 1949.

Georges Orwell meurt à Londres en 1950, des suites d’une tuberculose. En 2008, le réputé magazine « Times » le classe parmi les « 50 plus grands écrivains britanniques ». De quoi donner envie d’écrire un roman ou de s’intéresser à l’histoire littéraire de plus près !

Regardez des émissions de célébrités anglophones pour améliorer votre vocabulaire anglais.

Auteurs anglais : Toni Morrison, quand l’Amérique rencontre la littérature

La connaissance des langues est la porte de la sagesse – Roger Bacon

Auteure contemporaine résolument ancrée dans l’actualité, Toni Morrison est en train de marquer notre époque.
Américaine et noire, son oeuvre passe au crible et dénonce les aberrations et les incohérences du racisme, de la ségrégation, de l’injustice en général.

De son vrai nom Chloe Anthony Wofford, elle naît le 18 février 1931 dans l’Etat de l’Ohio, aux États-Unis. Passionnée de littérature dès son plus jeune âge, elle suit naturellement des études de lettres, jusqu’à soutenir une thèse avec pour thème : le suicide chez William Faulkner et Virginia Woolf.

Professeure et éditrice spécialisée en littérature noire, elle a notamment participé à la publication des autobiographies de Mohamed Ali et Angela Davis, et écrit ses propres textes en parallèle.

Ni du nouveau roman, ni une production épistolaire, ni du roman noir, ni du roman d’aventures, Toni Morrison impose son style, son identité, dans un contexte où le nombre d’exemplaires vendus compte parfois plus que s’inscrire dans une anthologie de la littérature étrangère.

C’est d’ailleurs en 1988 qu’elle obtient le prestigieux prix Pulitzer pour son roman Beloved, et se fait, par la même occasion, connaître en France. À noter que l’oeuvre a été adaptée au cinéma en 1998, avec pour acteurs principaux Oprah Winfrey, Danny Glover et Thandie Newton. Des talents de narrateur et de conteur qui ne sont donc plus à prouver !

C’est en 1993 que Toni Morrison reçoit la consécration ultime, le Saint Graal, le Prix Nobel de littérature, pour l’ensemble de son oeuvre ! C’est la première fois qu’une femme noire et qu’un auteur afro-américain reçoit ce prix. Elle participe, par là même, à renouveler le genre romanesque et à faire valoir sur le devant de la scène les fragments sociologiques d’une vie nouvelle.

En lui attribuant cet honneur, les Académiciens récompensent, selon eux, une femme qui, dans ses romans caractérisés par une force visionnaire et une grande puissance poétique, ressuscite un aspect essentiel de la réalité américaine.

Rien ne nous prédispose à détester Toni Morrison, pas même son style, empreint d’une cohérence rare dans la littérature anglophone engagée. Toni Morrison est devenue un pilier des lettres anglophones, qu’il faut à tout prix découvrir pour en savoir plus sur le monde, sur notre monde.

J.K. Rowling, l’écrivain anglophone que le monde entier connaît

Par quel moyen lire en anglais ? Passez de la lecture à la culture !

Si je vous dis :

  • L’école de sorciers
  • La Chambre des secrets
  • Le Prisonnier d’Azkaban
  • La Coupe de feu
  • L’Ordre du phénix 
  • Le Prince de sang-mêlé 
  • Les Reliques de la Mort

Il y a fort à parier pour que vous ayez trouvé de qui je parle sans avoir lu le titre. Joanne Rowling est cette auteur britannique, née en 1965, qui nous a livré la célèbre saga Harry Potter, lue et relue dans le monde entier.

J.K. Rowling a notamment étudié la littérature français et la philologie, à Exeter comme à la Sorbonne. Elle a connu une intense période de déménagement, en raison de problèmes familiaux, et se retrouve en manque d’argent.

Heureux hasard, c’est à ce moment là qu’elle termine la rédaction du premier tome de Harry Potter, et créé ce personnage fictif à lunettes. Le manuscrit de littérature jeunesse se voit refusé quelques fois, pour être accepté par la maison d’édition Bloomsbury en 1996.

La saga est une succès planétaire, est traduite en 65 langues, et est vendue à plus de 400 millions d’exemplaires. La suite se porte tout naturellement vers les films, et les adaptations cinématographiques sont, une nouvelle fois, une franche victoire pour la romancière.

J.K. Rowling est l’exemple que la littérature anglophone peut ne pas être pompeuse, ne pas être métaphysique, ne pas être moraliste, et faire découvrir la langue anglaise avec simplicité, au-delà des romans historiques et du genre littéraire comme le surréalisme, le classicisme, ou le naturalisme !

En effet, elle est cette écrivaine qui prouve qu’au-delà de Kafka, de Gide, de Austen, de Blanchot ou de Maupassant, il existe un entre deux, à mi-chemin entre raconter une histoire et mener une argumentation sur la magie. Une prouesse stylistique qui ne manquera pas d’être citée en dissertation !

Un sondage sur l’indice de compétence en langue anglaise des français en Europe a été mené par Education First. Le résultat est sans appel : la France se classe au 24ème rang sur 27 pays. Une preuve que lire et relire les auteurs anglophones est une manière efficace et stimulante de progresser en anglais.

Allez, on se prend au jeu, on se lance !

N’hésitez pas à vous abonner à des journaux anglophones.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar