"Celui qui danse chemine sur l'eau et à l'intérieur d'une flamme."

Federico Garcia Lorca

Entre fascination et préjugés qui ont la vie dure, la pole dance se fait une place de plus en plus importante dans le milieu artistique et sportif. A mi-chemin entre l'art et le sport, peut-être ne connaissez-vous pas vraiment ce qu'est la pole dance.

La pole dance est une discipline artistique et sportive qui s'articule autour d'une barre métallique verticale (pole en anglais), qui peut être fixe ou tourner librement sur son axe. C'est un mélange d'acrobaties et de danse autour de la barre, qui rend cette discipline très physique, exigeant à la fois force et souplesse pour réaliser les différentes figures.

La France compte

260

écoles de pole dance et ce chiffre ne cesse de progresser chaque année.

Apprenez-en plus dans cet article sur l'historique de cette forme de danse sportive qui est bel et bien sortie des clubs de strip-tease pour se faire une place sur scène, dans des spectacles et les compétitions.

Les meilleurs professeurs de Danse disponibles
Catherine
5
5 (69 avis)
Catherine
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Delphine
5
5 (19 avis)
Delphine
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Gregory
5
5 (55 avis)
Gregory
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Dana
4,9
4,9 (13 avis)
Dana
70€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Belén
4,9
4,9 (18 avis)
Belén
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jad
5
5 (57 avis)
Jad
99€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thybor
5
5 (34 avis)
Thybor
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Anassi
5
5 (33 avis)
Anassi
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Catherine
5
5 (69 avis)
Catherine
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Delphine
5
5 (19 avis)
Delphine
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Gregory
5
5 (55 avis)
Gregory
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Dana
4,9
4,9 (13 avis)
Dana
70€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Belén
4,9
4,9 (18 avis)
Belén
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jad
5
5 (57 avis)
Jad
99€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thybor
5
5 (34 avis)
Thybor
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Anassi
5
5 (33 avis)
Anassi
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Un peu d'histoire de la pole dance

Si on pense d'abord aux clubs de strip-tease quand on parle de pole dance, la discipline n'est pas née dans ces lieux.

Une discipline du XIIe siècle ?

A la base, le fait d'utiliser une barre verticale (en bois à l'époque) pour faire des mouvements viendrait des moines yogis au XIIe siècle en Inde, à travers la discipline Mallakhamb, encore pratiquée aujourd'hui. Rien à voir donc avec le strip-tease et ses gestes langoureux !

Bien évidemment, les moines d'Inde n'exécutent pas ces mouvements acrobatiques dans un but spectaculaire ou divertissant. Il n'y a pas non plus de transition, ni de mouvements dansés. La discipline est donc assez éloignée de celle qu'on connaît aujourd'hui et que l'on rattache plus volontiers au domaine du cirque.

Chapiteau de cirque, d'où est originaire la pole dance.
La pole dance tire son origine du cirque et des troupes foraines itinérantes.

Le cirque à l'origine de la pole dance pendant la Grande Dépression

Au Canada, dans les années 1920, des troupes foraines itinérantes installaient des petites tentes autour du chapiteau principal. Chacune de ces tentes était réservée à une attraction spécifique. L'entrée de l'une d'elles était réservée aux adultes.

Des Hoochie-Coochie dancers (le hoochie coochie est un terme fourre-tout qui décrit des danses "sexuellement" provocantes) faisaient le show. Il s'agissait de femmes légèrement vêtues qui effectuaient des balancements de hanches suggestifs.

Bien sûr, tout cela est à remettre dans le contexte de l'époque.

Ces tentes étaient petites et la barre centrale qui soutenait la toile devait se situer au milieu de la petite scène. Certaines danseuses se sont alors mis à utiliser la barre comme appui et ont intégré petit à petit des mouvements de danse, marquant ainsi les débuts de la pole dance, spectacle divertissant, avec une certaine charge érotique.

Du cirque aux clubs de strip-tease

La danse de cirque quitte peu à peu les tentes des forains et s'installe dans les bars avec l'avènement du burlesque dans les années 1950. A cette époque, beaucoup de danseuses n'intégraient la barre que comme un simple appui et n'exécutaient pas vraiment de figures dessus.

En 1968, Bell Jangles est la première à associer de l'effeuillage à la barre de pole dance dans un club de strip-tease en Oregon aux Etats-Unis. Cela contribuera à populariser le strip-tease et la pole dance au Canada et aux Etats-Unis. Les clubs commencent à ouvrir un peu partout dans les années 1970-1980 et l'ambiance dans les clubs est généralement bon enfant.

La sortie des boîtes de strip-tease

Jeune femme faisant de la pole dance.

Il faudra attendre 1994 pour que la danseuse Fawnia Mondey commence à enseigner la pole dance à des femmes non issues du milieu de la nuit. Elle produira plusieurs vidéos pédagogiques pour démocratiser cet enseignement artistique et sportive.

Il faut du temps pour faire accepter à un plus large public que la pole dance n'est pas réservée aux clubs de strip-tease. Mais d'autres danseuses comme Tammy Morris et Kelly Kayne au Canada ou Katie Coates en Angleterre suivent l'exemple de Fawnia Mondey et commencent à enseigner la pole dance.

Des pionnières qui se battent avec leur sourire, leur sensualité et leur féminité pour que cet art soit mieux connu du grand public et pour que les préjugés tombent.

Aujourd'hui, de plus en plus d'écoles de pole dance voient le jour et la discipline est enseignée comme un art à part entière même si les idées préconçues existent encore comme pour d'autres danses comme la danse orientale ou le cabaret.

Saviez-vous qu'il existe différents types de pole dance ?

Quand on parle de pole dance, vous pensez évidemment au strip-tease mais il existe plusieurs sous-disciplines liées à la discipline.

On parle de trois grandes familles :

  • La pole sport
  • La pole artistique
  • La pole érotique ou sexy

La pole sport est aussi appelée pole fitness en anglais. Bien que la technique de la pole sport et de la pole dance soit la même, la principale différence réside dans le style. La pole sport est une pratique plutôt gymnique, intégrant peu de danse et de transitions entres deux figures.

Jeune femme faisant un grand écart facial sur une pole dance.
Plusieurs sous-disciplines existent dans la pole dance, laquelle voulez-vous pratiquer ?

Au contraire, la pole dance met la performance physique au service de la performance artistique. La danse, la grâce et la fluidité font partie intégrante de la discipline.

Concernant la pole érotique ou sexy, comme son nom l'indique, c'est l'objectif qui sera différent incluant un but érotique que n'a pas la pole dance et la pole sport.

music_video

Bon à savoir

Depuis 2015, la pole dance est reconnue comme une danse à part entière par le Conseil International de la Danse de l'UNESCO. Et depuis 2016, elle est reconnue comme une discipline sportive et artistique par la Fédération Française de Danse. Enfin, depuis 2017, la pole dance est reconnue comme un sport par l'Association mondiale des fédérations internationales de sport. Ne reste plus qu'à devenir une discipline olympique comme le break dance.

La pole dance se pratique dénudé pour une question de sécurité

Si la pole dance est soumise aux préjugés, c'est aussi parce que c'est une discipline qui se pratique en étant peu vêtu(e). Même s'il existe une raison esthétique, c'est avant tout pour une question de technique et de sécurité.

La discipline se pratique autour d'une barre verticale en métal. Pour réaliser certaines figures, il est indispensable que la peau soit en contact directe avec la barre, au risque de glisser et de tomber, donc de se faire mal.

La peau des cuisses, des bras, des aisselles, de la taille ou encore des fesses sert de point d'appui pour tourner et réaliser les mouvements.

Il existe bien sûr des figures au sol et des rotations qui ne demandent pas d'être dénudé(e) mais pour les figures aériennes plus avancées, il faudra exposer sa peau et adopter une tenue proche du maillot de bain.

Tout le monde peut pratiquer la pole dance !

Si la discipline a d'abord été pratiquée par des femmes, rien n'empêche les hommes de s'y mettre. De plus en plus d'hommes se mettent à la pole dance et des enseignants masculins se mettent aussi à partager cet art avec des élèves.

La pole dance est également une bonne pratique pour les enfants dès l'âge de 6 ans ou pour les adolescents. Cela permet de travailler la coordination, la prise de conscience de son corps et cela renforce la musculature profonde.

Mais attention : contrairement aux idées reçues, pas besoin d'être un grand sportif et extrêmement musclé pour se lancer dans la pole dance. C'est une discipline qui s'adresse à tout le monde, à tous les niveaux et à toutes les morphologies.

C'est justement une bonne manière de développer sa force. Les débutants commencent par des figures accessibles et progressent petit à petit vers des mouvements plus complexes et demandant plus de force.


Pas besoin non plus d'être super souple dès le début. Savoir faire le grand écart n'est pas un critère demandé pour débuter la pole dance. Beaucoup de figures n'exigent pas de souplesse pour être exécuter correctement.

Et puis, c'est aussi le but de la pole dance : gagner petit à petit en souplesse, gage d'un corps en bonne santé.

Jeune femme dansant du burlesque.
Alors, quand vous mettez-vous à la pole dance ?

Vous avez maintenant plus de détails et vous avez approfondi vos connaissances sur l'art de la pole dance.

Aujourd'hui, la pole dance est intégrée à plusieurs spectacles du Cirque du Soleil (Zumanity, Scala da Mater Natura ou encore Luzia), ce qui a permis de mettre en valeur la dimension artistique et acrobatique de la discipline. Le grand public a pu découvrir la pole dance dans un contexte très différent de celui du monde de la nuit.

Aviez-vous des préjugés sur la pole dance ?

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (2 note(s))
Loading...

Alexia

Passionnée de danse, de musique et de voyages, je suis curieuse et j'aime apprendre et découvrir sans cesse de nouvelles choses.