Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Faire des études à Berlin : quelles sont les démarches ?

De Hélène, publié le 18/04/2019 Blog > Langues > Allemand > Quelles Sont Les Formalités Pour Étudier En Allemagne ?

« Là où mes affaires vont bien, est ma patrie », proverbe allemand (1886)

Partir étudier à l’étranger est un rêve pour bien des Français, avant ou après le bac, pendant les études universitaires. Avec les dispositifs européens, les possibilités de mobilité internationale sont de plus en plus grand, et l’Allemagne constitue aujourd’hui le 3ème pays d’accueil des étudiants étrangers en Europe, et le 6ème dans le monde (avec 7% des parts en 2016, selon une étude de l’OCDE).

Pourtant, tous les étudiants internationaux ne sont pas égaux devant les démarches à effectuer pour partir étudier en Allemagne. Découvrez celles qui prévalent pour nous, Français souhaitant s’expatrier au pays de Nietzsche le temps d’une année universitaire ou d’un cursus court.

Les formalités allemandes pour vos études

Quel niveau d'allemand est nécessaire pour partir étudier ? Savoir parler quelques mots d’allemand avant de partir, c’est essentiel… (Source : TheGoodFilms, Inglorious Bastards)

Bien des étudiants français sont attirés par la langue allemande et ce pays fascinant qu’est l’Allemagne et pas dans une seule discipline. Ces derniers réalisent en effet leurs études académiques dans :

  • Des écoles d’ingénieur,
  • Des universités internationales,
  • Des universités professionnalisantes, les Fachhochschulen,
  • Des écoles d’art.

Pour partir étudier en Allemagne, il est important de se préparer bien à l’avance ! 

En général, vous devez déposer un dossier de candidature aux alentours du mois de mars pour espérer débuter en septembre de la même année. Vous avez plusieurs possibilités de candidatures :

  • Programme d’échange ou d’aide à la mobilité grâce à votre université d’accueil et de départ, qui ont conclu un partenariat,
  • Dispositif ERASMUS/ERASMUS+, qui permet de partir aussi en Allemagne,
  • Admission post-bac, si vous voulez rentrer en Licence à Berlin,
  • En candidatant directement auprès de l’université choisie.

La compétition est rude puisque l’Allemagne reçoit des milliers de candidatures d’étudiants étrangers : seuls 320 000 environ ont l’opportunité d’y étudier chaque année 

L’un des principaux organismes en charge de la coopération franco-allemande est la DAAD, ou Deutscher Akademischer Austauschdienst, soit l’Office Allemand d’échanges universitaires (bah oui, il faut vous habituer à lire et reconnaître ce mot en allemand !).

Vous avez reçu une réponse positive ? Félicitations ! Voilà désormais la partie administrative la moins sympathique de votre préparation. Commencez par vous adresser au Akademisches Auslandsamt, à savoir le bureau des étudiants, pour obtenir des informations plus précises.

À savoir : les demandes d’admission pour les étudiants européens doivent être centralisées sur ce site : https://www.hochschulstart.de/

En général, on vous demandera les documents suivants pour valider votre inscription :

  • Une preuve de votre capacité à intégrer la formation,
  • Vos relevés de notes des dernières années,
  • Une attestation de ressources suffisantes pour la durée de vos études,
  • Une attestation de votre niveau de langue.

Et justement, cette dernière constitue une formalité incontournable dans la plupart des cas.

Le test de langue allemande, une étape incontournable

Quelles sont les conditions pour étudier dans une école allemande ? Un test Daaf peut s’avérer indispensable avant de partir étudier…

Étudier en Allemagne a toujours été un rêve pour vous ? Vous avez envie de trouver un stage ou de trouver un job à Berlin ou ses environs ? C’est donc une bonne idée de partir faire vos études en Allemagne. Mais attention : même si le pays est très ouvert sur l’international et que la plupart des Allemands peuvent improviser quelques phrases en anglais, il semble indispensable de connaître les basiques de la langue allemande avant de voyager.

D’abord, pour une raison simple : dans 90% des cas, c’est un critère déterminant pour l’acceptation de votre dossier de candidature universitaire. Si vous venez faire un volontariat international, on ne sera peut-être pas regardant sur votre niveau de langue. En revanche, vouloir valider un double diplôme universitaire avec l’économie comme matière principale va requérir de maîtriser la langue de Goethe.

Seuls certains cursus internationaux sont exemptés de l’obligation de présenter un test linguistique, mais vous pouvez tout de même être soumis à un test lors de votre arrivée en Allemagne 

Ainsi, vous devez montrer l’un des tests suivants de langue allemande :

  • Le DSH, qui est l’examen d’allemand pour l’accès aux études supérieures (qui ne se passe qu’en Allemagne),
  • Le TestDAF, ou « Test Allemand Langue Étrangère ».

Ça coûte combien, ces tests ? Environ 100 à 130 euros 

Ces tests sont assortis de niveaux de langue. Chaque école ou université a son propre seuil, mais de manière générale, il s’agit du :

  • DSH-2,
  • TDN4.

Cela correspond à un niveau B2, indispensable pour comprendre les choses de la vie courante et suivre des études. Ne serait-ce que pour votre bien-être, c’est important de pouvoir s’exprimer dans la langue du pays d’accueil !

Si vous n’avez pas le niveau d’allemand requis, il n’y a que deux solutions possibles :

  • Prendre des cours d’allemand intensifs et passer l’examen avant la fin des candidatures,
  • Vérifier auprès du bureau des études si cela est obligatoire dans votre cas.

Des formations accélérées ou des cours du soir sont aussi disponibles, avant votre départ pour l’Allemagne ou dans le cadre de votre cursus universitaire.

Maintenant que la question des langues est réglée, quelles sont les démarches suivantes ?

Et le visa pour l’Allemagne, quelles conditions ?

Comment partir dans une ville allemande ? Grâce au dispositif ERASMUS et au fait que l’Allemagne soit dans l’Union Européenne, vous n’avez pas à vous soucier du visa (Source : RFI)

Vous voulez une bonne nouvelle ? Il n’est pas nécessaire de faire une demande de visa pour partir en Allemagne : démarches simplifiées, bonjour !

Tous les ressortissants européens disposent d’un passe-droit et n’ont besoin de présenter que leur passeport ou leur carte d’identité. La seule condition, pour les personnes détentrices d’un titre de séjour, est de faire en sorte que la date d’expiration intervienne après la fin de l’échange universitaire.

Partir à l’étranger en Allemagne n’est pas toujours synonyme de paperasse interminable, contrairement aux pays anglophones ! En effet, partir étudier aux États-Unis ou étudier au Canada est un vrai casse-tête, mais pas l’Allemagne 

Le programme ERASMUS est un dispositif parfait pour faire votre demande d’admission. Il suffit de pouvoir présenter une pièce nationale d’identité ou un passeport, tout deux reconnus dans l’Union Européenne, pour être éligible aux formations allemandes.

Il est cependant important de conserver vos papiers d’identité avec vous en permanence en cas de contrôle. Un conseil : scannez tous vos documents et gardez-les sur votre smartphone ! 

La demande de bourse pour étudier l’allemand

Quel est le coût de la vie allemande ? Il existe plusieurs possibilités pour financer vos études en Allemagne

C’est l’une des formalités les plus casse-tête de votre parcours, sans aucun doute. Si pour les études en France, les bourses d’études sont attribuées sur critères sociaux, ce n’est pas le seul élément pris en compte pour une bourse d’étude à l’étranger. En effet, la motivation, la pertinence du projet et les ambitions professionnelles sont aussi importantes.

Pour votre séjour à l’étranger, que ce soit dans le cadre d’un doctorat ou de cours de langue, il y a des dépenses fixes à prévoir en Allemagne, comme :

  • Frais de scolarité étudiants ou académiques,
  • Frais divers : assurance maladie, assurance rapatriement, vols,
  • Frais de subsistance : loyer en résidence ou en appartement, nourriture, transport, loisirs.

À noter : les demandes d’acceptation en résidence universitaire sont à faire en même temps que votre demande d’admission. Vous recevrez généralement deux réponses séparées, une acceptation à l’université n’entraînant pas celle en résidence 

Selon une étude de la DAAD en 2016, un étudiant en Allemagne vit (et a besoin) de 850 euros par mois pour vivre, en moyenne. Pour beaucoup, c’est une importante dépense, qui s’ajoute aux droits d’inscription à l’université. Par conséquent, la demande de bourse est nécessaire. Pour cela, plusieurs solutions à votre disposition :

  • Les bourses de mobilité ou d’études longues, de 500 à 850 euros par mois,
  • Les bourses d’apprentissage, jusqu’à 800 euros par mois,
  • Les bourses européennes de mobilité, versées mensuellement ou en une fois, allant jusqu’à 900 euros par mois.

Ces bourses sont délivrées par des organismes comme l’OFAJ, la DAAD ou ERASMUS selon le but de votre séjour 

Généralement, une demande de bourse pour l’Allemagne se fait en plusieurs parties :

  • La phase de candidature comprenant:
    • CV,
    • Lettre de motivation,
    • Explication du projet,
    • Présentation des dépenses envisagées,
    • Niveau de langue en allemand.
  • La phase de résultats est connue quelques semaines après mais ne vous octroient pas pour autant votre admission à l’université,
  • La phase d’acceptation vise à fournir tous les documents de support nécessaires (attestation d’admission à l’université allemande, par exemple),
  • La phase de réception : la bourse est versée en une fois ou régulièrement sur votre compte.

Attention à bien fournir les références bancaires nécessaires : ne donnez pas votre compte français si votre bourse doit être versée sur un compte allemand ! Vérifiez bien les conditions d’attributions avant de postuler 

Sur le site de la DAAD, vous pourrez utiliser un moteur de recherches de bourses en fonction de votre situation, un vrai plus pour trouver la bourse la plus adaptée à vos besoins. Renseignez-vous auprès de votre université d’accueil ou de vos actuels professeurs, qui doivent aussi bien connaître les dispositifs de soutien à la mobilité. N’hésitez pas à interroger votre région ou votre département pour obtenir une bourse sur critères sociaux.

À savoir : même pour faire un séjour linguistique en Allemagne, il est possible d’obtenir des bourses de votre région, département, ou université d’origine 

Les organismes suivants peuvent également être de bon conseil : l’OFAJ, Office franco-allemand pour la jeunesse, notamment pour trouver un stage, ou le CIERA, notamment pour les doctorants et les enseignants-chercheurs.

À vos candidatures, prêt, partez ! 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar