Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quelles sont les différents langages germaniques ?

De Aurélie, publié le 05/12/2017 Blog > Langues > Allemand > Les Dialectes Allemands

Pays aux 82 millions d’habitants, l’Allemagne connait autant de langages que de régions !

Lors d’un voyage d’études avec Erasmus ou d’un stage en Allemagne, nos compatriotes peuvent rapidement remarquer que les habitants des différents Länder ne parlent pas toujours la même forme de langue allemande.

Accents, vocabulaire et phonétique : autant de différences linguistiques entre les régions allemandes. Les futurs germanophones peuvent néanmoins apprendre un nouveau dialecte allemand depuis la France et ainsi enrichir leur connaissance du monde germanique !

Superprof vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur les dialectes de l’Outre Rhin !

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Quel dialecte allemand apprend-t-on à l’école ?

En allemand, il existe de nombreuses variations dialectales entre les différentes langues nationales (ou, dans ce cas, langues régionales), bien que l’allemand « pur » reste la langue officielle. Mais alors, quelle sorte d’allemand est que l’on nous enseigne à l’école ?

Comment devenir bilingue en langue régionale allemande ? Apprenez l’allemand standard pour parler comme un Berlinois !

En réalité, et contrairement au français, il est bien plus complexe de désigner une seule langue standard en Outre Rhin : il aura fallu des décennies pour que le gouvernement codifie officiellement le langage germanique officiel.

Les germanophones utilisent le terme Hochdeutsch pour évoquer l’allemand classique, mais aussi le terme Schriftdeutsch pour évoquer l’allemand écrit !

Dans notre langue maternelle, le moindre questionnement sur le vocabulaire ou l’orthographe passe directement par l’Académie Française. Ce genre d’institution n’existant pas en Allemagne, les démarches administratives ont été bien plus longues, et les débats bien plus houleux, pour déterminer le Hochdeutsch final selon la sociolinguistique et la politique linguistique du pays.

Dans l’enseignement des langues en France, c’est donc l’allemand standard qui est enseigné, ce langage étant le seul utilisé dans le contexte formel au sein des pays germaniques !

Si vous souhaitez apprendre le patois de la Suisse alémanique, du flamand ou de l’alsacien au collège ou au lycée, il faudra repasser : aucun cours d’allemand LV2 classique n’évoquera ces formes linguistiques, à moins de choisir une option spéciale.

Apprendre une langue standard reste le meilleur moyen de poursuivre une formation allemand en deuxième langue et de devenir un germanophone confirmé. Ce n’est qu’une fois que vous aurez assimilé le Hochdeutsch que vous pourrez passer à un enseignement de niveau avancé et étudier d’autres langues officielles des pays germaniques !

Dialecte allemand : dans quelles régions pratique-t-on le haut-allemand ?

Si vous appris à prononcer le Hochdeutsch comme si c’était votre langue maternelle, alors vous n’aurez aucun mal à étudier le haut-allemand !

Quel type de langue germanique choisir ? L’avènement des grandes villes allemandes fait du haut allemand une langue de plus en plus pratiquée !

Les locuteurs natifs de l’Allemagne parlent souvent du haut-allemand comme étant une extension de l’allemand standard, les deux langues étant proches à tous niveaux, de la phonétique à l’accent en passant par le vocabulaire.

Le haut-allemand se distingue en deux grandes catégories, l’allemand supérieur, appelé Oberdeutsch et le moyen allemand, appelé Mitteldeutsch.

La prononciation des dialectes peut néanmoins varier selon les régions, bien qu’il reste assez facile pour un linguiste de déceler les tournures après quelques exercices d’allemand. Et oui, l’intercompréhension est souvent possible dans les mêmes groupes de linguistiques allemandes !

Les groupes du haut allemand, divisés eux-mêmes en plusieurs dialectes, sont :

  • Le Westmitteldeutsch, le moyen allemand de l’Ouest,
  • Le Ostmitteldeutsch, le moyen allemand de l’Est,
  • L’Oberfränkisch, ou haut-francique,
  • Le Bairisch, ou bavarois,
  • L’Alemannisch, ou alémanique.

Au total, ce sont 21 dialectes qui composent le groupe du haut-allemand !

Étudier le haut allemand est particulièrement utile pour organiser un stage en Allemagne ou aller travailler en Allemagne, puisque les plus grandes villes allemandes (comme Berlin ou Francfort) utilisent cet idiome. C’est donc tout naturellement que l’on retrouve de nombreux mots haut-allemand dans la langue standard.

L’étudiant en langue allemande aura de grandes chances de côtoyer le haut allemand à l’université ou dans les textes officiels durant ses études en langues étrangères. Néanmoins, le haut allemand reste encore peu – voire pas – pratiqué à l’oral dans la vie quotidienne des habitants.

Dans cette jungle de variétés linguistiques, il peut donc être compliqué de s’y retrouver : privilégiez donc un dialecte adapté au Länder qui vous intéresse pour ne pas vous perdre lors de votre apprentissage des langues parlées en Allemagne !

Découvrez aussi les meilleures citations sur la langue allemande !

Dialectes allemands : dans quelles régions pratique-t-on le bas-allemand ?

Plus complexe que le haut allemand, le bas allemand est souvent très long à apprendre pour nos compatriotes : comptez plusieurs années pour maîtriser quelques uns des dialectes principaux !

Dans quels endroits de l'Allemagne parle-t-on le haut allemand ? Et si vous reteniez quelques mots du patois bas allemand ?

Le bas allemand est marqué par l’absence de la seconde mutation consonantique, une modification phonétique ayant impacté le haut allemand durant le VIIIème siècle. Au moins 12 millions de personnes dans le monde auraient une bonne compréhension du bas allemand, mais seulement 2 millions l’utilise d’une façon quotidienne.

Le bas allemand sera donc avant tout un atout pour développer sa culture allemande, plus qu’une véritable langue utile pour communiquer avec les natifs !

Tout comme le haut allemand, le bas allemand se compose de deux grandes catégories : le bas allemand de l’Ouest et le bas allemand de l’Est. Rhénanie du Nord, Zélande, Flandre et même Nord-pas-de-Calais : autant de régions d’Allemagne et du monde qui pratiquent la fameuse langue du bas allemand.

A l’intérieur de ces catégories se trouvent différents groupes linguistiques à ne pas confondre :

  • Le Westniederdeutsch, le bas allemand de l’Ouest,
  • Le Niedersächsisch, ou le bas-saxon,
  • L’Ostniederdeutsch, le bas allemand de l’Est,
  • Le Märkisch-Brandenbürgisch, ou le brandebourgeois,
  • Le Mecklembürgisch, ou le mecklembourgeois.

Etudier un dialecte allemand est particulièrement intéressant pour comprendre l’histoire de l’Allemagne. Cependant, comme de nombreux pays, l’Allemagne a tendance à s’urbaniser et les populations se déplacent vers les grandes villes, ce qui entraîne une perte conséquente des identités linguistiques.

On peut ici rappeler l’exemple de la France : bien que les bretons connaissent, en règle générale, le vocabulaire basique de leur langue régionale, ils ne l’utilisent que rarement au quotidien, idem pour le langage ch’ti, etc.

Vous l’avez compris : pour vous faire une place dans le paysage germanique, mieux vaut d’abord étudier le Hochdeutsch !

Quels sont les dialectes allemands à l’international ?

« J’ai vendu plus de 30 millions de livres en langue allemande. N’est-ce pas incroyable ? » – Ken Follett, romancier

Si vous pensiez que la langue allemande se limitait à l’Outre Rhin, détrompez-vous : les langues germaniques sont en fait présentes tout autour de la planète !

C’est donc en toute logique qu’au fil des années, les dialectes allemands se soient démocratisés ou aient même émergé dans d’autres pays que l’Allemagne. On retrouve aujourd’hui des dizaines et des dizaines d’accents et de tournures différentes selon les pays germanophones.

L’allemand a d’ailleurs même inspiré de nombreuses autres langues germaniques ou scandinaves comme l’anglais, le suédois ou encore le danois. Bref, l’influence de la langue allemande dans le monde n’est plus à prouver !

Découvrez où se pratique les deux formes principales des dialectes allemands dans le monde :

  • Le haut allemand : se pratique en Suisse, en Autriche, en Italie, au Luxembourg, au Liechtenstein, en France et en Belgique,
  • Le bas allemand : se pratique aux Pays-Bas, aux Antilles Néerlandaises, en Afrique du Sud, e, Belgique et en France.

Dans l’Hexagone, vous pourrez donc rencontrer ces deux différents dialectes allemands selon les régions françaises. Rappelons que des patois franco-allemands, comme l’alsacien, sont justement en train de disparaître : pourquoi ne pas choisir cette option si vous habitez dans l’Est de la France afin de préserver notre patrimoine culturel ?

Attention, cependant : ne vous attendez pas à ce qu’un locuteur du bas allemand puisse comprendre votre vocabulaire du haut allemand, et vice versa. Certaines similitudes sont bien présentes, mais le lexique, autant que l’accent, peut rendre la communication entre ces deux régions parfois difficile.

Qu’attendez-vous pour débuter votre apprentissage et découvrir dès maintenant les multiples dialectes de la langue de Goethe ?

Retrouvez aussi ici notre sélection des mots allemands à rallonge !

Comment apprendre un dialecte allemand ?

Vous souhaitez vous lancer dans le multilinguisme grâce aux dialectes allemands ? Superprof vous explique comment procéder !

Comment retenir le vocabulaire familier allemand ? Prenez donc un cours d’alsacien pour promouvoir l’amitié franco allemande !

Tout d’abord, sachez qu’il est quasiment obligatoire de posséder un niveau avancé en langue allemande avant de prendre des cours de patois germanique. Bien que les mots ne soient pas toujours similaires, les constructions grammaticales, les consonnes et les voyelles restent les mêmes.

Notre conseil : passer une certification de langue allemande au préalable, avec le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL), pour justifier de votre niveau de langue.

Une fois vos compétences linguistiques consolidées, vous pourrez passer à l’apprentissage des dialectes germaniques !

Pour apprendre le patois de la langue de Goethe, il existe plusieurs solutions :

  • Prendre un cours d’allemand en ligne sur un site éducatif,
  • Installer des applications de langue allemande, comme Babbel ou Mosalingua,
  • Parcourir les petites annonces en ligne de profs particuliers,
  • Passer par une agence privée de cours particuliers,
  • Organiser un séjour linguistique en Allemagne,
  • Prendre des cours intensifs de patois allemand en école de langue,
  • S’entraîner grâce à des exercices interactifs de dialecte allemand.

La meilleure façon d’apprendre le patois allemand reste bien sûr la discussion directe avec un natif. Pour ce faire, il n’est pas forcément obligatoire d’aller vivre en Allemagne : un échange linguistique avec un germanophone est toujours possible via les plateformes de correspondance à l’étranger.

Autre solution : prendre un cours de dialecte allemand avec un professeur natif d’Outre-Rhin !

Sur Superprof, des dizaines d’enseignants venus du pays de Goethe proposent d’apprendre l’allemand, pour un tarif moyen de 21,24€ par heure de leçon. De quoi progresser rapidement en langages germaniques avec un cours de didactique des langues !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz