Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quelle théorie musicale intégrer à son jeu de guitariste ?

De Alexia, publié le 22/11/2018 Blog > Musique > Guitare > Tout Savoir sur la Gamme Pentatonique à la Guitare !

« Sans la musique, la vie serait une erreur. » Friedrich Nietzsche

Pour 94 % des Français, la musique évoque des souvenirs selon Ipsos.

C’est arrivé à chacun de nous d’entendre une chanson et de se replonger dans un souvenir, un lieu, une odeur, une personne.

Et si on se créait de nouveaux souvenirs en commençant à apprendre la guitare ?

Gamme de Do majeur, accords barrés, rythmique… Beaucoup d’éléments sont à intégrer dès lors qu’on se lance dans l’apprentissage de la guitare.

Et si nous commencions par la gamme pentatonique ?

Qu’est-ce que la gamme pentatonique ?

Pourquoi apprendre la théorie musicale à la guitare ? La gamme pentatonique est importante pour l’impro !

C’est la gamme à connaître pour l’improvisation et notamment le solo de guitare. Une pentatonique est une gamme à 5 notes, de « penta » signifiant cinq et de « tonique » signifiant « notes ».

Bien sûr, avec uniquement une définition indiquant 5 notes, n’importe quoi pourrait être une gamme pentatonique.

Non là, nous parlons de LA gamme pentatonique. Enfin plutôt des gammes pentatoniques car il y en a deux : la gamme pentatonique majeure et la gamme pentatonique mineure.

Par abus de langage, quand on parle de la gamme pentatonique, il s’agit de la gamme pentatonique mineure.

La gamme pentatonique, mineure ou majeure possède trois avantages… majeurs :

  • Elle est facile à apprendre,
  • Il est facile de la jouer,
  • Elle peut être utilisée dans de nombreux cas.

Peu importe le style de musique, pop, rock, reggae, blues, metal, folk, la gamme pentatonique est présente partout. C’est le couteau suisse du guitariste.

Comment travailler les gammes à la guitare ?

Avant toute chose, veillez à garder votre main gauche dans une bonne position : pouce derrière le manche et doigts arrondis sur les six cordes.

Même s’il peut être tentant de travailler la gamme pentatonique avec les doigts à plat, ne le faites pas. C’est le meilleur moyen de vous planter par la suite en ayant pris de mauvaises habitudes.

Ne faites pas non plus de barrés sur une gamme pentatonique : vous perdrez en précision. Il faut bouger les doigts de la main à chaque note.

Comment apprendre la pentatonique mineure à la gratte ? Travaillez la précision dans vos doigts.

Utilisez un mediator à la main droite en aller retour. C’est un excellent moyen de progresser avec le mediator et en aller retour, car pour aller plus vite il sera indispensable de maîtriser ce jeu au mediator.

Pour travailler ses gammes, il faudra lire les diagrammes et les reproduire en jouant les notes des graves vers les aiguës puis des aiguës vers les graves.

N’essayez pas de travailler les cinq positions à la fois. Prenez-les une par une et soyez sûr de maîtriser la première avant de passer à la deuxième et ainsi de suite.

Et pendant que vous travaillez une position, ne laissez pas tomber la précédente !

Le but est de tout connaître et pas d’en apprendre une pour en remplacer une autre.

N’oubliez pas d’utiliser le métronome pour travailler. Augmentez peu à peu les pulsations pour réussir à faire votre gamme plus vite.

Lorsque vous apprenez une gamme pentatonique, mémorisez l’emplacement des toniques : cela vous servira quand vous voudrez improviser.

La gamme pentatonique mineure

La gamme pentatonique mineure est la gamme la plus importante en guitare rock. Elle est d’ailleurs aussi couramment appelée gamme rock ou gamme solo.

Elle contient 5 notes et sa tierce est mineure, c’est-à-dire que l’intervalle entre la tonique (première note) et la tierce est de 1,5 tons.

La structure de la gamme pentatonique mineure est la suivante :

  • I à III : 1,5 ton,
  • III à IV : 1 ton,
  • IV à V : 1 ton,
  • V à VII : 1,5 ton,
  • VII à I : 1 ton.

Vous remarquez que nous avons les degrés I, III, IV, V et VII. Les degrés II et VI ne font pas partie de la gamme pentatonique mineure.

Pour s’en rappeler plus facilement, voici deux moyens mnémotechniques :

  • 1,5T – 1T – 1T – 1,5T – 1T,
  • 3 – 2 – 2 – 3 – 2.

La deuxième formulation explique le nombre de cases entre deux notes.

N’hésitez pas à essayer cette formule sur une corde de votre guitare en partant de n’importe quelle tonalité. Il existe de multiples façons de jouer la gamme pentatonique mais 5 schémas ou positions reprennent le tout de manière exhaustive pour faciliter la tâche aux guitaristes.

Les deux premières positions de la gamme pentatonique mineure

Comment apprendre à placer ses doigts sur le manche ? Les deux premières positions à adopter à la guitare. (source : Tabs4acoustic)

La première position de la gamme pentatonique mineure est la plus simple. Sur le schéma, elle est en La. Les doigtés ne seront pas compliqués :

  • L’index jouera toutes les cases 5,
  • L’annulaire jouera sur les cases 7,
  • L’auriculaire jouera sur les cases 8.

La deuxième position de la gamme pentatonique est un peu plus difficile à mémoriser et il y a davantage de doigtés possibles. Le doigté le plus simple est cependant le suivant :

  • Corde de Mi grave : index sur la case 8, annulaire sur la case 10,
  • Corde de La : décalage de l’index en case 7, auriculaire en case 10,
  • Corde de Ré : idem à la corde de La,
  • Corde de Sol : index sur la case 7, annulaire sur la case 9,
  • Corde de Si : décalage de l’index sur la case 8, annulaire sur la case 10,
  • Corde de Mi aigu : idem à corde de Si.

Quelques conseils de doigtés pour réussir ses gammes

Veillez à ne pas trop lever les doigts quand vous changez de corde. Il vaut mieux rester proche de la corde afin d’éviter de perdre du temps.

Forcez-vous à le faire dès le début de votre apprentissage sinon il sera plus compliqué de le mettre en place lorsqu’il faudra aller vite.

De plus, il est plus facile de maîtriser vos doigts lorsqu’ils sont proches du manche que lorsqu’ils sont éloignés. Il vaut mieux travailler lentement au début en veillant à garder ses doigts proches du manche, qu’essayer d’aller vite mais d’être brouillon.

De même, posez le doigt qui va effectuer la note suivante avant de retirer votre doigt précédent pour éviter d’avoir une pause entre les deux notes.

Quand vous devez jouer une note sur une corde différente de la précédente, laissez votre doigt en place et ne le déplacez que quand vous en avez besoin, à condition bien sûr qu’il ne gêne pas : cela fonctionne plus souvent des aigus vers les graves.

Pour apprendre la gamme pentatonique mineure, il est conseillé de procéder étape par étape :

  • Jouer les bonnes notes avec les bons doigts,
  • Jouer en aller-retour à la main droite,
  • Jouer la gamme en rythme avec une rythmique (ronde, noire, croche, doubles croches).

Comment jouer une gamme pentatonique à la guitare ? Ne désespérez pas, vous allez y arriver ! (source : Hollywood Reporter)

La gamme pentatonique majeure

La gamme pentatonique majeure est une gamme pentatonique mineure qui commence sur la tierce de la pentatonique mineure. Le schéma de la position 1 de la pentatonique majeure est le même que la position 2 de la pentatonique mineure.

Elle est dite majeure car sa tierce est majeure, c’est-à-dire que l’intervalle entre la tonique et la tierce est de deux tons.

Une gamme pentatonique majeure est ni plus ni plus qu’une gamme majeure diatonique à 7 notes (heptatonique) sans les demi-tons.

La structure de la gamme pentatonique majeure est donc la suivante :

  • I à II : 1 ton,
  • II à III : 1 ton,
  • III à V : 1,5 ton,
  • V à VI : 1 ton,
  • VI à I : 1,5 ton.

Dans la gamme pentatonique majeure, on utilise les degrés I, II, III, V et VI. Les degrés IV et VII sont absents de cette gamme guitare.

Les formules de la pentatonique majeure et de la pentatonique mineure sont très proches, seulement décalées de trois demi-tons (une tierce).

Pour s’en rappeler plus facilement, voici deux moyens mnémotechniques :

  • 1T – 1T – 1,5T – 1T – 1,5T,
  • 2 – 2 – 3 – 2 – 3.

La deuxième formulation correspond aux nombres de cases (ou de frettes) entre les notes.

Par exemple, la gamme pentatonique majeure de Do est la suivante : Do Ré Mi Sol La Do.

Vous remarquez qu’entre la tonique Do et la tierce Mi, il y a bien deux tons, ce qui est la caractéristique d’une tierce majeure et donc d’une gamme majeure.

Comment travailler la gamme pentatonique majeure ?

Comment devenir un meilleur guitariste ? Les positions sont les mêmes que pour la gamme mineure. (source : Six Cordes)

Si vous êtes débutant, ne vous embêtez pas trop avec la théorie et passez directement à la pratique. La théorie est importante si vous souhaitez improviser et composer.

La gamme pentatonique majeure possède 5 positions que vous pourrez déplacer sur le manche de guitare comme bon vous semble.

La gamme majeure et la gamme pentatonique majeure sont très proches. Et c’est bien normal, la gamme majeure est la base de tout. Les autres gammes sont des déclinaisons de celle-ci.

Les travailler ensemble peut vous aider à mieux les mémoriser et les comprendre. C’est un excellent moyen de travailler votre oreille musicale, votre dextérité mais aussi votre aisance dans l’impro et le passage d’une gamme à une autre.

La gamme pentatonique majeure est moins utilisée que la gamme pentatonique mineure mais elle n’en est pas moins intéressante.

Les doigtés de la gamme pentatonique mineure sont les mêmes que ceux de la pentatonique majeure. Faites attention de bien comprendre ce que vous jouez et de savoir quand vous jouez une majeure ou une mineure.

Avec de la régularité et du travail, vous devriez réussir à maîtriser ses gammes en un clin d’oeil, alors au travail ! 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar