Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

La technique de chant au XXIe siècle

De Philippe, publié le 24/07/2017 Blog > Musique > Chant > Les Différentes Techniques Vocales

« Pourquoi philosopher alors qu’on peut chanter ? »

Georges Brassens

Notre vie quotidienne est baignée dans les sons : nous les recevons par la voie de notre sens auditif, et nous en produisons par nos cordes vocales.

Si le langage parlé est au cœur de la communication – orale – humaine, c’est aussi un vecteur d’art pour faire passer les émotions : ce sont la poésie (Chateaubriand écrivait en prophète : « La poésie c’est le chant intérieur »), le théâtre… et la chanson.

Chantez avec le diaphragme pour améliorer la résonance et la justesse de vos résonateurs sans forcer sur la cage thoracique. Improvisation scénique | Une école de musique dispense des exercices pour se perfectionner | source : imcreator.com

Cette dernière est sans doute connue de l’humanité depuis ses débuts, et La Mélodie du bonheur nous apprend qu’elle peut venir transfigurer jusqu’à nos jours les plus moroses.

À travers les époques et les civilisations, mais aussi en fonction du sexe, de l’âge et du talent des individus, l’art du chant admet une infinité de déclinaisons du point de vue de la technique vocale.

Voyons les principaux éléments des techniques de voix dignes de ce nom, des suraigus aux graves en passant par le vibrato ou, moins connu, le legato.

Découvrez ici nos cours de chant débutant !

Chant : apprendre à faire un vibrato

De nos jours, quand on pense aux chanteurs d’opéra, quelques mots reviennent souvent, comme automatiquement ou par réminiscence, sans que l’on sache vraiment pourquoi.

Parmi ceux-ci, nous pouvons citer vocalises, baryton ou encore… vibrato.

Ce vibrato est une composante essentielle du chant lyrique, en contribuant à lui conférer de la profondeur, du relief.

La capacité à vibrer – et à faire vibrer – fait partie intégrante du timbre d’une belle voix.

Pour apprendre à la maîtriser, voici nos cours de chant bayonne.

Habituellement, dans les cours individuels de musicologie, pour bien faire saisir cette notion, on la compare au trémolo ou à la trille du piano et de différents instruments de musique (pensez au violoncelle ou à l’alto), cette alternance rapide et répétée entre deux tons ou demi-tons.

Il y a pourtant une certaine différence avec cette dernière : le vibrato est effectué à un rythme beaucoup plus rapide, qui n’est plus de l’ordre de la volonté, mais qui est une caractéristique instrumentale naturelle de votre voix.

La trille existe aussi dans un chœur, mais elle prend un aspect plus artificiel, plus forcé que le vibrato, s’inscrivant différemment dans la rythmique des tablatures.

Le chant choral se trouve partout dans la nature : chanter une chanson n'est pas réservé à la voix humaine ! Formation musicale | Pourquoi ne pas imiter les oiseaux, chanteurs de gospel hors pair ? | source : visualhunt.com

Concernant le vibrato, qui dit naturel dit inné : si ta voix est jeune et au top de sa forme le vibrato viendra de lui-même, sans nul besoin (ou presque !) de prendre des cours.

Inversement, les cordes vocales se raidissent en vieillissant et, dans ce phénomène de crispation inhérent à l’âge, même un stage de chant ne pourra venir contrecarrer cet abaissement vocalique difficile à accepter, qui peut faire mal au cœur et au moral…

Cela explique que la carrière d’une chanteuse lyrique soit relativement restreinte dans le temps, un peu comme chez les sportifs.

Dans la prise de parole en public que reste le chant, ce vibrato contribue au relâchement et à une attitude détendue, ce qui vaut déjà en soi des milliers d’exercices de respiration.

Gagner en aisance sans forçage et sans se fatiguer, à mille lieues d’une voix rauque : voilà le but du jeu !

Un autre avantage du vibrato est de mieux pouvoir poser sa voix et de bien chanter même sans tout à fait chanter juste…

L’approche vibrante d’un ton permet d’éviter la fausse note pure et dure du recto tono, où l’erreur semble amplifiée…

Tous les chanteurs ont à un moment ou un autre ressenti une certaine honte devant cette modulation pouvant sembler exagérée, façon Bianca Castafiore.

Pourtant, ce n’est qu’un cap à passer, qui vous permettre d’accroître votre confiance en soi : commencez sous la douche, puis vous finirez au studio d’enregistrement !

Autant de choses à apprendre en cour de chant

Comment chanter en voix de tête ?

En Occident, cette voix de tête ou voix de fausset renvoie à l’une des techniques de chanson les plus anciennes.

La notion est omniprésente dans n’importe quelle école de chant, restant bien connue de tout professeur de chant.

Mais de quoi s’agit-il ?

Ce sont des sonorités qui, sans le moins du monde crier, sont émises par la tête, comme par la bouche seule – par opposition à la voix de poitrine qui met à contribution une respiration abdominale à proprement parler.

Pour une meilleure colorature et vaillance ainsi que pour un volume accru, rien de mieux que la voix de poitrine, certes.

C’est d’ailleurs toute la révolution opérée dans la première moitié du XIXe siècle avec l’apparition du ténor – par-delà le haute-contre – proprement dit en France, en grande partie grâce à Rossini : le célèbre contre-ut fut enfin chanté de poitrine, précédent harmonique qui serait ensuite exploité à plein par Verdi.

Mais celle-ci est pour chaque tessiture et chez chaque chanteur célèbre limitée à un certain ambitus.

Cette voix de poitrine est, à titre d’exemple, la panacée du baryton-basse.

Apprendre le chant permet de devenir chanteur après plusieurs cours de musique, dont souvent un cours d'essai. Musique moderne | Les musiques actuelles laissent libre cours à la bonne technique et à l’expressivité du chanteur moderne | source : unsplash.com

En revanche, pour explorer la musicalité de l’aigu et du suraigu, avec une agilité permettant d’avoir une belle voix et une saine intonation, on est vocalement obligé de rester en voix de tête.

Les résonateurs que sont les fosses nasales sont utilisés à plein, de même que le larynx, la glotte et le pharynx.

Il est important de prendre soin de leur physiologie, principalement en buvant beaucoup d’eau et en évitant les aliments pouvant les irriter (produits laitiers, vin, tabac…).

C’est toute l’amplitude atteinte par le contre-ténor : quoi de plus impressionnant que la voix digne de castrats d’un Philippe Jaroussky ?

Le style de musique baroque, illustré entre autres par Haendel, utilise à fond cette voix acoustiquement très haute.

Le recours à un orthophoniste et/ou à un phoniatre parallèlement à des cours de chant en ligne s’impose souvent pour celui qui, après la mue de la puberté, souhaiterait rejoindre le club très restreint des contre-ténors du XXIe siècle.

Changer de voix n’est pas chose facile !

Mais, sans aller jusqu’aux extrêmes du voile du palais, les tons aigus peuvent être chantés par beaucoup.

Le chanteur en éveil musical sous la houlette de professeurs particuliers apprend généralement petit à petit à gagner des notes vers les aigus (une fois ses graves et médiums bien installés, c’est évident).

Ces produits vocaux sont d’abord assimilés en voix de tête, puis certains pourront être intégrés en voix de poitrine à force de travail…

C’est là ce qui distingue les très grands, dont la tessiture peut devenir extrêmement large, à l’instar de l’autodidacte qu’était Luciano Pavarotti.

Nos professeurs pourront vous aider à évacuer le mythe de la voix mixte, une soi-disant troisième voix aux côtés de la poitrine et de la tête, mais en réalité manifestation d’une technique adolescente et immature… à prendre avec des pincettes !

Chant : comment travailler sa voix grave ?

Tout à l’opposé des voix de tête et des aigus, nous trouvons la puissance et les profondeurs des graves.

Trouver sa voix dans les notes basses va vous permettre d’interpréter davantage de morceaux.

Parmi les voix de femmes, c’est la propriété première du registre contralto ; pour les hommes, il faut aller jusqu’aux ténèbres des basses.

Leur couleur est souvent dite « héroïque », essentielle dans la musique romantique et encore plus chez Wagner.

Le thorax et les organes intercostaux semblent résonner avec une force incroyable : autant dire qu’il vaut mieux s’échauffer avant d’émettre une intonation aussi puissante !

Les médiums et le registre grave sont en règle générale la chasse gardée de la voix de poitrine, aussi bien dans la chanson française que dans l’opéra comique.

Bien respirer avec ses abdominaux – dont la musculature doit être honorable – devient plus nécessaire que jamais, d’où l’intérêt de suivre des leçons de chant.

Dans le même temps, articuler en soignant son élocution pharyngée évitera de recueillir plus d’un sifflet…

Aujourd’hui, le coaching vocal a universellement intégré ces notions, y compris pour les cours collectifs.

La base, c’est de savoir comment chanter juste, sans quoi la fausseté rendrait inutile de s’entraîner et de répéter sur un registre grave : on brasserait du vent !

Surtout, ne forcez jamais, et ne baissez pas non plus la tête pour prendre une grosse voix !

Pour cela découvrez nos cours de chant besançon.

Un même réflexe, tout aussi mauvais, consiste à confondre chanson et cris : essayez, au lieu de vociférer, de vous faire entendre de loin, comme si vous accompagniez vos sons… Ça ira tout de suite mieux, vous verrez.

Ainsi, nous ne pouvons que vous conseiller de trouver un fin pédagogue pouvant animer un atelier chant sur mesure pour vous faire progresser niveau voix grave, en disant adieu aux mauvaises habitudes.

Savoir chanter dépend du timbre de voix et de la qualité de votre coach vocal. Apprendre à chanter | Un cours de technique vocale vous aidera à chanter plus grave | source : gratisography.com

*

Votre voix est un instrument à part entière, dont prendre soin et à travailler, en chantant dans une chorale par exemple.

Échauffement vocal et bonne diction sont pour les choristes un premier mode d’assouplissement pour éviter l’extinction de voix, puis pour progresser rapidement en phonation.

Mezzo-soprano, n’oubliez pas de reposer régulièrement votre voix et sachez que des cours de solfège vous seront toujours utiles, de même que la maîtrise d’un instrument : saxophone, guitare acoustique, jouer du piano…

Il ne vous restera qu’à décrocher la palme lors du prochain concours de chant ! Mais, surtout, prenez du plaisir !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,33 sur 5 pour 3 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar